Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Lille chute piteusement en Azerbaïdjan et ne jouera pas la Ligue Europa ! - Débrief et NOTES des joueurs (Qabala 1-0 Lille)

Par Matheo Geslan - Actu Europa League, Mise en ligne: le 04/08/2016 à 21h28
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au terme d'une piètre prestation, Lille s'est incliné sur la pelouse de Qabala (0-1) à l'occasion du match retour du 3e tour préliminaire de l'Europa League. Avec cette défaite face à une équipe azerbaïdjanaise, les Dogues quittent déjà la scène européenne. Une élimination lamentable pour le club nordiste !

Lille chute piteusement en Azerbaïdjan et ne jouera pas la Ligue Europa ! - Débrief et NOTES des joueurs (Qabala 1-0 Lille)
Ronny Lopes et Lille n'ont jamais réussi à faire vaciller Qabala.

Quelle désillusion ! Tenu en échec (1-1) à la manche aller, Lille a perdu (0-1) sur la pelouse de Qabala ce jeudi, lors du match retour du 3e tour préliminaire de l'Europa League. Une défaite indigne synonyme de non-qualification en C3 pour les Nordistes. Un club français connait donc une nouvelle humiliation face à un adversaire largement à sa portée.

Il faut dire que les protégés de Frédéric Antonetti n'ont jamais su emballer la rencontre face à une vaillante formation azerbaïdjanaise. Malgré leur supériorité technique, les Dogues n'ont pas tenu leur rang de favoris en étant globalement très moyens lors des deux confrontations. Le début de saison lillois est déjà gâché après cette double confrontation désastreuse.

Le missile d'Ozobic !

Dans un début de match équilibré, les locaux étaient tout proche d'ouvrir le score. Un centre anodin de Ricardinho rasait le poteau d'Enyeama alors que les défenseurs nordistes ne s'étaient pas parlés. Grosse frayeur ! Loin d'être affolés, les hommes d'Antonetti prenaient peu à peu le contrôle des débats. Sur un beau de centre de Corchia, la tête d'Eder n'était pas cadrée.

Si la possession du ballon était de leur côté, les Dogues ne parvenaient pas à surprendre la défense azerbaïdjanaise et leur domination était très stérile. Et à force de tergiverser, le LOSC se faisait surprendre. Qabala trouvait la faille sur une magnifique frappe lointaine d'Ozobic (1-0, 34e). Une véritable praline qui résonnait comme un coup de tonnerre pour le club nordiste ! 

Une domination stérile des Lillois, Qabala tient bon

Au retour des vestiaires, la partie reprenait sur un bon rythme. Alors que Corchia alertait Bezotosny sur une belle tentative, le centre contré de Palmieri obligeait une nouvelle fois le gardien ukrainien à s'interposer. Plus entreprenant, Lille multipliait les offensives mais pêchait toujours dans le dernier geste. Une fois l'orage passé, les protégés de Roman Hryhorchuk retrouvaient des couleurs.

Dos au mur, les Dogues continuaient d'utiliser les frappes lointaines. Lopes puis Eder butaient successivement sur Bezotosny. Dans une fin de match décousue, les Nordistes se heurtaient à de solides azerbaïdjanais. Mieux encore, les locaux manquaient de peu de faire le break mais Mammadov loupait son duel face à Enyeama. Incapable d'emballer la rencontre, Lille sort par la petite porte. Une humiliation pour le football français !

La note du match : 5/10

Dos au mur après la manche aller, Lille n'a jamais été en mesure d'inquiéter vraiment son adversaire, hormis sur quelques temps forts et des frappes lointaines. Avec le suspense, la deuxième mi-temps était beaucoup plus intéressante à suivre que la première, notamment lors d'une fin de match plaisante. Le courage des Azerbaïdjanais a fait plaisir à voir, même si la copie rendue par les Dogues a de quoi inquiéter.

Le but :

- Bien servi par Weeks, Ozobic se retourne et décoche une puissante frappe à vingt-cinq mètres du but lillois. Sa tentative, flottante et à mi-hauteur, surprend Enyeama. Un but superbe ! (1-0, 34e).

Les NOTES des Lillois :

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Dmytro Bezotosniy (6,5/10)

Comme lors du match aller, le gardien ukrainien a réussi un très bon match. Parfois en deux temps mais toujours efficacement, il a repoussé les nombreuses tentatives lointaines des Lillois dans un style pas toujours académique. Par exemple, il s'est employé sur les tirs de Corchia, Eder, Lopes et il a été vigilant sur le centre contré de Palmieri. A noter que toutes ces occasions ont eu lieu en seconde période, où il a été logiquement mis à contribution. Une sortie manquée de sa part aurait cependant pu coûter l'égalisation à son équipe.

Vincent Enyeama (5) : sur un centre anodin de Ricardinho, il a failli se faire surprendre en ne communiquant pas suffisamment avec Civelli. Sinon, il ne peut rien faire sur le missile d'Ozobic. Il a tout de même concédé un but sur l'un des deux tirs cadrés adverses. Sur le second, il est parfaitement intervenu dans les pieds de Mammadov.

Sebastien Corchia (6) : l'une des rares satisfactions lilloises ce soir. L'ancien Sochalien a très bien pris son couloir, avec des montées intéressantes. Son centre pour Eder est un véritable caviar même si le Portugais ne cadre pas. Il aurait même pu égaliser sur une tentative repoussée par Bezotosnyi. De bonnes intentions offensives donc pour le latéral droit.

Renato Civelli (4) : capitaine d'un soir en l'absence de Rio Mavuba dans le onze de départ, l'Argentin a souffert face aux déplacements de Dabo. En plus des difficultés à contenir l'attaquant, il n'a pas vraiment été rassurant sur certaines phases, notamment sur un centre de Ricardinho.

Julian Palmieri (4,5) : pour son premier déplacement européen, le joueur de 29 ans a défendu proprement son couloir mais son apport offensif a été décevant. Après avoir réalisé quelques montées timides lors de la première période, il a montré un visage plus conquérant au retour des vestiaires. Mais ses centres n'étaient que trop rarement précis...

Adama Soumaoro (4,5) : titulaire en l'absence de Marko Basa, le défenseur central a dégagé de la sérénité sur certaines interventions autoritaires. Mais comme pour Civelli, il rencontrait des difficultés à négocier l'activité de son vis-à-vis Dabo.

Mounir Obbadi (4) : l'ancien Monégasque a tenté de s'infiltrer entre les lignes adverses mais il a rarement été trouvé par ses partenaires. Pareillement, il n'est pas parvenu à mettre ses attaquants dans de bonnes conditions. Un match décevant. Remplacé par Younousse Sankharé (non noté) à la 64e minute, qui a effectué une entrée intéressante pour ses premières minutes en match officiel avec le LOSC,

Morgan Amalfitano (3,5) : l'ancien Marseillais peut beaucoup mieux faire. Il ne s'est pas suffisamment projeté au sein de la défense adverse et son apport offensif a été très discret. L'international français a également réalisé quelques mauvais choix. Remplacé par Yassine Benzia (non noté) à la 73e minute, qui a apporté de l'envie et de la percussion en fin de rencontre.

Ibrahim Amadou (4) : une prestation discrète du milieu de terrain. S'il a récupéré quelques ballons, ses passes ont rarement transpercé les lignes. Il aurait pu se permettre d'être plus présent offensivement en fin de rencontre, afin d'apporter sa puissance et sa détermination.

Eric Bauthéac (3,5) : un match fantomatique de l'ancien Niçois, qui n'a pas réussi à faire de différences sur son couloir. Remplacé par Ryan Mendes (non noté) à la 64e minute, qui n'a pas été beaucoup plus à son avantage.

Rony Lopes (5) : le Portugais a tenté comme il pouvait de créer des brèches dans la défense adverse. Par sa qualité technique, il a parfois permis à son équipe de se procurer des situations dangereuses. Remuant, il n'a pas ménagé ses efforts.

Éder (5) : buteur en finale de l'Euro, le héros du Portugal a effectué son grand retour en club. Malgré une préparation estivale tronquée, le joueur de 28 ans avait des jambes et son jeu en pivot a posé des problèmes à la défense adverse. Auteur de la plus grosse occasion nordiste en première période avec une tête non cadrée, il a été plus discret au retour des vestiaires. Une première encourageante.

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous ! 

FICHE TECHNIQUE
Qabala 1-0 Lille (mi-tps : 1-0)
Match retour du 3e tour préliminaire de l'Europa League.
Stade 8km, Bakou.
Arbitre : Aleksei Eskov
Avertissements : Kvekveskiri (44e), Mammadov (90+3e) pour Qabala ; Amalfitano (26e), Sankharé (81e) pour Lille.
But : Ozobic (34e)

Qabala : Bezotosny - Mirzabekov, Vernydub, Stankovic, Ricardinho - Kvekveskiri, Sadygov (c) – Ozobic (Mammadov, 76e), Weeks, Zenjov - B. Dabo. Entraîneur : Roman Hryhorchuk.
Lille : Enyeama - Corchia, Civelli (c), Soumaoro, Palmieri – Amalfitano (Benzia, 73e), Amadou, Obbadi (Sankharé, 64e)- R. Lopes, Eder, Bautheac (Mendes, 64e). Entraîneur : Frédéric Antonetti.

Amalfitano a rencontré des difficultés face à la défense de Qabala

La joie d'Ozobic, auteur du seul but de la rencontre (1-0, 34e)

Dabo a posé beaucoup de soucis à la défense nordiste

Eder a réalisé une prestation correcte

Mammadov échoue face à Enyeama en fin de rencontre

La joie des Azerbaïdjanais au coup de sifflet final







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE EUROPA



Sondage Maxifoot
Quel adversaire souhaitez-vous en priorité pour le PSG en 8es de Ligue des Champions ?

Chelsea
Dortmund
Atletico Madrid
Naples
Tottenham
Atalanta
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB