Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Hiddinck et Park, K-O !
Par Marie Ange Kostoff - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 26/04/2005 à 23h07
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le Milan AC n'est pas tombé dans le piège néerlandais. Au terme d'un match agréable, loin d'une rencontre fermée à laquelle on pouvait s'attendre, les Rossoneri se sont en effet imposés (2-0), profitant du manque de réalisme des hommes de Guus Hiddinck, peu récompensés de leurs efforts.

Hiddinck et Park, K-O !

Forts de leur statut d'outsiders, les Néerlandais entamaient la rencontre sans pression, jouant crânement leur chance face à l'ogre milanais. Et si les Italiens dominaient largement le tout début de rencontre, le PSV laissait passer l'orage pour mieux réagir en contre et insinuer le doute dans les têtes milanaises. Prenant peu à peu un ascendant psychologique sur leurs adversaires, les Néerlandais empêchaient de plus en plus les Italiens de s'approcher dangereusement de leurs cages et multipliaient de leur côté les contres assassins. Mais ne fait pas trembler les Milanais qui veut et à la demi-heure de jeu, Kaka se chargeait de réveiller les foules. D'abord par une frappe dans un angle fermé repoussée des deux poings par Dida (30') puis sur un tir terrible détourné du bout des doigts par le portier du PSV (33'). Le grand Milan reprenait alors du poil de la bête. Une domination vite concrétisée par le canonnier ukrainien, Andreï Shevchenko, crucifiant les Néerlandais quelques minutes avant la pause. Idéalement servi en profondeur par Kaka, le Ballon d'Or 2004 prenait de vitesse son vis-à-vis pour tromper Gomes d'une belle frappe du plat du pied droit (1-0, 42'). Intenable, l'Ukrainien était tout près de se muer en passeur quelques secondes plus tard mais son centre devant le but était bien capté par un portier néerlandais vigilant (43').

Loin de fermer le jeu et de miser uniquement sur leur impact physique et leurs qualités morales pour se sortir du piège milanais, les Néerlandais tentaient, dès le retour sur la pelouse, de faire le jeu et de revenir au score. Emmenés par un Park intenable, souvent impliqués dans les bons coups, les hommes de Guus Hiddinck intensifiaient leur pression aux alentours de la surface milanaise mais butaient sans cesse sur la défense adverse, trouvant soit un pied défensif, soit les gants de Dida, particulièrement présent. Et à l'inverse de la première période, les Milanais basaient cette fois leur jeu sur les contres. Une tactique particulièrement favorable à «Sheva» , auteur ce soir d'un match magnifique, et tout proche d'un doublé après une superbe frappe lobée détournée in extremis par Gomes (57'). Les deux équipes se livraient alors à une belle bataille, le ballon courant d'un but à l'autre, chacune des formations ayant l'opportunité de marquer à n'importe quel moment. Et à ce petit jeu, c'est finalement le grand Milan qui a gagné, doublant la mise dans les arrêts de jeu grâce à Tomasson l'opportuniste ! Profitant d'un tir de Kaka détourné par Alex, le Danois, seul aux six mètres, libérait les siens sur une reprise de volée acrobatique (2-0, 90+1).

En s'imposant 2-0 face au PSV Eindhoven, le Milan AC a fait un grand pas vers une finale qui lui tend désormais les bras. Mais au vu de cette demi-finale aller où les Néerlandais méritaient mieux qu'une défaite, les Italiens devront se méfier du match retour à Eindhoven…


La fiche technique

Milan AC 2 – 0 PSV Eindhoven (1-0)
Au Stade San Siro
Arbitre : M. Vassaras

Buts : Shevchenko (42’), Tomasson (90+1)

Avertissements : Seedorf (17’) – Gomes (28’), Ooijer (67’)

Les équipes :

Milan AC : Dida – Cafu, Stam, Maldini, Kaladze – Gattuso, Kaka, Pirlo (Ambrosini, 71’), Seedorf – Shevchenko, Crespo (Tomasson, 64’)

PSV Eindhoven : Gomes – Ooijer, Alex, Bouma (Lucius, 47’), Lee – Bommel, Cocu, Vogel, Park – Farfan, Beasley (Vennegoor of Hesselink, 60’)



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Quel serait le meilleur choix pour entraîner l'OM parmi les rumeurs actuelles ?

Claude Puel
Laurent Blanc
Leonardo Jardim
Gabriel Heinze
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB