Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Les Diables Rouges reviennent de l'enfer et rejoignent la Seleçao ! - Débrief et NOTES des joueurs (Belgique 3-2 Japon)

Par Youcef Touaitia - Actu Mondial 2018, Mise en ligne: le 02/07/2018 à 22h06
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Menée 2-0, la Belgique a trouvé les ressources nécessaires pour renverser le Japon (3-2), ce lundi, en 8e de finale de la Coupe du monde. En grande difficulté, les Diables Rouges ont montré une force de caractère incroyable pour franchir l'obstacle nippon et retrouveront le Brésil, vendredi (20h), pour un énorme choc lors des quarts de finale.

Les Diables Rouges reviennent de l'enfer et rejoignent la Seleçao ! - Débrief et NOTES des joueurs (Belgique 3-2 Japon)
Les Belges joueront le Brésil vendredi.

La Belgique est passée tout proche de la sortie ce lundi soir. Pourtant dominateurs en première période, les Diables Rouges ont complètement raté leur retour des vestiaires, encaissant deux buts rapides face à des Japonais survoltés.

Mais grâce à une force de caractère incroyable et un Roberto Martinez très inspiré, les partenaires d'Eden Hazard se sont arrachés pour battre les Samouraïs bleus (3-2), en 8e de finale, et retrouveront le Brésil au prochain tour, vendredi (20h).

La Belgique inefficace

Étonnement, les Japonais prenaient d'emblée les commandes de la partie et exerçaient une pression continue sur des Belges qui opéraient en contre. Mais les partenaires du très remuant Hazard ne tardaient pas à s'installer dans le camp adverse sans toutefois parvenir à se procurer la moindre occasion nette.

Au fil des minutes, les Nippons avaient de plus en plus de mal à contenir les offensives belges et concédaient de nombreux corners. Sur l'un d'entre eux, Kompany donnait des frissons à Kawashima, pas vraiment rassurant depuis le coup d'envoi de la partie. En face, Courtois ne l'était guère plus puisqu'il n'était pas loin de réaliser une incroyable bourde en relâchant le ballon devant sa ligne juste avant la pause.

Le Japon douche les Diables Rouges !

Au retour des vestiaires, Haraguchi glaçait la Belgique. Sur un contre éclair, l'ailier trompait le gardien de Chelsea d'une frappe croisée (0-1, 48e). Alors qu'Hazard touchait le poteau sur l'action qui suivait, Inui doublait la mise sur une frappe tendue à l'entrée de la surface (0-2, 52e). Scénario complètement improbable à Rostov, où la Belgique coulait et ratait même une énorme opportunité par Lukaku à l'heure de jeu.

Martinez rectifie ses erreurs, les entrants font la différence !

Les attaquants inefficaces, Vertonghen, sur une tête dans un angle fermé, profitait de la fébrilité de Kawashima pour relancer les siens (1-2, 69e). Tout juste entré en jeu, Fellaini, servi par Hazard, remettait les pendules à l'heure sur un coup de tête autoritaire (2-2, 74e). Quel retour des hommes de Roberto Martinez, de nouveau dangereux sur deux têtes de Chadli et Lukaku repoussées par le gardien adverse. Sur l'ultime action du match, Chadli offrait la qualification à son pays sur un contre éclair et une passe décisive de Meunier (3-2, 90e+4). Les Belges sont revenus de l'enfer et joueront le Brésil vendredi prochain !

La note du match : 8,5/10

Une première période pas vraiment emballante… puis une superbe seconde mi-temps ! Un rythme effréné, des buts, des retournements de situation, deux équipes qui se sont complètement lâchées… Le football comme on l'aime avec un dénouement cruel pour des Japonais qui ont gagné de nombreux coeurs. Un des plus beaux matchs de ce Mondial, assurément.

Les buts :

- Inui récupère le ballon dans les pieds de Mertens et le transmet à Shibasaki. Le milieu japonais adresse une magnifique passe en profondeur pour Haraguchi, qui après avoir temporisé dans la surface, côté droit, croise parfaitement sa frappe du pied droit (0-1, 48e).

- Sur un mauvais dégagement de la défense belge, Kagawa hérite du ballon à l'entrée de la surface. Le milieu offensif japonais réalise un petit show et transmet en retrait pour Inui, qui allume une superbe frappe tendue à mi-hauteur imparable pour Courtois, battu sur sa gauche (0-2, 52e).

- Après un corner mal dégagé, Kawashima ne sait plus où il se trouve et se fait lober par Vertonghen, positionné à gauche, qui place une tête dans un angle fermé, envoyant le ballon sur le poteau opposé avant d'entrer (1-2, 70e).

- Sur un nouveau corner mal dégagé, Hazard hérite du ballon sur le côté gauche. Après avoir fixé son vis-à-vis, l'ancien Lillois adresse un centre parfait pour Fellaini, qui de la tête, face aux cages, punit Kawashima à bout portant (2-2, 74e).

- Courtois réalise une relance rapide pour De Bruyne. Le Citizen remonte le terrain et décale Meunier sur sa droite. Le Parisien cherche Lukaku, qui laisse intelligemment passer le ballon entre ses jambes pour Chadli, qui crucifie Kawashima à bout portant (3-2, 90e+4).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Eden Hazard (8/10)

Un des seuls Belges à avoir été au niveau tout au long du match. Oui, le joueur de Chelsea n'a pas été efficace devant le but. Mais à aucun moment, il n'a semblé être en panique et a même remobilisé ses partenaires, en bon capitaine, à 0-2. Après avoir touché le poteau à 0-1, il est passeur décisif pour Fellaini. Un match plein pour l'ancien Lillois.

BELGIQUE :

Thibaut Courtois (4,5) : le gardien de Chelsea n'a pas réalisé un grand match. Déjà très fébrile sur une action avant la pause en relâchant le ballon devant sa ligne, sa taille ne lui a pas du tout servi sur les deux buts japonais. Heureusement pour son équipe, il est très réactif dans la dernière minute en repoussant un coup franc de Honda avant de relancer rapidement pour De Bruyne sur le but de Chadli.

Toby Alderweireld (5) : pas du tout inquiété durant 45 minutes, le Spur a assisté impuissant au réveil japonais, puisqu'il n'est pas directement impliqué sur les deux buts adverses. Il a parfois eu des problèmes face au virevoltant Inui.

Vincent Kompany (5) : de retour dans le onze de départ après avoir disputé seulement 17 minutes dans cette Coupe du monde, le défenseur central de Manchester City a réalisé un match moyen. Il a néanmoins été dangereux sur les nombreux corners obtenus par son équipe.

Jan Vertonghen (5) : le Spur est passé par tous les états. Son but très chanceux de la tête pour remettre son équipe sur les bons rails n'éclipse pas sa lourdeur sur le premier but japonais et sa relance très hasardeuse sur celui d'Inui. Il faudra se reprendre contre le Brésil.

Thomas Meunier (6) : très bon depuis le début de la Coupe du monde, le Parisien a attendu une heure avant de se lâcher. Il n'a pas été irréprochable défensivement face à Inui mais est finalement décisif en fin de match avec la passe décisive pour Chadli.

Kevin De Bruyne (6) : dans une position reculée, on sent que le Citizen ne peut pas profiter pleinement de ses qualités afin de créer les décalages. La preuve, sur une des seules actions où on l'a vu plus haut, il a été décisif avec son très bon décalage pour Meunier sur le but de Chadli.

Axel Witsel (5) : l'infatigable milieu belge a été moyen. Il a énormément souffert face aux petits gabarits japonais. Offensivement, il a été particulièrement maladroit sur ses tirs.

Yannick Ferreira Carrasco (3) : l'ancien Monégasque a été catastrophique. Ce match a confirmé qu'il n'était pas du tout fait pour jouer piston gauche dans une équipe qui propose une défense à trois. Mauvais défensivement, il n'a rien apporté devant. Remplacé à la 65e minute par Nacer Chadli (non noté), auteur du but de la victoire en toute fin de match.

Dries Mertens (3) : match complètement raté pour le Napolitain. Peu inspiré, il perd notamment le ballon menant au premier but japonais. L'ancien joueur du PSV va devoir se réveiller très vite. Remplacé à la 65e minute par Marouane Fellaini (non noté), auteur du but égalisateur de la tête. Sa puissance physique a fait très mal aux Japonais.

Eden Hazard (8) : lire commentaire ci-dessus.

Romelu Lukaku (5,5) : le Red Devil a été inhabituellement inefficace ce soir en ratant de nombreuses situations. Mais sa puissance physique a fini par user les défenseurs japonais. Il est décisif sur le dernier but en laissant passer intelligemment le ballon entre ses jambes sur la passe de Meunier.

JAPON :

Eiji Kawashima (3) : l'ancien gardien de Metz a réalisé un match très moyen. Certes, il a sorti de nombreuses frappes belges, mais sa fébrilité constante n'a jamais rassuré ses défenseurs. Le but de Vertonghen, sur lequel il est lobé, symbolise sa prestation ratée.

Hiroki Sakai (4) : solide en première période, il l'est beaucoup moins après la pause. Il manque d'autorité sur le but de Vertonghen et a souvent déserté son couloir, trop attiré par l'axe. Le Marseillais n'a rien apporté offensivement.

Maya Yoshida (5) : le défenseur central de Southampton s'est souvent montré vif pour empêcher Lukaku de briller ce soir. Malheureusement pour lui, la puissance physique des Belges a fini par le faire plier. Dommage.

Gen Shoji (5) : constat similaire pour son partenaire de la défense, impérial durant 70 minutes. Par la suite, il prend l'eau face aux grands gabarits belges.

Yuto Nagatomo (6) : un match plein de courage pour l'ancien joueur de l'Inter Milan. Il a globalement réussi à sécuriser son couloir en dehors de la dernière action, sur laquelle les Japonais ont été bien trop naîfs.

Gaku Shibasaki (6) : le milieu de terrain a eu du mal sur les percées rapides des joueurs belges en première période. Il hisse sérieusement son niveau de jeu au retour des vestiaires en délivrant notamment une passe décisive exceptionnelle pour Haraguchi sur l'ouverture du score. Remplacé par Hotaru Yamaguchi (non noté).

Makoto Hasebe (6,5) : match plus que correct du capitaine japonais, qui a su calmer ses partenaires dans les moments chauds. Il a fait preuve d'un courage sans faille pour tenter d'accrocher la prolongation. En vain.

Genki Haraguchi (6,5) : un bon match pour l'ailier droit. Il ouvre la marque sur une action plein de sang-froid. Sa vivacité a fait mal à Carrasco et Vertonghen. Remplacé à la 81e minute par Keisuke Honda (non noté).

Shinji Kagawa (7,5) : le milieu offensif de Dortmund a été propre dans ce qu'il a entrepris. En seconde période, il réalise 20 minutes exceptionnelles en régalant sur chacune de ses passes. Décisif sur le but d'Inui, il s'est comporté en patron ce soir.

Takashi Inui (8) : le Betis Séville a réalisé l'affaire du siècle en récupérant l'ailier japonais gratuitement avant la compétition. Auteur de la récupération sur l'ouverture du score, il double la mise d'une superbe frappe dans la foulée. Sa vitesse d'exécution, son placement, sa grinta et sa justesse technique ont rendu fous les Belges.

Yuya Osako (6) : l'attaquant nippon a fait son match. Certes, il n'a pas eu la moindre occasion, mais son abnégation et son travail de harcèlement incessants ont été un vrai plus pour ses partenaires.

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

BELGIQUE 3-2 JAPON (mi-tps: 0-0) - CdM 2018 - 8e de finale
Stade : Rostov Arena - 41.466 spectateurs - Arbitre : Malang Diedhiou

Buts : J. Vertonghen (69e) M. Fellaini (74e) N. Chadli (90+4e) pour BELGIQUE - G. Haraguchi (48e) T. Inui (52e) pour JAPON
Avertissements : - G. Shibasaki (40e), pour JAPON

BELGIQUE : T. Courtois - T. Alderweireld, V. Kompany, J. Vertonghen - T. Meunier, K. De Bruyne, A. Witsel, Y. Carrasco (N. Chadli, 65e) - D. Mertens (M. Fellaini, 65e), E. Hazard - R. Lukaku

JAPON : E. Kawashima - H. Sakai, M. Yoshida, G. Shoji, Y. Nagatomo - G. Shibasaki (H. Yamaguchi, 81e), M. Hasebe - G. Haraguchi (K. Honda, 81e), S. Kagawa, T. Inui - Y. Osako

Haraguchi a ouvert la marque au retour des vestiaires (0-1, 48e)

Inui a doublé la mise dans la foulée pour les Nippons (0-2, 52e)

Kawashima a été lobé par Vertonghen sur le premier but belge (1-2, 69e)

Fellaini a égalisé de la tête pour les Belges (2-2, 74e)

La joie des Belges sur le but de Chadli (3-2, 90e+4)

Hazard a consolé Kagawa en fin de partie

Les joueurs japonais saluent leurs supporters à la fin du match

 VIDEO : les 5 buts du match !

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Etes-vous en faveur d'un retour de Karim Benzema en équipe de France ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Liens de la rubrique MONDIAL 2014


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
but, 69e5Vertonghen
>remplacé par Chadli, 65e3Ferreira Carrasco
>remplacé par Fellaini, 65e3Mertens
>remplacé par Yamaguchi, 81ecarton jaune, 40e6Shibasaki
but, 48e >remplacé par Honda, 81e6,5Haraguchi
but, 52e8Inui


MASQUER LA PUB