Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

PSG : le club, l'entraîneur, le projet... L'avis de Sacchi

Par Romain Rigaux - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 09/03/2018 à 09h53
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Arrigo Sacchi n'est pas convaincu par la direction prise par le Paris Saint-Germain ces dernières années. Pour l'ancien entraîneur italien, considéré comme l'un des meilleurs de l'histoire, le club de la capitale doit mieux se structurer pour gagner et doit imposer son autorité aux joueurs.

PSG : le club, l'entraîneur, le projet... L'avis de Sacchi
Arrigo Sacchi estime que le PSG a besoin de changements.

«Les idées, cela ne s'achète pas.» Après la défaite du Paris Saint-Germain contre le Real Madrid (1-2) en huitième de finale retour de la Ligue des Champions, synonyme d'élimination après le revers 3-1 à l'aller, Arrigo Sacchi ne s'était pas montré tendre avec le club de la capitale. Dans un entretien accordé à L'Equipe, l'ancien entraîneur du Milan AC explique ce qu'il faut changer au PSG.

Priorité à l'institution

Pour Sacchi, le club doit être la base du projet, et non les joueurs. «Parce que tout part du club, de son histoire, de sa vision, de ses règles et de son leadership. Le club vient avant l'équipe et l'équipe vient avant chaque individualité. La sensation que j'ai, c'est que cette hiérarchie de valeurs-là est inversée au PSG» , explique l'homme de 71 ans dans les colonnes du quotidien sportif. Pour lui, le club francilien doit instaurer une nouvelle autorité.

L'Italien prend notamment l'exemple de la Juventus Turin. «Quand elle a vu que certains joueurs protestaient parce que l'entraîneur les sortait, ou qu'ils devenaient un peu arrogants, qu'a-t-elle fait ? Elle a laissé dehors Bonucci, un cadre de l'équipe, et il est allé s'asseoir en tribune un soir de Ligue des champions. Puis, l'été suivant, elle l'a vendu. Elle a donné le signal à tout le monde que, au club, ce ne sont pas les joueurs qui commandent, que l'entraîneur est l'homme du club en ce qui concerne tous les choix techniques, et que personne ne peut se comporter comme il l'entend sans le respecter» , indique-t-il.

A. Sacchi - «Neymar, ce n'est pas un projet !»

«Le PSG dépense beaucoup, mais cela ne peut pas suffire. On l'a vu mardi soir : ils ont dépensé plus que tout le monde l'été dernier, et ils ont livré une partition vraiment insuffisante» , juge Sacchi, qui estime que «Neymar, ce n'est pas un projet !» Pour le Transalpin, il n'y a pas de secret, le club de la capitale doit mieux se structurer, se doter d'une direction capable d'imposer son autorité et d'une vision de jeu incarnée par son entraîneur. Justement, Unai Emery est-il taillé pour ce rôle ?

Depuis son arrivée, Emery n'a pas vraiment convaincu par ses résultats sur la scène européenne, mais aussi dans le jeu pratiqué par son équipe. «Un entraîneur doit avoir une idée claire du jeu qu'il veut mettre en place. Parce que le jeu aide l'équipe. C'est comme le scénario d'un film. Quand le scénario est mauvais, de grands acteurs ne suffisent pas à faire un bon film» , explique Sacchi, qui se demande si le Basque est réellement suivi par ses joueurs.

Emery sans idées solides ?

L'ancien coach milanais prend notamment l'exemple de Marco Verratti, expulsé contre le Real pour avoir protesté trop vigoureusement auprès de l'arbitre. «Je l'ai vu grandir depuis les moins de 17 ans jusqu'aux Espoirs, et quand je vois son attitude l'autre soir... Non, à certains niveaux, on ne peut pas se comporter de telle façon. Et s'il le fait, c'est qu'il y a un problème» , estime Sacchi. Un problème d'autorité, donc, mais aussi d'entraîneur. Car s'il considère Emery comme «un très bon entraîneur» , l'Espagnol n'a pas l'étoffe des plus grands.

Sacchi estime que l'entraîneur «ne doit pas seulement l'entraîner, mais lui donner des idées solides. Mardi soir, on a vu un match médiocre. Et en toutes ces années, le PSG n'a jamais laissé sa marque en Ligue des Champions. Sa meilleure confrontation, c'était contre Barcelone, avec Ancelotti (2-2, 1-1 en quarts de finale en 2013). Il faut se poser les bonnes questions» , glisse l'Italien. Paris devra se les poser au cours des prochains mois pour espérer progresser en Coupe d'Europe.

Que vous inspirent les propos de Sacchi ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Avec son début de saison raté (6 points en 6 journées), Monaco est-il toujours un candidat sérieux au podium en Ligue 1 ?

OUI
NON

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB