Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
FC Séville : J. Escudé - "j'ai gagné en notoriété"
Par Emery Taisne - Interview, Mise en ligne: le 08/12/2006 à 23h57
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Avant d'affronter ce soir le Real Madrid pour le compte de la 14ème journée du championnat d'Espagne, Julien Escudé, le défenseur du FC Séville, fait un point, en exclusivité pour Maxifoot.fr, sur ses ambitions personnelles ainsi que sur celles de son équipe, actuelle troisième de la Liga.

Depuis votre première sélection, le 11 octobre dernier face aux Iles Féroé, avez-vous le sentiment d'avoir changé de statut ?

Aux yeux des journalistes, certainement ! Ils m'appellent de plus en plus souvent… (Rires). Non, plus sérieusement, c'est vrai que mes deux dernières convocations m'ont apporté une certaine notoriété en Espagne. Personnellement, ça m'a également donné beaucoup plus confiance en moi. Désormais, j'ai la preuve que le travail finit toujours par payer. Maintenant, intégrer les Bleus, ce n'est pas non plus une fin en soi. Il y a encore un championnat d'Europe qui se profile en 2008. Si je veux garder ma place jusque là, j'ai intérêt à être bon en club. Là-dessus, je suis vraiment reconnaissant envers les dirigeants de Séville qui m'ont permis de me relancer après une saison difficile à l'Ajax d'Amsterdam.

Lorsqu'il vous a titularisé, Raymond Domenech vous a fait jouer latéral gauche. Est-ce un poste que vous affectionnez ?

Ça ne me pose pas de problèmes, même si c'est vrai qu'à Séville, j'ai plutôt pour habitude d'évoluer dans l'axe. Maintenant, peu importe ma position sur le terrain, le plus important, pour moi, c'est de pouvoir apporter un plus à cette équipe de France. J'ai la chance de pouvoir être polyvalent. Tant mieux si ça sert.

Vous occupez actuellement la troisième place du championnat. Le FC Séville fait-il désormais partie des grosses cylindrées de la Liga ?

Non, ça serait quand même un peu prématuré de nous considérer déjà comme un grand d'Espagne. On n'a pas le palmarès pour pouvoir prétendre être au niveau d'un FC Barcelone ou bien d'un Real Madrid. Pour l'instant, on va surtout essayer de conforter cette troisième place. On a vu la semaine dernière, après notre défaite face à l'Espanyol Barcelone, qu'on n'est jamais à l'abri d'un accident. Attention, ça ne veut pas dire non plus qu'on ne va pas essayer, à terme, de viser le titre….

Mis à part le palmarès, qu'est ce qu'il vous manque aujourd'hui pour rivaliser sur toute une saison avec ces deux équipes ?

Sans doute un peu de stabilité. De toute façon, c'est toujours pareil dans le football… Quand on est une équipe comme la notre, qui depuis un peu plus d'un an confirme son potentiel au plus haut niveau, certains joueurs attirent forcément des convoitises. Par rapport à des clubs comme le Barça ou le Real Madrid, le FC Séville n'a pas forcément les moyens financiers pour les retenir. Le club veut également se faire un peu d'argent. C'est normal. Malgré tout, pour cette saison, je suis relativement confiant. Mis à part Daniel Alves qui a un bon de sortie et qui pourrait rejoindre Chelsea, tout le monde est content d'être ici. Il faut dire qu'on commence à parler un peu partout du FC Séville en Europe.

La réception du Real Madrid demain peut-elle servir de test pour la suite du championnat ?

Je ne sais pas. Sur un match, tout peut arriver. Ce n'est pas vraiment un indicateur fiable pour la suite de la saison. En tout cas, c'est une équipe dont on se méfie énormément. Elle est très solide défensivement et beaucoup plus à l'aise à l'extérieur qu'à domicile. Depuis quelques temps, elle est revenue à son meilleur niveau. La preuve, c'est qu'au classement elle nous est repassée devant. On risque de voir un match avec beaucoup d'intensité et d'enjeux. Tant mieux, nous, on adore ça.

Julien Escudé a été formé à Cannes. Il rejoint en 1999 le Stade Rennais. Club avec lequel il évoluera jusqu'en 2003, avant de partir s'exiler du côté de l'Ajax d'Amsterdam. Il a rejoint en décembre dernier le FC Séville avec qui il remporte notamment la Coupe de l'UEFA et la Super Coupe d'Europe. Deus performances qui lui permettent aujourd'hui de découvrir les joies de l'Equipe de France.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Sondage Maxifoot
Quel adversaire souhaitez-vous en priorité pour le PSG en 8es de Ligue des Champions ?

Chelsea
Dortmund
Atletico Madrid
Naples
Tottenham
Atalanta
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB