Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

La "Undecima" pour le Real, Zidane commence par une C1 ! - Débrief et NOTES des joueurs (Real 1-1 (5-3 tab) Atletico)

Par Romain Rigaux - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 28/05/2016 à 23h49
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Dans une nouvelle finale de Ligue des Champions à suspense entre l'Atletico Madrid et le Real Madrid, les Merengue remportent leur 11e sacre de leur histoire dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, au terme de la séance de tirs au but (1-1, 5-3 tab) ! Zidane s'offre déjà sa première C1 en tant qu'entraîneur.

La
Le Real Madrid soulève sa 11e Ligue des Champions !

Dans un remake de la finale de 2014, le Real Madrid a encore pris le dessus sur l'Atletico Madrid (1-1, 5-3 tab) ! Pourtant, le scénario de la rencontre a longtemps semblé s'inverser avec l'égalisation tardive des Colchoneros, mais les Merengue ont su faire la différence, malgré les crampes, lors de la séance de tirs au but pour s'offrir la 11e Ligue des Champions de leur histoire, ce samedi soir à San Siro.

Ramos comme en 2014 !

La rencontre débutait avec beaucoup d'intensité dans les duels et de nombreuses fautes. C'est d'ailleurs sur un coup franc que les Merengue s'offraient la première grosse occasion de la partie avec un ballon repris par Benzema et détourné à bout portant par Oblak. Grosse frayeur sur le but des Colchoneros ! Mais dix minutes plus tard, les hommes de Diego Simeone s'inclinaient sur un nouveau coup franc repris devant le but par Ramos (1-0, 15e) ! Un but sans doute entaché d'une position de hors-jeu du capitaine du Real.

Déjà auteur du but égalisateur au bout du temps additionnel lors de la finale en 2014, Ramos répondait encore présent. Ce but faisait mal aux Rojiblancos, obligés de prendre le contrôle du jeu pour bouger un bloc adverse bien en place. Le manque de créativité se faisait cruellement ressentir dans les trente derniers mètres et seul Griezmann parvenait à se montrer dangereux avec un appel dans le dos de la défense merengue puis deux frappes lointaines cadrées mais captées sans problème par Navas. A la pause, le Real regagnait les vestiaires avec un avantage mérité.

Griezmann laisse passer une occasion en or, Carrasco relance tout !

Dès la reprise de la seconde période, la rencontre semblait basculer quand l'arbitre désignait le point de penalty pour une faute de Pepe sur Torres ! Griezmann avait l'égalisation au bout du pied mais sa frappe en force heurtait la transversale d'un Navas battu ! Malgré cette occasion en or manquée, l'Atletico gardait espoir et poussait sans toutefois réellement inquiéter Navas. Benzema avait même une balle du break mais perdait son duel face à Oblak.

Alors que le Real s'offrait deux belles opportunités à un quart d'heure du terme, l'Atletico était récompensé de son bon deuxième acte. Carrasco, entré à la pause, jaillissait au second poteau pour reprendre un centre de Juanfran (1-1, 79e) ! Les fans colchoneros laissaient exploser leur joie et un scénario totalement inverse par rapport à 2014 ! Aucune des deux équipes ne faisait ensuite la différence et il fallait passer par la prolongation.

Zidane déjà champion d'Europe !

Alors que de nombreux Merengue, dont Bale et Ronaldo, étaient victimes de crampes, face à des Rojiblancos un peu plus frais mais finalement peu dangereux, aucune des deux équipes ne parvenait à prendre le dessus dans ces trente minutes supplémentaires. La décision se faisait donc dans la séance de tirs au but et Juanfran trouvait le poteau, avant que Ronaldo ne marque le penalty décisif ! L'Atletico est maudit et chute encore face à son voisin...

Zidane, lui, fête son premier sacre en Ligue des Champions, six mois après ses débuts en tant qu'entraîneur sur le banc d'un club professionnel.  Incroyable ! Le Français devient le septième homme à remporter la C1 en tant qu'entraîneur après l'avoir gagnée en tant que joueur, lors de l'édition 2002 avec le Real Madrid face au Bayer Leverkusen (2-1). Il rentre ainsi dans ce cercle très fermé composé de Miguel Munoz, Giovanni Trapattoni, Johan Cruyff, Carlo Ancelotti, Franck Rijkaard et Josep Guardiola.

La note du match : 6,5/10

Encore un scénario emballant pour cette nouvelle finale entre le Real et l'Atletico ! On a assisté à un beau spectacle à San Siro avec de la tension et du suspense. Alors que les Merengue avaient fait le plus dur en ouvrant rapidement le score, l'égalisation des Colchoneros à dix minutes du terme de la seconde période a totalement relancé cette rencontre. La décision s'est fait au bout du suspense lors de la séance de tirs au but.

Les buts :

- Sur un coup franc excentré côté gauche et tiré par Kroos, Bale dévie le ballon d'une tête en arrière vers le but. Ramos, en position de hors-jeu, devance Oblak pour pousser le cuir au fond des filets (1-0, 15e).

- Gabi avec une louche subtile trouve Juanfran sur le côté droit de la surface. Le latéral centre en première intention au second poteau pour Carrasco qui devance Vazquez pour tromper Navas à bout portant (1-1, 79e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Sergio Ramos (7,5/10)

Comme en 2014, le capitaine du Real Madrid a encore répondu présent pour ce grand rendez-vous. C'est lui qui ouvre le score dans cette finale avant de réaliser ensuite plusieurs interventions précieuses pour repousser les assauts colchoneros. Torres a vécu un match compliqué face à son compatriote.

REAL MADRID :

Keilor Navas (5,5) : le gardien costaricien a répondu présent pour stopper les tentatives de Griezmann en première période. Ensuite, il est chanceux sur le penalty manqué par le Français mais il doit céder face à Carrasco sur l'égalisation de l'Atletico. Aidé par son poteau sur la tentative de Juanfran dans la séance de tir aux buts.

Daniel Carvajal (6) : il a débuté son match avec un gros tacle en retard sur Griezmann qui lui a valu un carton jaune. Ensuite, il a été très rigoureux défensivement pour fermer son couloir. Blessé, il doit quitter ses partenaires en pleurs en début de seconde période. Remplacé à la 51e par Danilo (4), en souffrance face à Carrasco malgré deux interventions précieuses dans sa surface.

Marcelo (6) : une nouvelle fois, le Brésilien n'a pas ménagé ses efforts dans son couloir gauche en faisant l'essuie-glace durant plus de 90 minutes afin de proposer des solutions offensivement, même s'il a terminé avec des crampes durant la prolongation. On notera tout de même que le but de l'Atletico vient de son côté.

Pepe (6,5) : le Portugais a réalisé un bon match défensivement, comme souvent avec beaucoup d'impact et des jaillissements précieux. Dommage qu'il trouve encore le moyen de se faire remarquer avec des simulations grotesques...

Sergio Ramos (7,5) : lire le commentaire ci-dessus.

Casemiro (7) : installé au poste de sentinelle par Zidane, le Brésilien a encore répondu présent en cassant les offensives adverses grâce à son bon travail à la récupération. Précieux.

Luka Modric (6) : le milieu croate a encore régalé dans l'entrejeu. Précieux dans le pressing, il a délivré de véritables caviars à ses partenaires en bonifiant chaque ballon. Néanmoins, il a été moins présent en seconde période et il aurait pu apporter plus offensivement, même s'il offre une balle de but à Benzema qui perd son duel face à Oblak.

Toni Kroos (6) : l'Allemand a réalisé un bon match au milieu de terrain. Actif à la récupération et très propre dans ses transmissions, il est impliqué sur l'ouverture du score en tirant le coup franc. Remplacé à la 72e par Isco (4,5), assez décevant.

Gareth Bale (6,5) : l'ailier supersonique gallois a été le Madrilène le plus dangereux. Lancé, l'ancien joueur de Tottenham était inarrêtable, faisant des dégâts sur ses accélérations. C'est lui qui provoque le coup franc sur l'ouverture du score et qui dévie le ballon vers Ramos. Dix minutes plus tôt, son coup franc était tout proche d'offrir un but à Benzema. Fatigué en fin de match, il a ensuite eu tendance à trop vouloir réaliser l'exploit en optant pour des choix peu judicieux.

Karim Benzema (5,5) : le Français a réalisé un bon début de match avec notamment un gros travail défensif. Ses déplacements et sa qualité technique lui ont permisde  conserver le ballon et de servir ses partenaires dans de bonnes dispositions. Malheureusement pour lui, il manque son duel face à Oblak pour le but du break. Remplacé à la 76e par Lucas Vazquez (5,5) qui a apporté plus de vivacité mais rate une grosse occasion avant d'être battu par Carrasco sur l'égalisation de l'Atletico.

Cristiano Ronaldo (5) : la superstar portugaise est globalement passée à côté de son match. Malgré quelques différences sur des dribbles bien trop rares, il a été assez décevant. Néanmoins, c'est lui qui inscrit le dernier penalty décisif lors de la séance de tirs au but.

ATL. MADRID :

Jan Oblak (5,5) : le gardien de l'Atletico a alterné le très bon, avec notamment un arrêt énorme du pied sur un coup franc repris par Benzema à bout portant, et le moyen, comme ses hésitations dans les sorties aériennes. On notera aussi son manque de prise d'initiative dans la séance de tirs au but.

Juanfran (5,5) : le latéral droit espagnol est l'auteur d'une faute évitable qui amène le coup franc pour l'ouverture du score du Real. Ensuite, il s'est bien repris, notamment en seconde période, avec plus d'apport offensif et une passe décisive pour Carrasco. Malheureusement, il est le seul à rater sa tentative lors de la séance de tirs au but en trouvant le poteau de Navas. Un match frustrant...

Filipe Luis (6) : l'international brésilien a été solide dans son couloir gauche. Rigoureux défensivement, il n'a pas hésité à monter régulièrement pour délivrer de bons centres. Remplacé à la 109e par Lucas Hernandez (non noté).

Stefan Savic (6) : préféré à Gimenez, le Monténégrin a eu un peu de mal à entrer dans sa rencontre avec quelques interventions hasardeuses. Bien mieux au fil des minutes, il a ensuite réalisé un match sérieux.

Diego Godín (6,5) : le défenseur uruguayen a encore réalisé une belle prestation. Toujours bien placé et précieux dans le domaine aérien pour couper les centres adverses.

Gabi (7) : dépassé face à Modric et Kroos en début de match, il a vécu une entame compliquée. Mais ensuite, le capitaine des Colchoneros a livré un gros match ! En seconde période, il réalise un tacle précieux à l'entrée de sa surface avant de ressortir le ballon proprement, puis sa louche superbe amène l'égalisation de Carrasco.

Saúl (5,5) : la pépite de l'Atletico n'était pas dans un bon soir. Peu de ballons touchés et du déchet inhabituel dans son jeu. D'habitude si habile ballon au pied, il est rarement parvenu à faire des différences. Du mieux après la pause avec notamment une belle occasion, mais on l'a connu plus en forme.

Augusto Fernández (4) : malgré une qualité technique indéniable, l'Argentin n'a pas assez pesé dans l'entrejeu, notamment à la récupération. Remplacé comme face au Bayern à la 46e par Yannick Carrasco (7), qui a tout changé pour l'Atletico grâce à sa fougue et sa capacité à faire des différences par ses dribbles. Il égalise et redonne espoir aux siens, en vain. Un véritable poison !

Koke (6,5) : le milieu de terrain a pris le jeu de son équipe à son compte après l'ouverture du score merengue pour relancer la machine. Il s'est démené pour proposer des solutions et faire des différences. A bout de force, il est remplacé à la 115e par Thomas Partey (non noté).

Antoine Griezmann (5) : on retiendra sans doute de sa finale son penalty manqué en début de seconde période. Mais il ne faut pas oublier que le Français a été le joueur de l'Atletico le plus dangereux en première période en prenant ses responsabilités sur plusieurs tentatives. Après le changement tactique effectué à la pause et son échec, il a été moins en vue. Il n'a pas tremblé pour retenter sa chance durant la séance de tirs au but, avec réussite cette fois-ci.

Fernando Torres (4,5) : l'attaquant espagnol a globalement été décevant dans cette finale. S'il obtient le penalty manqué par Griezmann, il n'a jamais réellement réussi à se retrouver en position de marquer.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue des Champions sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

REAL MADRID 1-1 ATL. MADRID (mi-tps: 1-0) - LIGUE des CHAMPIONS - Finale / fin.e journée
Stade : Stadio Giuseppe Meazza - 71.942 spectateurs - Arbitre : M. Clattenburg

Buts : Sergio Ramos (15e) pour REAL MADRID - Y. Carrasco (79e) pour ATL. MADRID
Avertissements : Daniel Carvajal (11e), K. Navas (47e), Casimiro (79e), Sergio Ramos (90+3e), Danilo (93e), Pepe (111e), pour REAL MADRID - Fernando Torres (61e), Gabi (90+3e), pour ATL. MADRID

REAL MADRID : K. Navas - Daniel Carvajal (Danilo, 52e), Pepe, Sergio Ramos, Marcelo - L. Modric, Casimiro, T. Kroos (Isco, 72e) - G. Bale, K. Benzema (Lucas Vázquez, 77e), Cristiano Ronaldo

ATL. MADRID : J. Oblak - Juanfran, S. Savic, D. Godín, Filipe Luis (L. Hernández, 109e) - Saúl, Gabi, A. Fernández (Y. Carrasco, 46e), Koke (T. Partey, 116e) - Fernando Torres, A. Griezmann

 Ramos a donné l'avantage au Real (1-0, 15e)

Griezmann trouve la barre sur penalty en début de seconde période

Griezmann vite consolé par Simeone

Carrasco égalise pour l'Atletico (1-1, 79e)

Carrasco fête son but avec sa compagne

Mais à la fin, c'est le Real qui remporte la C1

Zidane fêté par ses joueurs

Les larmes de Torres







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel défenseur central numéro 1 ?

Daley Blind (Ajax)
Matthijs de Ligt (Juventus)
José Maria Giménez (Atletico)
Kaildou Koulibaly (Naples)
Aymeric Laporte (Manchester City)
Gerard Piqué (Barcelone)
Sergio Ramos (Real)
Virgil van Dijk (Liverpool)
Jan Vertonghen (Tottenham)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Real Madrid

R
E
A
L

M
A
D
R
I
D
Banc des remplaçants Atl. Madrid

A
T
L
.

M
A
D
R
I
D
carton jaune, 47e5,5Navas
>remplacé par Danilo, 52ecarton jaune, 11e6Carvajal
carton jaune, 111e6,5Pepe
but, 15ecarton jaune, 90e+37,5Ramos
carton jaune, 79e7Casimiro
>remplacé par Isco, 72e6Kroos
6,5Bale
>remplacé par Lucas Vázquez, 77e5,5Benzema
>remplacé par Hernández, 109e6Filipe Luis
carton jaune, 90e+37Gabi
>remplacé par Ferreira Carrasco, 46e4Fernández
>remplacé par Partey, 116e6,5Koke
carton jaune, 61e4,5Torres


MASQUER LA PUB