Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Brésil : la presse pas tendre après l'élimination contre la Belgique

Par Youcef Touaitia - Actu Mondial 2018, Mise en ligne: le 07/07/2018 à 09h49
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Favori absolu, le Brésil a quitté la Coupe du monde, éliminé par la Belgique (1-2), vendredi. Une nouvelle désillusion pour les partenaires de Neymar, qui n'ont pas été épargnés par la presse de leur pays.

Brésil : la presse pas tendre après l'élimination contre la Belgique
La déception de Neymar au coup de sifflet final.

Le Brésil ne remportera pas de sixième Coupe du monde en Russie. Malgré les éliminations prématurées de l'Allemagne et de l'Espagne, autres favoris annoncés de la compétition, la Seleçao n'a pas réussi à vaincre ses vieux démons et a chuté dès les quarts de finale face à une vaillante équipe de Belgique (1-2), vendredi à Kazan. Une énorme désillusion pour la bande à Neymar, qui avait pourtant toutes les cartes en main pour aller au bout de ses rêves.

Neymar épinglé, le souvenir de l'Allemagne ressurgit

Il fallait s'y attendre, la presse locale n'a pas été tendre au moment d'évoquer cette sortie de route pas forcément attendue. L'attaquant du Paris Saint-Germain, auteur d'une prestation moyenne, a été la cible principale de Lance. «Neymar Ciao» , titre le quotidien, en référence au chant révolutionnaire «Bella Ciao» transformé en «Messi Ciao» par les supporters auriverde suite à l'élimination de l'Argentine au tour précédent.

De son côté, le quotidien généraliste Estado de S. Paulo a mis en une «Blackout» pour définir la première mi-temps ratée des hommes de Tite, menés 0-2 dès la demi-heure de jeu sans parvenir à bousculer les Diables Rouges. «La défaite aurait pu être plus sévère et commençait à ressembler au 7-1, score de la défaite honteuse contre l'Allemagne en demi-finale du Mondial 2014» , a même osé le média Folha de S. Paulo, qui a longtemps cru à une nouvelle gifle, quatre ans plus tard.

Les Diables Rouges trop forts

Globoesporte a pour sa part décidé de rendre hommage aux Belges via un titre qui a une double portée. «Quel Diable !» , peut-on lire, pour souligner la performance de l'adversaire, qui veut aussi dire «quel dommage !» en portugais. Le trio offensif belge, formé par Eden Hazard, Romelu Lukaku et Kevin De Bruyne, a d'ailleurs reçu les félicitations du quotidien. «Le trio De Bruyne, Hazard et Lukaku a détruit la Seleçao en 45 minutes» , lit-on. «La déroute la plus douloureuse» , pour O Globo, dont cette génération devra se remettre dans un an, lors de la Copa America, à la maison.

Que pensez-vous des réactions de la presse brésilienne ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique «commentaires» ci-dessous.







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Quel est votre championnat préféré ?

Ligue 1 (France)
Premier League (Angleterre)
Liga (Espagne)
Calcio (Italie)
Bundesliga (Allemagne)

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Liens de la rubrique MONDIAL 2014


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB