Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
La Colombie les remercie ! - Débrief et NOTES des joueurs (Japon 0-0 Grèce)
Par Ludovic Petrognani - Actu Mondial 2014, Mise en ligne: le 20/06/2014 à 02h17
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le Japon et la Grèce ont partagé les points ce jeudi au terme d'une rencontre manquant cruellement de piquant. Malgré leur supériorité numérique, les Japonais n'ont jamais vraiment pris le jeu à leur compte, évoluant certainement avec la crainte de prendre un but en contre.

La Colombie les remercie ! - Débrief et NOTES des joueurs (Japon 0-0 Grèce)
Katsouranis n'est pas resté longtemps sur la pelouse...

Dans un groupe ouvert où trois équipes peuvent encore prétendre à la 2e place, ni le Japon ni la Grèce n'ont pris de risques ce jeudi. Avant un dernier quart d'heure animé, la partie s'est réduite à l'incapacité des Japonais à se montrer dangereux face à la seule combativité des Grecs (0-0). Un résultat qui fait les affaires de la Colombie, qualifiée pour les 8es de finale.

Mitroglou blessé, Katsouranis exclu !

Les premières minutes voyaient les Japonais maîtriser le ballon face à des Grecs subissant et jouant le contre avec une première frappe cadrée de Kone. Les Samouraïs répliquaient par deux tentatives d'Osako dont une magnifiquement enroulée passant à quelques centimètres du but de Karnezis. Après un début de rencontre relativement équilibré, les meilleures occasions étaient niponnes.

Sur un coup franc direct bien placé, Honda mettait encore Karnezis en difficulté. Dominés, les Grecs perdaient leur buteur Mitroglou sur blessure (35e) et leur capitaine Katsouranis, exclu logiquement après avoir récolté deux jaunes en vingt minutes (38e) ! Malgré ce double coup dur, la Grèce n'abdiquait pas et Torosidis envoyait une frappe terrible boxée par Kawashima.

Okubo mange la feuille

En deuxième mi-temps, les bruyants supporters japonais n'avaient pas grand chose à se mettre sous la dent. Après une série de corners grecs, c'est même Kawashima qui détournait parfaitement une tête de Gekas au ras du poteau. A vingt minutes du terme, les Japonais appuyaient enfin sur l'accélérateur avec une superbe action à trois mais Okubo déchirait sa reprise et mangeait la feuille alors qu'il était seul face au portier grec.

Le match était désormais à sens unique avec une nouvelle frappe de mule signée Uchida. Voyant le coup se rapprocher, les Grecs se mettaient à commettre de nombreuses fautes qui hachaient le jeu. Le Japon continuait à faire le siège de la surface adverse avec une succession d'occasions mais il était dit que les filets ne trembleraient pas dans cette partie ! Prochain rendez-vous mardi (22h) pour les deux équipes, face à la Côte d'Ivoire pour la Grèce et contre la Colombie pour le Japon...

La note du match : 4/10

Aucun but entre deux équipes qui jouaient pourtant leur survie dans la compétition. Malgré plus d'une mi-temps en supériorité numérique, le Japon a été incapable de trouver la faille. Triste partie.

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Kostas Katsouranis (2/10)

Difficile de dégager un homme du match dans une partie d'un tel niveau technique ! Pourtant l'expérimenté milieu du PAOK Salonique avait tout fait pour lui donner de l'intérêt avec un premier gros tacle sur Honda qui a donné le ton de son match. A côté de la plaque, le capitaine a grec a laissé les siens à dix, averti à la 17e pour une faute très grossière sur Osako et exclu à la 38e pour un nouveau tacle non maîtrisé.

JAPON :

Eiji Kawashima (6) : celui qui a relégué Yohann Thuram sur le banc du Standard a réalisé plusieurs parades décisives dans cette partie.

Atsuto Uchida (6) : le latéral droit de Schalke n'a pas hésité à multiplier les montées et les centres dans la surface, tentant également sa chance d'une frappe de mule à côté en seconde mi-temps.

Maya Yoshida (6) : impérial, le défenseur central de Southampton a maîtrisé les débats.

Yasuyuki Konno (6) : préféré à Morishige, il s'est montré sérieux et appliqué durant toute la rencontre.

Yuto Nagatomo (6) : comme Uchida, le latéral gauche de l'Inter Milan est souvent arrivé à déborder avant de centrer sur son côté gauche.

Hotaru Yamaguchi (6) : il a bien contrôlé le jeu et rassuré sa défense face aux attaques grecques.

Makoto Hasebe (4,5) : averti dès la 13e pour un accrochage sur Maniatis, le capitaine japonais n'a pas été très à l'aise dans l'entrejeu. Remplacé à la 46e minute par le vétéran Yasuhito Endo (3), nettement inférieur à son partenaire malgré sa 146e sélection.

Shinji Okasaki (4,5) : un peu dépassé dans son couloir droit, l'attaquant de Mayence n'a jamais vraiment trouvé sa place, naviguant, souvent à contretemps, dans l'entrejeu.

Keisuke Honda (4,5) : on attendait davantage de sa part. Avec Kagawa sur le banc, le Milanais était censé être le véritable meneur technique de cette équipe, ce qu'il n'a que trop peu été.

Yoshito Okubo (4) : préféré à Kagawa, il n'est jamais arrivé à montrer sa qualité technique pour aider son équipe, mangeant notamment la feuille de match en déchirant sa reprise en deuxième mi-temps.

Yuya Osako (5,5) : combinant souvent avec Honda, l'attaquant de Munich 1860 s'est montré dangereux par deux frappes enroulées et une reprise non cadrée. Etonnamment remplacé à la 57e minute par Shinji Kagawa (4,5), très discret mais auteur d'une passe lumineuse qui amène le raté d'Okubo.

GRECE :

Orestis Karnezis (6) : le gardien de Grenade n'est pas allé chercher le ballon au fond cette fois-ci, réalisant plusieurs arrêts comme son homologue japonais.

Vasilis Torosidis (6) : parfois en difficulté défensivement, le latéral droit de la Roma place une frappe terrible détournée par Kawashima en première mi-temps. Ses bons centres ont souvent amené le danger sans toutefois trouver preneur.

Sokratis Papastathopoulos (4,5) : le défenseur central de Dortmund a effectué plusieurs précieuses interventions mais a parfois manqué de sérénité, à l'image de cette action où il s'emmêle les pinceaux avec Uchida qui a bien failli en profiter pour marquer.

Konstas Manolas (6) : comme son compère de l'axe central, il a réalisé quelques interventions importantes défensivement.

Jose Holebas (4,5) : les Japonais sont souvent passés sur son côté gauche mais il s'est montré intéressant offensivement.

Ioannis Maniatis (4) : après une entame de match délicate, celui qui a failli en venir aux mains avec Tzavelas cette semaine a élevé son niveau mais sa rencontre reste décevante.

Kostas Katsouranis (2) : lire commentaire ci-dessus.

Panagiotis Kone (6) : l'un des joueurs grecs les plus en vue, avec notamment une belle remontée de balle conclue par une frappe lointaine pour la première tentative de la partie. Remplacé à la 81e par Dimitrios Salpingidis (non noté).

Ioannis Fetfatzidis (3,5) : préféré à Salpingidis, le milieu offensif du Genoa n'a pas vraiment eu le temps de peser sur les débats. Remplacé à la 42e par le vétéran Giorgios Karagounis (4), dont l'influence ne s'est pas faite ressentir sur le jeu de son équipe.

Konstantinos Mitroglou (5) : préféré à Gekas, le buteur de Fulham a d'abord multiplié les appels dans la défense grecque. Blessé sur un coup de coude d'Hasebe, il est remplacé dès la 35e par Theofanis Gekas (4), qui ne s'est pas mis en évidence hormis sur une tête (60e) au ras du poteau parfaitement détournée par Kawashima.

Georgios Samaras (5) : aligné aux côtés de Mitroglou, l'attaquant du Celtic Glasgow a été intéressant dans ses déplacements, mais a manqué de réussite comme sur cette tête non cadrée à dix minutes du terme. Averti à la 55e pour avoir balayé Okubo.

Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs et les MOINS BONS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

Retrouvez tous les résultats et le classement du Groupe C sur Maxifoot en cliquant ici.

Tête basse et mains sur les genoux, Kagawa et Nagamoto peuvent être déçus

FICHE TECHNIQUE
Coupe du monde / Groupe C (2e journée)
Japon - Grèce : 0-0 (0-0)
Stade das Dunas (Natal)
Arbitre : M. Joel Aguilar (Salvador)
Avertissements : Hasebe (13e) - Katsouranis (17e, 38e), Samaras (55e), Torosidis (89e)
Exclusion : Katsouranis (38e)

Japon : Kawashima - Uchida, Yoshida, Konno, Nagatomo - Yamaguchi, Hasebe (Endo, 46e) - Okazaki, Honda, Okubo - Osako (Osako, 57e). Sélectionneur : Alberto Zaccheroni.

Grèce : Karnezis - Torosidis, Papastathopoulos, Manolas, Holeba - Maniatis, Katsouranis, Koné (Salpingidis, 81e) - Fetfatzidis (Karagounis, 42e), Mitroglou (Gekas, 35e), Samaras. Sélectionneur : Fernando Santos.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2014


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Quelle équipe allez-vous supporter en Ligue 1 cette saison ?

Paris SG
Marseille
Lyon
Lille
Saint-Etienne
Monaco
Nice
Bordeaux
Nantes
Strasbourg
Rennes
Toulouse
Montpellier
Metz
Nimes
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB