Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
La Roja sauve l'honneur et soigne sa sortie... - Débrief et NOTES des joueurs (Australie 0-3 Espagne)
Par Ludovic Petrognani - Actu Mondial 2014, Mise en ligne: le 23/06/2014 à 20h13
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Corrigée 5-1 par les Pays-Bas puis éliminée par le Chili (2-0), l'Espagne a sauvé l'honneur ce lundi face à l'Australie. Les champions du monde en titre, vainqueurs 3-0, relèvent la tête trop tard et quittent une Coupe du monde qui aura tout de même tourné au fiasco.

La Roja sauve l'honneur et soigne sa sortie... - Débrief et NOTES des joueurs (Australie 0-3 Espagne)
Iniesta a fait admirer son toucher de balle.

Pour cette rencontre sans enjeu (les deux équipes étaient déjà éliminées), il était surtout question de sauver l'honneur dans la compétition, même si pour l'Espagne, cette Coupe du monde était déjà un beau fiasco, tandis que l'Australie avait - malgré sa défaite 3-2 - impressionné face aux Pays Bas.

Le sélectionneur espagnol Vicente Del Bosque avait d'ailleurs nettement remanié son onze de départ en laissant par exemple Casillas, Xavi, Piqué, Busquets ou encore Silva sur le banc de touche. Bien lui en a pris puisque son équipe a dominé une équipe d'Australie cette fois-ci plus limitée (0-3) ce lundi à l'Arena de Baixada.

La Madjer de Villa

Devant un public tout acquis à leur cause, les Socceroos se montraient pourtant rapidement dangereux par Taggart, bien repris par Reina. Avec son pressing très haut, l'Australie gênait la Roja, prudente et imprécise dans son jeu de passes. Appliqués, les joueurs de Postecoglou se contentaient toutefois de trouver Taggart dans les airs, une situation bien gérée par la charnière ibère. Les Espagnols se créaient d'ailleurs leur première occasion franche avec une frappe puissante d'Alba bien repoussée par Ryan. Et alors que le rythme était retombé, Villa, maladroit jusque-là, ouvrait la marque d'une subtile talonnade (0-1, 36e) ! La Roja en profitait pour maintenir la pression et était tout près de doubler la mise par Koke.

La Roja déroule...

Les Australiens reprenaient le match avec le moral entamé mais ne baissaient pas les bras pour autant avec un pressing toujours aussi agressif. Les Socceroos faisaient même tourner le ballon mais sans inquiéter les Espagnols qui le récupéraient aussitôt, la partie s'enfonçant ainsi dans un faux rythme. Et alors que la Roja éprouvait des difficultés à ressortir proprement la balle, Torres se voyait récompensé de ses efforts en doublant la mise (0-2, 69e). Le break étant fait, les Espagnols soignaient même leur sortie avec un troisième but signé Mata (0-3, 82e).

La note du match : 6/10

On a assisté à une rencontre de bonne facture à Curitiba, en grande partie grâce à l'Espagne qui aura mis un point d'honneur à réussir sa sortie après une triste élimination. Face à une valeureuse équipe d'Australie, les joueurs de Del Bosque, inspirés et volontaires, ont montré un visage différent que lors des deux premiers matchs.

Les buts :

- Servi côté droit, Juanfran adresse un centre en retrait parfait à Villa qui reprend le ballon d'une subtile talonnade (0-1, 36e).

- Sur un service idéal d'Iniesta, Torres réussit à placer une frappe croisée à ras de terre qui trompe Ryan (0-2, 69e).

- Mata hérite du ballon sur un long centre de Fabregas. Esseulé, il a le temps de contrôler et d'ajuster sa frappe qui passe sous les jambes de Ryan. (0-3, 82e).

L'homme du match : Andres Iniesta (7,5/10)

D'abord bien pris au marquage, le milieu catalan s'est ensuite montré l'élément le plus en jambes et le plus précis dans ses passes. Il lance parfaitement Juanfran sur l'ouverture du score (36e). Débordant d'activité, il adresse une nouvelle passe lumineuse à Torres sur le but du break (69e).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

AUSTRALIE :

Mathew Ryan (4,5) : sa responsabilité n'est pas engagée sur les buts mais il en prend quand même trois...

Ryan McGowan (4) : en difficulté au retour des vestiaires, il a eu du mal à freiner les attaques espagnoles.

Alex Wilkinson (4) : même constat, il attaque bien le match avant de progressivement s'effondrer face aux accélérations espagnoles.

Matthew Spiranovic (4) : il a vécu le même calvaire que ses partenaires de la défense australienne. Averti à la 87e pour un tirage de maillot sur Silva.

Jason Davidson (5) : intéressant offensivement, beaucoup moins défensivement, notamment en seconde mi-temps.

Mile Jedinak (6) : précieux dans l'entrejeu où il a gratté de nombreux ballons. Averti à la 90e+2 pour une faute grossière sur Iniesta.

Matt McKay (6) : intéressant dans l'entrejeu où il a bien fait tourner le ballon grâce à sa bonne qualité de passes.

Mathew Leckie (6) : après grande performance face aux Pays-Bas, il aura donné moins de maux de tête à la défense espagnole, malgré une belle qualité technique.

Oliver Bozanic (6) : titularisé à la place de Bresciano blessé, le talentueux milieu de terrain australien a posé des problèmes à la défense espagnole en jouant entre les lignes. Remplacé à la 72e minute par Mark Bresciano (non noté), qui a sans doute joué les dernières minutes de sa carrière en Coupe du monde.

Tommy Oar (6) : précieux sur son côté gauche, il a été au départ de plusieurs mouvements intéressants avec d'excellents centres. Bon tout au long de ce Mondial, il est remplacé à la 62e minute par James Troisi (non noté), qui envoie notamment une frappe puissante au-dessus.

Adam Taggart (3,5) : titularisé en raison de la suspension de Cahill, il a vécu une partie bien difficile. Il n'a touché que très peu de ballons, tous quasiment injouables, tentant quand même de faire la différence malgré ses limites techniques... Remplacé à la 46e minute par Ben Halloran (4,5), qui n'a pas davantage permis aux Australiens d'inquiéter la défense espagnole.

ESPAGNE :

Pepe Reina (5) : préféré au capitaine Casillas, il n'a quasiment pas eu de travail hormis sur une bonne sortie en première mi-temps.

Juanfran (7) : préféré à Apilicueta, il a pris beaucoup d'initiatives dans son couloir droit. Débordant d'envie, il adresse notamment un centre en retrait parfait pour l'ouverture du score de Villa (36e)

Sergio Ramos (6,5) : de nouveau impérial, il a parfaitement joué son rôle de capitaine et gagné la plupart de ses duels. Averti à la 62e pour une faute sur Halloran.

Raul Albiol (6) : préféré à Piqué et Javi Martinez, le Napolitain s'est montré plus à son avantage que ses coéquipiers.

Jordi Alba (6,5) : débordant d'activité, il n'a pas arrêté de monter sur son côté gauche, mais pas toujours avec réussite.

Koke (5) : le milieu de l'Atletico a apporté plus de vivacité à la Roja mais s'est montré assez brouillon.

Xabi Alonso (6) : le Merengue a alterné le bon et le moins bon. Positionné un cran plus bas, on l'a toutefois senti plus à l'aise. Remplacé à la 82e minute par David Silva (non noté), à l'origine de quelques mouvements intéressants dont une volée juste à côté.

Santi Cazorla (5) : préféré à Pedro, le Gunner avait faim mais n'a pas su déstabiliser la défense australienne. Trop brouillon. Remplacé à la 68e minute par Cesc Fabregas (6,5), dont l'entrée a fait du bien dans le jeu court, en témoigne sa passe décisive pour Mata.

Andres Iniesta (7,5) : lire commentaire ci-dessus.

David Villa (5,5) : maladroit et en retard sur la plupart des ballons, il n'a pas brillé par ses choix de passes jusqu'à sa subtile talonnade (36e), son 59e et sans doute ultime but en 97 sélections. Salué par tous ses coéquipiers, il est remplacé à la 57e minute par Juan Mata (7), qui a apporté plus de créativité au jeu espagnol avant d'en conclure le succès avec son 10e but en 34 sélections. Il passe ensuite tout près du doublé.

Fernando Torres (6,5) : très actif et plutôt intelligent dans son placement, il est récompensé de ses efforts en marquant le but du break (69e), son 37e but en 110 sélections.

Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs et les MOINS BONS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

Retrouvez tous les résultats et le classement du Groupe B sur Maxifoot en cliquant ici.

La joie de Villa après l'ouverture du score espagnole

Torres fait le break pour la Roja

FICHE TECHNIQUE
Coupe du monde / Groupe B (3e journée)
Australie - Espagne : 0-3 (0-1)
Stade : Arena de Baixada (Curitiba)
Arbitre : M. Shukralla (Bahreïn)
Buts : Villa (36e), Torres (69e), Mata (82e)
Avertissements : Spiranovic (87e), Jedinak (90e+2) - Ramos (62e)

Australie : Ryan - McGowan, Wilkinson, Spiranovic, Davidson - Jedinak, McKay - Leckie, Bozanic (Bresciano, 72e), Oar (Troisi, 62e) - Taggart (Halloran, 46e). Sélectionneur : Ange Postetoglou.

Espagne : Reina - Juanfran, Ramos, Albiol, Alba - Koke, Xabi Alonso (Silva, 84e) - Cazorla (Fabregas, 68e), Iniesta, Villa (Mata, 57e) - Torres. Sélectionneur : Vicente Del Bosque.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2014


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
100 M€ + Rakitic + Coutinho contre Neymar, qui ferait la meilleure affaire ?

Barcelone
PSG
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB