Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Le point du bonheur pour la Nati - Débrief et NOTES des joueurs (Suisse 2-2 Costa Rica)

Par Romain Lantheaume - Actu Mondial 2018, Mise en ligne: le 27/06/2018 à 22h09
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Chahutée en début de partie puis rejointe au score à deux reprises, la Suisse a tout de même assuré le match nul ce mercredi contre le Costa Rica (2-2). Ce point permet à la Nati d'accéder aux 8es de finale où elle défiera la Suède.

Le point du bonheur pour la Nati - Débrief et NOTES des joueurs (Suisse 2-2 Costa Rica)
Ça passe pour la Suisse !

Malgré une partie pas toujours maîtrisée, la Suisse a assuré le point nécessaire à son bonheur en faisant match nul contre le Costa Rica (2-2) ce mercredi.

Les Helvètes terminent 2es du groupe E de la Coupe du monde derrière le Brésil et ils retrouveront une autre sélection européenne, la Suède, au prochain tour.

L'orage costaricain

Déjà éliminés, les Ticos affichaient un visage décomplexé et ils bousculaient les Suisses d'entrée. Sommer devait s'employer pour détourner la tête de Borges sur le poteau puis la frappe audacieuse de Colindres échouait sur le dessous de la transversale du portier de la Nati ! Les hommes de Vladimir Petkovic respiraient un peu mieux ensuite, mais comme un nul leur suffisait pour se qualifier, ils ne prenaient pas de risques, se contentant d'une possession de balle stérile et de longs ballons vers l'avant. Le public de Nijni Novgorod ne cachait pas sa déception et des sifflets se faisaient entendre.

La Nati s'en sort bien

Plus tranchant, le Costa Rica n'était pas récompensé, à l'image de cette frappe d'Oviedo encore déviée par Sommer. A l'inverse, les Suisses ne manquaient pas de réalisme et trouvaient la faille dès leur première occasion grâce à Dzemaili qui concluait un beau mouvement collectif (1-0, 31e). Contré in extremis, le buteur frôlait le doublé dans la foulée ! En confiance grâce à leur avantage, les Helvètes terminaient mieux le premier acte avant de concéder à nouveau des occasions au retour des vestiaires. Et cette fois, les Ticos parvenaient enfin à en mettre une au fond grâce à Waston qui égalisait de la tête sur corner (1-1, 56e). Une délivrance pour le Costa Rica, dernière équipe encore muette dans ce Mondial !

Fin de match animée pour Turpin

Les Suisses se contentaient de ce point en gérant tranquillement la fin de match. Entré en jeu, Drmic parvenait tout de même à tirer son épingle du jeu et après avoir trouvé le poteau, l'attaquant redonnait l'avantage à la Nati d'une belle reprise (2-1, 88e). Pas de quoi décourager les Costaricains qui n'abdiquaient pas et l'arbitre français Clément Turpin leur accordait un penalty quelques instants plus tard. Mais l'officiel se ravisait ensuite logiquement après échange avec ses assistants vidéo en raison d'un hors-jeu préalable. Simple partie remise car, dans la foulée, l'homme en noir sifflait un nouveau penalty pour le quart de finaliste de la précédente édition, cette fois bien valable. Ruiz le transformait avec énormément de réussite puisque le ballon rebondissait sur la barre puis Sommer, buteur contre son camp (2-2, 90e+4). De quoi offrir aux Ticos leur premier point dans ce Mondial !

La note du match : 6/10

Une partie inégale avec des moments d'emballement et d'autres beaucoup plus calmes où les Suisses se trouvaient dans la gestion. Le début de match enflammé des Ticos promettait du spectacle mais derrière les Helvètes ont calmé le jeu... jusqu'à ces dernières minutes complètement folles. Avec 4 buts au total, on n'a pas à se plaindre ! En tribunes, le public s'est fait entendre pour une mettre une belle ambiance.

Les buts :

- Shaqiri décale Lichtsteiner côté droit. Le capitaine suisse centre au second poteau où Embolo remet de la tête pour Dzemaili. Dans l'axe, le meneur de jeu fusille Navas d'une demi-volée du droit (1-0, 31e).

- Sur un corner de Campbell, Waston prend le meilleur sur Akanji et s'impose dans les airs pour battre Sommer d'une tête décroisée sur sa droite (1-1, 57e).

- Drmic surgit dans la surface et marque d'une reprise instantanée surpuissante en reprenant un centre de Zakaria du plat du pied droit (2-1, 88e).

- Campbell s'infiltre à gauche de la surface adverse. Zakaria le charge et provoque un penalty logique que Ruiz transforme avec beaucoup de réussite, le ballon frappant la barre puis le dos du malheureux Sommer qui marque contre son camp (2-2, 90e+4).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Yann Sommer (7/10)

On ne tiendra pas rigueur au gardien suisse de son CSC anecdotique et malheureux dans les derniers instants sur penalty. Car si la Nati a évité la défaite ce soir, elle le doit surtout à ses arrêts. Lorsque son équipe était au bord de la rupture en début de rencontre, le gardien a sauvé les meubles avec trois parades face à Campbell, Borges, dont il dévie la tête sur le poteau, puis Oviedo. Ensuite sauvé par sa transversale, il met encore en échec Borges en fin de partie.

SUISSE :

Yann Sommer (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Stephan Lichtsteiner (6) : en bon capitaine, le Suisse a harangué ses partenaires pour leur demander de garder patience lorsque son équipe souffrait en début de partie. Très actif dans son couloir, le latéral droit a livré un bon match avec aussi ce centre important sur l'ouverture du score. A noter toutefois une baisse de régime en seconde période et surtout une certaine nervosité qui lui a valu un avertissement avant la mi-temps et celui-ci va l'obliger à manquer les 8es de finale...

Fabian Schar (5) : en dépit de quelques mésententes avec son gardien, le défenseur central a livré une prestation sérieuse pour rattraper les erreurs de ses partenaires. Averti de manière largement évitable en fin de partie, il sera lui aussi suspendu contre la Suède.

Manuel Akanji (4,5) : vigilant, le défenseur central a signé plusieurs interventions salvatrices dans la surface. Mais il perd son duel contre Waston sur le but du 1-1. De quoi ternir un peu son bilan.

Ricardo Rodriguez (5,5) : comme à son habitude, le latéral gauche a montré une grosse activité dans son couloir. Et comme Colindres et Ruiz, ses adversaires, se sont montrés intermittents, il n'a pas eu un boulot énorme à effectuer défensivement. Le Milanais provoque un penalty sur la fin mais celui-ci est annulé pour cause de hors-jeu adverse.

Valon Behrami (5) : partie trop discrète pour le milieu de terrain à la récupération. On l'a surtout vu évoluer assez bas au contact des défenseurs pour les aider à la relance. Remplacé à la 60e par Denis Zakaria (non noté), passeur décisif avant de concéder un penalty.

Granit Xhaka (5,5) : match correct pour la tour de contrôle helvète qui a bien orienté le jeu de son équipe, abusant parfois des longs ballons.

Xherdan Shaqiri (5,5) : héros du match contre la Serbie (2-1), le joueur de Stoke joue un rôle-clé sur l'ouverture du score en décalant superbement Lichtsteiner. Combatif, l'ailier a subi beaucoup de fautes et de coups mais on aurait aimé le voir davantage dans le jeu, en dépit de quelques bonnes combinaisons. Remplacé à la 81e minute par Michael Lang (non noté).

Blerim Dzemaili (6) : en difficulté en début de partie, le meneur de jeu sort de sa boîte pour ouvrir le score. Beaucoup mieux ensuite, il manque le doublé d'un rien et a fait l'étalage de sa technique et de sa vision du jeu. Avant-dernier passeur sur le 2e but.

Breel Embolo (6,5) : préféré à Zuber, l'ailier gauche a rendu une copie intéressante sur son côté. Le joueur de Schalke 04 a profité à fond des espaces laissés par l'adversaire pour percuter et proposer des solutions à l'approche de la surface. Passeur décisif avec sa remise de la tête sur l'ouverture du score. Auteur aussi d'un superbe centre que Drmic met sur le poteau.

Mario Gavranovic (4) : préféré à Seferovic, l'avant-centre a eu du mal à exister au milieu de la défense à trois adverse. Une partie trop discrète malgré un jeu parfois intéressant en remise et beaucoup de courses. Remplacé à la 69e minute par Josip Drmic (non noté), beaucoup plus actif, qui trouve le poteau avant de marquer.

COSTA RICA :

Keilor Navas (5) : beaucoup moins sollicité que sur les deux premiers matchs, le gardien costaricain a fait le boulot sur les frappes suisses à sa portée. Il ne peut rien sur les deux buts, encaissés dans la surface.

J. Acosta (3) : le maillon faible de la défense à trois de son équipe ce soir. Battu au duel par Embolo sur l'ouverture du score, il est encore à la ramasse sur le second but, devancé par Drmic.

Giancarlo González (6,5) : précieux, le défenseur central a livré un match plein de combativité et contré deux tirs qui auraient pu tromper Navas.

K. Waston (6) : auteur du premier but de sa sélection dans ce Mondial, le défenseur central a signé de bons jaillissements. Mais il a connu quelques moments de flottement qui auraient pu coûter cher.

Cristian Gamboa (4) : Embolo lui a fait mal sur son côté et le piston droit a attendu la toute fin de match pour lâcher les chevaux et démontrer ses belles qualités de contre-attaquant. Dommage… Remplacé à la 90+3e minute par Ian Smith (non noté).

Celso Borges (5,5) : d'une tête détournée par Sommer sur le poteau puis d'un tir repoussé par le gardien suisse, le milieu de terrain a tout essayé pour marquer. En vain… Un match actif où il s'est beaucoup projeté vers l'avant.

D. Guzmán (4,5) : partie décevante pour le milieu de terrain. Positionné trop bas, il n'a pas eu l'emprise escomptée sur le jeu et n'a que trop rarement pointé le bout de son nez. Remplacé à la 90+1e minute par Randall Azofeifa (non noté).

Bryan Oviedo (5) : très offensif, le piston gauche a montré un visage intéressant dans cet aspect mais il a parfois laissé trop d'espaces dans son dos, ce qui ne pardonne pas face à un client comme Shaqiri.

D. Colindres (5,5) : titulaire ce soir, l'ailier gauche a su se mettre en valeur. Plein de fougue, il a fait mal en contres et trouvé la barre de Sommer sur une frappe lointaine. Il lui aura manqué la justesse et de la constance sur l'ensemble du match. Remplacé à la 81e minute par Rodney Wallace (non noté).

Bryan Ruiz (4) : partie décevante du capitaine costaricain. Le meneur de jeu a bien combiné avec Campbell en début de rencontre mais il n'a ensuite existé que par moments sans prendre en main le jeu de sa sélection. Pour le probable dernier match de sa carrière en Coupe du monde, il se rattrape un peu dans les dernières minutes en convertissant le penalty du 2-2 avec l'aide de Sommer.

Joel Campbell (6,5) : titularisé pour la première fois dans ce Mondial, l'ancien Lorientais a fait parler ses qualités de vitesse et de percussion en contre. Moins en jambes en seconde période, il signe tout de même la passe décisive sur le corner puis obtient le penalty du match nul.

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

SUISSE 2-2 COSTA RICA (mi-tps: 1-0) - CdM 2018 - 1er tour, Groupe E / 3e journée
Stade : Stadion Nizhny Novgorod - Arbitre : Clément Turpin

Buts : B. Dzemaili (31e) J. Drmic (88e) pour SUISSE - K. Waston (56e) Y. Sommer (90+3e, csc) pour COSTA RICA
Avertissements : S. Lichtsteiner (37e), D. Zakaria (75e), F. Schär (83e), pour SUISSE - C. Gamboa (11e), J. Campbell (29e), K. Waston (89e), pour COSTA RICA

SUISSE : Y. Sommer - S. Lichtsteiner, F. Schär, M. Akanji, R. Rodríguez - V. Behrami (D. Zakaria, 60e), G. Xhaka - X. Shaqiri (M. Lang, 81e), B. Dzemaili, B. Embolo - M. Gavranovic (J. Drmic, 69e)

COSTA RICA : K. Navas - J. Acosta, G. González, K. Waston - C. Gamboa (I. Smith, 90+3e), C. Borges, D. Guzmán (Azofeifa, 90+1e), B. Oviedo - D. Colindres (R. Wallace, 81e), B. Ruiz - J. Campbell

 Vidéo : l'ouverture du score de Dzemaili (1-0, 31e).

 Vidéo : la reprise impeccable de Drmic (2-1, 88e).

Dzemaili fusille Navas et ouvre le score pour la Suisse (1-0, 31e).

Waston égalise, premier but du Costa Rica dans ce Mondial (1-1, 57e) !

Entré en jeu, Drmic remet la Nati en tête (2-1, 88e).

La joie de Ruiz et des Ticos qui sauvent l'honneur en arrachant ce match nul (2-2, 90e+4).

L'arbitre français Clément Turpin a eu du boulot en fin de partie.







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Avec déjà 8 points d'avance sur Chelsea et Leicester, et 9 points d'avance sur Man. City, Liverpool sera t-il champion de Premier League cette saison ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Liens de la rubrique MONDIAL 2014


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
but contre son camp (csc), 90e+37Sommer
carton jaune, 37e6Lichtsteiner
carton jaune, 83e5Schar
>remplacé par Zakaria, 60e5Behrami
>remplacé par Lang, 81e5,5Shaqiri
but, 31e6Dzemaili
>remplacé par Drmic, 69e4Gavranovic
but, 56ecarton jaune, 89e6K. Waston
>remplacé par I. Smith, 90e+3carton jaune, 11e4Gamboa
>remplacé par Azofeifa, 90e+14,5D. Guzmán
>remplacé par Wallace, 81e5,5D. Colindres
carton jaune, 29e6,5Campbell


MASQUER LA PUB