Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Top Déclarations : Ramos fait rire Salah, l'inconnu Hazard, Maradona en colère, l'hautain Toivonen...

Par Romain Rigaux - Top Declarations, Mise en ligne: le 16/06/2018 à 08h57
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Ramos fait rire Salah, l'inconnu Hazard, Maradona en colère, l'hautain Toivonen, Anelka et l'erreur de Domenech, Guardiola répond à Touré, Iniesta explique son choix... Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Ramos fait rire Salah, l'inconnu Hazard, Maradona en colère, l'hautain Toivonen...
L'attaquant de Liverpool, Mohamed Salah

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. Mohamed Salah - «C'est drôle... Ma réponse, c'est que c'est bien que quelqu'un qui t'a fait pleurer te fasse rire ensuite. Peut-être qu'il pourra aussi déterminer si je peux jouer la Coupe du monde ?» (Marca, le 09/06/2018)

C'est la réponse piquante de l'attaquant de Liverpool à Sergio Ramos, qui l'a blessé durant la finale de la Ligue des Champions remportée par le Real Madrid (3-1) et estimait que l'Egyptien aurait pu continuer à jouer sous infiltration.

2. Oscar Ramirez - «Le numéro 10 de la Belgique nous a vraiment fait mal, je ne connais pas son nom» (Conférence de presse, le 13/06/2018)

Le sélectionneur du Costa Rica ne connaissait donc pas Eden Hazard.

3. Diego Maradona - «Les Canadiens, ils auront certainement de bons skieurs... Les Américains, ils voulaient (en 2014, ndlr) nous faire jouer quatre périodes de 25 minutes, pour la publicité. Ils voulaient nous faire jouer 100 minutes. (...) Ils ne le méritent pas, le Mexique, ils gagnent deux matchs et puis dehors, Aeromexico. Cela ne me plait pas, il n'y a pas de passion» (TeleSUR, le 14/06/2018)

La légende argentine n'apprécie pas du tout l'attribution de la Coupe du monde 2026 au trio Etats-Unis-Mexique-Canada...

4. Pascal Dupraz - «Toivonen est sûrement le joueur le plus hautain que j'ai vu. Il a une estime de lui qui est inversement proportionnelle à son rendement. Je lui ai dit un jour, devant tout le monde : 'Si tu vas au Mondial, c'est grâce à tes performances, à tes équipiers, mais surtout à moi'. Ça faisait trois ans qu'il ne jouait plus au football, j'ai insisté auprès de mes dirigeants, contre vents et marées, pour le recruter. Lui, il joue, il te dit bonjour. Il ne joue pas, il te serre la main sans te regarder» (L'Equipe, le 12/06/2018)

Présent en Russie avec la Suède, Toivonen peut donc dire merci à son ancien coach à Toulouse...

5. Nicolas Anelka sur Raymond Domenech - «S'il avait dit ça le jour de cette Une, pas de grève des joueurs. Pas de grève, pas de bus. Donc pas de scandale mondial. Peut-être même une victoire dans le dernier match et une qualification à la clé. Mais ça n'arrangeait ni la Fédération ni L'Équipe de révéler la vérité... Il semblait préférable de la cacher, de condamner le geste solidaire envers moi. Je n'ai aucune rancoeur, juste un sourire en coin car le faux est voué à disparaître. Lorsqu'on dit la vérité, on dort bien. Et je dors très bien...» (Le JDD, le 10/06/2018)

La semaine dernière, Domenech a affirmé qu'Anelka n'avait pas tenu les propos injurieux dévoilés par L'Equipe lors de la Coupe du monde 2010. Avec les conséquences que l'on connaît...

6. Josep Guardiola - «C'est un mensonge et il le sait. On a été ensemble pendant deux ans et c'est maintenant qu'il dit ça. Il ne me l'a jamais dit en face» (TV3, le 10/06/2018)

L'entraîneur de Manchester City a sèchement répondu aux accusations de racisme proférées par Yaya Touré.

7. Andrés Iniesta - «Je suis parti parce que mon corps me le demandait. J'aurais continué sinon. Quand mon corps m'a dit qu'il n'en pouvait plus. J'ai compris : je devais partir. La récupération est plus longue physiquement et mentalement, ça fatigue. Les trois dernières années en tant que capitaine... J'ai sué toutes les gouttes de mon corps, il n'y avait plus rien. C'était la chose la plus honnête à faire» (The Guardian, le 09/06/2018)

Le milieu espagnol évoluera dorénavant au Japon sous les couleurs du Vissel Kobe.

8. Javier Hernandez - «J'ai honte, mais en même temps, ça me fait rigoler de savoir que les gens pensent que des prostituées étaient présentes. Cela ne s'est jamais produit, je n'ai jamais payé quelqu'un pour venir ce soir-là, et je pense que c'est un manque de respect envers tous les invités et les membres de la famille qui étaient présents. C'était simplement une petite fête pour mon anniversaire. Nous nous sommes retrouvés, nous avons dîné, les invités sont arrivés et chacun est parti lorsqu'il le voulait. Mais nous n'avons rien fait de mal» (Facebook Live, le 11/06/2018)

La semaine passée, la presse mexicaine évoquait une «orgie» de plusieurs joueurs mexicains en compagnie d'une trentaine de prostituées.

9. Kylian Mbappé - «Critiquer Ronaldo, faut le faire ça quand même... Il vit sa vie naturellement, il va à l'entraînement, il rentre chez lui, il profite de sa famille... Et il nous élimine en Ligue des Champions... Voilà, il est content lui» (Conférence de presse, le 13/06/2018)

Pour l'attaquant parisien, difficile de comprendre comment Cristiano Ronaldo peut parfois faire l'objet de critiques.

10. Martin Djetou - «J'ai simulé des blessures pour ne pas y aller. Un médecin m'avait assuré que si je disais que j'avais mal derrière la cuisse, il ne pourrait pas le diagnostiquer et dire le contraire. J'allais me faire ausculter à Clairefontaine, puis je rentrais chez moi, forfait. (...) En 2000, avant l'Euro, j'ai décliné la sélection quand Roger Lemerre m'a appelé. Il me mettait en balance avec Dugarry (un attaquant) et ça n'avait pas de sens. Ça voulait dire que j'allais être la septième roue du carrosse et que j'allais rentrer chez moi. Alors, j'ai dit non» (RMC, le 13/06/2018)

L'ancien défenseur avait été écoeuré d'être écarté de la liste finale de l'équipe de France pour la Coupe du monde 1998.

C'est sur cette déclaration que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Quel est votre championnat préféré ?

Ligue 1 (France)
Premier League (Angleterre)
Liga (Espagne)
Calcio (Italie)
Bundesliga (Allemagne)

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB