Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Ligue 1 : les 7 raisons qui ont permis au PSG de remporter le titre de Champion !
Par Romain Rigaux - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 08/05/2014 à 10h35
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Champion de France pour la deuxième année consécutive, le Paris Saint-Germain est récompensé de sa très belle saison. L'argent, le manque de concurrence, le rôle de Blanc ou encore celui d'Ibrahimovic, peuvent expliquer la domination du PSG en L1.

Ligue 1 : les 7 raisons qui ont permis au PSG de remporter le titre de Champion !
Ibrahimovic et T. Silva, des stars incontournables au PSG

C'est donc lors de la 36e journée de Ligue 1 que le Paris Saint-Germain a été sacré champion de France pour la deuxième fois d'affilée. Si les Parisiens avaient déjà dominé la saison dernière en terminant avec douze points d'avance sur leur dauphin (Marseille), l'exercice 2013-2014 du club de la capitale paraît encore plus abouti.

1. Une supériorité financière

Pour expliquer cette domination du PSG sur le plan national, on ne peut pas échapper à la raison économique. Grâce à une puissance financière sans équivalent en France, Paris possède un gros avantage sur ses concurrents, c'est certain. L'effectif, déjà très riche, a pu être renforcé l'été dernier avec l'arrivée d'une pointure supplémentaire, Edinson Cavani, mais également de jeunes talents comme Marquinhos et Lucas Digne.

Certes, l'argent ne permet pas de remporter une Ligue des Champions immédiatement, mais il contribue très nettement à réaliser un bon recrutement en attirant notamment des stars internationales. Et il permet aussi de les retenir... Paris n'a, par exemple, pas eu de mal à convaincre Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva de rester l'été dernier en leur proposant une belle revalorisation salariale que peu de clubs peuvent se permettre.

2. La stabilité de l'effectif

C'est justement en conservant ses meilleurs éléments et en recrutant qualitativement que le PSG a pu poursuivre sa progression cette saison. Les Parisiens n'ont pas empilé les recrues et ils ont d'abord renforcé certains postes avec un titulaire (Cavani) et deux doublures (Marquinhos et Digne), sans avoir besoin de vendre. Du coup, des joueurs comme Sirigu, Matuidi et Pastore vont boucler leur troisième saison à Paris. Alex, Thiago Motta et Maxwell sont présents depuis deux années et demie, alors qu'Ibrahimovic, Thiago Silva, Verratti et Lavezzi, disputent leur deuxième saison. C'est un bon début et cela prouve la gestion sérieuse de la direction parisienne. Tous les grands clubs sont passés par cette stabilité nécessaire pour grandir.

3. Une concurrence en retrait

Certains diront que Monaco aussi possède à présent d'importants moyens financiers. C'est vrai. Mais l'ASM vient de remonter parmi l'élite et possède deux années de retard sur le PSG dans son développement. Il faut rappeler que la première saison des Qataris s'est soldée par une 2e place derrière Montpellier... Le club de la Principauté a, en plus, eu le malheur de perdre son attaquant vedette Radamel Falcao en plein milieu de saison.

Concernant les autres rivaux, l'OM a eu trop de problèmes à gérer en interne et n'a pas convaincu avec son "projet Dortmund" , qui demande peut-être un peu trop de patience à des supporters exigeants. Du côté de Lyon, les soucis financiers ne permettent plus aux Gones de jouer les premiers rôles. Les jeunes pousses lyonnaises ont tout de même répondu présent après un début de saison plombé par l'échec en barrages de la C1.

4. La bonne gestion de Blanc

Il ne faut pas non plus occulter le travail réalisé par Laurent Blanc. Arrivé sur la pointe des pieds, le Cévenol réalise un doublé Championnat-Coupe de la Ligue, en plus d'un Trophée des Champions, et porte son total à 7 trophées obtenus en quatre saisons passées comme entraîneur de club. Ce n'est pas rien ! Il a, certes, profité du travail de Carlo Ancelotti, mais il a surtout offert un style de jeu au PSG.

Si certains pensaient que Blanc aurait du mal à gérer le vestiaire et ses stars, il a prouvé le contraire. Hormis les propos de Cavani sur son placement, il n'y a pas eu d'épisodes négatifs contrairement aux années précédentes. L'ancien sélectionneur des Bleus a bien géré son groupe en responsabilisant tous ses joueurs malgré un temps de jeu beaucoup moins important pour certain.

5. Les bons choix d'Al-Khelaïfi

Nommé président du PSG depuis l'arrivée des Qataris, Nasser Al-Khelaïfi réalise du bon travail. Rapidement placé sur le devant de la scène, le patron parisien a sans doute fait quelques erreurs, notamment avec le cas Carlo Ancelotti, mais il a visiblement retenu les leçons des deux premières saisons. Il a par exemple toujours soutenu Laurent Blanc et lui a renouvelé sa confiance avec une proposition de prolongation. Al-Khelaïfi a aussi constitué une équipe dirigeante solide et compétente. La direction parisienne a notamment considérablement augmenté les revenus du club avec de nouveaux partenariats dignes des plus grandes formations européennes.

Apprécié de ses homologues en L1, Al-Khelaïfi commence à avoir une certaine notoriété et se montre très actif pour le recrutement depuis le départ de Leonardo. C'est d'ailleurs lui qui avait choisi le Brésilien pour lancer le projet et mettre en place un recrutement qui a permis d'attirer les grandes stars. Malgré les moyens financiers du PSG, ils étaient nombreux à penser que le club de la capitale ne pourrait pas attirer des joueurs comme Zlatan Ibrahimovic ou Thiago Silva lorsque les premières rumeurs ont circulé. Et pourtant, Paris semble désormais capable d'attirer n'importe quelle star à présent.

6. Un milieu incontournable et renforcé intelligemment

Les choix tactiques de Blanc sont aussi à mettre en avant. En optant pour le 4-3-3, il a mis en place un milieu de terrain rapidement devenu incontournable. Le trio Verratti-Motta-Matuidi est monté en puissance au fil de la saison et il permet à l'équipe de maîtriser le jeu avec une possession de balle très élevée (61% de moyenne en L1 cette saison). Paris prive son adversaire de ballon et subit peu. C'est sans aucun doute ce milieu qui a fait sa grande force cette saison.

De plus, ce secteur a été renforcé intelligemment en janvier avec l'arrivée de Yohan Cabaye puisque l'entraîneur parisien estimait avoir besoin d'un renfort pour jouer sur tous les tableaux, surtout après la blessure d'Adrien Rabiot. Choisi par Blanc, l'ancien Magpie s'est parfaitement intégré et il a répondu présent lorsqu'il fallait remplacer l'un des trois habituels titulaires.

7. Un Zlatan au top de sa forme

Enfin, on ne peut pas oublier le rôle de Zlatan Ibrahimovic. Déjà précieux la saison dernière, le Suédois a sans aucun doute réalisé la meilleure saison de sa carrière avec 25 buts en 31 matchs de Ligue 1 (40 réalisations toutes compétitions confondues). L'ancien Milanais a marqué 32% des buts de son équipe en championnat avec une moyenne d'une réalisation toutes les 105 minutes. Il est également à la 2e place du classement des passeurs avec 11 offrandes délivrées à ses coéquipiers...

Son absence pendant un mois suite à sa blessure face à Chelsea s'est cruellement faites ressentir dans le jeu du PSG. Il a en tout cas déjà marqué l'histoire du club puisqu'il totalise 75 buts en 89 rencontres disputées sous la tunique parisienne. C'est mieux que Rai (72 buts en 215 matchs) et Carlos Bianchi (71 buts en 80 matchs). Zlatan peut viser dès la saison prochaine le record de Pedro Miguel Pauleta, auteur de 109 buts en 211 rencontres...

Pour vous, quelles sont les raisons qui ont fait le PSG champion cette saison ? Pour en débattre, rendez-vous ci-dessous dans l'espace «Publiez un commentaire» …



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
100 M€ + Rakitic + Coutinho contre Neymar, qui ferait la meilleure affaire ?

Barcelone
PSG
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB