Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Paris évite un nouvel accroc mais s'inquiète pour Neymar... - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 2-0 Strasbourg)

Par Romain Lantheaume - Actu Coupe De France, Mise en ligne: le 23/01/2019 à 23h08
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Porté par une belle première période, le Paris Saint-Germain a évité une nouvelle déconvenue en coupe nationale en dominant Strasbourg (2-0) ce mercredi dans le cadre des 16es de finale de la Coupe de France. Mais le club de la capitale a perdu Neymar, touché au pied droit et qui suscite l'inquiétude…

Paris évite un nouvel accroc mais s'inquiète pour Neymar... - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 2-0 Strasbourg)
Neymar est sorti sur blessure à la 62e minute...

A part Mbappé, laissé au repos, Thomas Tuchel va-t-il regretter d'avoir aligné quasiment la meilleure équipe possible ce mercredi contre Strasbourg (2-0) en 16e de finale de la Coupe de France ?

Si le Paris Saint-Germain a logiquement validé son billet pour le prochain tour, le club de la capitale a perdu Neymar, touché à la cheville et rentré directement aux vestiaires en pleurs. Après la blessure de Verratti samedi contre Guingamp (9-0), il s'agit évidemment d'un nouveau motif d'inquiétude à trois semaines du 8e de finale aller de la Ligue des Champions contre Manchester United le 12 février.

Cavani n'a pas traîné !

Quinze jours après l'élimination surprise contre Guingamp (1-2) en Coupe de la Ligue, le PSG prouvait d'entrée qu'il n'a aucune intention de laisser filer sa couronne dans l'autre coupe nationale. Après une première alerte sur un centre de Bernat dont a failli profiter Cavani, l'Uruguayen bénéficiait d'un excellent service de Choupo-Moting pour ouvrir le score rapidement (1-0, 4e). Bien que remaniés, les Alsaciens tentaient de réagir mais ils ne pouvaient pas grand-chose face à l'intensité imposée par Neymar, intenable ce soir, et ses coéquipiers.

Le festival de Sels

Après un moment de répit, le PSG remettait ensuite un nouveau coup de pression et Sels devait s'envoler pour repousser un coup franc du Brésilien qui filait tout droit dans sa lucarne. Replié dans son camp, le Racing était tout proche de céder à nouveau et il fallait le retour miraculeux d'Aaneba pour gêner l'Auriverde et l'empêcher d'inscrire le deuxième but. C'est ensuite Sels qui sortait un arrêt réflexe sur sa ligne pour priver Cavani du doublé de la tête sur corner. Puis Di Maria trouvait le poteau après une nouvelle parade du gardien !

Face à ces nombreuses alertes sur leur but, les Strasbourgeois ripostaient très timidement avec pour seule occasion une frappe soudaine de Grandsir toutefois pas passée loin du cadre. Mais la physionomie du match changeait radicalement au retour des vestiaires avec des Parisiens qui se contentaient d'une possession stérile face à des visiteurs qui respiraient mieux. A part un duel perdu par Choupo-Moting face à Sels, pas grand-chose à se mettre sous la dent pour l'actuel leader de Ligue 1.

Di Maria libère le Parc

La blessure de Neymar n'arrangeait évidemment rien et la frappe de Gonçalves faisait même parcourir un frisson en tribunes mais Areola était à la parade. Le tournant du match car, dans la foulée, les hommes de Thierry Laurey perdaient un ballon dont profitait Di Maria pour plier le match (2-0, 80e). Après cette qualification globalement maîtrisée, c'est désormais vers l'infirmerie du club de la capitale que tous les regards sont braqués dans l'attente de nouvelles au sujet du Brésilien…

La note du match : 6,5/10

Dans cette rencontre éclairée par les gestes techniques de Neymar avant sa sortie sur blessure, les Parisiens ont livré une belle première période avec de l'intensité et beaucoup d'occasions. Mais le rythme a baissé ensuite avec le réveil des Strasbourgeois qui ont pris les initiatives mais sans parvenir toutefois à inquiéter le club de la capitale. A part ça, malgré le froid, le public du Parc des Princes a mis une ambiance agréable en tribunes.

Les buts :

- Sur une ouverture, Thiago Silva trouve Choupo-Moting à proximité de la surface. Le Camerounais contrôle et lance Cavani qui déboule sur sa gauche. En pleine course, El Matador reprend et ajuste Sels, sorti à sa rencontre, d'une frappe croisée (1-0, 4e).

- A la suite d'une relance ratée de Zemzemi, Alves s'empare du ballon et sert Draxler dans la surface. L'Allemand centre au second poteau où Di Maria surgit et catapulte le ballon sous la barre de Sels (2-0, 80e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Matz Sels (7/10)

Bien sûr, le gardien belge n'a pas pu empêcher la défaite de son équipe. Mais, sans lui, c'est simple, le match aurait été plié à la pause ! Bien que battu dans son duel par Cavani dès la 4e minute, le portier n'a rien lâché et il sort deux arrêts exceptionnels sur le coup franc de Neymar et la tête de Cavani avant de détourner la frappe du Brésilien sur le poteau puis de mettre Choupo-Moting en échec après la pause. Du costaud malgré un second but encaissé à bout portant et sur lequel il ne peut rien...

PARIS SG :

Alphonse Areola (6) : sur cette partie, le gardien parisien n'a quasiment eu qu'un arrêt à effectuer mais il a parfaitement fait le boulot en détournant le tir de Gonçalves juste avant le but libérateur de Di Maria.

Thilo Kehrer (5) : bien épaulé par Di Maria, le latéral droit a passé une soirée assez tranquille dans son couloir. Offensivement en revanche, on aurait aimé le voir davantage, surtout si on compare son apport à celui de Bernat.

Marquinhos (5) : match correct du défenseur central brésilien qui n'a pas spécialement tremblé mais qui a dégagé beaucoup moins de présence que son capitaine.

Thiago Silva (7) : encore un match de patron pour le défenseur central qui a mangé les attaquants alsaciens dans les duels et multiplié les interventions autoritaires. Cerise sur le gâteau : son ouverture qui débouche sur le but rapide de Cavani.

Juan Bernat (5,5) : malgré quelques interventions hésitantes en début de match, le latéral gauche a eu l'occasion de se montrer plutôt à son avantage offensivement avec notamment cet excellent centre pour Cavani dès les premières secondes et beaucoup de dédoublements proposés.

Ángel Di María (6) : précieux par son repli défensif, l'ailier a globalement bien combiné avec ses coéquipiers malgré quelques trous d'air. L'Argentin trouve le poteau avant la pause puis il fait preuve d'opportunisme pour inscrire le but libérateur. Remplacé à la 86e minute par Christopher Nkunku (non noté).

Dani Alves (5,5) : à nouveau aligné comme milieu défensif, le Brésilien a fait une grosse entame de match à la récupération, dictant le tempo de son équipe. Un peu moins en vue ensuite, l'ancien Barcelonais confirme tout de même qu'il représente une alternative envisageable à ce poste en attendant mieux.

Julian Draxler (6,5) : entré plus timidement dans le match qu'Alves, le milieu de terrain a perdu beaucoup de ballons en première période. Beaucoup plus intéressant après la pause, il a pris les clés du jeu parisien et glissé de bons ballons à l'image de cette balle de but pour Choupo-Moting qui a buté sur Sels puis de sa passe décisive sur le but de Di Maria.

Neymar (7) : double contact, dribbles, accélérations et même sombrero… En l'absence de Mbappé, le Brésilien a illuminé le match par sa qualité technique. Souvent à bon escient, parfois par pure provocation ou en forçant un peu trop. Reste que l'ancien Barcelonais a fait d'énormes différences et multiplié les caviars. Il aurait dû être récompensé par un but ou une passe décisive mais les arrêts de Sels et sa sortie sur blessure en ont décidé autrement. Paris croise les doigts... Remplacé à la 61e minute par Moussa Diaby (non noté).

Eric Choupo-Moting (6) : passeur décisif pour Cavani sur l'ouverture du score, le Camerounais a apporté une présence intéressante sur les combinaisons et proposé du mouvement. Malgré sa générosité, l'attaquant a tout de même eu tendance à perdre trop souvent le ballon dans la zone de vérité. Remplacé à la 90e minute par Jesé (non noté). Récompensé par Tuchel pour son investissement aux entraînements, l'attaquant a signé son grand retour le temps de quelques secondes. Sa première apparition avec le PSG depuis décembre 2016 !

Edinson Cavani (6,5) : mobile et disponible, l'attaquant uruguayen a enchaîné après son triplé contre Guingamp. Auteur d'une ouverture du score rapide, il a enlevé une grosse épine du pied à ses coéquipiers avant de proposer beaucoup de dédoublements côté gauche. Sels le prive du doublé au moment de sa tête sur corner. Défensivement, sa présence dans les airs a encore fait du bien.

STRASBOURG :

Matz Sels (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Ismael Aaneba (5) : on peut lui reprocher un certain manque de vigilance sur les deux buts mais le jeune latéral droit aura globalement été précieux avec plusieurs interventions décisives dont ce retour salvateur dans les pieds de Neymar avant la mi-temps.

Pablo Martinez (4) : le défenseur central se fait dépasser sur les deux buts, ce qui ternit un match correct par ailleurs.

Abdallah N'Dour (5) : éliminé par Choupo-Moting sur l'ouverture du score, le défenseur central a tenté de se rattraper ensuite et il a signé plusieurs interventions qui ont écarté le danger.

Lionel Carole (3) : récemment revenu de blessure, le latéral gauche n'est pas encore au top de sa forme et cela s'est senti ce soir avec des difficultés à contenir le duo Kehrer-Di Maria mais surtout beaucoup de relances ratées. Remplacé à la 46e minute par Kenny Lala (5) qui a rassuré défensivement sans toutefois parvenir à faire de grosses différences dans le camp adverse.

Anthony Gonçalves (5) : pas facile de s'imposer dans la bataille du milieu face à ce PSG-là, surtout en première période, mais l'Alsacien a le mérite de se procurer la plus belle occasion strasbourgeoise du match lorsqu'Areola le met en échec à l'heure de jeu.

Dimitri Liénard (4) : un match combatif comme à son habitude pour le capitaine alsacien qui a toutefois eu du mal à contenir les accélérations parisiennes.

Moataz Zemzemi (3,5) : beaucoup d'activité mais aussi du déchet et des échanges tendus avec Neymar qui s'est vengé en lui infligeant un sombrero. Le jeune milieu de terrain provoque ensuite la blessure du Brésilien quelques minutes plus tard et il rate sa relance et coûte le 2e but qui enterre définitivement les espoirs des siens.

Nuno Da Costa (5) : le Cap-Verdien a tenté plusieurs incursions et fait quelques différences dans la défense parisienne mais il a systématiquement été rattrapé faute de soutien. Auteur d'un retour défensif précieux en début de partie. Remplacé à la 81e minute par Mamoudou Karamoko (non noté).

Lebo Mothiba (4) : partie compliquée pour l'avant-centre alsacien qui a longtemps été sevré de ballons sans véritable occasion à se mettre sous la dent. Remplacé à la 66e minute par Kévin Zohi (non noté).

Samuel Grandsir (5) : prêté par Monaco, l'ailier disputait sa première rencontre avec son nouveau club et la recrue a fait preuve d'une percussion intéressante à l'image de sa frappe qui frôle le poteau avant la pause. Malgré tout, il aura souffert du manque de soutien en attaque.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Coupe de France sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

PARIS SG 2-0 STRASBOURG (mi-tps: 1-0) - FRANCE - Coupe de France / 16e
Stade : Parc des Princes - 38.403 spectateurs - Arbitre : Johan Hamel

Buts : E. Cavani (4e) Á. Di María (80e) pour PARIS SG
Avertissements : E. Cavani (49e), T. Kehrer (86e), pour PARIS SG - I. Aaneba (28e), pour STRASBOURG

PARIS SG : A. Areola, Dani Alves, Thiago Silva, Juan Bernat, Marquinhos, T. Kehrer, (C. Nkunku, 86e)Á. Di María, J. Draxler, (Jesé, 90+1e)E. Choupo-Moting, E. Cavani, (M. Diaby, 62e)Neymar,

STRASBOURG : M. Sels, L. Carole (K. Lala, 46e), P. Martinez, A. N'Dour, I. Aaneba, A. Gonçalves, D. Liénard, M. Zemzemi, Nuno Da Costa (M. Karamoko, 81e), S. Grandsir, L. Mothiba (L. Zohi, 66e),

Cavani ouvre le score d'entrée (1-0, 4e).

Auteur de parades monstrueuses, Sels a longtemps retardé l'échéance.

Di Maria scelle la qualification du PSG (2-0, 80e).

La sortie de Neymar sur blessure, le gros point noir de la soirée…

Plus de 2 ans après sa dernière sortie avec le PSG, Jesé a rejoué !

15 jours après Guingamp, les Parisiens se rassurent.







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
Croyez-vous en une remontada de la Juve face à l'Atletico (défaite 2-0 à l'aller) ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2018-19
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2018-19
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2018-19
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB