Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Real tient sa decima ! - Débrief et NOTES des joueurs (Real 4-1 ap Atletico)
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 24/05/2014 à 23h45
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le Real Madrid a remporté la 10e Ligue des Champions de son histoire en dominant l'Atletico Madrid en finale ce samedi (4-1 après prolongation). Mais que ce fut dur ! Sergio Ramos a sauvé les Merengue en égalisant à la 94e minute.

Le Real tient sa decima ! - Débrief et NOTES des joueurs (Real 4-1 ap Atletico)
Et une 10e Ligue des Champions pour le Real !

Longtemps mené 1-0 par une vaillante équipe de l'Atletico, le Real est finalement parvenu à s'imposer sur le score incroyable de 4-1. Les Colchoneros ont complètement craqué durant la prolongation. Cette finale de Ligue des Champions débutait par une évidence. Insuffisamment remis de sa blessure à la cuisse droite, Diego Costa devait céder sa place à Adrian Lopez, après 9 minutes de jeu seulement. Malgré ce coup du sort, les Colchoneros, agressifs en défense et évoluant haut sur le terrain, empêchaient les Merengue de développer leur jeu.

Godin punit Casillas

Mais le Real se procurait tout de même la première occasion franche de cette partie. Au milieu, Bale interceptait une mauvaise passe de Tiago et filait au but. Mais alors qu'on s'attendait à voir les filets trembler, le Gallois manquait son plat du pied. L'Atletico, lui, marquait sur sa première occasion. Godin, qui avait déjà offert le titre de champion d'Espagne à son équipe la semaine dernière, profitait d'une hésitation coupable de Casillas pour marquer de la tête (0-1, 36e). Les supporters des Matelassiers chantaient de plus en plus fort, réduisant leurs voisins au silence. Le capitaine des Merengue, lui, ruminait pendant de longues minutes cette sortie ratée.

Ambiance énorme au stade de la Luz

Après la pause, le Real poussait, et ses supporters avec lui. Ronaldo se montrait menaçant sur coup franc, mais Courtois veillait au grain. Ancelotti lançait alors Marcelo et Isco. Sur le banc, Pepe, impuissant, n'en pouvait plus. Zidane affichait son agacement aussi, notamment quand Bale, après avoir pris de vitesse l'énorme Godin, manquait encore le cadre. En fin de match, les Colchoneros continuaient de se montrer héroïques face aux assauts adverses. Mais alors qu'on n'y croyait plus, sur corner, Ramos surgissait pour égaliser d'un magnifique coup de tête (1-1, 94e). Incroyable ! Zidane explosait et en tribunes, Florentino Perez en perdait son calme légendaire. Casillas, lui, n'en finissait plus d'embrasser son défenseur sauveur. Durant la prolongation, les supporters des deux camps poussaient de toutes leurs forces derrière leur équipe, l'ambiance étant extraordinaire au stade de la Luz.

Bale finit par se montrer adroit

Cette égalisation faisait plus de mal encore qu'on le pensait à l'Atletico. Bale, de la tête, donnait d'abord l'avantage aux siens après une magnifique chevauchée de Di Maria (2-1, 110e). Puis Marcelo tuait tout suspense (3-1, 117e), avant un dernier but de Ronaldo, sur penalty (4-1, 120e). Sur le terrain, cela devenait alors un peu n'importe quoi, avec un Simeone qui pénétrait sur la pelouse pour s'en prendre à Varane... Mais l'essentiel était ailleurs. Le Real tient la 10e Ligue des Champions de son histoire ! Ancelotti affichait son plus beau sourire, Casillas ne pouvait retenir ses larmes.

La note du match : 7/10

Longtemps pauvre en occasions de but, cette finale de Ligue des Champions aura tout de même été très agréable à suivre. L'Atletico a encore fait forte impression collectivement. Côté Real, on aurait aimé voir les solistes Ronaldo et Bale animer davantage cette partie. Dans les tribunes en revanche, pas grand-chose à redire, il y avait une énorme ambiance au stade de la Luz, avec des superbes passages à chaque fois après les buts.

Les buts

- Sur un ballon remis dans la surface, Godin, à la lutte avec Khedira, lobe de la tête Casillas, parti à la pêche. Le portier du Real revient vite mais le ballon a bien franchi la ligne (0-1, 36e).

- Sur corner, Ramos jaillit au point de penalty pour placer une magnifique tête décroisée dans le petit filet de Courtois (1-1, 94e).

- Sur le côté gauche, Di Maria se joue de trois défenseurs de l'Atletico avant de buter sur Courtois. Mais Bale s'arrache une dernière fois pour glisser le ballon de la tête au fond (2-1, 110e). C'est la folie dans les tribunes !

- Dans l'axe, Marcelo prend sa chance du gauche. Courtois commet une petite faute de main et le ballon finit au fond (3-1, 117e).

- Dans la surface, Juanfran accroche légèrement Ronaldo. Le Portugais transforme le penalty, son 17e but en C1 cette saison (4-1, 120e). CR7 jette alors son maillot au sol pour afficher sa musculature aux yeux de tous.

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Sergio Ramos (8/10)

Décisif encore une fois. Le défenseur central jaillit dans le temps additionnel pour égaliser et libérer les siens. Casillas n'en finissait plus de l'embrasser après ce but !

REAL MADRID :

Iker Casillas (3) : le capitaine du Real pensait avoir tiré une balle dans le pied de son équipe en manquant complètement sa sortie sur le but de Godin alors que l'Atletico n'avait pas été dangereux jusque-là. On l'a vu ruminer de longues minutes ensuite après ce but. Toujours aussi peu serein par la suite. Il finit la rencontre en larmes, mais des larmes de bonheur.

Daniel Carvajal (6,5) : en vue sur son côté droit, le latéral du Real a notamment réussi un très bon début de match, se montrant impérial défensivement et faisant preuve d'allant offensivement. Il a été un peu plus discret ensuite mais tout aussi sérieux.

Sergio Ramos (8) : lire le commentaire ci-dessus.

Raphaël Varane (7) : titulaire en charnière centrale, le Français a bien tenu sa partie. Propre dans ses interventions, il a réussi plusieurs retours importants grâce à sa vitesse notamment. Intéressant pour l'équipe de France dans la perspective du Mondial, l'ancien Lensois a répondu présent dans ce grand rendez-vous.

Fabio Coentrao (5) : le Portugais a tenté d'apporter des solutions offensives sur son côté gauche, mais les Matelassiers l'ont empêché de monter. Remplacé à la 59e minute par Marcelo (7,5), qui a beaucoup percuté et souvent perforé la défense adverse. Il inscrit le troisième but de son équipe.

Luka Modric (6,5) : on l'a déjà vu plus influent sur le jeu de son équipe, même si le Croate a bien fait circuler le ballon, jouant souvent juste.

Sami Khedira (3) : la surprise du chef Ancelotti n'a pas payé. Titulaire en l'absence de Xabi Alonso, suspendu, l'Allemand a été à contre-courant. A la peine défensivement, et incapable d'accélérer le jeu au milieu. Remplacé à la 59e minute par Isco (6), qui se retrouve en position de marquer en fin de match mais subit le tacle magnifique de Godin.

Angel Di Maria (7,5) : l'Argentin a tenté d'accélérer le jeu de son équipe à plusieurs reprises. Il y est parvenu deux fois notamment mais est victime de retours illicites, qui ont valu à Raul Garcia et Miranda d'être avertis. Fatigué en fin de match, il s'est mis à manquer plusieurs gestes techniques. Mais durant la prolongation, il est à l'origine du but de Bale après s'être joué de trois Matelassiers sur le côté gauche.

Gareth Bale (6,5) : le Gallois, qu'on a vu marqué physiquement après une heure, s'est montré dangereux à deux reprises après deux belles accélérations, mais il manque le cadre à chaque fois. L'ancien joueur de Tottenham ne nous avait pas habitués à une telle maladresse. Mais à la 110e minute, il s'arrache une dernière fois pour marquer de la tête et offrir la victoire aux siens.

Karim Benzema (4) : touché aux adducteurs la semaine dernière, le Français n'a pas existé au cours de cette finale. Etouffé par la paire Godin-Miranda. Remplacé à la 79e minute par Alvaro Morata (non noté), resté assez discret.

Cristiano Ronaldo (5) : le Portugais sera passé à côté de cette finale globalement. Il n'est pas loin d'égaliser sur un coup franc dévié en deuxième période, mais on l'aura peu vu le reste du temps. Face à une équipe de l'Atletico agressive et évoluant haut, l'ancien Mancunien n'a pas bénéficié d'espace pour faire parler ses qualités. Il a même été victime de crampes durant la prolongation. Il finit tout de même par inscrire sur penalty, son 17e but en C1 cette saison.

ATLETICO MADRID :

Thibaut Courtois (5) : longtemps impeccable, le Belge est notamment décisif sur ce coup franc dévié de Ronaldo en deuxième période qu'il dévie d'une belle manchette. Malheureusement, il est trop court sur cette tête décroisée de Ramos. Quatre buts concédés à l'arrivée, avec une faute de main sur celui de Marcelo.

Juanfran (5,5) : un peu moins en vue offensivement que d'habitude, il a surtout cherché à bloquer son couloir. Mais il l'a bien fait, Ronaldo et Coentrao débordant très peu de son côté. Mais souffrant de crampes, il se fait déposer par Di Maria sur le but de Bale. Dommage.

Miranda (5,5) : averti pour une faute grossière sur Di Maria en deuxième mi-temps, l'ancien Sochalien aura été solide le reste du temps, jusqu'à cette prolongation où il finit lui aussi par craquer.

Diego Godin (7) : déjà buteur le week-end dernier, il avait offert le titre de champions d'Espagne aux siens. L'Uruguayen a récidivé ce soir, profitant d'une mauvaise sortie de Casillas. Au-delà de son rôle offensif, il a réalisé un gros match défensif. Impérial dans les airs. Un tacle énorme dans les pieds d'Isco avant l'égalisation de Ramos. Dommage qu'il y ait eu cette prolongation pour ternir cette prestation.

Filipe Luis (6,5) : l'arrière gauche de l'Atletico a livré un match plein. Offensif en première période, en passant le plus clair de son temps au milieu, il a été impeccable défensivement après le repos. Victime de crampes, il cède sa place à la 83e minute à Toby Alderweireld (non noté), tout de suite dans le bon tempo défensivement.

Koke (5) : peu en vue en phase offensive, mais comme ses coéquipiers, il s'est sans cesse battu au milieu de terrain pour ne pas laisser le moindre espace aux Merengue.

Gabi (7) : très présent au milieu de terrain, le capitaine des Colchoneros, qui n'a pas hésité à jouer du front contre front avec Sergio Ramos dès les premières minutes, a rendu une bonne copie, harcelant sans jamais fatiguer le porteur du ballon.

Tiago (6) : lui aussi s'est montré très actif dans l'entrejeu. L'ancien Lyonnais, très calme et à l'aise techniquement, aurait toutefois pu vivre un cauchemar sur une passe interceptée par Bale, mais heureusement pour lui, le Gallois s'est montré maladroit face à Courtois.

Raul Garcia (5) : plus défensif qu'offensif ce soir, il a fourni de gros efforts pour empêcher les Merengue de développer leur jeu. Remplacé à la 66e minute par José Sosa (non noté), qui n'a pas vu beaucoup le ballon mais a beaucoup couru lui aussi.

Diego Costa (non noté) : touché à la cuisse droite le week-end dernier, l'international espagnol en avait au minimum pour deux semaines d'absence. Mais parti se soigner en Serbie avec du placenta de cheval, il pensait pouvoir tenir sa place ce soir. Après 9 petites minutes passées sur le terrain en marchant, il doit céder sa place à Adrian Lopez (5), pas loin de doubler la mise peu avant l'heure de jeu sur une frappe déviée par Khedira.

David Villa (5,5) : jamais dangereux ce soir, mais alors quelle débauche d'énergie pour empêcher les Merengue de relancer ! L'ancien joueur du FC Barcelone a multiplié les courses pour perturber la relance adverse.

Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs et les MOINS BONS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez tous les résultats de la Ligue des Champions sur Maxifoot en cliquant ici.

FICHE TECHNIQUE
Ligue des Champions / Finale
Real Madrid 4-1 (ap) Atletico Madrid (0-1)
Stade de la Luz (Lisbonne)
Arbitre : M. Bjorn Kuipers (Pays-Bas)
Buts : Ramos (94e), Bale (110e), Marcelo (117e), Ronaldo (120e, sp) pour le Real Madrid ; Godin (36e) pour l’Atletico Madrid
Avertissements : Ramos (27e), Khedira (45e), Marcelo (118e), Ronaldo (120e), Varane (123e) pour le Real Madrid ; Raul Garcia (27e), Miranda (53e), Villa (72e) ; Juanfran (74e), Koke (86e), Gabi (100e), Godin (120e) pour l’Atletico Madrid

Real Madrid : Casillas (cap.) - Carvajal, Ramos, Varane, Coentrao (Marcelo, 59e) - Modric, Khedira (Isco, 59e), Di Maria – Bale, Benzema (Morata, 79e), Ronaldo. Entraîneur : Carlo Ancelotti.

Atletico Madrid : Courtois – Juanfran, Miranda, Godin, Filipe Luis (Alderweireld, 83e) – Koke, Gabi (cap.), Tiago, Raul Garcia (Sosa 66e) – Diego Costa (Adrian Lopez, 9e), Villa. Entraîneur : Diego Simeone.

Casillas n'empêche pas le ballon de franchir la ligne sur l'ouverture du score

La joie de Godin après son but

Ramos après son égalisation

La joie énorme de Bale après son but

Les larmes de Casillas en fin de match

Ronaldo affiche ses muscles après son penalty

Casillas et les Merengue soulèvent la coupe !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
100 M€ + Rakitic + Coutinho contre Neymar, qui ferait la meilleure affaire ?

Barcelone
PSG
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB