Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Le PSG fait le boulot, 3e titre consécutif ! - Débrief et NOTES des joueurs (MHSC 1-2 PSG)

Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 16/05/2015 à 22h56
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le Paris Saint-Germain a mis fin au peu de suspense qu'il restait en s'imposant 2-1 à Montpellier ce samedi. Avant même la dernière journée, le club de la capitale est donc sacré champion de France pour la troisième saison consécutive. La récompense d'une fin de championnat tonitruante.

Le PSG fait le boulot, 3e titre consécutif ! - Débrief et NOTES des joueurs (MHSC 1-2 PSG)
La joie de Blaise Matuidi et des Parisiens.

Alors qu'il n'avait besoin que d'un nul pour être sacré, le Paris Saint-Germain a tenu à faire les choses bien en poursuivant sa série de victoires à Montpellier. En s'imposant 2-1 à la Mosson ce samedi lors de cette 37e et avant-dernière journée de Ligue 1, le club de la capitale décroche donc son troisième titre de champion de France consécutif.

Cette rencontre débutait sur un très bon rythme. D'entrée, Lavezzi avait l'occasion d'ouvrir le score de la tête mais l'Argentin n'était pas très inspiré. Dans la foulée, c'est Cavani qui faisait preuve de maladresse à son tour après une grossière erreur d'Hilton. La troisième occasion était la bonne pour le PSG. Idéalement servi par Rabiot, Matuidi ajustait parfaitement Ligali, encore préféré à Jourdren (0-1, 17e). Le milieu de terrain faisait là preuve de bien plus d'adresse que ses deux partenaires de l'attaque. Les 400 supporters parisiens présents à la Mosson pouvaient exulter.

Déjà 2-0 à la 26e minute

Ils le faisaient un peu plus encore quelques instants plus tard quand Lavezzi, sur un bon centre d'Aurier, se rachetait de sa première occasion manquée en doublant la mise d'une reprise du droit au point de penalty (0-2, 26e). Avant même la demi-heure de jeu, ce match semblait déjà plié. Et le titre de champion de France, le troisième consécutif, dans la poche du PSG. En démonstration, les hommes de Laurent Blanc déroulaient et Cavani pouvait encore ajouter un but mais Ligali sortait enfin un arrêt.

Mais alors qu'on ne s'y attendait pas du tout, le MHSC, sérieusement malmené, relevait la tête en fin de première période sur un centre-tir de Mounier qui surprenait complètement Sirigu (1-2, 40e). Certains ne manqueront pas de rappeler le «un tir cadré, un but avec l'Italien» devenu célèbre cette saison...

En route pour le triplé

Réveillés par cette réduction de l'écart heureuse, les Héraultais se montraient bien plus volontaires après le repos. Privés du ballon et bien moins inspirés, à l'image de Pastore, les Parisiens multipliaient les fautes en deuxième période. Devant son banc, Rolland Courbis croyait à l'égalisation sur chaque offensive montpelliéraine. Mais en fin de rencontre, le PSG ressortait la tête de l'eau et Ligali devait s'employer sur une frappe d'Aurier pour laisser les siens dans le match. Mais le PSG s'était mis à l'abri dès la 26e minute avec ce but de Lavezzi. La dernière occasion de la partie était d'ailleurs parisienne avec une frappe de Pastore sur la barre.

Sans surprise, Paris est donc sacré champion de France pour la troisième saison consécutive. La récompense d'une fin de championnat tonitruante, marquée notamment par une superbe série de 8 victoires consécutives. Série en cours. Lyon n'a pas su tenir ce rythme infernal.

Avec ce titre déjà dans la poche, le Parc des Princes pourra réserver une belle fête à ses protégés le week-end prochain à l'occasion de la réception de Reims. Laurent Blanc, qu'il faut saluer aussi après ce 2e sacre pour sa 2e saison sur le banc parisien, pourra lui préparer l'esprit complètement libéré la finale de la Coupe de France face à l'AJ Auxerre le 30 mai prochain. Après avoir déjà remporté la Coupe de la Ligue le 11 avril dernier, le triplé n'est plus qu'à une victoire pour le PSG.

La note du match : 5,5/10

Après une très belle première période des Parisiens, le rythme est largement retombé après le repos, les Parisiens multipliant les fautes et les approximations, et les Montpelliérains ne profitant pas de leur domination pour égaliser.

Les buts

- A la suite d'une belle inspiration de Pastore, Rabiot lance dans le dos de la défense montpelliéraine Matuidi, qui contrôle avant d'ajuster parfaitement Ligali (0-1, 17e).

- Après un gros travail de Pastore sur le côté droit, Aurier centre dans la surface pour Lavezzi, qui jaillit au point de penalty et reprend du droit pour tromper Ligali (0-2, 26e).

- Sur le côté droit, Mounier cherche à centrer. Mais son ballon enroulé surprend Sirigu et vient terminer sa course sous la barre du but parisien (1-2, 40e).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Serge Aurier (7/10)

Le latéral parisien a été l'auteur d'un gros match sur son côté droit. Très offensif en première période, il a malmené Congré. Passeur décisif pour Lavezzi, il s'est davantage mué en défenseur après le repos, affichant alors le visage d'un vrai combattant dans les duels.

MONTPELLIER :

Jonathan Ligali (6) : s'il ne peut pas grand-chose sur les deux buts parisiens, le remplaçant de Jourdren réalise deux belles parades au cours de cette rencontre face à Lavezzi et Aurier. Il est sauvé par sa barre sur une frappe de Pastore en fin de match.

Mathieu Deplagne (5) : d'abord en difficulté sur son côté droit, il a su gagner en solidité au fil des minutes.

Vitorino Hilton (4) : match compliqué pour le capitaine montpelliérain, plus occupé à chahuter Pastore qu'à se concentrer sur son travail aujourd'hui. Il commet deux grosses erreurs en première période, mais ce n'est pas sur ces phases-là que le PSG marque.

Abdelhamid El Kaoutari (5) : après une première demi-heure très compliquée, il a su montrer plus solide ensuite. Quelques duels importants gagnés.

Daniel Congré (4) : s'il a été plus tranquille en deuxième période, l'ancien Toulousain a auparavant passé une première période très compliquée face au rapide Aurier qui l'a régulièrement pris de vitesse.

Jamel Saihi (non noté) : rapidement touché à la cuisse dans un duel aérien, il a souffert au milieu de terrain, n'étant pas en pleine possession de ses moyens physiquement. Remplacé à la 39e minute par Bryan Dabo (5), volontaire devant mais brouillon.

Joris Marveaux (5) : après une première période compliquée, il est monté en puissance après le repos, gagnant davantage de duels au milieu de terrain. Remplacé à la 78e minute par Souleymane Camara (non noté), qu'on n'a pas vu s'illustrer.

Paul Lasne (5) : cantonné à un rôle défensif en première mi-temps, il a participé à quelques mouvements montpelliérains intéressants en deuxième mi-temps.

Jonas Martin (5) : même constat pour lui. Peu en vue avant le repos, il a davantage pesé sur le jeu de son équipe au retour des vestiaires.

Anthony Mounier (5,5) : assez discret au sein de l'attaque montpelliéraine, l'ancien Niçois s'est tout de même signalé sur un centre qui finit avec beaucoup de réussite au fond des filets de Sirigu. Touché physiquement, il est remplacé à la mi-temps par Kévin Bérigaud (4), pas en mesure de prendre le meilleur sur la défense parisienne.

Lucas Barrios (4) : l'international paraguayen n'a eu aucun bon ballon à se mettre sous la dent. Résultat, un match compliqué pour lui.

PARIS SG :

Salvatore Sirigu (4) : le portier parisien a eu peu de travail à effectuer ce soir. Malheureusement pour lui, on ne retiendra donc que ce centre-tir de Mounier sur lequel il est surpris et battu...

Serge Aurier (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Thiago Silva (6) : sans chercher à en faire trop, le capitaine parisien a bien tenu son rang derrière. Il a réalisé plusieurs bonnes interventions.

David Luiz (6) : même constat pour l'autre Brésilien de la charnière centrale. L'ancien pensionnaire de Chelsea s'est montré solide et appliqué derrière.

Maxwell (6) : après une grosse première période sur son côté gauche, le latéral parisien a ralenti l'allure après le repos. Un bon match globalement néanmoins.

Yohan Cabaye (5) : l'international tricolore a bataillé au milieu de terrain. Mais il a eu tendance à très (trop) souvent laisser traîner le pied. Logiquement averti, il aurait même pu quitter la pelouse autrement que sur décision de Laurent Blanc si M. Fautrel s'était montré moins clément avec lui. Remplacé à la 77e minute par Marquinhos (non noté), tout proche d'inscrire le troisième but parisien de la tête peu après son entrée.

Blaise Matuidi (6) : après une grosse première période, marquée notamment par ce joli but inscrit pour donner l'avantage aux Parisiens, l'international tricolore a un peu baissé de pied, comme son équipe, en deuxième mi-temps. Mais il n'a pas cessé de se battre.

Adrien Rabiot (6) : très à son avantage au cours des 45 premières minutes avec une grosse activité et une superbe passe décisive pour Matuidi, le jeune milieu de terrain parisien a nettement baissé de pied après le repos.

Javier Pastore (6,5) : à l'origine des deux buts parisiens, l'Argentin a ébloui de sa classe la première période. C'était beaucoup plus compliqué en revanche après le repos avec de nombreux ballons perdus. En fin de rencontre, c'est la barre transversale qui repousse sa frappe.

Ezequiel Lavezzi (5,5) : après avoir manqué une belle occasion de la tête en début de match, l'Argentin inscrit son 8e but de la saison peu avant la demi-heure de jeu en reprenant parfaitement un centre d'Aurier. Actif devant, il a multiplié les courses avant d'être moins en vue après la pause. Remplacé à la 69e minute par Lucas (non noté), qu'on n'a pas vu réellement s'illustrer devant.

Edinson Cavani (5) : l'Uruguayen aurait pu profiter d'un gros raté d'Hilton en première période pour faire trembler les filets ce soir, mais il a trop tergiversé face à Ligali. Il s'est surtout signalé par ses efforts défensifs ensuite.

Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs et les MOINS BONS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez tous les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot en cliquant ici.

FICHE TECHNIQUE
Ligue 1 / 37e journée
Montpellier 1-2 Paris SG (1-2)
Stade de la Mosson (Montpellier)
Arbitre : M. Fredy Fautrel
Buts : Mounier (40e) pour Montpellier ; Matuidi (17e), Lavezzi (26e) pour le PSG
Avertissements : Hilton (45e+2), Deplagne (51e), Dabo (62e) pour Montpellier ; Pastore (45e+2), Cabaye (63e), Aurier (67e), Marquinhos (90e) pour le PSG

Montpellier : Ligali - Deplagne, Hilton (cap.), El Kaoutari, Congré - Saihi (Dabo, 39e), Marveaux (Camara, 78e) - Lasne, Martin, Mounier (Bérigaud, 46e) - Barrios. Entraîneur : Rolland Courbis.

Paris SG : Sirigu - Aurier, David Luiz, Thiago Silva (cap.), Maxwell - Rabiot, Cabaye (Marquinhos, 77e), Matuidi - Lavezzi (Lucas, 69e), Cavani, Pastore. Entraîneur : Laurent Blanc.

Nicolas Sarkozy était à la Mosson pour assister au sacre de son PSG

Cavani applaudit Matuidi après son but

La joie de Lavezzi, auteur du 2e but parisien

C'était chaud entre Parisiens et Montpelliérains en fin de première période







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
100 M€ + Rakitic + Coutinho contre Neymar, qui ferait la meilleure affaire ?

Barcelone
PSG
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB