Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Sans ses superstars, le Real Madrid remporte sa 3e Supercoupe d'Europe ! - Débrief et NOTES des joueurs (Real 3-2 ap Séville)

Par Youcef Touaitia - Actu Coupe D'europe, Mise en ligne: le 09/08/2016 à 23h32
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au bout de la prolongation, le Real Madrid a remporté sa 3e Supercoupe de l'UEFA face au FC Séville (3-2 ap), ce mardi soir à Trondheim en Norvège. Un succès au forceps des hommes de Zinedine Zidane, privé de Cristiano Ronaldo et Gareth Bale, pour remporter un premier trophée cette saison.

Sans ses superstars, le Real Madrid remporte sa 3e Supercoupe d'Europe ! - Débrief et NOTES des joueurs (Real 3-2 ap Séville)
Le Real Madrid a remporté sa 3e Supercoupe de l'UEFA face à Séville.

Et de trois pour le Real Madrid ! Après 2002 et 2014, les Merengue ont mis la main sur une 3e Supercoupe d'Europe face au FC Séville (3-2 ap), ce mardi soir à Trondheim en Norvège. Pourtant menés à la dernière minute du temps additionnel de la deuxième mi-temps, les hommes de la capitale espagnole ont pu compter sur Sergio Ramos puis Daniel Carvajal, auteur d'un but magique, pour arriver à bout de Sévillans maudits, battus une troisième fois consécutive dans cette épreuve.

Sans Cristiano Ronaldo, Gareth Bale, Toni Kroos ou encore Pepe, les joueurs de la Maison Blanche ont offert à Zizou un deuxième titre en tant qu'entraîneur après la Ligue des Champions en mai dernier.

Le coup de canon d'Asensio

Largement dominateurs dans les premières minutes, les Merengue effectuaient un énorme pressing sur des Sévillans très timides et peu entreprenants. Petit à petit, les hommes de Jorge Sampaoli posaient leur jeu fait de passes courtes et osées sans toutefois réussir à se rapprocher de la défense madrilène. Alors que le Real reculait, Asensio envoyait une terrible frappe de 25 mètres dans la lucarne droite de Rico (1-0, 21e). Quel bijou !

Le réveil du FC Séville

Piqués au vif, les Andalous réagissaient par Carriço qui voyait son tir repoussé par Casilla tandis que les jeunes ailiers de la Maison Blanche faisaient une forte impression devant des supporters conquis. Malheureusement pour eux, Franco Vasquez trompait Casilla peu avant la pause d'une jolie frappe croisée après une action de grande classe initiée par Carriço et Mariano (1-1, 41e).

Ramos se rachète

Au retour des vestiaires, les Blancs repartaient de l'avant, portés par un Asensio de plus en plus incisif. En face, le vainqueur de la Ligue Europa écartait bien le jeu et étirait une défense adverse de moins en moins compacte. A force d'appuyer, Séville poussait Ramos à la faute qui concédait un penalty sévère transformé par Konoplyanka (1-2, 71e).

Incapable de changer de rythme, le Real butait sur le bloc sévillan, dès lors bien verrouillé. Malgré les entrées de Benzema et Modric, les hommes de Zinedine Zidane peinaient offensivement mais pouvaient compter sur un Ramos héroïque qui égalisait de la tête à la dernière minute du temps additionnel (2-2, 90e+3).

Carvajal est incroyable !

Au tout début de la prolongation, Kolodziejczak laissait les siens à dix après un deuxième carton jaune. Dans la foulée, Ramos se voyait refuser un but de la tête pour une faute très discutable. Dominateurs, les Madrilènes ne parvenaient pas à faire la différence malgré deux grosses occasions de Lucas Vasquez et Benzema. Au bout de la partie, Carvajal offrait finalement au Real sa 3e Supercoupe de l'UEFA après un rush incroyable au coeur de la défense conclu par un magnifique extérieur du pied droit (3-2, 119e).

La note du match : 8/10

Malgré une ambiance feutrée, la partie a été très plaisante à suivre. Sans ses stars, le Real Madrid a fait avec ses jeunes pépites qui ont été les plus remuantes dans leur équipe. Une formation de Séville très séduisante, du beau football, des buts, de l'action, du suspense, le football espagnol reste le plus alléchant !

Les buts :

- Sur le côté gauche, Vitolo voit sa touche dégagée par la défense madrilène. Le ballon arrive jusqu'à Isco qui le dévie d'une belle talonnade aérienne pour Asensio. Dans l'axe, le jeune Espagnol envoie un énorme boulet de canon dans la lucarne droite de Rico, complètement battu (1-0, 21e).

- Carriço adresse une superbe transversale vers Mariano qui sert Vietto dans la profondeur sur le côté droit. L'Argentin centre pour Iborra qui effectue un contrôle orienté de la poitrine à l'entrée de la surface. A l'affût, Vasquez le devance et arme sa reprise de volée du pied gauche, envoyant le ballon dans le petit filet gauche de Casilla (1-1, 41e).

- Vitolo provoque sur le côté droit de la surface et se fait faucher par Ramos. Konoplyanka ne tremble pas et inscrit le penalty en tirant à ras de terre sur la droite de Casilla, parti à gauche (1-2, 71e).

- Sur le côté droit de la surface, Benzema adresse un petit ballon en cloche à Lucas Vasquez. Le jeune Espagnol lève la tête et adresse un centre parfait pour Ramos, seul devant le but vite, qui pousse le ballon de la tête au fond des filets (2-2, 90e+3).

- Carvajal déboule dans le couloir droit et dépose tous ses adversaires sur un rush sensationnel. D'un joli extérieur du pied droit, l'international espagnol délivre la Maison Blanche (3-2, 119e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Daniel Carvajal (8/10)

Quelle abnégation de l'international espagnol ! Complètement déchaîné, le latéral droit est une véritable plaie pour ses adversaires tant il met du coeur à l'ouvrage et se montre très engagé sur les phases défensives. Au bout du match, le Madrilène a trouvé les ressources nécessaires pour réaliser un rush extraordinaire et conclure l'action d'un superbe extérieur du pied droit. Quel joueur !

REAL MADRID :

Kiko Casilla (4) : en l'absence de Navas, blessé, l'ancien joueur de l'Espanyol Barcelone avait l'opportunité de briller pour ce grand rendez-vous. Il n'a pas eu l'occasion de le faire puisqu'il a dû s'incliner sur deux des trois tentatives cadrées adverses. On est très loin du niveau passé de son presque homonyme, qui avait fait les beaux jours du Real pendant de longues années.

Daniel Carvajal (8) : lire commentaire ci-dessus.

Raphaël Varane (5,5) : le grand absent du secteur défensif de l'équipe de France lors de l'Euro a connu un premier match officiel cette saison assez compliqué. Comme souvent, l'ancien Lensois s'est montré top tendre dans ses interventions. On est loin du grand Varane attendu à Madrid et en France...

Sergio Ramos (7) : quel joueur que le capitaine du Real Madrid ! Plutôt moyen tout au long de la partie, l'Espagnol a même concédé un penalty très sévère transformé par Konoplyanka. Mais comme très souvent ces dernières années, le défenseur central a enfilé sa cape de sauveur en égalisant au bout du temps additionnel de la deuxième mi-temps. Un but salvateur qui a permis aux siens de prendre le dessus par la suite lors de la prolongation.

Marcelo (6) : exceptionnel lors des matchs de préparation, le Brésilien a été moins en vue ce soir, la faute à un Mariano très remuant. Il est néanmoins bien revenu dans la partie lors de la prolongation grâce à un souffle retrouvé et une montée en puissance intéressante.

Casemiro (5,5) : le seul titulaire habituel au milieu du terrain a connu une partie compliquée. Il a eu du fil à retordre face à de solides adversaires. Un peu mieux en fin de partie, il n'a pas été à son avantage dans l'ensemble.

Mateo Kovacic (6,5) : très décevant la saison passée, le Croate s'est montré à son aise ce soir en récupérant un nombre important de ballons. Ses remontées de balle ont été impressionnantes et sa faculté à casser les lignes adverses a été un vrai plus pour son équipe. Un peu moins en vue après la pause, il a livré une prestation intéressante. Remplacé à la 72e minute par James Rodriguez (6), qui a réalisé une bonne entrée en apportant le danger devant grâce à des passes astucieuses.

Isco (6) : dans le viseur du Milan AC et de la Juventus, le milieu créateur avait les clés du jeu pour cette rencontre. Plutôt discret, il a néanmoins réalisé la passe décisive pour Asensio sur son but génial. Remplacé à la 64e minute par Luka Modric (7), qui a fait énormément de bien à l'entrejeu madrilène. Son calme et son talent ont été un vrai plus pour le Real.

Marco Asensio (7) : en l'absence de Cristiano Ronaldo, le jeune Espagnol avait la lourde tâche d'animer l'aile gauche de l'attaque. Mission accomplie ! Sur sa première action pour son premier match officiel, le joueur tant apprécié par Zidane a envoyé une énorme frappe dans la lucarne droite de Rico. Un peu plus en retrait en deuxième période, il a montré de très belles choses sur les phases offensives.

Alvaro Morata (3,5) : Benzema diminué, le joueur passé par la Juventus avait une sacrée carte à jouer sur cette partie afin de prouver à son entraîneur qu'il peut être plus qu'un joker de luxe cette saison. Ce n'est pas sur ce match que l'Espagnol ira chercher son concurrent car il a été plus que moyen. Jamais dans le bon rythme, il a traversé la rencontre comme un fantôme. Remplacé à la 61e minute par Karim Benzema (6,5), qui s'est montré intéressant dans sa faculté à rendre les offensives du Real cohérentes. Il est à l'origine du but de Ramos après un bon service pour Vasquez.

Lucas Vasquez (7,5) : une chose est sûre, c'est que le jeune Madrilène en a sous la semelle ! Dans le même registre que Pedro du temps où ce dernier évoluait au FC Barcelone, la jeune pépite du Real a été très remuante sur son aile droite. Intenable, il a délivré la passe décisive pour Ramos et a été un véritable poison pour les Andalous. Un grand match de sa part !

FC SEVILLE :

Sergio Rico (7) : contrairement à Casilla, le portier sévillan a eu du pain sur la planche. Malgré la défaite, il a réalisé un très gros match avec une superbe prolongation au cours de laquelle il sort plusieurs gros arrêts. S'il ne peut rien sur le but d'Asensio, sa défense a été très moyenne sur les deux autres réalisations madrilènes.

Mariano (6,5) : l'ancien Bordelais est déjà très en jambes ! Très actif dans son couloir droit, il a obligé Marcelo à être moins offensif qu'à l'accoutumée. Le Brésilien est à l'origine du but de Vasquez.

Nicolas Pareja (5,5) : Séville a perdu, oui, mais le défenseur central a été dans tous les bons coups défensifs de son équipe. Malheureusement, son manque de lucidité après d'énormes efforts a coûté cher puisque Ramos n'aurait jamais dû être aussi seul sur son but égalisateur...

Daniel Carriço (6) : le polyvalent défenseur andalou a livré une belle partie. Il a sonné la révolte à la suite de l'ouverture du score d'Asensio en obligeant Casilla à la parade sur une frappe lointaine et se retrouve à l'origine de l'égalisation de Vasquez après une superbe transversale qui a déstabilisé le bloc madrilène. Remplacé à la 51e minute par Adil Rami (4), complètement absent sur le but de Ramos et trop statique sur la réalisation de Carvajal.

Timothée Kolodziejczak (3) : le Lyonnais a été plutôt bon tout au long de la partie dans son couloir gauche. Il n'a pas hésité à provoquer ses adversaires et a livré une grosse bataille avec Carvajal. Malheureusement pour lui, son excès d'engagement a pénalisé les siens puisqu'il a été exclu après avoir écopé d'un deuxième carton jaune au tout début de la prolongation. Une sortie que ses partenaires ont payé cash puisque le dernier but vient de son couloir...

Steven N'Zonzi (6,5) : une partie solide du milieu français. Serein et très appliqué, il a posé d'énormes soucis à Casemiro. Une belle prestation.

Vicente Iborra (6,5) : le capitaine sévillan a été bon ce soir. Une grosse activité dans l'entrejeu et une faculté à sentir les bons coups offensifs. C'est lui qui permet à Vasquez de se mettre en position de tir après un joli contrôle orienté sur le but de l'Italien. Une partie intéressante. Remplacé à la 74e minute par Matias Kranevitter (4,5), qui n'a pas su prendre la relève dès son entrée en jeu.

Vitolo (6) : très actif, il a posé des soucis à Marcelo sur son aile droite. Une activité importante tant offensivement que défensivement. Il obtient même le penalty transformé par Konoplyanka.

Hiroshi Kiyotake (5) : le Japonais a été décevant dans son rôle de créateur. Recruté pour faire oublier Banega, parti à l'Inter, l'ancien joueur de Hanovre n'a jamais su se mettre dans le bon tempo pour créer les décalages. Du mieux en fin de partie mais cela reste léger.

Franco Vasquez (6,5) : le joueur arrivé de Palerme devra être suivi tout au long de la saison car sa qualité technique est assez incroyable. Très à l'aise dans les phases offensives, l'Italien a été très remuant, offrant au public de superbes gestes. Son joli but prouve que c'est un élément sur lequel Sampaoli devra compter cette année.

Luciano Vietto (4,5) : le remplaçant de Gameiro, parti à l'Atletico Madrid, va avoir du travail pour réussir sa mission de faire oublier le Français. S'il est passeur pour Iborra sur l'action menant au but de Franco Vasquez, sa prestation d'ensemble reste toutefois moyenne. Il a eu d'énormes difficultés à se placer pour recevoir de bons ballons. Remplacé à la 65e minute par Yevhen Konoplyanka (5), auteur d'une entrée moyenne malgré son but sur penalty.

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

FICHE TECHNIQUE
REAL MADRID 3-2 (ap) FC SEVILLE (mi-tps : 1-1)
Supercoupe de l'UEFA
Stade Lerkendal - Trondheim
Arbitre : Milorad Mazic (SRB)
Buts : Asensio (21e), Sergio Ramos (90e+3), Carvajal (119e) pour le Real Madrid ; Franco Vasquez (41e), Konoplyanka (71e sp) pour le Séville.
Avertissements : Sergio Ramos (84e), Asensio (86e), James (90e+3) pour le Real Madrid ; Vitolo (39e), Kolodziejczak (90e) pour le FC Séville.
Expulsion : Kolodziejczak (92e) pour le FC Séville.

Real Madrid : Casilla - Carvajal, Varane, Ramos (c), Marcelo - Casemiro, Kovacic (James, 73e), Isco (Modric, 66e) - Asensio, Morata (Benzema, 62e), Lucas Vazquez. Entraîneur : Zinedine Zidane.

FC Séville : Rico - Mariano, Pareja, Carriço (Rami, 51e), Kolodziejczak - Nzonzi, Iborra (c) – Vitolo (Kranevitter, 74e), Kiyotake, Franco Vazquez – Vietto (Konoplyanka, 65e). Entraîneur : Jorge Sampaoli.

Asensio a inscrit un but extraordinaire d'une frappe lointaine en pleine lucarne (1-0, 21e)

Les Sévillans félicitent Franco Vasquez après son but (1-1, 41e)

En phase de reprise après son bel Euro, Bale a dû apprécier le match de ses partenaires

L'inévitable Sergio Ramos a permis aux siens de revenir au bout du temps additionnel de la deuxième période (2-2, 90e+3

La joie des Merengue sur le but incroyable de Carvajal après une chevauchée fantastique (3-2, 119e)

Sergio Ramos soulève la Supercoupe d'Europe !

L'équipe du Real Madrid au complet

Benzema, Zidane et Varane, trois Français aux anges !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens COUPES d'EUROPE


Sondage Maxifoot
Lionel Messi mérite t-il de remporter le Ballon d'Or 2019 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB