Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Coupe du monde 2018 : l'équipe type des grands absents

Par Youcef Touaitia - Actu Mondial 2018, Mise en ligne: le 15/11/2017 à 13h16
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Si Lionel Messi a réussi à qualifier l'Argentine pour la Coupe du monde 2018 sur le fil, d'autres stars du football n'auront pas la chance de se rendre en Russie l'été prochain. Maxifoot vous dévoile l'équipe type des grands noms qui manqueront terriblement aux amoureux du ballon rond lors de la compétition reine.

Coupe du monde 2018 : l'équipe type des grands absents
Buffon et Bonucci ont raté la qualification au Mondial avec l'Italie.

Qui du Pérou ou de la Nouvelle-Zélande rejoindra les 31 équipes déjà qualifiées pour la Coupe du monde 2018 ? La réponse sera connue la nuit prochaine. En attendant cette ultime rencontre des barrages, on sait déjà quelles nations ne se rendront pas en Russie. Et c'est peu dire s'il manquera de sacrés clients à l'appel l'été prochain.

Italie, Pays-Bas, Bosnie, Algérie, Cameroun, Côte d'Ivoire, Chili, Etats-Unis... Aucune de ces formations, toutes présentes au Brésil il y a près de quatre ans, n'est parvenue à valider son ticket pour la compétition reine. Parmi ces équipes, des grands noms, voire des légendes de ce sport, à qui Maxifoot a décidé de faire un clin d'oeil en vous proposant l'équipe type des absents pour ce rendez-vous prestigieux.

Gianluigi Buffon (39 ans, Italie/Juventus)

C'est LE grand absent du Mondial russe. Lui qui voulait définitivement raccrocher les crampons après cette compétition a finalement dû sortir par la petite porte à San Siro, éliminé par la Suède. Une 175e et dernière sélection au goût très amer pour celui qui peut être considéré comme un des plus grands gardiens de l'histoire du football. Surtout, le rêve d'une participation à une 6e Coupe du monde, chose qu'aucun joueur n'a réalisé jusqu'ici, s'est envolé pour le vainqueur de l'édition 2006. Ciao Gigi !

Serge Aurier (24 ans, Côte d'Ivoire/Tottenham)

Il a promis l'enfer au Maroc, mais l'Eléphant s'est trompé. Malheureusement pour le latéral droit de Tottenham, son souhait de participer à une 2e Coupe du monde s'est envolé face à des Lions de l'Atlas redoutables. Le vainqueur de la Coupe d'Afrique 2015, qui rêvait de franchir la phase de poules, durant laquelle les Ivoiriens se sont cassé les dents trois fois consécutivement, va devoir attendre au moins jusqu'en 2022 pour arriver à ses fins. Un beau gâchis pour Aurier, Zaha, Kessié ou encore Seri et Cornet.

Leonardo Bonucci (30 ans, Italie/Milan AC)

Un désastre. Voilà comment définir le début de saison de l'Italien. Auteur de débuts très poussifs avec le Milan AC, le défenseur central ne participera pas à une 3e Coupe du monde. Pas assez mordant, semblant parfois perdu, celui qui est considéré par beaucoup comme le défenseur le plus élégant de la planète n'a pas tenu son rang dans le dernier virage pour la qualification au Mondial. Une cicatrice qu'il va vite devoir refermer pour repartir de l'avant.

Giorgio Chiellini (33 ans, Italie/Juventus)

Si Buffon a goûté à la victoire finale en 2006, que Bonucci peut encore prétendre à une participation au Mondial 2022, pour Chiellini, la désillusion surpasse tout. Car avec sa sélection, le rugueux défenseur central n'aura finalement connu que des échecs, lui aussi. Eliminé au premier tour en 2010 et 2014, le Toscan n'aura plus jamais l'occasion de se rattraper dans la plus prestigieuse des compétitions internationales puisqu'à 33 ans, il va falloir désormais laisser la place aux plus jeunes.

David Alaba (25 ans, Autriche/Bayern Munich)

Vingt ans après sa dernière participation à un Mondial, l'Autriche a manqué l'opportunité de revenir se frotter aux meilleures nations de la planète. Le symbole de cet échec reste le très polyvalent joueur du Bayern Munich, incapable de se transcender en sélection, montrant notamment ses limites lors du dernier Euro. Un rendez-vous manqué pour l'Autrichien qui n'est pas sûr de découvrir cette compétition un jour alors que la génération actuelle est la plus douée depuis fort longtemps...

Arjen Robben (33 ans, Pays-Bas/Bayern Munich)

Un monstre s'en est allé. Finaliste en 2010, troisième en 2014, le Néerlandais, qui peut largement être considéré comme le meilleur joueur des deux dernières compétitions combinées, ne verra pas la Russie. Si pour certains, c'est un choc, d'autres diront que les Oranje, qui n'ont plus de jus depuis leur magnifique parcours du Brésil, ne méritaient pas de s'inviter à la fête. Dans tous les cas, on regrettera longtemps l'absence du Batave, qui aura marqué son époque et l'histoire de l'épreuve.

Arturo Vidal (30 ans, Chili/Bayern Munich)

Et un Bavarois de plus ! Jusqu'au bout, le milieu de terrain a cru pouvoir participer à une troisième Coupe du monde de rang. Mais le double vainqueur en titre de la Copa America a perdu pied à la dernière journée des éliminatoires, rendant les fans de la Roja inconsolables. Fatigué, pas assez sérieux en raison de ses multiples déboires extra-sportifs, l'ancien Turinois a donné le bâton pour se faire battre. C'est dommage, surtout après le beau parcours du Chili lors de la Coupe des Confédérations en juin dernier.

Miralem Pjanic (27 ans, Bosnie/Juventus)

L'ancien Lyonnais la voulait, cette qualification pour le Mondial russe. Mais doublés par la Grèce dans la dernière ligne droite des éliminatoires, les Bosniens n'ont pas réussi à valider leur ticket pour l'épreuve reine. Une déception pour le Turinois, qui avait quitté le Brésil avec un goût très amer et un match litigieux contre le Nigeria dont sa sélection n'a pas réussi à se remettre. Si près, si loin...

Gareth Bale (28 ans, Pays de Galles/Real Madrid)

Pour le joueur du Real Madrid, la pilule a dû être très dure à avaler. Pourtant en bonne position, les Dragons ont craqué lors du dernier match contre l'Irlande. La seule défaite de leur parcours qui prive les Britanniques d'un premier Mondial depuis 1958. Terrible pour Bale et sa troupe, qui sortent d'un magnifique Euro avec une demi-finale à la clé. S'il aura encore une dernière chance au Qatar dans un peu plus de 4 ans, on se dit que le Merengue est passé à côté de sa chance cette année.

Pierre-Emerick Aubameyang (28 ans, Gabon/Borussia Dortmund)

Irrésistible en club, le Gabonais n'a pas le même rayonnement en sélection. S'il peut compter sur des joueurs comme Ndong et Lemina, la star des Panthères ne peut toutefois pas réaliser des miracles. Une déception relative pour l'ancien buteur des Verts, qui manquera une nouvelle fois une Coupe du monde. Avec lui aussi l'espoir d'accrocher au Qatar une qualification historique. Il le mériterait tellement...

Alexis Sanchez (28 ans, Chili/Arsenal)

Le Gunner se retrouve dans une spirale noire. Inefficace avec Arsenal, qu'il souhaite quitter au plus vite, l'attaquant sud-américain aura tout le temps de négocier un juteux contrat l'été prochain avec cette non-qualification. Pourtant irréprochable avec son pays, le Londonien n'a pas réussi à faire basculer la balance du bon côté pour disputer une troisième Coupe du monde. Une grande tristesse pour une génération qui a fait rêver des millions de Chiliens.

L'équipe type des absents du Mondial 2018 en 4-4-2

Ils manqueront également la Coupe du monde...

Jan Oblak (24 ans, Slovénie/Atletico Madrid)
Elseid Hysaj (23 ans, Albanie/Naples)
Luis Antonio Valencia (32 ans, Equateur/Manchester United)
Eric Bailly (23 ans, Côte d'Ivoire/Manchester United)
Stefan Savic (26 ans, Monténégro/Atletico Madrid)
Sokratis Papasthatopoulos (29 ans, Grèce/Borussia Dortmund)
Faouzi Ghoulam (26 ans, Algérie/Naples)
Naby Keita (22 ans, Guinée/RB Leipzig)
Daniele De Rossi (34 ans, Italie/AS Rome)
Marco Verratti (25 ans, Italie/Paris SG)
Marek Hamsik (30 ans, Slovaquie/Naples)
Aaron Ramsey (27 ans, Pays de Galles/Arsenal)
Jean-Michael Seri (26 ans, Côte d'Ivoire/Nice)
Arda Turan (30 ans, Turquie/Barcelone)
Riyad Mahrez (26 ans, Algérie/Leicester)
Andriy Yarmolenko (28 ans, Ukraine/Borussia Dortmund)
Henrikh Mkhitaryan (28 ans, Arménie/Manchester United)
Wesley Sneijder (33 ans, Pays-Bas/Nice)
Christian Pulisic (19 ans, Etats-Unis/Borussia Dortmund)
Vincent Aboubakar (25 ans, Cameroun/Porto)
Cédric Bakambu (26 ans, RD Congo/Villarreal)
Edin Dzeko (31 ans, Bosnie/AS Rome)
Asamoah Gyan (31 ans, Ghana/Kayserispor)
Ciro Immobile (27 ans, Italie/Lazio)
Cenk Tosun (26 ans, Turquie/Besiktas)

Que pensez-vous de cette équipe type ? Quels joueurs vous manqueront durant le prochain Mondial ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Si Liverpool remporte la Ligue des Champions, Mohamed Salah doit-il d'ores et déjà être le gagnant du Ballon d'Or 2018 ?

OUI
NON

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Liens de la rubrique MONDIAL 2014


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2017-18
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2017-18
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2017-18
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB