Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
PSV : M. Da Costa - "j’ai trouvé mon bonheur"
Par Emery Taisne - Interview, Mise en ligne: le 04/12/2006 à 21h51
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Arrivé l'été dernier à Eindhoven en provenance de l'AS Nancy Lorraine, Manuel Da Costa, le défenseur franco-portugais du PSV, regrette les incidents qui sont venus perturber la rencontre de Coupe de l'UEFA entre son ancien club et le Feyenoord Rotterdam jeudi dernier. L'international espoir des Lusitanos estime néanmoins qu'il n'y a aucune crainte à avoir pour le match de Ligue des Champions face à Bordeaux aujourd'hui.

Jeudi dernier, le match de Coupe de l'UEFA Nancy - Feynoord Rotterdam a été marqué par de nombreux incidents. Quel a été votre réaction ?

Je n'ai malheureusement pas été surpris. Avec les supporters du Feyenoord, plus rien ne m'étonne. Ici, ils sont réputés pour ce type de violences et d'insultes. En tant que footballeur, je trouve ça vraiment regrettable. Ces individus n'ont rien à faire dans un stade de football. Surtout qu'ils ne viennent même pas pour encourager leur équipe, mais pour foutre le bordel… Je ne comprends pas pourquoi on les a laissé accéder aux tribunes. Ils auraient mieux fait de rester chez eux !

Ce type d'incidents est-il fréquent dans le championnat néerlandais ?

Honnêtement, pas du tout. Je ne suis arrivé que depuis août, mais c'est la première fois que je vois ça. Heureusement, à Eindhoven, ce genre de débordement n'arrive jamais. On a des vrais supporters qui sont toujours derrière nous. Il n'y a aucune crainte à avoir pour la réception de Bordeaux. Maintenant, pour revenir à ces incidents, je trouve ça d'autant plus dommage que Nancy, mon ancien club, allait se qualifier de belle manière pour les 16èmes de finale de la Coupe de l'UEFA. Ça a gâché la fête !

L'été dernier, votre transfert de Nancy au PSV Eindhoven en a surpris plus d'un ?

Oui, c'était assez bizarre. Ça s'est passé en peu en cachette sans que les médias n'en soient vraiment avertis. Maintenant, c'est une décision que je ne regrette pas du tout. La vie d'un footballeur est faite de choix. J'ai préféré partir de Nancy parce qu'on ne me garantissait pas un temps de jeu conséquent. Ici, j'ai trouvé mon bonheur. On est premier en championnat, on est déjà qualifié pour les 1/8èmes de finale de la Ligue des Champions. Je ne pouvais pas rêver meilleure progression.

Justement, à titre personnel, comment s'est passée votre intégration ?

Très bien. Au début, je ne faisais pas forcément partie des titulaires. C'est normal, j'avais besoin d'un certain temps d'adaptation. Ici, c'est un autre style de jeu que celui pratiqué en France. On joue de manière beaucoup plus posée. C'est très rare d'envoyer de très longs ballons vers l'avant. Maintenant, ça va mieux. Depuis notre victoire face à l'AZ Alkmaar le 20 octobre dernier, je n'ai plus quitté le onze titulaire aussi bien en championnat qu'en Ligue des Champions. Je crois avoir prouvé à l'entraîneur qu'il avait eu raison de me faire confiance, même si, lors de notre dernière rencontre de Champions League face à Liverpool, je n'ai pas été à mon meilleur niveau.

Vous recevez ce mardi les Girondins de Bordeaux. Comment abordez-vous cette rencontre ?

Avec l'envie de gagner, comme d'habitude. Même si on est déjà qualifié pour les 1/8èmes, on n'a pas le droit de se relâcher lorsqu'on est un professionnel. La Ligue des Champions, c'est quand même la plus grande compétition européenne, on ne peut pas laisser filer les matchs comme ça… Personnellement, j'ai vraiment envie de briller face à une équipe française. Au match aller, je n'avais pas joué. Cette fois, je compte bien me rattraper.

Formé à l'AS Nancy Lorraine, Manuel Da Costa découvre depuis le début de la saison le championnat néerlandais où il évolue sous les couleurs du PSV Eindhoven. Depuis son arrivée, il a déjà pris part à sept rencontres de championnat et deux de Ligue des Champions. Muni de la triple nationalité, française, portugaise et marocaine, le défenseur a choisi le Portugal. Il a d'ailleurs aidé l'équipe Espoir à se qualifier pour le prochain Euro.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel gardien ?

Alisson (Liverpool)
Ederson (Manchester City)
Jan Oblak (Atletico)
André Onana (Ajax)
Marc-André ter Stegen (Barcelone)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB