Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Troyes-Monaco, sacré réveil
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 12/11/2006 à 21h18
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les Monégasques remportent une nette victoire contre une équipe troyenne relativement brouillonne, voire naïve. Même réduits à dix, les Monégasques effectuent le plein de buts et effectuent une précieuse opération mathématique (0-4). Le point avec Maxifoot sur cette grande première à l'extérieur !

Etrange scénario du côté de Troyes, où les Monégasques se déplaçaient avec l'objectif de s'extirper de la zone rouge. Un état d'esprit similaire à celui des Troyens qui débutaient mieux la rencontre, avec solidarité et percussion. Cependant, Monaco s'organisait très bien en contres et cette fluidité dans le jeu leurs permettait de se montrer nettement plus réalistes. Ils ouvraient le score par Gapke, avant de subir un coup d'arrêt avec l'expulsion de Perez, bien stupide. Plus prompts au combat, les Monégasques ne se décourageaient pas et exploitaient le fond de naïveté de leurs adversaires, pour finalement s'imposer avec bien plus de réalisme. La note semble très salée, mais Monaco sort de son gouffre.

Les temps forts et les buts

- Troyes entame le mieux la rencontre, avec une énorme occasion à l'actif d'Amzine. Danic récupère un centre lointain de Barbosa. Il remise en retrait pour Amzine qui trouve le poteau droit de Roma (9').

- Monaco procède en contres attaques. Plasil récupère un bon ballon à la suite d'une tragique perte de balle troyenne en milieu de terrain. Il observe la position de Gapke qu'il trouve en profondeur. Ce dernier se montre plus prompt que Grau et envoie le ballon au fond des filets (0-1, 21').

- Expulsion de Perez, consécutive à deux cartons jaunes et une faute de main totalement inutile (33').

- Meriem repousse le danger sur sa ligne de but, à la suite d'une tête de Jaziri au second poteau (69').

- Monaco double la mise, sur un penalty de Meriem (0-2, 73'). Il est consécutif à la faute de Faye sur Meriem.

- Erreur de marquage pour Kouassi, pris de vitesse par Touré ! Ce dernier profite de la sortie trop tardive de Grau pour aggraver le score (0-3, 85').

- Grau pensait effectuer le plus difficile en repoussant vaillamment une tentative monégasque, mais fidèle à ses habitudes, Di Vaio a bien suivi le mouvement et récupère le ballon pour ajouter un quatrième but (0-4, 92').

Ce qu'il faut retenir de la rencontre

Quelque part, les Troyens obtiennent le sort qu'ils méritent. Bien que très offensifs, volontaires et enthousiastes, ils n'ont pas su exploiter l'avantage numérique qui était le leur pendant plus d'une heure de jeu. Au contraire, ils pêchaient par excès de naïveté et un manque de sérieux à la finition. Bangoura et Lachuer n'ont pas été à hauteur de leur réputation. Matuidi se révèle trop approximatif dans ses approches sur les ailes et du coup des forces en présence telles que Nivet, Danic ou Barbosa se sentaient bien seuls pour apporter de la fluidité au jeu. Dans l'axe de la défense Kouassi et Faye ne se montraient pas assez solides et perspicaces, à l'image du troisième gardien du club. Grau se troue dans ses sorties, hésite beaucoup et manque de sérénité. L'expérience d'Amzine et sa ténacité ne pouvaient suffire à combler ces manques et Yamissi a trop songé à aller de l'avant, au lieu d'assurer les arrières. Les rentrées de Jaziri et Lacourt n'ont pas suffi à redresser la barre.

Tiens, revoilà une formation monégasque qui affiche des valeurs de solidarité, de courage et d'abnégation pour s'octroyer une précieuse victoire et regagner en confiance. Quatre buts signés Gapke (excellent et combatif), Meriem (présent en défense et en attaque, avec des prises de balles convaincantes), Touré (athlétique, impose son style et sa vivacité et ne rechigne pas à tacler) et enfin le remplaçant de luxe, à savoir Di Vaio (lui aussi fidèle renard des surfaces). Bolivar et Givet, chargés de l'axe défensif n'ont pas relâché leurs efforts pour éviter la gamberge et derrière eux, Roma a répondu présent sur les centres. Malgré tout, il s'est laissé surprendre avec une échéance heureuse à deux reprises, ce qui aurait pu modifier la physionomie du match. Quant à Modesto et Dos Santos, ils se contentent d'assurer l'essentiel. Seuls points négatifs, l'absurdité de l'expulsion de Perez et un Leko dépassé par les événements en pointe.

Note du match : 16/20

Une victoire monégasque, voilà qui ravira leurs supporteurs. Ils n'y croyaient plus depuis longue lurette. Troyes paie le lourd tribut de cette révolte à dix contre onze (19e avec 10 Pts). Monaco retrouve de la saveur dans sa manière de pratiquer le football et collectivement se rassure (17e avec 11 Pts). Pour ce revirement chaleureux et ce festival de réalisme offensif, il convenait de mettre une note plus qu'encourageante, y compris pour des Troyens qui disposent de belles armes à exploiter plus judicieusement.


Ligue 1 : J13
Troyes 0-4 Monaco (0-1)
Stade de l'Aube/Spectateurs : 11 500 environ
Arbitre : Monsieur Piccirillo
Buts : Gakpé (21’), Meriem (73’ s.p.), Touré (85’), Di Vaio (92’)
Avertissements : Faye (34’), Saganowski (75’)/ Perez (23’ et 33’), Leko (63’), Roma (74’)
Exclusion : Perez (33’) pour Monaco
Les équipes:
Troyes : Grau, Barbosa, Kouassi, Faye, Yamissi (Jaziri, 46’), Lachuer, Matuidi, Nivet (cap), Danic (Lacourt, 69’), Amzine, Bangoura (Saganowski, 57’)/Entraîneur : Jean-Marc Furlan.
Monaco : Roma, Modesto, Bolivar, Givet (cap), Dos Santos, Perez, Plasil (Menez, 64’), Meriem, Touré, Gakpé (Di Vaio, 88’), Vargas (Leko, 36’)/Entraîneur : Laurent Banide.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB