Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Leçon de réalisme en poche, Nice rentre à la maison... - Débrief et NOTES des joueurs (Lokomotiv 1-0 OGCN)

Par Romain Lantheaume - Actu Europa League, Mise en ligne: le 22/02/2018 à 19h02
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Auteur d'une bonne entame de match, Nice a trouvé deux fois la barre et subi une leçon de réalisme ce jeudi face au Lokomotiv Moscou (0-1) en 16e de finale retour de la Ligue Europa. Ce résultat entérine l'élimination des Aiglons, déjà renversés 2-3 à domicile à l'aller.

Leçon de réalisme en poche, Nice rentre à la maison... - Débrief et NOTES des joueurs (Lokomotiv 1-0 OGCN)
L'aventure européenne s'achève à Moscou pour Saint-Maximin et Nice.

Pas de miracle pour l'OGC Nice. Défait 3-2 à domicile à l'aller, le club azuréen s'est à nouveau incliné face au Lokomotiv Moscou (0-1) ce jeudi en 16e de finale retour de la Ligue Europa. Une défaite synonyme d'élimination.

Venus avec une infirmerie bien garnie mais de bonnes intentions, les hommes de Lucien Favre auront subi le réalisme glacial des Russes dans le froid de Moscou (- 11°C au coup d'envoi !) tout en ne parvenant pas à régler leurs soucis défensifs récurrents.

Balotelli maudit...

Sur une pelouse durcie par le froid, les deux équipes se jaugeaient en début de partie. Soudain, aux 30 mètres, Balotelli allumait la première mèche en décochant un missile qui heurtait la transversale d'un Guilherme figé ! Les Aiglons mettaient de plus en plus de rythme et prenaient clairement l'ascendant. Mais la réussite n'était toujours pas au rendez-vous et Balotelli trouvait encore la barre sur un coup-franc quelques minutes plus tard …

Denisov tue le suspense

En face, nettement dominé dans le jeu, le Lokomotiv se montrait froid de réalisme. Après une première alerte, Igor Denisov profitait d'un ballon mal dégagé par la défense azuréenne pour ouvrir le score (1-0, 30e) ! Quel scénario cruel pour le Gym qui devait désormais marquer trois fois pour se qualifier…

Métamorphosés par ce but, les Russes se montraient plus incisifs tout en tentant de faire sortir du match des Niçois de plus en plus nerveux, à l'image de cette grosse semelle de Balotelli. Avant la pause, l'Italien était encore mis en échec sur un coup-franc dévié par le mur que Guilherme détournait d'un bel arrêt réflexe.

Encore des largesses défensives...

Ouvert et brouillon, le second acte restait dominé par le Gym mais les Aiglons se faisaient peur en défense et sans deux parades de Benitez devant Aleksei Miranchuk puis le poteau trouvé par son frère Anton, les locaux auraient pu faire le break. En face, Guilherme mettait en échec Pléa puis Lees-Melou qui manquaient l'occasion de sauver l'honneur. Comme à l'aller, lorsqu'ils menaient 2-0 avant de se faire renverser, les Niçois rentreront donc avec beaucoup de regrets.

La note du match : 4,5/10

Dans le froid glacial de Moscou, les deux équipes se sont livrées un match disputé et vivant sur un terrain pas évident. Mais le rythme est resté limité et le jeu proposé s'est révélé très brouillon, surtout en seconde période. En tribunes, les supporters russes ont assuré une belle ambiance avec des chants soutenus.

Le but :

Fernandes lance Anton Mirantchuk côté gauche. Le Russe centre dans l'axe pour Denisov. Ce dernier rate sa passe mais Dante remet le ballon dans sa direction et après un cafouillage, le capitaine local frappe du droit sous un Benitez, masqué, qui ne peut rien faire (1-0, 30e).

Les NOTES des Niçois

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Anton Miranchuk (6,5/10)

Très mobile, l'ailier russe a posé de gros problèmes dans le dos de la défense niçoise et il s'est retrouvé impliqué dans tous les bons coups de son équipe. Le centre du Russe amène l'ouverture du score de Denisov puis il est mis en échec par le poteau après l'heure de jeu.

NICE :

Walter Daniel Benítez (6) : le gardien niçois s'incline sur l'unique tir cadré russe en première période. Masqué, il est difficile de lui reprocher quelque chose sur ce but. Après la pause, l'Argentin sort en revanche trois parades importantes avant d'être sauvé par son poteau.

Patrick Burner (5) : un match en demi-teinte pour le latéral droit qui a repoussé plusieurs ballons chauds dans sa surface à l'image de ce retour devant Ari à l'heure de jeu. Mais le Niçois a aussi eu du mal à contenir les attaques russes et il se laisse prendre dans le dos par Anton Mirantchuk sur l'action du but. Offensivement, ses montées auront été limitées.

Dante (4,5) : match mitigé pour le défenseur central du Gym. D'un côté, il a multiplié les interventions pleines d'autorité, notamment en début de partie. Mais le capitaine niçois a aussi fait preuve de fébrilité dans ses relances. C'est lui qui remet involontairement le ballon à Denisov sur le but. Souvent en retard après la pause.

Malang Sarr (4,5) : en difficulté à l'aller avec son penalty évitable provoqué, le défenseur central n'aura pas commis de bourde ce soir et il a rendu une copie correcte dans l'ensemble. Reste que l'Aiglon n'a pas dégagé une sérénité et une présence énormes. Il rate quelques interventions et il est passé au travers sur certains duels.

Romain Perraud (5) : titularisé pour la première fois de la saison en raison de l'hécatombe en défense, le jeune latéral gauche a bien fermé son couloir. Offensivement, l'Aiglon s'est montré volontaire mais il a commis trop d'erreurs techniques en première période. Plus tranchant ensuite.

Pierre Lees Melou (5) : un match plein d'activité pour l'ancien Dijonnais, qui aura permis de récupérer des ballons dans le camp adverse avec son pressing et sa générosité. Le milieu de terrain a bien combiné mais il a eu tendance à se montrer plus brouillon à l'approche de la surface adverse. Mis en échec par Guilherme dans les dernières minutes.

Wylan Cyprien (4,5) : positionné assez haut, le milieu de terrain a donné l'impression d'avoir du mal à trouver sa place. Utile dans les prises à deux, l'ancien Lensois aura tout de même connu pas mal de déchet dans ses transmissions.

Jean Michaël Seri (5,5) : aligné assez bas, l'Ivoirien a réalisé un match intéressant à la récupération avec de nombreux ballons grattés comme sur l'action où Balotelli trouve la barre. Dans ce match brouillon, le milieu de terrain aura été l'un des rares à jouer propre. Remplacé à la 84e minute par le transfuge de Strabourg, Ihsan Sacko (non noté).

Allan Saint-Maximin (5) : en feu en première période à l'aller, l'ailier s'est montré moins virevoltant ce soir. Même si l'ancien Bastiais a signé plusieurs débordements, il n'a que trop rarement eu la percussion qui le caractérise habituellement. Et sa qualité de centre laisse toujours à désirer… Des efforts défensifs à souligner. Remplacé à la 78e minute par Adrien Tameze (non noté).

Mario Balotelli (6) : indispensable en ce moment, l'Italien aura encore été l'atout numéro un du Gym ce soir. Tout seul, il décoche deux énormes frappes mais la barre le met en échec à chaque fois… Actif sur le front de l'attaque, Super Mario a bien combiné avec ses coéquipiers en début de partie. Dommage qu'il ait eu tendance à tomber dans la nervosité une fois le but adverse inscrit, sa seconde période se révélant nettement moins aboutie.

Alassane Pléa (4,5) : en deux mots, actif mais brouillon. Grâce à sa vitesse et son sens du déplacement, l'attaquant niçois a régulièrement proposé des solutions à ses partenaires mais il a eu tendance à accumuler les mauvais choix et à perdre le ballon. Remplacé à la 79e minute par Jean-Victor Makengo (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue Europa sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

LOKOMOTIV MOSCOU 1-0 NICE (mi-tps: 1-0) - LIGUE EUROPA - 1/16e de finale
Stade : RZD Arena - 18.104 spectateurs - Arbitre : P. Kralovec

Buts : I. Denisov (30e) pour LOKOMOTIV MOSCOU
Avertissements : I. Denisov (8e), Manuel Fernandes (45+1e), pour LOKOMOTIV MOSCOU - M. Balotelli (32e), M. Sarr (90+2e), P. Lees Melou (90+3e), pour NICE

LOKOMOTIV MOSCOU : Guilherme - V. Ignatyev, S. Kverkvelia, N. Pejcinovic, M. Rybus - I. Denisov, Manuel Fernandes - Anton Miranchuk, Aleksey Miranchuk (D. Tarasov, 84e), J. Farfán (A. Kolomeytsev, 24e) - Ari (Éder, 64e)

NICE : W. Benítez - P. Burner, Dante, M. Sarr, R. Perraud - P. Lees Melou, W. Cyprien, J. Seri (I. Sacko, 84e) - A. Saint-Maximin (A. Tameze, 78e), M. Balotelli, A. Pléa (J. Makengo, 79e)

 

Le résumé du match en vidéo

Ari et le Lokomotiv se qualifient en 8es de finale.

Cyprien et le Gym sont éliminés.

Seri et Nice rentreront avec des regrets.

Sarr remercie les supporters qui ont effectué ce long déplacement.







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens LIGUE EUROPA



Sondage Maxifoot
Lyon va t-il se qualifier pour les 8es de la Ligue des Champions ? (cliquez ici pour le classement)

OUI
NON

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018
Banc des remplaçants Lok. Moscou

L
O
K
.

M
O
S
C
O
U
Banc des remplaçants Nice

N
I
C
E
but, 30ecarton jaune, 8e-Denisov
carton jaune, 45e+1-Manuel Fernandes
>remplacé par Tarasov, 84e-Miranchuk
>remplacé par Kolomeytsev, 24e-Farfán
>remplacé par Éder, 64e-Ari
carton jaune, 90e+24,5Sarr
carton jaune, 90e+35Lees Melou
>remplacé par Sacko, 84e5,5Seri
>remplacé par Tameze, 78e5Saint-Maximin
carton jaune, 32e6Balotelli
>remplacé par Makengo, 79e4,5Pléa


MASQUER LA PUB