Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Paris monte dans le grand huit - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 1-0 APOEL)

Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 05/11/2014 à 22h38
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Vainqueur plus facilement que le score ne le laisse penser de l'APOEL Nicosie ce mercredi grâce à un nouveau but de Cavani (1-0), le Paris Saint-Germain a validé son ticket pour les 8es de finale de la Ligue des Champions. Car dans le même temps, le FC Barcelone a dominé l'Ajax Amsterdam.

Paris monte dans le grand huit - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 1-0 APOEL)
Edinson Cavani a offert la victoire au PSG contre l'APOEL.

Comme à l'aller, le Paris Saint-Germain s'impose 1-0 face à l'APOEL Nicosie. Un score qui ne reflète pas la domination parisienne lors de ce match, les hommes de Laurent Blanc ayant gâché de nombreuses occasions tout au long de la rencontre.

Cavani buteur dès la 57e seconde

On jouait depuis 57 secondes seulement que le champion de France ouvrait déjà le score dans cette partie. Servi par Van der Wiel, Cavani contrôlait et enchaînait par une volée en pivot qui surprenait Pardo (1-0, 1re). Sale période pour les taupes, l'Uruguayen ayant trouvé le chemin des filets lors de ses quatre derniers matchs avec le PSG désormais. Pas mal pour un joueur que beaucoup jugent décevant. L'APOEL réagissait rapidement, mais après une tête de Vinicius repoussée par Sirigu, Nuno Morais gâchait une énorme opportunité d'égaliser.

Les taupes peuvent remercier le poteau

Mais c'est bien Cavani qui était à deux doigts de faire une nouvelle victime chez les mammifères fouisseurs. Sur un centre de Lucas, l'Uruguayen se jetait mais sa tête était repoussée par le poteau. Pastore était alors bien placé pour pousser le ballon au fond mais Lavezzi, trop gourmand, venait priver son compatriote d'un but tout fait. Caramba ! C'est ensuite le portier de Nicosie qui empêchait Lucas de doubler la mise.

Objectif première place à présent

Au retour des vestiaires, les Parisiens accéléraient encore un peu plus, à l'image de Pastore et Lucas, mais la finition n'était toujours pas au rendez-vous. Le PSG, à l'image du Parc, finissait par s'endormir, l'APOEL n'ayant plus la force de tenter le moindre contre. Avec ce petit 1-0 et la victoire du FC Barcelone 2-0 contre l'Ajax Amsterdam, Paris est d'ores et déjà assuré de disputer les 8es de finale de la Ligue des Champions. L'objectif est maintenant de conserver la première place du groupe F.

La note du match : 5,5/10

Si le Paris Saint-Germain a multiplié les occasions de but, il a aussi multiplié... les frappes non cadrées. Dommage. On n'a pas vu un mauvais match, loin de là, mais on reste sur notre faim, forcément.

Le but

- Sur un centre de Van der Wiel, Cavani réalise un contrôle moyen mais a la bonne idée de frapper instantanément en pivot. Le ballon passe entre les jambes de Pardo, surpris (1-0, 1re).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Edinson Cavani (7/10)

Même s'il n'a pas cadré bon nombre de ses frappes, l'Uruguayen aura eu le mérite de peser constamment sur la défense adverse. Et surtout, il est devenu le buteur le plus rapide de l'histoire du PSG en Ligue des Champions en trompant Pardo d'une belle reprise dès la 57e seconde. Avant de voir sa tête repoussée par le poteau du portier de l'APOEL. El Matador reste maintenant sur un but marqué lors de ses 4 derniers matchs avec le PSG. Certes, ils seront encore nombreux à lui reprocher son déchet technique. Mais à l'arrivée, qu'est-ce qui compte ? Les buts. Et qui a marqué ? Lui.

PARIS SAINT-GERMAIN :

Salvatore Sirigu (5,5) : vigilant sur une tête de Vinicius au quart d'heure de jeu, le portier parisien a vécu ensuite une soirée des plus tranquilles.

Gregory Van der Wiel (6,5) : bon match du latéral droit parisien. Pas embêté le moins du monde par Efrem, il a pu prendre très souvent son couloir. Une grosse activité, avec une passe décisive pour Cavani avant même d'atteindre la minute de jeu.

David Luiz (6) : peu embêté par les attaquants chypriotes, il a bien fait ce qu'il a eu à faire. Sérieux.

Thiago Silva (6) : la remarque est la même pour le capitaine parisien, auteur d'un match propre, au duel comme à la relance.

Maxwell (5) : match assez terne du latéral gauche brésilien, qui aura laissé la vedette à Van der Wiel sur le plan offensif en ce qui concerne les latéraux. Malgré la supériorité très nette de son équipe, il n'a pas cherché à s'aventurer vers l'avant.

Thiago Motta (6,5) : bon match de l'international italien, qui a bien orienté le jeu de son équipe au milieu en plus de gratter pas mal de ballons à la récupération, de manière toujours très propre.

Blaise Matuidi (6,5) : s'il a baissé de pied après l'heure de jeu, il a fait preuve d'une grosse activité auparavant, étant un relais parfait entre la défense et l'attaque. Du bon Matuidi.

Javier Pastore (7) : aligné au milieu de terrain, l'Argentin, avec le jeu devant lui, a été à l'origine de nombreuses situations très intéressantes. C'est d'ailleurs lui qui lance Van der Wiel sur le côté droit sur le but de Cavani. Il ne lui a manqué qu'un but ou une passe décisive pour peser un peu plus encore sur ce match. Lavezzi l'a sans doute privé de ce but après la tête de Cavani sur le poteau.

Lucas (7) : le constat est un peu le même que pour Pastore. S'il n'a pas été décisif dans cette rencontre, ses accélérations et ses dribbles auront fait très mal à la défense de l'APOEL Nicosie. Un tir qui prenait le chemin des filets sorti du bout des gants par Pardo. Un bon match du Brésilien. Remplacé à la 86e minute par Yohan Cabaye (non noté), entré sous quelques sifflets.

Ezequiel Lavezzi (5) : on reste sur notre faim avec l'Argentin. Comme d'habitude, il a beaucoup bougé sur le côté gauche de l'attaque. Mais sans parvenir à faire de réelles différences. Remplacé à la 78e minute par Jean-Christophe Bahebeck (non noté).

Edinson Cavani (7) : lire le commentaire ci-dessus.

APOEL NICOSIE :

Urko Pardo (6) : le portier de l'APOEL Nicosie réalise plusieurs parades déterminantes ce soir, comme sur ce tir de Lucas dévié du bout des doigts. Mais s'il est sauvé par son poteau, il est surtout surpris sur la volée de Cavani qui passe entre ses jambes au premier poteau. Dommage.

Mario Sergio (5) : il s'en est mieux sorti sur son côté droit que Ioannou à gauche. Bon, en même temps, ce soir c'était plus facile face à Lavezzi que face à Lucas.

Joao Guilherme (4,5) : quelques duels remportés mais aussi trop de liberté laissée à Cavani, qui s'est procuré de nombreuses occasions lors de cette rencontre.

Carlao (4,5) : comme Joao Guilherme, il a réussi quelques interventions derrière mais l'ancien Sochalien aura aussi pas mal souffert au Parc.

Nicholas Ioannou (3) : il a excessivement souffert sur son côté gauche où le duo Lucas-Van der Wiel lui a fait vivre 90 minutes très, très compliquées.

Nuno Morais (4) : en difficulté au milieu de terrain, il s'en voudra sans doute longtemps de ce ballon envoyé dans les nuages sur une tête de Vinicius repoussée par Sirigu.

Vinicius (4) : lui aussi n'aura fait que courir après le ballon dans l'entrejeu, même s'il est l'auteur de la seule situation dangereuse de l'APOEL du match.

Tiago Gomes (3) : inutile sur son côté, il ne sera resté qu'une mi-temps sur la pelouse du Parc des Princes. Remplacé à la 46e minute par Cillian Sheridan (4), qui n'aura eu que pour mérite d'apporter sa taille sur les coups de pied arrêtés défensifs.

George Efrem (3) : comme Tiago Gomes, il n'aura jamais mis à défaut la défense parisienne. Ni été d'une grande aide à son équipe sur le plan défensif.

Gustavo Manduca (3) : il n'a rien montré devant. Mais c'était très compliqué pour lui. Remplacé à la 59e minute par Tomas De Vincenti (non noté).

Rafik Djebbour (4) : il n'a pas ménagé sa peine sur le front de l'attaque. Mais son équipe étant privée du ballon, que pouvait-il faire ? Remplacé à la 64e minute par Stathis Aloneftis (non noté).

Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs et les MOINS BONS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez tous les résultats et les classements de la Ligue des Champions sur Maxifoot en cliquant ici.

FICHE TECHNIQUE
Ligue des Champions / Groupe F
Paris SG 1-0 APOEL Nicosie (1-0)
Parc des Princes (Paris)
Arbitre : M. Olegario Benquerença (Portuga)
But : Cavani (1re)

Paris SG : Sirigu - Van der Wiel, David Luiz, Thiago Silva (cap.), Maxwell - Pastore, Thiago Motta, Matuidi - Lucas (Cabaye, 86e), Cavani, Lavezzi (Bahebeck, 79e). Entraîneur : Laurent Blanc.

APOEL Nicosie : Pardo - Mario Sergio, Joao Guilherme, Carlao, Ioannou - Tiago Gomes (Sheridan, 46e), Nuno Morais (cap.), Vinicius, Efrem - Manduca (De Vincenti, 59e), Djebbour (Aloneftis, 64e). Entraîneur : Giorgios Donis.

El Matador a encore fait une victime







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Quel adversaire souhaitez-vous en priorité pour l'OL en 8es de Ligue des Champions ?

Liverpool
FC Barcelone
Manchester City
Juventus Turin
Bayern Munich
FC Valence
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB