Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Nice : le rachat du club avorté, des ambitions revues à la baisse ?

Par Romain Lantheaume - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 12/02/2016 à 13h03
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Annoncée il y a quinze jours, l'entrée de nouveaux actionnaires dans le capital de l'OGC Nice n'aura pas lieu. Un coup dur alors que ces derniers devaient devenir actionnaires majoritaires à terme et pérenniser le club dans le Top 5 de la Ligue 1.

Nice : le rachat du club avorté, des ambitions revues à la baisse ?
Jean-Pierre Rivère va devoir revoir ses plans...

L'OGC Nice stoppé dans sa marche en avant ? Révélation de cette saison en Ligue 1 avec une troisième place après 25 journées, un jeu léché prôné par Claude Puel, la réussite de ses jeunes pousses ou encore la résurrection d'Hatem Ben Arfa (28 ans), le club azuréen comptait sur l'entrée de nouveaux investisseurs dans son capital pour poursuivre sa progression.

«L'arrivée des nouveaux actionnaires à l'OGC Nice était programmée en deux étapes. La première, l'acquisition de 49% auprès des actionnaires minoritaires», expliquait le président des Aiglons, Jean-Pierre Rivère, qui devait ensuite vendre une partie de ses actions (31%) d'ici au mois de juin afin de permettre aux nouveaux arrivants de devenir actionnaires majoritaires du Gym. Sauf que rien ne s'est passé comme prévu.

Investissements non confirmés

«Le 29 janvier 2016, la première étape a été concrétisée. Les nouveaux investisseurs devant confirmer au plus tard le 12 février le montant définitif de leurs investissements futurs. A ce jour, les éléments n'ont pas été confirmés par les nouveaux investisseurs (…). En conséquence, les parties ont décidé de mettre fin à leur accord», a regretté le dirigeant niçois ce vendredi dans les colonnes de Nice-Matin.

Un changement de ton radical par rapport à l'annonce de l'arrivée des nouveaux mécènes, effectuée en grandes pompes il y a quinze jours. Soutenu par un homme d'affaires saoudien (le Prince Mohammed Bin Abdulrhamann Bin Abdulah Al Faisal), l'Anglais Edward Blackmore clamait sa volonté «d'installer l'OGC Nice dans le top 5 sur la durée». Jusqu'à ce revirement…

L'avenir de Ben Arfa impacté ?

Si cette volte-face ne remet pas en cause la santé financière du club, elle risque d'entraver sa progression. Pas suffisamment attractif pour garder ses meilleurs joueurs, à l'image des départs de Jordan Amavi (Aston Villa), Timothée Kolodziejczak (FC Séville) ou encore David Ospina (Arsenal) ces dernières années, le Gym pourrait avoir du mal à conserver Hatem Ben Arfa.

En fin de contrat en juin, l'international français escompte une qualification européenne mais aussi une revalorisation salariale pour poursuivre l'aventure. Privés de leur détonateur, out pour un mois environ, les Aiglons vont donc devoir s'accrocher pour rester sur le podium. Leur mission commence dès dimanche face à l'Olympique de Marseille (21h00).

L'échec de l'arrivée des nouveaux actionnaires représente-t-il selon vous un coup dur pour l'OGC Nice ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Publiez un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez moderation@maxifoot.fr



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Didier Deschamps doit-il rappeler Karim Benzema chez les Bleus ?

OUI
NON

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours



 A SUIVRE
L'effectif de rêve
EURO
2016
TOP 20
 transferts
en EUROPE

du mercato de l'été 2016
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe


MASQUER LA PUB