Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les Oranje n'étaient pas pressés - Débrief et NOTES des joueurs (Pays-Bas 2-0 Chili)
Par Romain Rigaux - Actu Mondial 2014, Mise en ligne: le 23/06/2014 à 20h08
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Sans réaliser une grande prestation, les Pays-Bas s'imposent face au Chili (2-0) ce lundi soir. Un succès qui permet à des Néerlandais patients de confirmer leur première place du groupe B et d'éviter le Brésil en huitièmes de finale.

Les Oranje n'étaient pas pressés - Débrief et NOTES des joueurs (Pays-Bas 2-0 Chili)
Entrée décisive de Fer pour les Pays-Bas

Les Pays-Bas et le Chili avaient rendez-vous ce lundi pour la "finale" du groupe B de la Coupe du monde. Déjà qualifiées, les deux formations jouaient pour la première place de leur poule, qui permet d'éviter un Brésil premier de son groupe A avec son succès (4-1) face à un Cameroun déjà éliminé. La donne était simple, les Chiliens devaient s'imposer pour passer devant les Néerlandais, qui pouvaient se contenter d'un nul.

Les Pays-Bas devraient éviter le Brésil !

Sans doute crispées par l'enjeu de ce match, les deux formations ont affiché beaucoup de timidité dans cette rencontre malgré la belle ambiance d'une Arena Corinthians aux tribunes magnifiquement colorées de jaune, rouge et orange. Conséquences, on n'a pas assisté à une grande partie, mais les Hollandais ont su faire la différence en seconde période pour s'imposer 2-0 et valider leur première place, évitant donc le pays hôte de la compétition en huitièmes de finale !

Un Chili dominateur mais sans imagination

Moins généreux que lors de leurs deux premières rencontres, les Bataves et les Chiliens ont livré 45 premières minutes tactiques avec peu d'occasions dangereuses à se mettre sous la dent. A la pause, les Sud-Américains affichaient 73% de possession de balle, mais ils avaient manqué d'imagination, mais également de précision dans la dernière passe et le dernier geste pour inquiéter Cillessen, alors que les Oranje jouaient en contre et se procuraient quelques situations dangereuses par Robben et Lens, qui ne trouvaient pas le cadre.

Le coaching gagnant de Van Gaal

Au retour des vestiaires, la physionomie de la rencontre n'évoluait pas vraiment malgré un changement tactique côté chilien. Les derniers tombeurs de l'Espagne montraient moins de spontanéité et n'allaient pas souvent au bout de leurs actions. Rien à voir avec leur match victorieux face à la Roja, alors qu'ils n'avaient pourtant rien à perdre... Finalement, les Néerlandais trouvaient leur salut sur coup de pied arrêté avec une tête victorieuse de Fer, à peine entré en jeu (1-0, 78e). Egalement remplaçant au coup d'envoi, Depay tuait tout suspense en fin de rencontre sur un contre (2-0, 90e+2). Un coaching gagnant de Louis van Gaal, qui affrontera le Mexique dimanche prochain à 18h.

L'homme du match : Arjen Robben (7/10)

Encore une fois très en jambes, l'attaquant du Bayern a souvent fait la différence balle au pied. A chaque fois qu'il touchait le ballon, la défense chilienne était sous pression et il s'est montré décisif en étant impliqué sur les deux buts néerlandais

La note du match : 4,5/10

On a senti deux équipes très crispées. Pourtant déjà qualifiés, les Néerlandais et les Chiliens n'ont jamais réellement réussi à se libérer dans cette rencontre, offrant un spectacle assez décevant. Les Pays-Bas ont finalement fait la différence sur coup de pied arrêté, avant de faire le break quand le Chili tentait de revenir au score.

Les buts :

- Sur un corner tiré en deux temps, Leroy se détend au niveau du point de penalty et il a tout le temps pour placer sa tête dans la lucarne de Bravo (1-0, 77e).

- Sur un contre, De Jong lance Robben côté gauche. L'attaquant néerlandais entre dans la surface et centre au second poteau pour Depay, qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (2-0, 90e+2).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

Homme du match : Arjen Robben (7/10)

Encore une fois très en jambes, l'attaquant du Bayern a souvent fait la différence balle au pied. A chaque fois qu'il touchait le ballon, la défense chilienne était sous pression et il s'est montré décisif en étant impliqué sur les deux buts néerlandais.

PAYS-BAS :

Jasper Cillessen (5,5) : il n'a pas eu beaucoup de travail à faire dans ce match. Il a répondu présent sur ses rares interventions.

Daryl Janmaat (5,5) : il a eu beaucoup de mal à contenir les montées de Mena dans son couloir en première période. Bien plus solide après la pause.

Stefan De Vrij (6) : il a dominé ses adversaires dans le domaine aérien. Un match propre.

Ron Vlaar (6,5) : toujours bien placé, il a réalisé des interventions efficaces, notamment pour repousser les centres chiliens. Solide.

Daley Blind (5,5) : s'il a bien tenu son couloir gauche en première période, il a eu plus de mal face à la vivacité de Sanchez après la pause. Averti à la 64e pour une intervention en retard sur Sanchez.

Nigel De Jong (6) : le pitbull néerlandais a fait son travail de harcèlement au milieu de terrain. Il lance Robben sur le second but de son équipe.

Georgini Wijnaldum (4) : il a souvent semblé perdu au milieu de terrain. Régulièrement en retard, il a un peu couru dans le vide et n'a pas brillé par sa qualité technique avec un peu trop de déchet dans ses transmissions.

Wesley Sneijder (3) : un match assez décevant de la part du meneur de jeu néerlandais. Hormis sur coups de pied arrêtés, il a rarement pesé dans cette rencontre. Remplacé à la 75e par Leroy Fer (non noté), qui ouvre deux minutes plus tard. Décisif !

Arjen Robben (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Jeremain Lens (4) : généreux dans l'effort, l'attaquant néerlandais a multiplié les courses et les appels, mais il a du coup manqué de lucidité dans le dernier geste. Remplacé à la 69e par Memphis Depay (non noté), qui fait le break en fin de match.

Dirk Kuyt (4,5) : offensivement, on ne l'a presque pas vu. En revanche, il a livré un gros boulot défensif sur son côté gauche pour empêcher les montées d'Isla. Remplacé à la 89e par Terence Kongolo (non noté).

CHILI :

Claudio Bravo (4) : peu sollicité dans ce match, il n'a cependant pas réussi à se montrer décisif en encaissant deux buts en seconde période.

Mauricio Isla (4) : perturbé par le travail défensif de Kuyt, il n'est jamais parvenu à apporter le danger dans son couloir droit. C'est pourtant son rôle dans le 3-5-2 chilien...

Francisco Silva (4) : présent dans les duels, il a tout de même éprouvé des difficultés face à la vivacité des attaquants néerlandais. Averti à la 25e pour une faute sur Lens, qui filait vers le but. Remplacé à la 70e par Jorge Valdivia (non noté).

Gary Medel (5,5) : une prestation solide du défenseur central avec de nombreuses interventions et beaucoup d'engagement dans les duels.

Gonzalo Jara (4,5) : un match sérieux, sans plus. Il n'a pas dégagé une grande sérénité.

Eugenio Mena (6) : il a longtemps été le Chilien le plus dangereux avec ses montées côté gauche. Sans succès au niveau du tableau d'affichage...

Charles Aranguiz (4) : il a rarement fait la différence dans cette rencontre. Il a semblé fatigué et en manque d'imagination.

Marcelo Diaz (5,5) : une grosse activité dans l'entrejeu. Il n'a pas ménagé ses efforts pour récupérer des ballons et assurer la relance vers ses attaquants.

Felipe Gutierrez (4) : il a eu du mal à servir ses attaquants dans de bonnes conditions et paie le changement tactique opéré par son sélectionneur à la pause. Remplacé à la 46e par Jean Beauséjour (4), qui ne s'est pas plus illustré.

Alexis Sanchez (6,5) : un poison pour la défense néerlandaise à chaque fois qu'il avait le ballon. Il a fait lever les tribunes en seconde période avec un petit pont sur Lens avant d'enchaîner une frappe. Mais il n'a pas su se montrer décisif.

Eduardo Vargas (3) : assez transparent dans ce match, il n'est jamais parvenu à prendre le dessus sur la charnière centrale néerlandaise. Remplacé à la 81e par Mauricio Pinilla (non noté).

Et pour vous, quels ont été les trois MEILLEURS joueurs et les trois plus MAUVAIS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

Retrouvez tous les résultats et le classement du Groupe B sur Maxifoot en cliquant ici.

Fer ouvre le score pour les Pays-Bas (1-0, 77e)

Les supporters chiliens étaient nombreux derrière leur équipe

FICHE TECHNIQUE
Coupe du monde - Groupe B, 3e journée
Pays-Bas 2-0 Chili (0-0)
Arena Corinthians, Sao Paulo
Arbitre : M. Gassama (Gambie)
Buts : Fer (77e), Depay (90e+2) pour les Pays-Bas.
Avertissements : Blind (64e) pour les Pays-Bas - Silva (25e) pour le Chili.

Pays-Bas : Cillessen - Janmaat, De Vrij, Vlaar, Blind - De Jong, Wijnaldum, Sneijder (Fer, 75e) - Robben, Lens (Depay, 69e), Kuyt (Kongolo, 88e). Sélectionneur : Louis van Gaal.

Chili : Bravo - F. Silva (Valdivia, 70e), Medel, Jara - Isla, Aranguiz, M. Diaz, Mena - Gutierrez (Beauséjour, 46e) - Vargas (Pinilla , 81e), A. Sanchez. Sélectionneur : Jorge Sampaoli.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2014


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Qui va remporter la finale de la CAN 2019 ?

Sénégal
Algérie
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB