Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les Eagles prennent leur envol - Débrief et NOTES des joueurs (Nigeria 1-0 Bosnie)
Par Maxime Deloffre - Actu Mondial 2014, Mise en ligne: le 22/06/2014 à 02h16
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le Nigeria a livré une partition convaincante avec John Obi Mikel en véritable chef d'orchestre face à une équipe bosnienne atone, et pose un pied en huitièmes. Les coéquipiers de Pjanic ont trop souvent joué à contretemps et sont éliminés.

Les Eagles prennent leur envol - Débrief et NOTES des joueurs (Nigeria 1-0 Bosnie)
Le Nigeria a dépassé une équipe bosnienne émoussée et prend une option sur les huitièmes.

La Bosnie avait fait bonne impression contre l'Argentine (1-2) mais n'a pas réussi à confirmer contre le Nigeria, qui met fin à une série de neuf matchs sans victoire en Coupe du monde. Avec Obi Mikel à la baguette, la partition des Super Eagles n'a pas manqué de percussion face à une Bosnie atone et ne parvenant pas à jouer à l'unisson. Avant d'affronter l'Argentine, qui mène la valse dans le groupe F, le Nigeria se donne de l'air.

Dzeko privé d'un but à tort, le Nigeria en profite

Les deux formations rentraient de plein pied dans la rencontre, la vitesse des Nigérians prenant peu à peu le pas sur la technique des Bosniens. Le collectif des Super Eagles, parfaitement au diapason, faisait la différence face à une défense aux jambes lourdes. Dzeko ouvrait pourtant le score mais l'arbitre néo-zélandais lui refusait, à tort, pour un hors-jeu inexistant.

Quelques minutes plus tard, Emenike débordait et prenait le meilleur sur Spahic en s'aidant du bras avant de servir Odemwingie qui se chargeait de conclure (1-0, 29e). Le capitaine des Dragons ne décolérait pas, réclamant une faute pourtant peu évidente. L'inquiétude se lisait sur le visage des remplaçants, masquant leur bouche de leurs mains, sans solution, voyant Lulic se faire balancer sur un coup d'épaule d'Emenike, plus déterminé.

Les Dragons ont manqué de souffle

Au retour des vestiaires, Safet Susic gardait les bras croisés, se mordant la lèvre face à l'impuissance de ses troupes. Le refrain restait le même, le Nigeria bousculait son adversaire inerte. Le sélectionneur effectuait trois changements avant la 65e minute, voyant ses hommes en panne de solution. Le Nigeria continuait son travail de sape, Emenike continuait à dominer Spahic dans le combat physique.

Le Nigeria reculait malgré les remontrances de Yobo, et la Bosnie se ruait sur les buts d'Enyeama. Mais à l'image d'un Pjanic nettement moins précis dans ses transmissions, la sélection de Susic ne parvenait pas à régler la mire. Dzeko avait l'ultime opportunité au bout du temps additionnel mais Enyema détournait sur le poteau, avant de sauter, rageur, les poings serrés au coup de sifflet final.

La note du match : 6,5/10


Les deux équipes ont démarré le match pied au plancher, et proposé deux styles de jeu totalement opposés mais créant le spectacle. La vitesse des Nigérians a enflammé leurs supporters, tandis que les Bosniens ont régalé les amateurs de football par leurs gestes techniques. Les Super Eagles ont eu la mainmise sur le premier acte, avant que les Dragons ne se ruent sur les buts d'Enyema. Ce ne sont pas les occasions qui ont manqué ce soir.

Les buts


- Emenike déborde sur le côté droit et s'aide du bras pour éliminer Spahic qui tombe et réclame une faute loin d'être évidente, avant de centrer pour Odemwingie oublié aux 6 mètres (1-0, 29e).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Emmanuel Emenike (7/10)

Les défenseurs bosniens ne risquent pas de l'oublier de sitôt. Il a excellé dans tous les secteurs du jeu. Décisif sur l'ouverture du score, il a imposé sa puissance physique aux joueurs adverses, notamment le réputé coriace Spahic, et mis Lulic au sol d'un coup d'épaule à la régulière. Il n'a pas ménagé ses efforts et a été le point d'appui de ses coéquipiers pendant 90 minutes.

NIGERIA :

Vincent Enyeama (6,5) : il a réalisé plusieurs interventions décisives sur sa ligne et dans les airs. Très autoritaire, il dévie notamment une frappe de Dzeko au bout du temps additionnel pour préserver la victoire des siens.

Efe Ambrose (6) : il n'a pas toujours accéléré le jeu mais il s'est appliqué dans chacune de ses transmissions et a perdu très peu de ballons.

Joseph Yobo (6) : le vétéran des Nigérians, 98 sélections au compteur, a paru retrouver ses vingt printemps. Toujours juste dans ses interventions et dans son placement, lui évitant des courses inutiles, il a été en maîtrise tout au long de la rencontre et a su remotiver ses coéquipiers lorsqu'ils cédaient trop de terrain à l'adversaire.

Kenneth Omeruo (5,5) : un peu moins en vue que Yobo, il a tout de même réussi son match et plusieurs interventions décisives, notamment sur des centres adverses.

Juwon Oshaniwa (6) : il a totalement fermé l'accès à son couloir grâce à une activité intense. Peu projeté vers l'avant, mais impeccable sur le plan défensif.

John Obi Mikel (7) : il a été le métronome de son équipe, très actif dans la construction du jeu et court-circuitant les transmissions de balle entre Dzeko et les milieux offensifs. Il a été juste dans tous les registres, se projetant vers l'avant pour apporter le surnombre, et parfait dans son pressing pour avorter les occasions bosniennes.

Ogenyi Onazi (5,5) : un peu discret par moments, il a néanmoins abattu un gros travail dans l'entrejeu, menant un pressing de chaque instant.

Michel Babatunde (5,5) : moins percutant que ses coéquipiers en attaque, il n'a pas démérité en se proposant souvent en point d'appui, mais il s'est surtout montré utile dans son replacement défensif et ses efforts pour presser les joueurs adverses. Touché à la jambe après un choc avec Besic, il est contraint de céder sa place. Remplacé à la 75e minute par Ejike Uzoenyi (non noté).

Ahmed Musa (6) : très actif en attaque, Medunjanin l'a ceinturé en début de rencontre, dépassé par sa vitesse. Il manque ensuite un contrôle dans la surface alors qu'il aurait pu se présenter seul face à Begovic. Mais il a incarné la détermination des Nigérians et multiplié les courses ballon au pied. Remplacé à la 65e minute par Shola Ameobi (5,5) qui n'a touché que peu de ballons, car c'est à ce moment-là que le Nigeria a commencé à reculer.

Peter Odemwingie (6,5) : non titularisé lors du premier match, il a gagné sa place dans le onze de départ et été extrêmement actif sur le front de l'attaque. Crochets, courses, décalages, il a tout fait sans fausse note et est récompensé par son but, glissant le cuir entre les jambes de Begovic.

Emmanuel Emenike (7) :lire le commentaire ci-dessus.

BOSNIE :

Asmir Begovic (5) : frustré en voyant ses coéquipiers se faire bouger, il n'a cessé de les interpeller pour les remotiver et les exhorter à se surpasser. Il saisit Babatunde, touché à la jambe et assis sur la pelouse, par les bras pour le faire sortir du terrain et ne pas perdre de temps.

Mensur Mujdza (4,5) : il a essayé d'apporter sur le plan offensif dans son couloir droit mais a par conséquent laissé des boulevards dans son dos, bien exploités par ses adversaires.

Emir Spahic (4) : il perd un ballon dangereux en relançant dans l'axe en début de rencontre, prélude de la soirée compliquée qui l'attendait. Il a donné l'impression d'avoir les jambes lourdes, impuissant face à la puissance d'Emenike. Il a rarement été autant bousculé physiquement, son point fort habituellement. Il réclame une faute sur le but nigérian, loin d'être évidente.

Toni Sunjic (4,5) : il n'a pas été d'un grand secours pour son coéquipier en défense centrale, arrivant souvent avec un temps de retard. Il a néanmoins réussi à stopper plusieurs incursions du Nigeria.

Senad Lulic (4,5) : ailier gauche contre l'Argentine, il a reculé d'un cran en passant latéral gauche ce samedi et a paru moins à l'aise. Bougé physiquement à plusieurs reprises par Emenike, il est aux abonnés absents lorsque l'attaquant nigérian déborde sur son couloir lors de l'ouverture du score. Remplacé à la 58e minute par Sejad Salihovic (4) qui a multiplié les centres sans jamais apporter le danger.

Haris Medunjanin (4,5) : il écope d'un carton jaune dès l'entame de match, empêchant Musa de filer au but. Titularisé en tant que milieu défensif, on l'a souvent vu se porter vers l'avant, utile dans la construction mais laissant trop d'espaces dans son dos sur les contres adverses. Remplacé à la 64e minute par Tino-Sven Susic (non noté).

Muhamed Besic (4) : impliqué dans le pressing en première période, il s'est progressivement agacé et a commis de nombreuses fautes, adressant quelques noms d'oiseaux aux adversaires qu'il venait de mettre au sol.

Izet Hajrovic (5) : il a soufflé le chaud et le froid dans son couloir droit. Il a fait la différence grâce à sa qualité technique mais a connu trop de moments d'errance. Remplacé à la 57e minute par Vedad Ibisevic (4) qui n'a eu qu'une occasion à se mettre sous la dent. Une frappe en pivot, non cadrée.

Zvjezdan Misimovic (4,5) : il a souvent fait la différence dans ses contrôles et systématiquement éliminé l'adversaire à son marquage dans la première demi-heure, avant de s'éteindre. Il a disparu en seconde période, absent de la construction du jeu. Il s'est déconcentré au lieu de redoubler d'efforts, comme le montre sa frappe totalement manquée en fin de rencontre à l'entrée de la surface, s'emmêlant les pinceaux.

Miralem Pjanic (4,5) : comme face à l'Argentine, il a été omniprésent dans le coeur du jeu, impressionnant par sa qualité technique et son activité, cherchant sans cesse à servir Dzeko. En première période. Il a baissé de rythme après le repos et n'a pas été le meneur de jeu attendu, handicapant ses coéquipiers.

Edin Dzeko (3,5) : utilisé en pivot, il s'est souvent retrouvé dos au but, isolé en attaque et ne parvenant pas à faire la différence. L'arbitre lui refuse un but pour une position de hors-jeu, à tort. Essoufflé dès la fin du premier acte, marchant tête basse, il a rarement fait l'effort de se replacer pour éviter d'être signalé hors-jeu et bute sur Enyeama en toute fin de rencontre. Susic va devoir comprendre qu'il n'arrive pas à se montrer dangereux lorsqu'il est isolé comme ce samedi, en attaque.

Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs et les MOINS BONS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

Retrouvez tous les résultats et le classement du Groupe H sur Maxifoot en cliquant ici.

Spahic au sol devant Obi Mikel, une scène fréquente

FICHE TECHNIQUE
Coupe du monde / Groupe F (2ère journée)
Nigeria 1-0 Bosnie (1-0)
Arena Pantanal (Cuiaba)
Arbitre : M. Peter O'Leary (Nouvelle-Zélande)
But : Odemwingie (29e) pour le Nigeria.
Avertissements : Obi Mikel (81e) pour le Nigeria ; Medunjanin (6e) pour la Bosnie.

Nigeria : Enyeama (cap.) - Ambrose, Yobo, Omeruo, Oshaniwa - Obi Mikel, Onazi – Babatunde (Uzoenyi, 75e), Musa (Ameobi, 65e), Odemwingie - Emenike. Sélectionneur : Stephen Keshi.

Bosnie : Begovic - Mujdza, Spahic (cap.), Sunjic, Lulic (Salihovic, 58e) – Medunjanin (Susic, 64e), Besic – Hajrovic (Ibisevic, 57e), Misimovic, Pjanic - Dzeko. Sélectionneur : Safet Susic.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2014


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
"Le PSG aimerait absolument récupérer Ousmane Dembélé dans le cadre d'un deal avec le FC Barcelone pour Neymar..." Pour le PSG, ce serait une :

Bonne idée
Mauvaise idée
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB