Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Un nul qui ouvre grand la porte aux Bleus - Débrief et NOTES des joueurs (Danemark 1-1 Australie)

Par Romain Lantheaume - Actu Mondial 2018, Mise en ligne: le 21/06/2018 à 16h01
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

En se neutralisant ce jeudi à Samara (1-1), le Danemark et l'Australie laissent la voie libre à l'équipe de France qui pourra se qualifier pour les 8es de finale de la Coupe du monde et se détacher en tête du groupe C en cas de victoire face au Pérou à 17h.

Un nul qui ouvre grand la porte aux Bleus - Débrief et NOTES des joueurs (Danemark 1-1 Australie)
Pas de vainqueur entre le Danemark et l'Australie.

Rattrapé par l'Australie et éteint en seconde période, le Danemark a concédé le match nul (1-1) face aux Socceroos ce jeudi à l'occasion de la 2e journée du groupe C de la Coupe du monde.

Malgré ce résultat assez décevant, les Nordiques virent provisoirement en tête de la poule en conservant 3 points d'avance sur leur adversaire du jour. Ce score profite aussi à l'équipe de France qui se détachera seule en tête du groupe et assurera sa qualification en cas de victoire contre le Pérou (17h).

Eriksen n'a pas traîné

Comme face aux Tricolores (1-2), les hommes de Bert van Marwijk commençaient la partie repliés dans leur camp en laissant l'initiative aux Danois. Les Scandinaves faisaient tourner le ballon face au bloc adverse et, contrairement aux Bleus, il ne leur fallait pas longtemps pour trouver la faille. Sur une récupération haute, Jörgensen remisait astucieusement sur Eriksen qui ouvrait le score d'une puissante demi-volée (1-0, 7e) !

Encore une main et encore un penalty de Jedinak !

Obligés de revoir totalement leurs plans, les Socceroos avaient énormément de mal à prendre le jeu à leur compte. Gênés par le pressing danois, ils éprouvaient d'abord de grosses difficultés dans la construction et les Scandinaves restaient les plus dangereux, à l'image de cette tête que Jörgensen expédiait à côté. Peu à peu, les Australiens se montraient un peu plus remuants et sur une de leurs rares occasions, ils obtenaient même un penalty grâce à l'arbitrage vidéo à la suite d'une main de Poulsen ! Comme face aux Bleus, Jedinak le transformait (1-1, 39e). Presque inespéré pour les Socceroos et Sainsbury qui frôlait ensuite le but contre son camp juste avant la pause.

Le coup d'arrêt danois

Subitement fébriles au retour des vestiaires, les Danois changeaient radicalement de visage. Eteints, les hommes d'Age Hareide balbutiaient leur football et n'arrivaient plus à rien. Si bien que ce sont les Océaniens qui faisaient l'essentiel du jeu et qui poussaient. Mais en dépit de plusieurs alertes, la défense nordique tenait bon et parvenait à repousser le danger tant bien que mal. Dans les dernières minutes, Schmeichel réalisait une double parade décisive face à Arzani puis Leckie. Dur à croire mais les Scandinaves ont eu chaud !

La note du match : 6/10

Très défensives à l'occasion de leur première sortie en Russie, les deux équipes ont proposé un match intéressant ce jeudi. En première période, ce sont les Danois qui ont fait le jeu en ouvrant le score d'un joli but. Puis ensuite à 1-1 ce sont les Australiens qui ont poussé pour proposer un scénario indécis jusqu'au bout. On n'a pas atteint des sommets en termes de décibels mais l'ambiance était agréable en tribunes.

Les buts :

- Schone intercepte un dégagement de Mooy et transmet vers Jorgensen. A l'entrée de la surface, l'attaquant remise sur Eriksen. Plein axe, le milieu offensif de Tottenham reprend d'une demi-volée du gauche qui file sous la barre (1-0, 7e).

- Sur un corner, Poulsen contre la tête de Leckie d'une main nettement décollée du corps. Averti par ses assistants, l'arbitre demande à revoir l'action à la vidéo et décide d'accorder un penalty à l'Australie ! Jedinak le transforme en prenant Schmeichel à contre-pied à mi-hauteur sur sa gauche (1-1, 39e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Aaron Mooy (6,5/10)

Impressionnant face aux Bleus, le milieu de terrain a encore tiré son épingle du jeu ce jeudi. En difficulté en début de partie, l'Australien a multiplié les fautes et il se fait contrer sur l'action qui amène l'ouverture du score adverse. Mais ensuite, le joueur d'Huddersfield a livré un match plein en affichant une grosse activité à la récupération et dans la construction. Sa frappe frôle le cadre à l'heure de jeu.

DANEMARK :

Kasper Schmeichel (6,5) : imperméable depuis 5 matchs, le gardien danois s'est incliné sur le penalty de Jedinak. Pas toujours très rassurant dans ses sorties ensuite, le joueur de Leicester tient son rang en sortant deux parades décisives dans les derniers instants.

Henrik Dalsgaard (6) : précieux en fin de match avec deux sauvetages dans la surface, le latéral droit s'est trop peu montré offensivement. Dommage car lorsqu'il a pointé le bout de son nez, on a apprécié sa qualité de centre comme sur ce caviar gâché par Jorgensen.

Simon Kjaer (6,5) : en bon capitaine, le Danois a livré une prestation très solide pour jaillir au duel et signer les interventions tranchantes qui s'imposaient pour soulager son équipe. Intéressant aussi avec ses transversales.

Andreas Christensen (5,5) : même s'il a réalisé plusieurs sauvetages, le défenseur central de Chelsea a dégagé moins d'assurance que Kajer et son positionnement a parfois laissé à désirer.

Jens Stryger Larsen (5,5) : pas inquiété, le latéral gauche a activement participé au jeu en première période. Plus sollicité par Leckie après la pause, on l'a moins vu.

Lasse Schone (6) : avec le forfait de Kvist pour l'intégralité du tournoi, le milieu de terrain débutait d'entrée ce jeudi et il n'a pas déçu. A l'origine de la récupération qui entraîne l'ouverture du score, le Danois a livré un bon match à la récupération, même s'il a davantage subi après la pause.

Thomas Delaney (6) : monté en puissance au fil du match, le milieu de terrain a signé de bons retours en défense, tout en grattant quelques ballons et en proposant des solutions offensivement. Mais la recrue du Borussia Dortmund a parfois manqué de précision.

Yussuf Poulsen (3) : auteur du but de la victoire face au Pérou, l'ailier s'est beaucoup moins montré à son avantage ce jeudi. Même si la décision de l'arbitre fait débat, il concède son 2e penalty du tournoi suite à une main dans la surface et on l'a finalement peu vu offensivement. A nouveau averti, il sera suspendu pour le dernier match de poule face aux Bleus. Remplacé à la 59e minute par Martin Braithwaite (non noté).

Christian Eriksen (6) : auteur d'une superbe ouverture du score et intéressant sur coups de pied arrêtés, le maître à jouer du Danemark n'aura pas eu l'influence escomptée sur le jeu ce jeudi et on l'a peu à peu perdu de vue en seconde période.

Pione Sisto (5) : virevoltant, l'ailier gauche est parvenu à faire des différences par moment grâce à sa vitesse et sa technique, mais il a manqué de constance et de précision. Des efforts défensifs à souligner.

Nicolai Jorgensen (5,5) : un match intéressant pour l'attaquant qui a pesé sur la défense australienne, que ce soit dans un rôle de pivot ou avec ses appels. Il joue très bien le coup en remisant sur Eriksen pour l'ouverture du score. Dommage qu'il manque la balle de 2-0 de la tête. Plus effacé ensuite et remplacé à la 69e minute par Andreas Cornelius (non noté).

AUSTRALIE :

Mathew Ryan (5,5) : impuissant sur l'ouverture du score, le gardien australien sort un bel arrêt réflexe pour empêcher le CSC de Sainsbury avant la pause.

Joshua Risdon (5,5) : un match intéressant pour le latéral droit. S'il a parfois été dépassé dans son couloir en début de partie, on l'a senti plus à l'aise ensuite et il a enchaîné les montées.

Trent Sainsbury (4,5) : parfois pris de vitesse et passé proche du CSC avant la pause, le défenseur central n'a pas représenté l'assurance tous risques. Il a par contre tenté plusieurs montées balle au pied pour essayer d'apporter un peu de dynamisme.

Mark Milligan (6) : le vrai patron de la défense. C'est lui qui est plusieurs fois intervenu pour dégager les ballons qui traînaient dans la surface australienne.

Aziz Behich (5) : discret, l'auteur du CSC face aux Bleus a d'abord vécu une première période difficile dans son couloir. Mieux après la pause, le latéral gauche a joué un rôle plus important offensivement.

Aaron Mooy (6,5) : lire le commentaire ci-dessus.

Mile Jedinak (6) : étrangement discret en début de partie, le capitaine australien a retrouvé son volume de jeu habituel en se positionnant ensuite un peu plus bas. Accrocheur, le milieu de terrain a gêné les Danois dans la construction. Et il a marqué son 2e penalty du tournoi.

Mathew Leckie (6) : actif mais très brouillon en début de partie, l'ailier est monté en puissance au fil de la rencontre et ses provocations incessantes ont posé de gros soucis à la défense adverse. L'Australien a parfois manqué de justesse mais la plupart des occasions sont venues de son côté et c'est lui qui obtient le penalty grâce à sa tête contrée par la main de Poulsen.

Tomas Rogic (5) : une partie satisfaisante mais sans éclats pour le maître à jouer de la sélection australienne qui a globalement tenu son rang et glissé quelques bons ballons à ses coéquipiers. Remplacé à la 82e minute par Jackson Irvine (non noté).

Robbie Kruse (4,5) : l'ailier a proposé de bons mouvements mais il n'a pas toujours été servi et la plupart de ses tentatives ont été contrées. Remplacé à la 69e minute par Daniel Arzani (non noté). Très virevoltant, le jeune prodige n'est pas passé loin du but sur la fin. Une très bonne entrée.

Andrew Nabbout (5) : l'attaquant australien n'a pas ménagé ses efforts pour tenter de proposer des solutions à ses partenaires. Ses coéquipiers ont toutefois eu tendance à lui marcher sur les pieds et il n'est pas parvenu à se mettre en évidence. Courageux, il se démet l'épaule et est remplacé à la 75e minute par Tomi Juric (non noté).

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

DANEMARK 1-1 AUSTRALIE (mi-tps: 1-1) - CdM 2018 - 1er tour, Groupe C / 2e journée
Stade : Samara Arena - 40.727 spectateurs - Arbitre : Antonio Miguel Mateu Lahoz

Buts : C. Eriksen (7e) pour DANEMARK - M. Jedinak (38e, pen.) pour AUSTRALIE
Avertissements : Y. Poulsen (37e), P. Sisto (84e), pour DANEMARK

DANEMARK : K. Schmeichel - H. Dalsgaard, S. Kjær, A. Christensen, J. Larsen - L. Schöne, T. Delaney - Y. Poulsen (M. Braithwaite, 59e), C. Eriksen, P. Sisto - N. Jørgensen (A. Cornelius, 68e)

AUSTRALIE : M. Ryan - J. Risdon, T. Sainsbury, M. Milligan, A. Behich - M. Leckie, A. Mooy, M. Jedinak, R. Kruse (D. Arzani, 68e) - T. Rogic (J. Irvine, 82e) - A. Nabbout (T. Juric, 75e)

Vidéo : la jolie volée de Christian Eriksen !

Eriksen a rapidement ouvert le score (1-0, 7e).

Jedinak égalise sur penalty (1-1, 39e).

Les Danois furieux après cette décision.

Mooy et l'Australie se sont bien réveillés en seconde période.

L'Australien Nabbout s'est démis l'épaule.

Jorgensen et les Danois ont complètement lâché prise en seconde période.







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel gardien ?

Alisson (Liverpool)
Ederson (Manchester City)
Jan Oblak (Atletico)
André Onana (Ajax)
Marc-André ter Stegen (Barcelone)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Liens de la rubrique MONDIAL 2014


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
>remplacé par Braithwaite, 59ecarton jaune, 37e3Poulsen
but, 7e6Eriksen
carton jaune, 84e5Sisto
>remplacé par Cornelius, 68e5,5Jorgensen
5,5Ryan
6,5Mooy
but sur pénalty, 38e6Jedinak
>remplacé par Arzani, 68e4,5Kruse
>remplacé par Irvine, 82e5Rogic
>remplacé par Juric, 75e5Nabbout


MASQUER LA PUB