Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Top Déclarations : les Chiliens et la bouteille, les barbecues de Lucas, les délires d'Emery, Ajaccio pire que l'ex-URSS...

Par Pierre-Damien Lacourte - Top Declarations, Mise en ligne: le 14/10/2017 à 08h46
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, les Chiliens picolent un peu trop, Vidal le premier, les barbecues manquent à Lucas, Genesio victime de Twitter, les délires d'Emery, Ajaccio pire que l'ex-URSS… Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : les Chiliens et la bouteille, les barbecues de Lucas, les délires d'Emery, Ajaccio pire que l'ex-URSS...
Arturo Vidal et la bière, une affaire qui marche apparemment.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. Carla Pardo – «Je sais que la plupart ont tout donné, tandis que d'autres allaient faire la fête et ne s'entraînaient pas parce qu'ils étaient trop ivres» (Instagram, le 11/10/2017)

Grosse déception pour le Chili. Balayé 3-0 par le Brésil en milieu de semaine, le double champion d'Amérique du Sud en titre n'est pas parvenu à se qualifier pour la Coupe du monde 2018. Et comme parfois en pareille situation, le linge sale se lave en public. Après l'élimination, Carla Pardo, la femme du capitaine de la Roja, Claudio Bravo, s'est lâchée.

2. Jorge Sampaoli – «Il aime boire et ne se contrôle pas. Quand nous étions dans un avion pour revenir de Lima, il m'a demandé s'il pouvait ouvrir une bière qu'il avait achetée à l'aéroport. Je lui ai répondu non parce que des dirigeants étaient présents. Il avait aussi réussi à avoir une bouteille de whisky grâce à l'aide d'un chauffeur que j'ai dû limoger alors que je savais que le coupable était Vidal» (Las Ultimas Noticias, le 13/10/2017)

Visiblement, Carla Pardo ne disait pas n'importe quoi. Car le journal Las Ultimas Noticias a livré dans la foulée quelques-unes des révélations faites en 2015 par l'ancien sélectionneur du Chili, Jorge Sampaoli. Et celles-ci valent le détour.

3. Lucas – «Maintenant je mange en suivant des règles. Je ne mange plus de pizza et les barbecues que j'aime tant me manquent» (UOL Esporte, le 09/10/2017)

Très peu utilisé par l'entraîneur Unai Emery en ce début de saison, l'ailier du Paris Saint-Germain Lucas change ses habitudes. Pour convaincre son entraîneur et le sélectionneur Tite, le Brésilien a décidé d'améliorer son hygiène de vie. Même si ce n'est pas facile.

4. Frédéric Guerra – «On le voit sur le marché, chez le boulanger, on a l'impression que c'est Monsieur tout le monde qui entraîne l'OL, mais c'est un type extraordinaire. (...) Si on en croit Twitter, il est alcoolique et il doit se faire soigner, mais ce sont des tweets à la con» (Olympique et Lyonnais, le 10/10/2017)

Bruno Genesio possède autant de détracteurs que de soutiens. Pour l'agent Frédéric Guerra, la bêtise des réseaux sociaux fait beaucoup de mal à l'entraîneur des Gones

5. Gaël Kakuta – «Emery est un coach qui veut tout commander. Il avait des principes et ne voulait pas s'adapter. (...) J'avais l'impression qu'il voulait me faire craquer. Je l'ai laissé dans son délire. Une autre fois, dans une opposition, il me positionne en 6. Kevin Gameiro a crié : 'Eh, Makelele !' J'ai rigolé, mais jaune…» (France Football, le 10/10/2017)

Aujourd'hui à Amiens, Gaël Kakuta a effectué une saison, en 2015-16, sous les ordres d'Unai Emery au FC Séville. Et le milieu offensif du promu picard garde visiblement un très mauvais souvenir de l'entraîneur parisien.

6. Jean-Michel Aulas – «Si je devais changer, je n'aurais pas d'état d'âme. (...) Je vous dis qu'on sera à l'arrivée là où on veut être avec ou sans Bruno parce qu'on a signé un super recrutement et qu'on a un super stade. (...) Tous les entraîneurs sont en danger, on est dans un club ambitieux» (Eurosport, le 09/10/2017)

Après le début de saison mitigé de l'Olympique Lyonnais et avant la victoire 3-2 face à Monaco, l'entraîneur Bruno Genesio s'est de nouveau retrouvé sous pression. Durant la trêve internationale, le président lyonnais Jean-Michel Aulas a annoncé qu'un premier bilan serait effectué après le derby face à l'AS Saint-Etienne le 5 novembre prochain. Quoi qu'en dise, la tête de Genesio pourrait bien tomber...

7. Robert Maah – «J'ai été en retard de 35 minutes à la séance vidéo, je l'admets. C'est une erreur. Mais en aucun cas cela ne constitue une faute grave. C'est la seule chose qu'on me reproche ! Il faut être sérieux, même en ex-URSS, ils ne faisaient pas ça !» (L'Equipe, le 14/10/2017)

Pour Robert Maah, la pilule ne passe pas ! Mardi dernier, le GFC Ajaccio a annoncé le licenciement de l'attaquant pour faute grave. Mais la sanction paraît disproportionnée au regard des faits qui sont reprochés au joueur.

8. Pascal Dupraz – «Il n'y a que les grincheux dans ce pays qui considèrent que l'on joue mal. Je suis certain que l'équipe de France fera un grand Mondial» (Conférence de presse, le 12/10/2017)

Malgré la qualification de l'équipe de France pour la prochaine Coupe du monde, son niveau de jeu a fait beaucoup parler. L'oeuvre d'éternels insatisfaits pour l'entraîneur toulousain.

9. Geoffrey Jourdren – «C'est une très longue suspension. La plus longue jamais prononcée. (…) J'ai payé pour mon image. Elle est exécrable. Je vais mourir avec. (…) J'ai pété un plomb» (L'Est Républicain, le 10/10/2017)

En septembre dernier, le gardien de Nancy Geoffrey Jourdren a écopé de dix matchs de suspension après son coup de sang contre les supporters de Brest (1-2). Invité à se confier sur cette affaire, l'ancien Montpelliérain estime avoir payé pour sa réputation, exécrable selon lui. Sans blague ?

10. Ludovic Giuly – «Mbappé est plus professionnel que Messi au même âge. Il sait mieux gérer son corps. Leo avait beaucoup de soucis lors de sa croissance avec sa santé. C'était plus compliqué pour lui. Kylian a l'avantage de savoir se connaître et de bien récupérer» (Le Parisien, le 12/10/2017)

Témoin privilégié de l'éclosion de Lionel Messi durant son passage au FC Barcelone (2004-2007), l'ancien attaquant Ludovic Giuly a également surveillé de près les débuts d'un autre talent, Kylian Mbappé, avec son ancien club de l'AS Monaco. Et d'après le finaliste de la Ligue des Champions 2004, la recrue du Paris Saint-Germain possède quelque chose en plus par rapport à la Pulga. Si Mbappé fait la moitié de la carrière de l'extraterrestre argentin, il ira déjà très haut.

C'est sur ce témoignage de Giuly que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Quelle serait votre charnière centrale type chez les Bleus pour le Mondial 2018 ?

Varane-Umtiti
Koscielny-Umtiti
Varane-Koscielny

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Quel avenir pour les
U19
CHAMPIONS D'EUROPE
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB