Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'Italie maîtrise, l'Angleterre déjà sous pression... - Débrief et NOTES des joueurs (Angleterre 1-2 Italie)
Par Nicolas Lagavardan - Actu Mondial 2014, Mise en ligne: le 15/06/2014 à 02h03
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Comme l'Uruguay, l'Angleterre est déjà au pied du mur dans le Groupe D de la Coupe du monde. La faute a une défaite concédée samedi soir face à l'Italie (1-2) qui a pris l'avantage par Marchisio et Balotelli au cours d'un match ouvert et animé...

L'Italie maîtrise, l'Angleterre déjà sous pression... - Débrief et NOTES des joueurs (Angleterre 1-2 Italie)
Les Italiens ont parfaitement débuté la compétition

Après la défaite surprise de l'Uruguay contre le Costa Rica (1-3) un peu plus tôt, la 1ère journée du Groupe D dit de la mort s'est poursuivie samedi avec la victoire de l'Italie sur l'Angleterre (1-2) au terme d'un match enlevé et riche en occasions. Déjà au pied du mur, Uruguayens et Anglais s'affronteront dès la prochaine journée...

Une opposition de styles

Dans la moiteur et la chaleur amazonienne, les deux équipes ont démarré pied au plancher. Tandis que les Italiens prenaient le contrôle du jeu, les Anglais au style plus direct adressaient plusieurs frappes lointaines et dangereuses. Après quinze premières minutes endiablées, la Squadra Azzurra a mis le pied sur le ballon et le rythme retombait.

La partie tombait même un temps dans l'ennui (mais un temps seulement) malgré un niveau technique et tactique élevé, entre des Transalpins incapables d'inquiéter Hart et des Lions qui peinaient à ressortir. Mais coup sur coup, Marchisio d'un tir de loin (35e, 0-1) et Sturridge sur un centre de Rooney (37e, 1-1) renflammaient les débats. Les Italiens auraient pu reprendre l'avantage dans les dernières secondes avec deux grosses occasions : un tir de Balotelli repoussé sur la ligne par Jagielka et une frappe de Candreva sur le poteau (45e) !

Balotelli remet l'Italie sur orbite

Après un premier acte intéressant et légèrement à l'avantage des coéquipiers de Pirlo (60-40% en termes de possession) qui a une nouvelle fois régalé par sa vision et sa technique, l'Italie reprenait l'avantage sur un centre de Candreva pour Balotelli (50e, 1-2). Puis une obstruction de Paletta sur Gerrard dans la surface nourrira les débats outre-Manche (57e)... Le match se débridait complètement et les occasions se multipliaient de part et d'autre.

Tout pouvait arriver. Mais la fatigue se faisait sérieusement ressentir des deux côtés et empêchait les Anglais de mettre un dernier coup de rein dans le dernier quart d'heure face à une Squadra repliée sur ses bases pour tenir son résultat très précieux pour la suite des évènements et qui aurait finalement pu creuser l'écart sur un coup franc magique de Pirlo sur la barre (90e+4). Prochains rendez-vous, jeudi face à l'Uruguay pour l'Angleterre, vendredi contre le Costa Rica pour l'Italie.

La note du match : 7/10

Ce choc entre deux cadors européens s'est joué dans un très bon état d'esprit (un seul carton distribué) et a offert un spectacle de haut niveau entre deux équipes qui se sont données sans compter malgré des conditions climatiques difficiles. Un beau duel au final avec de multiples occasions à la clé.

Les buts

- Sur un corner tiré à deux, le ballon est mis en retrait pour Pirlo qui laisse passer entre ses jambes. Dans son dos, Marchisio libre de tout marquage prend le temps d'armer une frappe puissante à ras de terre. La sphère navigue au milieu d'une forêt de jambes anglaises et termine sa course dans le petit filet opposé (35e, 0-1).

- Superbement lancé sur l'aile gauche par Sterling, Rooney prend la défense de vitesse et centre pour la reprise sans opposition de Sturridge face au but (37e, 1-1).

- Lancé côté droit, Candreva feinte le centre du droit pour mieux l'adresser du gauche vers le second poteau où Balotelli devance Cahill et trompe Hart de la tête (50e, 1-2).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Antonio Candreva (7/10)

Si la FIFA a choisi d'élire Mario Balotelli, Maxifoot opte plutôt pour Antonio Candreva. Virevoltant et imprévisible, l'Italien a amené le danger à de multiples reprises par les ailes. Il a trouvé le poteau juste avant la mi-temps avant d'offrir un caviar à Super Mario pour le but de la victoire.

ANGLETERRE :

Joe Hart (5) : une soirée compliquée avec deux buts encaissés et un missile de Pirlo sur sa barre. Mais pouvait-il vraiment faire mieux ?

Glen Johnson (6) : il s'est beaucoup montré avec de nombreuses montées dans son couloir, des centres et même des frappes.

Gary Cahill (4,5) : on s'attendait à mieux de sa part mais il n'a pas rassuré son équipe. Battu de la tête par Balotelli sur le second but italien.

Philip Jagielka (5,5) : il sauve son équipe sur sa ligne juste avant la mi-temps mais n'a pas toujours été serein.

Leighton Baines (3,5) : il a énormément souffert face à Candreva, à l'image du second but italien sur lequel il s'est fait balader.

Jordan Henderson (4) : une superbe frappe lointaine dès la 6e et un bon début de match, avant de disparaître quelque peu. Remplacé à la 73e par Jack Wilshere (non noté).

Steven Gerrard (5,5) : il a tenu son rang dans l'entrejeu avec une bonne présence à la récupération et à l'orientation du jeu. Il n'a en revanche pas été en réussite dans ses tirs et a semblé exténué en fin de match. 

Danny Welbeck (6) : il a apporté de la vitesse et réussi quelques débordements qui ont amené le danger. Remplacé à la 61e par le prometteur Ross Barkley (non noté) qui a immédiatement mis Sirigu à contribution.

Raheem Sterling (6,5) : percutant d'entrée, il a ouvert le bal avec une frappe violente de peu à côté et lance parfaitement Rooney sur l'égalisation. Positionné dans l'axe, sa vitesse a posé des problèmes à la défense. Averti à la 90e+2 pour avoir coupé une contre-attaque italienne.

Wayne Rooney (5,5) : passeur décisif, il manque en revanche une grosse occasion à la 62e, de peu à côté, qui résume son absence de réussite dans ses frappes. Et que dire de son corner complètement dévissé qui est parti directement en tribune !

Daniel Sturridge (6,5) : aligné en pointe, il a ouvert son compteur but. A l'aise techniquement, il a multiplié les appels et proposé des solutions à ses coéquipiers. Remplacé à la 80e par Adam Lallana (non noté).

ITALIE :

Salvatore Sirigu (6,5) : pas toujours à l'aise dans les airs, il a en revanche été très bon sur sa ligne avec une bonne poignée de parades. Il ne peut rien sur l'égalisation et était largement battu à la 62e sur un tir de Rooney de peu à côté. Un bon match pour l'habituelle doublure de Buffon blessé.

Matteo Darmian (6) : absent sur le but de Sturridge qui vient de son côté, il a par ailleurs été très bon dans son couloir tant défensivement qu'offensivement avec de nombreuses montéesC.

Andrea Barzagli (6) : un sauvetage à la 24e et une belle présence en charnière pour contrer les attaquants très vifs de l'Angleterre. Il devrait bien dormir cette nuit...

Gabriel Paletta (5) : en retard sur le but de Sturridge, il a souvent été à la limite, avec par exemple une obstruction très limite sur Gerrard dans la surface.

Giorgio Chiellini (5) : mal rentré avec deux mauvaises passes coup sur coup, il s'est souvent projeté vers l'avant dans son couloir gauche mais a vécu un match compliqué.

Daniele De Rossi (5) : peu en vue, il n'a pas souvent réussi à contenir les offensives adverses.

Marco Verratti (6) : très actif dans l'entrejeu, il a perdu très peu de ballons et a permis à son équipe d'aller de l'avant. Remplacé à la 57e par son coéquipier parisien Thiago Motta (non noté) auteur d'une entrée solide.

Andrea Pirlo (6,5) : jouant souvent à une touche de balle, il a régalé par sa technique fine et sa vision du jeu, comme sur l'ouverture du score où il laisse intelligemment passer le ballon ou sur son coup franc magnifique à la dernière minute.

Claudio Marchisio (6,5) : il ouvre le score d'une belle frappe. Pas toujours à son aise dans le couloir gauche, il n'a pas jeté sa part défensive aux chiens.

Antonio Candreva (7) : lire ci-dessus. Remplacé à la 79e par Marco Parolo (non noté).

Mario Balotelli (6,5) : si ses deux premières tentatives ont été hors cadre, il a ensuite fallu un retour in extremis de Jagielka pour l'empêcher de marquer juste avant le repos. Il a finalement trouvé la faille quelques minutes plus tard. Remplacé à la 73e par Ciro Immobile (non noté).

Et pour vous, quels ont été les trois MEILLEURS joueurs et les trois plus MAUVAIS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez sur Maxifoot tous les résultats de la Coupe du monde en cliquant ici.

Claudio Marchisio ouvre le score d'une belle frappe aux 20 mètres

Sturridge y a cru après avoir égalisé...

Super Mario offre le but de la victoire de la tête !

FICHE TECHNIQUE
Coupe du monde / Groupe D, 1ère journée
Angleterre - Italie : 1-2 (1-1)
Stade : Arena Amazônia (Manaus)
Arbitre : Björn Kuipers (Pays-Bas)
Buts : Sturridge (37e) - Marchisio (35e), Balotelli (50e)
Avertissements : Sterling (90e+2)

Angleterre : Hart - Johnson, Cahill, Jagielka, Baines - Henderson (Wilshere, 73e), Gerrard - Welbeck (Barkley, 61e), Sterling, Rooney - Sturridge (Lallana, 80e). Sélectionneur : Roy Hodgson.

Italie : Sirigu - Darmian, Barzagli, Paletta, Chiellini - De Rossi - Candreva (Parolo, 79e), Verratti (Motta, 57e), Pirlo, Marchisio - Balotelli (Immobile, 73e). Sélectionneur : Cesare Prandelli.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2014


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Neymar sera t-il encore au PSG la saison à venir ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB