Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Nice renversé, ça s'annonce compliqué... - Débrief et NOTES des joueurs (OGCN 2-3 Lokomotiv)

Par Eric Bethsy - Actu Europa League, Mise en ligne: le 15/02/2018 à 21h07
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Malgré un double avantage rapidement acquis, l'OGC Nice s'est incliné à domicile face au Lokomotic Moscou (2-3) ce jeudi en 16e de finale aller de l'Europa League. Décevant en deuxième période, le Gym aura fort à faire pour se qualifier en Russie.

Nice renversé, ça s'annonce compliqué... - Débrief et NOTES des joueurs (OGCN 2-3 Lokomotiv)
Saint-Maximin s'est éteint après la pause.

Après trois défaites consécutives en Ligue 1, l'OGC Nice n'abordait pas ce 16e de finale de l'Europa League dans les meilleures conditions. Mais face au Lokomotiv Moscou, certes leader de son championnat à la trêve, on se disait que le Gym pouvait faire quelque chose contre une équipe qui n'avait plus disputé de match officiel depuis deux mois. Eh bien non !

Pourtant, tout avait idéalement commencé pour Nice. Après un excellent travail de Saint-Maximin, en feu pendant les 45 premières minutes, Balotelli ajustait le gardien Guilherme (1-0, 4e) ! Pas de quoi réveiller une équipe du Lokomotiv dont la possession s'avérait stérile face à des Niçois tranchants.

Saint-Maximin était en feu !

Nouvelle illustration sur l'énième accélération de Saint-Maximin qui débouchait sur un penalty concédé par l'ancien Niçois Pejcinovic. Penalty transformé par l'inévitable Balotelli (2-0, 28e). A ce moment, on voyait déjà la note s'alourdir pour le leader du championnat russe qui n'arrivait pas à stopper les vagues niçoises notamment menées par Pléa. Seul problème pour le Gym, son attaquant manquait de réalisme sur deux occasions franches.

Alors comme souvent, l'adversaire en profitait… Juste avant la pause, le Lokomotiv, qui aurait déjà dû bénéficier d'un penalty en début de match, en obtenait un et le concrétisait grâce à Fernandes (2-1, 44e). Rien de grave jusqu'ici. Sauf qu'avec les entrées de l'ex-Lyonnais Rybus et du Péruvien Farfan en deuxième période, les Russes étaient métamorphosés ! Pendant que Balotelli et Saint-Maximin étaient muselés, la défense niçoise retombait dans ses travers lorsque Coly recevait un carton rouge direct logique.

Rybus, Farfan, Eder… Ils ont tout changé

Coup franc… et nouveau but de Fernandes sur un magnifique coup de pied arrêté (2-2) ! Le Gym prenait un sacré coup sur la tête. Et l'entrée du bourreau des Français Eder n'arrangeait rien, l'attaquant portugais étant à l'origine du troisième but russe du triple buteur Fernandes (2-3, 77e) ! Encore une défaite pour Nice qui devra sûrement gagner par deux buts d'écart en Russie jeudi prochain...

La note du match : 6/10

Rien que pour le scénario renversant, ce match valait le détour. Bon, ce n'était pas Real-PSG mais on a quand même assisté à un vrai match de Coupe d'Europe avec de l'intensité, du rythme et des buts.

Les buts :

- Sur un long ballon de Dante, le latéral gauche Vitaliy Denisov rate complètement son intervention. Saint-Maximin en profite pour récupérer le ballon et pour effacer son adversaire avant de remettre en retrait pour Balotelli. Sans contrôle, l'attaquant trompe le gardien Guilherme d'une frappe croisée (1-0, 4e).

- Après un penalty obtenu pour une main de l'ancien Niçois Pejcinovic, Balotelli croise encore sa tentative et prend Guilherme à contre-pied (2-0, 28e).

- Auteur d'un tacle non maîtrisé, Sarr offre un penalty au Lokomotiv. Fernandes tire sur la gauche de Benitez, pris à contre-pied (2-1, 44e).

- Sur un coup-franc aux 25 mètres légèrement côté gauche, le droiter Fernandes enroule parfaitement son ballon au-dessus du mur pour tromper Benitez (2-2, 69e).

- Après un bon travail d'Eder dos au but, le centre du latéral droit Ignatyev provoque l'énorme erreur de Tameze ! Anton Miranchuk en profite, emmène le ballon de la main et sert Fernandes qui trompe facilement Benitez (2-3, 77e).

Les NOTES des Niçois

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Manuel Fernandes (8/10)

Les Niçois risquent de se souvenir de lui pendant un bon moment. Agile balle au pied, le milieu offensif a fait très mal au Gym avec ses dribbles, sa vision du jeu et sa qualité de passe. Et surtout, le Portugais a réalisé un triplé à l'Allianz Riviera !

NICE :

Walter Daniel Benítez (4) : battu à trois reprises, le gardien argentin a quand même limité les dégâts. Sans ses arrêts, notamment face à Rybus et Farfan, Nice aurait déjà dit adieu aux 8es de finale.

Marlon (3) : imprécis dans ses relances, le défenseur central aligné au poste de latéral droit s'est montré fébrile, à l'image de son tacle qui aurait dû coûter un penalty à Nice. Remplacé à la 46e par Patrick Burner (3,5), qui n'a jamais été en mesure de suivre les combinaisons de Rybus, Farfan et Fernando sur son côté.

Dante (4) : dès le début du match, on sentait que son gros duel avec Ari serait l'une des clés du match. Résultat, on peut dire que l'attaquant du Lokomotiv est sorti vainqueur, lui qui a obligé le défenseur brésilien à commettre des fautes.

Malang Sarr (3) : un penalty concédé, un autre oublié par l'arbitre… Autant dire que le jeune défenseur était à la ramasse. Et ce n'était pas mieux dans ses relances puisque plusieurs de ses transmissions ont atterri dans les pieds adverses.

Racine Coly (2) : alors qu'il réalisait un match correct avec des montées intéressantes, le latéral gauche a reçu un carton rouge direct pour avoir accroché l'attaquant Ari qui filait au but. Et sur le coup franc, Fernandes égalisait avant la suite que l'on connaît...

Pierre Lees Melou (5) : toujours disponible dans l'entrejeu, le milieu de terrain a été précieux grâce à son volume de jeu. Il a été capable d'être à la construction et à la finition des actions, mais sans se montrer décisif.

Wylan Cyprien (4,5) : à l'image de son équipe, l'ancien Lensois était très l'aise en première période, et beaucoup moins après la pause. Il n'avait clairement pas les jambes pour courir après le ballon lorsque la formation russe a pris les choses en main. Remplacé à la 82e par Nampalys Mendy (non noté).

Jean Michaël Seri (4) : à l'origine du penalty obtenu, le milieu ivoirien a été décisif. Mais son déchet technique a empêché le Gym de mettre le pied sur le ballon en deuxième période. La justesse, c'était pourtant son point fort il n'y a pas si longtemps.

Allan Saint-Maximin (5,5) : pauvre Vitaliy Denisov... Le latéral gauche russe a sans doute passé la pire soirée de sa carrière à cause de l'ailier niçois ! Entre ses accélérations, ses passements de jambes et ses crochets, le joueur formé à Saint-Etienne a réalisé un véritable festival en première période. Mais après la pause, l'entrée de Rybus a tout changé puisque l'ex-Lyonnais l'a bien neutralisé.

Mario Balotelli (6) : l'attaquant italien était parti pour réaliser un très bon match. En plus de son doublé, il s'est montré disponible entre les lignes, a bien dirigé le jeu grâce à d'excellents renversements de jeu en une touche et n'a pas hésité à presser les défenseurs adverses. Mais il a complètement disparu après son occasion ratée en tout début de deuxième période.

Alassane Pléa (4) : discret en début de match, l'ancien Lyonnais s'est enfin montré en fin de première période. Malheureusement pour lui, il rate une énorme occasion par maladresse et voit le gardien Guilherme sortir sa frappe du bout des gants ! Invisible après la pause. Remplacé à la 70e par Adrien Tameze (non noté), auteur d'une grossière erreur sur le troisième but du Lokomotiv.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue Europa sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

NICE 2-3 LOKOMOTIV MOSCOU (mi-tps: 2-1) - LIGUE EUROPA - 1/16e de finale
Stade : Allianz Riviera - 16.918 spectateurs - Arbitre : I. Kovacs

Buts : M. Balotelli (4e) M. Balotelli (28e, pen.) pour NICE - Manuel Fernandes (45e, pen.) Manuel Fernandes (69e) Manuel Fernandes (77e) pour LOKOMOTIV MOSCOU
Avertissements : pour NICE - N. Pejcinovic (27e), pour LOKOMOTIV MOSCOU - Expulsions : R. Coly (66e) , pour NICE

NICE : W. Benítez - Marlon (P. Burner, 46e), Dante, M. Sarr, R. Coly - P. Lees Melou, W. Cyprien (N. Mendy, 82e), J. Seri - A. Saint-Maximin, M. Balotelli, A. Pléa (A. Tameze, 70e)

LOKOMOTIV MOSCOU : Guilherme - V. Ignatyev, S. Kverkvelia, N. Pejcinovic, V. Denisov (M. Rybus, 46e) - Anton Miranchuk, A. Kolomeytsev (J. Farfán, 46e), I. Denisov, Manuel Fernandes - Aleksey Miranchuk - Ari (Éder, 71e)

Le résumé du match

Balotelli avait bien lancé Nice (2-0, 28e)

Saint-Maximin était inarrêtable en première période !

Mais tout a changé après la pause...

Auteur d'un triplé, Fernandes a coulé le Gym







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens LIGUE EUROPA



Sondage Maxifoot
Le PSG va t-il se qualifier pour les 8es de la Ligue des Champions ?

OUI
NON

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018
Banc des remplaçants Nice

N
I
C
E
Banc des remplaçants Lok. Moscou

L
O
K
.

M
O
S
C
O
U
>remplacé par Burner, 46e3Marlon
carton rouge, 66e2Coly
>remplacé par Mendy, 82e4,5Cyprien
but, 4e
but sur pénalty, 28e
26Balotelli
>remplacé par Tameze, 70e4Pléa
carton jaune, 27e-Pejcinovic
>remplacé par Rybus, 46e-Denisov
>remplacé par Farfán, 46e-Kolomeytsev
but sur pénalty, 45e
but, 69e
but, 77e
3-Manuel Fernandes
>remplacé par Éder, 71e-Ari


MASQUER LA PUB