Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Drogba-Pauleta, duel au sommet
Par Olivier Cothenet - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 26/11/2003 à 23h26
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Recrutés tous deux à l'intersaison, l'Ivoirien de l'OM et le Portugais du PSG auront pour but de faire la différence lors du sommet de dimanche. Pour cela, l'un s'appuiera sur sa puissance, l'autre sur sa finesse et son expérience. Portrait croisé de deux buteurs en série.

Entre Didier Drogba et Pedro Miguel Pauleta, les points communs ne manquent pas. Rapidement, on sait qu'ils sont deux buteurs efficaces, qu'ils seront la principale arme offensive de leur équipe lors du choc entre l'OM et le PSG dimanche, qu'ils ont rejoint leur club actuel l'été dernier (tous deux auraient même pu porter le maillot adverse) et qu'ils ont connu une certaine réussite dans leur intégration. Toutefois, leur parcours, comme leurs qualités et leur expérience, divergent, mais font sûrement d'eux les hommes les plus surveillés du "classico" de ce week-end et même du championnat de France actuel.

L'un reste au pays, l'autre rejoint la France

Ivoirien d'un côté, Portugais de l'autre, les deux goleadors ont connu des évolutions à l'étranger assez diverses avant de se retrouver dans le championnat de France. En effet, si Pauleta est longtemps resté sur la péninsule ibérique, c'est dès ses cinq ans que Drogba a rejoint la France sous la tutelle de son oncle. Leur progression n'en a pas moins été difficile. Du côté du Portugal, après avoir refusé d'intégrer le centre de formation du FC Porto où il aurait perdu tous ses repères, le jeune Pedro quitte son Île des Acores et intègre l'Uniao Micaelense, modeste club de D3. Dans l'environnement familiale qui l'entoure, il connait une progression linéaire et expérimante à de nombreuses reprises sa façon de fêter les buts en imitant l'avion.

En Côte d'Ivoire, Didier Drogba touche lui ses premiers ballons cinq ans après son adversaire. Né à Abidjan, il est envoyé en France pour suivre son oncle Michel Goba, footballeur professionnel. A Dunkerque, où évolue son tuteur, il signe sa première licence et évolue comme latéral droit. Au gré des transferts de Michel Goba, le jeune défenseur change de club. A Abbeville, il est repositionné en attaque et claque but sur but, mais le dépot de bilan du club le pousse à Tourcoing où il découvre la concurrence et ne s'impose pas. A Vannes, nouveau club de son oncle, les choses se passent mal, surtout sur le plan scolaire. Obligé de redoubler sa quatrième, Drogba décide d'arrêter le foot pour se reconcentrer sur ses études, le tout pendant que les prodiges normaux fourbissent leurs armes en centre de formation.

Pauleta au Depor, Drogba... au Mans

Ce que fait Pauleta dans son petit club. Rapidement repéré par des clubs de division supérieure, il n'a même pas le temps de jouer pour ses formateurs et rejoint Estoril, alors en D2. Confirmant tout le bien qu'on pense déjà de lui, il inscrit pas moins de 19 buts dès sa première saison professionnelle (à 21 ans !). Il est alors contacté par Salamanque, ambitieux club de D2 espagnole. Transféré après l'échec d'Estoril dans sa course à la montée, il accède cette fois à l'élite dès sa première saison. Auteur de 19 buts, il est convoité mais préfère rester pour goûter à la première division avec son club. Dans celle-ci, il obtient le même succés qu'à l'échelon en dessous avec 15 buts en 34 matchs. Lors de la deuxième partie de saison, il voit même un certain Martin Cardetti arriver, mais celui-ci ne pourra le déloger de la pointe de l'attaque. En fin de saison, Cardetti reparti, Pauleta s'en ira aussi et réalisera son rêve en signant dans un grand club européen : le Deportivo La Corogne.

Entre-temps, Didier Drogba a été repris par le virus du foot. Rejoint par sa famille, il a déménagé dans la cité des Balconnets, à Antony, dans la région parisienne. Avec les cadets de Levallois, il brille et inscrit de nombreux buts. Son CV refusé par les principaux centres de formation, il reste à Levallois et monte en CFA où, malgré sa mauvaise hygiène de vie, il s'impose. Convaincu de ses qualités, son entraîneur lui obtient un essai à Guingamp. Celui-ci est concluant mais une blessure empêche tout transfert. A bientôt 20 ans, l'Ivoirien reste donc chez les Amateurs et se pose des questions sur son avenir en tant que professionnel. C'est alors que tout s'enchaîne. Le PSG le contacte mais Drogba refuse à cause de la réputation du centre de formation. Quelques jours plus tard, c'est Le Mans qui le contacte et l'engage.

Se relancer à Bordeaux, exploser à Guingamp

En Espagne, pendant que son futur adversaire débute dans la Sarthe, Pauleta découvre la Galice et la rigueur d'Irureta. Sous la direction de celui-ci, «l'Aigle des Açores» fait de bons débuts et inscrit 10 buts en 28 rencontres, malgré quelques blessures. La saison suivante est moins rose. L'arrivée de Makaay pousse Irureta à utiliser Pauleta comme joker. En trente matchs, il marque tout de même 8 buts, mais ne se satisfait pas de son statut et cherche à se relancer. Au Mans, Drogba connait aussi des débuts corrects. En une saison et demi, il joue 32 matchs et inscrit 7 buts. Mais le rêve ne durera pas longtemps. La saison suivante, victime de son hygiène de vie médiocre (la cuisine de sa maman serait trop bonne), les blessures se multiplient et lui font perdre sa place au profit de Daniel Cousin. L'arrivée de Thierry Goudet à la place de Marc Westerloppe ne lui facilitera pas la tâche puisque la confiance en lui du nouvel entraîneur restera minime. Son retour se fera difficilement mais cinq buts en 2001 attireront l'attention de Guingamp, à la recherche du remplaçant de Fiorèse. Arrivé au mercato, il marque trois buts en quelques mois et prépare son envol pour la saison suivante.

Alors que l'Ivoirien vit son aventure au Mans, Pauleta cherche lui un nouveau défi et est contacté par Bordeaux. Convaincu par le discours des dirigeants, il signe et débute dans la foulée sous le maillot girondin à Nantes. A la Beaujoire, il justifie tout de suite la confiance mise en lui en signant un triplé (5-0). La suite sera du même tonneau puisqu'en trois saisons, le Portugais inscrit 65 buts rien qu'en championnat. Déçu par le manque d'ambition et les non-qualifications en C1 de son club, il émet pourtant le souhait de partir pour découvrir autre chose. Alors qu'en Gironde Pauleta planait, en Bretagne, Drogba décollait. En une saison, bien épaulé par Malouda, il bat tout ses records, faisant trembler 17 fois les filets, s'emparant au passage de la troisième place du classement des buteurs, derrière notamment un certain... Pauleta (23 buts). En fin de saison, l'ambition le dévore et les appels du pied se multiplient. Lyon, Marseille, Paris et des étrangers le veulent. Finalement, le coeur l'emportera. «Depuis que je suis tout petit je suis à fond pour l'OM. Porter ce maillot c'est un rêve,» s'enflamme-t-il. Du côté portugais, le choix est aussi multiple. Perrin veut l'associer à Drogba, Lyon pense à lui pour succéder à Anderson, mais c'est la fidélité de Paris, sur le coup depuis deux mois, qui le convaincra. Depuis leur arrivée chez les deux "grands" clubs français, les deux buteurs n'ont rien à envier l'un à l'autre. Le Marseillais en est à 8 buts (plus 5 en C1 dont il est actuellement le meilleur buteur) et le Parisien à 6. Le duel est lancé pour Dimanche.

D'assez loin les éléments les plus dangereux de leur équipe actuellement, Drogba et Pauleta sont aussi deux des meilleurs artificiés du championnat actuel. Avant d'arriver au choc de dimanche, les deux attaquants ont connu des fortunes diverses, mais une progression ressemblante avec une génération différente.


Nom : Drogba
Prénom : Didier
Âge : 25 ans
Date de naissance : 11 mars 1978
Nationalité : Ivoirien
Taille : 1m88
Poids : 84kg
Poste : Attaquant

Club actuel : Olympique de Marseille (2003-?)
Clubs précédents : Le Mans (1998-2001), Guingamp (2001-2003)
Palmarès : néant.

Nom : Pauleta
Prénom : Pédro
Âge : 30 ans
Date de naissance : 28 avril 1973
Nationalité : Portugaise
Taille : 1m80
Poids : 76kg
Poste : attaquant

Club actuel : Paris Saint Germain (2003-?)
Clubs précédents : Uniao Micaelense, Potugal (1994-1995), Estoril, Portugal (1995-1996), Salamanque, Espagne (1996-1998), La Corogne, Espagne (1998-2000), Bordeaux (2000-2003).
Palmarès : Champion d'Espagne 2000, Coupe de la Ligue 2002, Meilleur buteur de D1 en 2002.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Comprenez-vous que Didier Deschamps ne change pas de position vis à vis de Karim Benzema ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB