Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L’OL méritait mieux
Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 21/11/2006 à 23h19
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Alors qu'ils menaient logiquement au score à la mi-temps, les Lyonnais se sont fait surprendre en fin de partie par des Madrilènes loin d'être brillants mais qui ont eu le mérite de ne pas abdiquer. Ce match nul (2-2) assure néanmoins aux hommes de Houllier la première place du groupe.

L’OL méritait mieux

Les Lyonnais sont passés par tous les états hier soir à Bernabeu. Après avoir mené de deux buts dès la demi-heure de jeu, les coéquipiers de Coupet ont finalement dû se contenter du match nul et auraient même pu s'incliner en toute fin de partie sans un arrêt de grande classe de Coupet sur un penalty de Van Nistelrooy. Au bout d'un match superbe plein d'intensité et de rebondissements, les deux équipes se sont quittées dos à dos au grand bonheur des Lyonnais qui termineront en tête de leur groupe, quoi qu'il arrive lors de la dernière journée. L'homme de la soirée est sans conteste possible Carew qui a livré un match fantastique en attaque et a largement fait oublier les nombreux absents.

Les meilleurs moments et les buts

- Première occasion et premier but pour l'OL sur un exploit personnel de Carew. Le Norvégien élimine Cannavaro plein axe, résiste au retour d'Helguera et Emerson et s'en va tromper Casillas sorti à son encontre d'un extérieur du droit à ras de terre (11', 0-1).

- Carew fixe la défense côté gauche, se retourne et lance Tiago dans l'axe. Le Portugais se présente seul face à Casillas mais le portier espagnol a le dernier mot et peut détourner la frappe en corner (18').

- L'OL hérite d'un coup franc à plus de trente mètres côté droit. L'inévitable Juninho le botte parfaitement dans le dos de la défense pour Malouda qui prolonge le ballon du genou gauche au fond des filets (31', 0-2).

- Le Real a les pires difficultés à se montrer dangereux mais hérite toutefois d'un corner. Reyes le frappe sortant au deuxième poteau pour Van Nistelrooy qui remise de la tête. Diarra surgit entre Cris et Carew et réduit le score d'une tête à bout portant (39', 1-2).

- Sur un coup franc tiré de la gauche par Roberto Carlos, Cassano dévie pour Raul dont la tête plongeante heurte la base du poteau de Coupet et file le long de la ligne de but. En embuscade, Van Nistelrooy n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (83', 2-2).

- Les Madrilènes poussent devant le but de Coupet. Van Nistelrooy hérite du ballon à l'entrée de la surface, tire dans le vide mais l'arbitre accorde le penalty pour un tacle dangereux de Cris. Le Néerlandais veut se faire justice lui-même et tire au ras du poteau mais Coupet plonge bien et dévie le ballon (89').

La prestation des deux équipes

Le Real Madrid est entré dans la partie avec de bonnes intentions mais s'est rapidement fait surprendre en contre par des Lyonnais réalistes. Fébriles défensivement, les Madrilènes ont rapidement été menés au score et ne semblaient pas en mesure de revenir au score. Cannavaro a enchaîné les boulettes comme des perles et aurait pu terminer le match dans les vestiaires si ses sourires n'avaient pas charmé l'arbitre de la rencontre. Son tandem avec Helguera a connu les pires difficultés à contenir le virevoltant Carew. Au milieu, Diarra s'est battu comme un beau diable pour rattraper le coup et a été récompensé par un but après la pause. Dominateurs en deuxième mi-temps, les Merengue ont poussé pour recoller au score mais ne parvenaient pas à déstabiliser le bloc lyonnais. Finalement et contre toute attente, les coéquipiers de Raul ont égalisé en fin de rencontre par l'inévitable Van Nistelrooy et auraient même pu réaliser le hold-up dans les dernières secondes si le Néerlandais avait converti son penalty.

Sérieux, appliqués, sereins, calmes, réalistes, les Lyonnais ont livré une première mi-temps de haut niveau et mené logiquement au score à la pause. Critiqué par ses supporters, Carew a mis tout le monde d'accord en réalisant une partie exceptionnelle. Puissant, technique, intenable, déroutant, le Norvégien a donné le tournis à la défense madrilène et survolé la partie. Malheureusement pour l'OL, son talent n'a pas suffi à tenir le résultat. Les Gones devront méditer ce résultat pour ne pas le rééditer lors des matchs couperet. Après un premier acte parfaitement maîtrisé, les hommes de Gérard Houllier ont trop reculé après la pause et abusé des longs ballons en direction de Carew. Toulalan aurait même pu être expulsé après plusieurs fautes dangereuses mais a bénéficié de la clémence de l'arbitre. De son côté, Juninho a livré une partie en demi-teinte avec notamment de nombreux coups francs bottés en tribune.

La note : 14/20

Malgré une fin de match mal maîtrisée, l'OL conserve trois points d'avance sur le Real Madrid au classement et terminera à coup sûr à la première place de son groupe ce qui lui assure un match retour au stade de Gerland lors des huitièmes de finale de la Ligue des Champions.


Real Madrid – Lyon : 2-2 (1-2)
Stade Santiago Bernabeu
Arbitre : M. Hauge

But : Diarra (39’), Van Nistelrooy (82’) - Carew (11’), Malouda (31’)
Avertissement : Roberto Carlos (75’), Cannavaro (83’), Raul (90’), Ramos (90’+3) - Toulalan (19’), Réveillère (50’), Juninho (54’), Malouda (90’)

Les équipes :

Madrid : Casillas – Roberto Carlos, Helguera, Cannavaro, Sergio Ramos - M. Diarra, Emerson (Cassano, 77’), Guti (Reyes, 21’), Raul, Robinho - Van Nistelrooy

Lyon : Coupet – Réveillère, Cris, Squilaci, Abidal – Toulalan (A. Diarra, 90’), Juninho, Tiago, Malouda, Clerc – Carew



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Etes-vous en faveur d'un retour de Karim Benzema en équipe de France ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB