Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'Uruguay en 8es, l'Italie au tapis... - Débrief et NOTES des joueurs (Italie 0-1 Uruguay)
Par Nicolas Lagavardan - Actu Mondial 2014, Mise en ligne: le 24/06/2014 à 20h07
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'Uruguay a battu l'Italie (0-1) sur un but tardif de Godin, mardi lors de la 3e journée du Groupe D, et se qualifie pour les 8es de finale ! Alors qu'elle n'avait besoin que du point du nul, la Squadra Azzurra réduite à dix à l'heure de jeu est éliminée...

L'Uruguay en 8es, l'Italie au tapis... - Débrief et NOTES des joueurs (Italie 0-1 Uruguay)
Godin exulte après son but

Dans ce groupe de la mort comprenant trois nations déjà sacrées championnes du monde, personne n'attendait le Costa Rica, encore moins à la première place. Et pourtant... En battant l'Uruguay puis l'Italie lors des deux premières journées, les Costariciens ont obligé ces deux dernières à se battre pour la deuxième place ce mardi à Natal.

Au terme d'un match fermé, la Celeste est sortie vainqueur (0-1) avec un but dans les dernières minutes après avoir été en supériorité numérique durant la dernière demi-heure. Un résultat somme toute logique après s'être procuré toute les meilleures occasions. Cruelle désillusion pour la Squadra Azzurra qui avait pourtant montré de belles dispositions lors de son premier match face à l'Angleterre (2-1) mais qui a finalement concédé deux défaites par la suite et sort par la petite porte, comme en 2010 !

De son côté, l'Uruguay revient de loin après sa défaite inaugurale face au Costa Rica, mais elle a su se reprendre avec deux succès (qui coïncident avec le retour de Luis Suarez) contre les Anglais et donc les Italiens. En 8es, la Celeste (2e) affrontera la Colombie le samedi 28 juin, tandis que le Costa Rica (1er) défiera la Grèce le dimanche 29 juin.

Un premier acte crispé

Pour ce rendez-vous décisif pour l'avenir des deux équipes, Prandelli avait profondément remanié son dispositif, revenant à un 3-5-2 avec une défense made in Juventus. Tabarez avait quant à lui fait confiance au onze vainqueur de l'Angleterre lors du deuxième match. Dominé en termes de possession de balle par les Transalpins, le premier acte a été tendu, crispé et disputé, à l'image d'un premier tacle rugueux de Barzagli sur Suarez dès les premières secondes.

Mais aussi fermé, entre deux équipes qui ne voulaient surtout pas commettre l'erreur fatale. La première véritable occasion revenait à la Celeste à la demi-heure de jeu, mais Buffon réussissait une double parade de classe devant Suarez et Lodeiro. Solides, les Italiens ont eu beaucoup de mal à trouver les attaquants tandis que les Uruguayens prudents ont tenté sans succès de trouver la faille en contre. Les supporters des deux camps retenaient leur souffle...

Marchisio exclu, Godin héros national, Suarez mord Chiellini !

Après la pause, Balotelli prenait place sur le banc, l'ambiance ne décollait pas dans le stade et Bonucci ceinturait Cavani dans la surface mais l'arbitre n'accordait pas le penalty ! Les coéquipiers de Suarez prenaient un léger ascendant sur le pré. Peu avant l'heure de jeu, Rodriguez manquait une belle occasion puis Marchisio écopait d'un carton rouge pour une semelle sous le genou d'Arevalo !

Quelques minutes plus tard, Buffon sortait le grand jeu face à Suarez avec une parade magistrale. A dix, l'Italie se repliait mais parvenait à placer quelques contres dangereux. Le suspense était total, l'atmosphère irrespirable et la tension maximale. Dans le dos de l'arbitre, Suarez mordait Chiellini à l'épaule qui lui répondait par un coup de coude... Un geste qui pourrait être sanctionné a posteriori par la FIFA ! Quelques instants plus tard, Godin délivrait l'Uruguay sur corner (81e, 0-1) ! Malgré un dernier baroud d'honneur des Italiens, les dés étaient jetés...

La note du match : 4,5/10

Le suspense a perduré jusqu'au sifflet final mais l'enjeu a tué le jeu. Un match tactique diront certains, traduction de très ennuyeux pour d'autres... Après un premier acte sans saveur, le second a été un peu plus haletant, d'autant plus après l'exclusion de Marchisio qui a rajouté à la dramaturgie.

Le but

- Sur un corner tiré par Ramirez, Godin parvient à se hisser au dessus de la mêlée et reprend du dos ! Le ballon prend la direction du petit filet, Buffon se détend mais doit s'incliner ! Les Uruguayens explosent de joie et pour cause, ce but les qualifie ! (81e, 0-1)

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Diego Godin (8/10)

Le capitaine de la Celeste a été impérial dans les duels. Il a repoussé les avances italiennes à de multiples reprises et il a surtout marqué un but certes peu académique mais en or puisqu'il qualifie l'Uruguay pour les huitièmes de finale !

ITALIE :

Gianluigi Buffon (7) : il réussit une double parade déterminante à la 33e puis une nouvelle monstrueuse face à Suarez à la 66e. Si ses coéquipiers avaient été à sa hauteur, l'Italie se serait sûrement qualifiée...

Mattia De Sciglio (5) : il a souvent pris son couloir pour apporter du soutien en attaque mais a connu du déchet dans son jeu.

Andrea Barzagli (6) : il a donné le ton avec un tacle rugueux d'entrée sur Suarez. Il a repoussé le danger de la tête à de multiples reprises.

Leonardo Bonucci (5) : il accroche Cavani dans la surface en début de seconde mi-temps ce qui aurait dû coûter un penalty. Il a parfois eu du mal à contenir les attaquants adverses.

Giorgio Chiellini (6) : il a fait don de son corps en prenant des coups et en étant mordu par Suarez. Il s'est surtout battu comme un chien sur les ballons passés à sa portée.

Matteo Darmian (5) : solide défensivement dans le couloir gauche, il rend une copie correcte mais n'a pas suffisamment pesé offensivement.

Marco Verratti (7) : un très bon match des deux côtés de la ligne médiane. Il a bien pris son coéquipier parisien Cavani défensivement. Il réussit un petit festival de dribles plein axe à la 28e puis de nouveaux gestes techniques spectaculaires dans la foulée qui ont égayé la première mi-temps. Remplacé à la 75e par Thiago Motta (non noté) qui a surtout cherché à servir Pirlo.

Andrea Pirlo (5) : à la baguette, il a eu du mal à trouver des décalages et trouver les attaquants. Malgré quelques éclairs, sur coup franc ou dans le jeu long, il n'a pas réussi ce que les supporters attendaient de lui : être décisif. Peut-être son dernier match avec la Squadra...

Claudio Marchisio (2) : trop de passes mal assurées et peu d'impact dans le jeu. Il écope du rouge pour une semelle mal placées et évitable juste sous les yeux de l'arbitre, handicapant sérieusement son équipe pour la dernière demi-heure.

Mario Balotelli (3) : il n'a pas réussi à tromper la vigilance des défenseurs adverses. Averti à la 23e pour jeu dangereux, il sera suspendu au prochain match. Remplacé dès la 46e, visiblement sur blessure, par Marco Parolo (5), positionné milieu gauche et qui n'a pas réussi de miracle.

Ciro Immobile (4) : peu servi, il manque sa reprise à la 29e. Un match frustrant. Remplacé à la 71e par Antonio Cassano (non noté) qui a apporté du punch.

URUGUAY :

Fernando Muslera (5) : il a été peu sollicité au final. Averti à la 90e+1 pour avoir gagné du temps.

Martin Caceres (6) : il a très bien tenu son couloir droit et été vigilant en couverture.

Diego Godin (8) : lire ci-dessus.

Jose Gimenez (7) : très bon dans les duels, il a réussi plusieurs interventions aussi solides qu'importantes.

Alvaro Pereira (6) : il est allé au combat et a laissé peu d'espace dans son couloir gauche. Remplacé à la 63e par Christian Stuani (non noté).

Alvaro Gonzalez (5) : son apport offensif a été faible mais il a bien rempli son rôle défensif.

Egidio Arevalo Rios (5) : posté devant la défense, il a bien fermé les espaces. Averti à la 46e pour une semelle sur Verratti.

Nicolas Lodeiro (4) : à la baguette, il a eu du mal à s'extraire du marquage pour mettre ses attaquants sur orbite. Remplacé dès la 46e par Maxi Pereira (5) qui a musclé l'entrejeu uruguayen mais n'a guère fait mieux offensivement.

Cristian Rodriguez (6) : il manque le cadre en seconde période après avoir placé une superbe accélération. Il n'a pas compté ses efforts. Remplacé à la 77e par Gaston Ramirez (non noté).

Edinson Cavani (5) : au marquage de Pirlo en phase défensive, il a beaucoup couru pour le bien du collectif. Peu en réussite en attaque, il aurait toutefois dû récolter un penalty.

Luis Suarez (4) : que retenir... Sa morsure sur Chiellini qui pourrait lui valoir les foudres de la FIFA et le priver de la suite de la compétition ? Ou ses deux occasions annihilées par Buffon ?

Et pour vous, quels ont été les trois MEILLEURS joueurs et les trois plus MAUVAIS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez sur Maxifoot tous les résultats de la Coupe du monde en cliquant ici.

Suarez compte ses dents après avoir mordu Chiellini

Godin fou de joie après son but

Les Italiens déconfits après le but

La joie des Uruguayens après le match

FICHE TECHNIQUE
Coupe du monde / Groupe D, 3e journée
Italie - Uruguay : 0-1 (0-0)
Stade das Dunas (Natal)
Arbitre : Marco Rodriguez (Mexique)
But : Godin (81e)
Avertissements : Balotelli (23e), De Sciglio (77e) - Arevalo (46e), Muslera (90e+1)
Exclusion : Arevalo (59e)

Italie : Buffon (cap.) - Barzagli, Bonucci, Chiellini - De Sciglio, Verratti (Motta, 75e), Pirlo, Marchisio, Darmian - Balotelli (Parolo, 46e), Immobile (Cassano, 71e). Sélectionneur : Cesare Prandelli.

Uruguay : Muslera - Caceres, Godin (cap.), Gimenez, A. Pereira (Stuani, 63e) - Gonzalez, Arevalo, Lodeiro (M. Pereira, 46e), C. Rodriguez (Ramirez, 77e) - Cavani, Suarez. Sélectionneur : Oscar Tabarez.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2014


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Neymar sera t-il encore au PSG la saison à venir ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB