Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

BILLET (de Y. Touaitia) - "Avec Areola, le PSG n'ira nulle part !"

Par Youcef Touaitia - Billet, Mise en ligne: le 06/12/2017 à 11h57
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Battu par le Bayern Munich (1-3) en Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain a tout de même conservé sa première place du groupe B. Si le collectif a failli, certaines individualités ont confirmé qu'elles n'avaient pas le niveau. Parmi les points faibles du club de la capitale, Alphonse Areola, encore une fois incapable de se montrer décisif.

BILLET (de Y. Touaitia) -
Areola a encore porté des gants en mousse à Munich.

Le billet d'humeur de Youcef Touaitia

Daniel Alves, Thiago Silva, Layvin Kurzawa... De nombreux joueurs du Paris Saint-Germain ont été très moyens contre le Bayern Munich (1-3), mardi. Si certains ne nous ont pas habitués à montrer un visage aussi pâle, d'autres ont confirmé qu'ils n'avaient tout simplement pas le niveau pour évoluer chez le sextuple champion de France. Dont un en particulier : Alphonse Areola.

Je militais dans un autre billet (VOIR ICI), en juin dernier, pour que le club de la capitale fasse entièrement confiance à Kevin Trapp, qui a toujours inspiré la méfiance depuis son arrivée. Les prestations de son concurrent m'ont conforté dans cette idée.

Un dernier rempart... qui n'en est pas un

Et pour cause, le numéro 3 de l'équipe de France est tout simplement... nullissime ! Rarement un gardien, dans un club qui vise ouvertement le sacre en Ligue des Champions, ne m'a fait une telle impression. C'est à se demander ce qu'il fait sur le terrain. Comme à Strasbourg (1-2), Areola n'a servi à rien dans le but parisien à l'Allianz Arena. Sur ces deux matchs, il encaisse 5 buts sur les 5 tirs cadrés. Je lis ici et là qu'il n'a pas été aidé par sa défense. Soit. C'est une réalité qu'on ne peut cacher. Mais à quel moment, celui qu'on nomme le «dernier rempart» , se montrera-t-il décisif pour rattraper les errements de ses partenaires ?

J'ai fait le tour des réseaux sociaux, lu les réactions de la presse spécialisée et à ma grande surprise, très peu de personnes ont souligné la nouvelle prestation effroyable du Parisien. Beaucoup tapent, à tort ou à raison, sur Kurzawa, devenu le punching-ball officiel du PSG, après les succès comme les défaites, sur Alves, Silva, Verratti, Rabiot, Neymar... Mais Areola, lui, bénéficie d'une protection assez incroyable que je n'arrive pas à m'expliquer. C'est quand même aberrant d'avoir un gardien aussi mauvais sur le terrain pendant que Kevin Trapp, qui paye apparemment son match raté de pré-saison contre Tottenham, un match dont tout le monde se fiche royalement, se morfond sur le banc de touche à assister à un spectacle aussi horrible.

Une progression... quelle progression ?

Les défenseurs d'Areola, car il y en a, nous disent qu'il a progressé. Je me suis attardé sur ses statistiques entre la saison passée et celle en cours. Lors de l'exercice 2016-2017, il joue 12 matchs de Ligue 1 jusqu'à la trêve pour 11 buts encaissés et 6 clean-sheet. Cette année, il en est à 15 rencontres pour 12 buts encaissés et 7 clean-sheet. Sans rentrer dans le détail, dans un premier temps, on remarque que ces chiffres sont sensiblement proches. Rappelons par ailleurs, que lors des 12 matchs de la dernière saison, il se troue lamentablement à Montpellier, contre Nice ou encore Guingamp. Et on ne parle pas ici de sa bourde monumentale contre Lille, offrant le but à De Préville, en seconde partie de saison, ou de son entrée catastrophique face à Monaco, laissant tout le loisir à Bernardo Silva d'égaliser en fin de partie. Des erreurs qui, au final, ont pesé très lourd dans la perte du titre.

Puisqu'il a désormais l'entière confiance d'Emery, qui en a fait son chouchou, allez savoir pourquoi, attardons-nous désormais sur le «nouvel Areola» , celui qui aurait progressé. Cette année, en championnat, le PSG n'a concédé que 36 tirs cadrés lorsqu'Areola jouait. Sur ce total, le Francilien a encaissé 12 buts et affiche donc un ratio d'un but pris toutes les trois frappes cadrées. Un bilan largement entaché par ses sorties contre Toulouse (6-2), Metz (5-1), Nantes (4-1) et donc Strasbourg, pour le plus récent, au cours desquelles il s'est incliné sur toutes les frappes cadrées. En Ligue des Champions, on note du mieux, certes. Mais plus la saison avance et plus il devient médiocre. Il avait déjà envoyé un très mauvais signal en encaissant un but largement évitable au bout d'une minute contre le Celtic, il y a deux semaines, et à Munich, il est une nouvelle fois à la ramasse.

Arrêtons de déresponsabiliser Areola !

Si Paris veut aller au bout de son rêve, je pense qu'il devra le faire sans Areola. Tu ne peux pas compter sur un joueur aussi peu décisif et peu rassurant. «Il ne peut rien faire sur celui-ci, c'est la faute de Berchiche, de Kurzawa, de Silva» . STOP ! Je le dis et le répète, un gardien a le droit, de temps à autre, de sortir une parade, juste une seule ! On ne lui demande pas de hisser son niveau de jeu jusqu'à devenir Gianluigi Buffon. Juste de faire son boulot et de repousser les tentatives adverses quand la défense se retrouve en difficulté. Chose qu'il ne fait absolument pas. A Strasbourg, tu n'es pas obligé de sortir puis de te rétracter sur le but de Nuno Da Costa, de te coucher avant la frappe de Stéphane Bahoken. Tu n'es pas non plus obligé de t'arrêter de jouer, à réclamer un hors-jeu, sur celui de Robert Lewandowski, hier. Ou de ne pas anticiper une éventuelle tête de Corentin Tolisso en faisant du surplace sur ton mouvement. Ou bien même de te situer au premier poteau sur le troisième but, laissant la cage vide...

Voir tout ce potentiel offensif, capable d'exploser n'importe quelle défense, et se dire que tout peut voler en éclats parce que ton gardien est incapable de repousser la moindre tentative, c'est quand même un beau gâchis. Surtout quand dans le même match, Sven Ulreich, qui ne doit même pas faire partie du TOP 10 allemand, repousse pratiquement toutes les opportunités parisiennes. Je déconseille aux fans du PSG de regarder le résumé du match entre Chelsea et l'Atletico, qui se tenait également mardi soir. Jan Oblak, rêve des dirigeants de la capitale, et qui pourrait, pourquoi pas, débarquer l'été prochain, a montré qu'il pouvait, lui, sauver son équipe quand sa défense était dépassée. Samedi, David De Gea, contre Arsenal, en repoussant 14 des 15 tirs cadrés par les Gunners, avait également fait forte impression. Si Areola pouvait avoir la bonne idée de prendre ces deux-là pour exemple, il ferait déjà un sacré pas en avant. Même si je pense qu'il n'a pas du tout les épaules pour être le numéro un à Paris et qu'il ne doit sa place qu'à son statut de «Titi»...

Que pensez-vous d'Areola ? A-t-il le niveau pour s'imposer sur le long terme à Paris ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Recommandez Maxifoot avec
google
Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2017 des joueurs nominés par l'UEFA (+ Kanté). Quel milieu de terrain numéro 1 ?

Dele Alli (Tottenham)
Marco Asensio (Real Madrid)
Casemiro (Real Madrid)
Kevin De Bruyne (Manchester City)
Christian Eriksen (Tottenham)
Fabinho (Monaco)
Eden Hazard (Chelsea)
Andres Iniesta (FC Barcelone)
Isco (Real Madrid)
N'Golo Kanté (Chelsea)
Toni Kroos (Real Madrid)
Henrikh Mkhitaryan (Manchester United)
Luka Modric (Real Madrid)
Saul Niguez (Atletico)
Miralem Pjanic (Juventus)
Paul Pogba (Manchester United)

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Quel avenir pour les
U19
CHAMPIONS D'EUROPE
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB