Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

LFP : pour Caiazzo, un problème réel existe et les doutes d'Aulas sont justifiés !

Par Nicolas Lagavardan - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 04/05/2015 à 12h02
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Tandis que Jean-Michel Aulas doit poser un dossier devant le CNOSF ce lundi à propos de la réduction de peine accordée à Zlatan Ibrahimovic et Dimitri Payet, le président du Conseil de surveillance de Saint-Etienne, Bernard Caiazzo comprend les soupçons du président lyonnais.

LFP : pour Caiazzo, un problème réel existe et les doutes d'Aulas sont justifiés !
Bernard Caiazzo a pris position sur la "polémique Ibrahimovic"

Le président lyonnais Jean-Michel Aulas a-t-il vu juste en affirmant que la LFP a adouci les sanctions à l'encontre de Zlatan Ibrahimovic et Dimitri Payet en échange de la fin du boycott de Canal+ par le PSG et l'OM (lire ici et ici) ? Son voisin stéphanois Bernard Caiazzo admet que la gestion de ce genre d'affaires pose un problème.

Caiazzo constate un conflit d'intérêt

Interrogé par L'Equipe, le président du conseil d'administration des Verts a expliqué que lorsque le CNOSF a rendu son avis, tous les membres du bureau ont été consultés individuellement. «Il n'y a eu ni réunion téléphonique ni débat. En fait, la veille, lors du conseil d'administration, le sujet a été abordé alors que Jean-Michel Aulas était parti. Tout le monde a compris qu'il s'agissait d'une sorte d'échange par rapport à la problématique Canal +» , a-t-il admis.

«De façon tacite, on avait compris qu'accepter la conciliation du CNOSF était le bon moyen de ramener le calme.» Ce qui pose un problème de conflit d'intérêt. «On nous demande d'être juge et partie, de juger des affaires dans lesquelles on peut avoir un intérêt. Tout cela renvoie à un problème. Tant que nous n'aurons pas un système avec des salariés qui tranchent, et pas des présidents élus comme c'est le cas actuellement, on n'y arrivera pas» , a estimé Caiazzo.

La réforme des instances voulue par Aulas et Le Graët en toile de fond

Aulas considère qu'un vice de forme de procédure de la part de la LFP remet en cause la participation d'Ibrahimovic au match à Nantes (0-2) dimanche soir et laisse planer un doute sur la validité de la victoire des Parisiens. Mais en toile de fond de cette polémique, rejaillit la réforme prônée par le président de l'OL et le président de la FFF Noël Le Graët qui souhaitent une refonte des instances françaises avec notamment une fusion de la LFP et de l'UCPF (Union des Clubs Professionnels de Football).

Que vous inspire cette affaire ? Pour en débattre, rendez-vous ci-dessous dans l'espace «Publiez un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Croyez-vous que l'OM va tenir la cadence et finir sur le podium à l'issue de la saison ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB