Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Fernandez va t-il réussir à l'Espanyol ?
Par Nicolas Jucha - Le Debat Du Jeudi, Mise en ligne: le 23/11/2003 à 18h01
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Vous êtes 70% à penser que Luis Fernandez va de nouveau réussir en Espagne. L'épisode PSG, un simple incident de parcours ? Retrouvez vos réactions pour le Débat du Jeudi !

Le débat de la semaine voulait revenir sur la nomination de Luis Fernandez à la tête de l'Espanyol de Barcelone, actuelle lanterne rouge de Liga, et par la même occasion saluer l'ancien entraîneur parisien. La question de cette semaine a donné lieu à peu d'avis mitigés, Mr Luis, comme certains d'entre vous l'appellent, ne laissant que peu de monde indifférent. Les avis sur l'ancien membre du carré magique sont soit élogieux (on parle alors d'homme charismatique, avec des principes) soit très acides. Alors, Mr Fernandez va t-il réussir à l'Espanyol ? Vous avez donné votre avis pour Maxifoot !

NON : Une équipe trop faible

Vous êtes donc 20% à penser que Luis Fernandez ne va pas réussir une seconde fois en Espagne. Nous allons commencer par les propos les plus durs envers l'ancien technicien parisien. Ils sont d'abord l'oeuvre de JM : «En tant qu'entraîneur, son absence de vision globale, son incapacité à donner un style de jeu aux équipes qu'il entraîne, son absence de créativité font de lui un professionnel médiocre qui a eu de la chance au début de sa carrière. En tant qu'homme, c'est un individu à l'ego surdimensionné, incapable de se livrer la moindre autocritique. Bien sûr, il est capable de faire des coups sur certains matches. C'est là toutes ses qualités». Dans le même registre, quoique plus ironique, il a captain Pikachu : «Le fait que Luis parle déjà l'Espagnol ne va pas être d'une grande utilité. Quelque soit la nationalité des joueurs concernés, il n'y a que Luis qui comprenne ses gestes sur le bord de la touche (d'ailleurs les comprend t-il lui même ?). Pour moi, ce qu'il a réalisé à Bilbao lui a mis des oeillères et dorénavant, il se prend pour le stratège du siècle». Enfin, pour Matt, «le problème de Fernandez est qu'il résonne encore comme un joueur : s'il y en a un qui est plus médiatique que lui, il n'apprécie pas, même si c'est mérité. Alors si un joueur est capable de tirer l'équipe vers le haut, il finira pas le casser moralement».

La seconde partie d'entre vous préfère pointer du doigt les joueurs de l'Espanyol. Pour Fransan, «L'Espanyol n'a jamais été une grande équipe de Foot en Espagne : En Liga, la concurrence est féroce, les petits restent petits, les grandes équipes, elles, ne meurent jamais. Cependant, par sympathie pour Luis Fernandez, j'espère me tromper». Pour El Cascador, c'est à peu près le même problème, sauf que c'est avant tout l'état d'esprit qui est évoqué : «Parfois, l'entraîneur ne peut pas changer la mauvaise volonté des joueurs. Six points de retard sur le premier non relégable en novembre ? C'est une preuve que les joueurs de Barcelone ne se donnent pas à fond. L'équipe n'est pas tellement différente de la saison passée et pourtant elle s'était maintenue. Luis a beau être passionné, il ne pourra pas jouer à la place de ses hommes ...».

Cependant, cette semaine, ce n'est pas le pessimisme qui a dominé, et entre les critiques acerbes de certains, et l'optimisme complet des autres (voir plus bas), il y a une petite part d'indécis : Ceux qui estiment que seul le temps donnera des réponses.

Les mitigés : Il y a trop d'inconnus pour se prononcer dès maintenant

Vous avez été assez peu à ne pas prendre un avis marqué quant à l'avenir de Fernandez à Barcelone (10%). La raison, c'est que vous estimez qu'il va falloir attendre un peu avant d'en savoir plus sur le réel potentiel de l'Espanyol, mais aussi sur l'état d'esprit de Fernandez. Pour La Biche, «Fernandez devra oublier ses mésaventures parisiennes et ne pas agir en essayant de justifier son échec dans la capitale. S'il ne s'investit pas totalement à Barcelone, et qu'il ne reprend pas totalement confiance, ce sera difficile pour lui». Céline va même un peu plus loin : «Il y a trop d'inconnus quant à la situation de l'Espanyol comme celle de Luis. Quel est le niveau réel de l'équipe ? Vraiment faible ou est ce que l'ancien coach défaillait allègrement ? Quand à Luis, il ne s'en sortira qu'en oubliant l'épisode de Paris tout comme celui de Bilbao d'ailleurs : A chaques maux ses remèdes. A Paris, il a voulu transposer le modèle de l'Athletic, mais s'appuyer sur la notion d'amour du maillot était plus aisé à Bilbao, où le sentiment communautaire était fort, qu'à Paris, milieu de strass et paillettes et fief de l'individualisme ...».

Pour certains, le temps, donc les prochaines semaines, vont nous dire à quoi nous attendre quant à l'avenir de l'Espanyol en Liga, pour d'autres, une majorité, il est évident que Luis Fernandez va guérir cette équipe malade.

OUI : Il va ressusciter l'Espanyol

Vous êtes donc une grande majorité (70%) à estimer que Luis Fernandez est l'homme de la situation pour sauver l'Espanyol. Les raisons :
- un prestige que s'est forgé l'ancien international au delà des Pyrénées, incomparable à l'image qu'il a laissé en France
- une passion et un amour du football que le Français sait parfois transmettre, à condition de faire face à des joueurs humbles.
- l'absence de star dans son nouveau club, type de joueur avec lequel Fernandez cohabite mal.

Premièrement, c'est donc le glorieux passé de Fernandez en Liga, à la tête de l'Athletic Bilbao, qui nourrit votre optimiste : Pour Alain, «Il réussira car il connaît bien la culture espagnole et la Liga, où il a fait ses preuves. De plus, il est bien moins antipathique que Clemente, son prédécesseur». Pour Stéphane, «une notoriété comme la sienne ne s'achète pas mais se bâtie dans le temps. Si les joueurs de l'Espanyol acceptent d'appliquer les conseils de Mr Luis, et ils n'ont pas trop le choix vu la place qu'ils occupent, il y aura une bonne surprise ...». Pour Nicolas, même l'échec parisien ne peut effacer ce qu'il a accompli à San Mamès : «Fernandez a déjà réussi en Liga, hissant Bilbao en Ligue des Champions. Ce n'est pas par ce qu'il n'a pas réussi à Paris qu'il n'est pas bon comme entraîneur».

Deuxièmement, c'est la passion avec laquelle l'ancien international exerce son métier qui vous pousse à croire en un heureux destin pour lui. Pour Julien, «ressusciter une équipe, Luis Fernandez connaît. L'Athletic Bilbao ne le remerciera jamais assez. Il a une expérience de ce genre de situation qui plaide en sa faveur. Le pédagogue qu'il est va remobiliser des joueurs comme Tamudo, Jordi Cruyff ou Torricelli pour tirer l'équipe vers le haut. Son charisme va permettre à l'effectif d'adhérer à un projet commun, de raviver la flamme de l'Espanyol». Pour Snatch91, c'est à peu près le même constat : «Luis Fernandez est un passionné, par conséquent quelqu'un d'entier, ne mâchant pas ses mots. Cette personnalité ne collait plus dans un PSG devenu garderie de luxe où les joueurs étaient protégés par des personnes ne connaissant rien au football. A l'Espanyol, les choses seront peut être plus claires. Il n'y aura personne pour interférer entre Luis et les joueurs : dans ce cas là, ses coups de gueules et messages pourront passer et porter leurs fruits. Ce sera le rapport d'homme à homme qui sera privilégié».

Enfin, la dernière raison qui vous fait penser que Fernandez va sortir l'Espanyol de son bourbier, est que le club, contrairement à Paris, ne comporte pas de vedettes. Par conséquent, il n'y aura pas de joueurs, comme Anelka ou Ronaldinho à Paris, susceptibles d'ébranler son autorité. Surtout, la pression médiatique sera moins importante que dans la Capitale, ce qui avait pesé sur le moral du technicien. Lares : «Là-bas, il n'y a pas la même pression des médias qu' à Paris. De plus, les joueurs de l'Espanyol ne sont pas des stars comme au PSG : les stars ont toujours déplu à Fernandez. De toute façon, le club est tellement bas actuellement qu'il ne peut pas faire pire.»
David : «Luis va réussir à aider l'Espanyol parce que là-bas, les joueurs ne se prennent sûrement pas pour des stars. Le problème du PSG était mission impossible au vu de l'état d'esprit des joueurs, supporters, dirigeants et même médias».

Vous êtes donc une majorité à croire en Luis Fernandez. Espérons que vous avez raison, et que le technicien oublie ses galères parisiennes, car même s'il en était en partie responsable, il en a lourdement payé le prix . Merci à tous les internautes ayant participé au débat. Et à la semaine prochaine !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Sondage Maxifoot
Quelle équipe allez-vous supporter en Ligue 1 cette saison ?

Paris SG
Marseille
Lyon
Lille
Saint-Etienne
Monaco
Nice
Bordeaux
Nantes
Strasbourg
Rennes
Toulouse
Montpellier
Metz
Nimes
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB