Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les Girondins mal payés - Débrief et NOTES des joueurs (Benfica 1-0 Bordeaux)
Par Julien Demets - Actu Europa League, Mise en ligne: le 07/03/2013 à 23h14
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le Benfica Lisbonne a fait un pas vers les quarts de finale de l'Europa League en disposant de Bordeaux (1-0) ce jeudi soir. Un résultat frustrant pour des Bordelais qui, sans être brillants, ont signé leur prestation la plus complète depuis le mois de janvier.

Les Girondins mal payés - Débrief et NOTES des joueurs (Benfica 1-0 Bordeaux)
À l'image de Jaroslav Plasil, les Bordelais se sont bien battus.

À quel Bordeaux fallait-il s'attendre ce soir : celui du championnat, battu lors de ses quatre dernières sorties, ou celui qui, il y a deux semaines, était devenu, en éliminant le Dynamo Kiev, le seul club français qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa ? Ce soir, c'est plutôt le second qui a foulé la pelouse du Stade de la Luz. Hélas, cela n'a pas suffi...

L'éclair de Rodrigo

Comme on pouvait s'y attendre, Benfica a cherché dès le coup d'envoi à étouffer son adversaire. Mais Bordeaux a fait mieux que se défendre : les coéquipiers de Ludovic Obraniak se sont procuré plusieurs bonnes situations et auraient même pu marquer sur une ouverture de Maurice-Belay mal négociée par le gardien portugais Moraes. Un tir superbe de Rodrigo a néanmoins permis aux Portugais d'atteindre le repos avec un but d'avance (1-0, 21e).

Le second acte a ressemblé au premier, avec des Lisboètes posant le pied sur le ballon au milieu du terrain mais manquant d'imagination dans les 30 derniers mètres. Malgré quelques jolies remontées de balle, les hommes de Francis Gillot ne sont jamais parvenus, de leur côté, à inscrire ce but si précieux en terrain adverse.

Le stade la Luz siffle ses joueurs

En cause, une présence trop faible devant le but (Rolan puis Bellion n'ont jamais été servis en première intention) et un déchet important dans le dernier geste. La preuve avec cette dernière occasion de Ben Khalfallah, parfaitement servi dans la profondeur par Grégory Sertic, mais qui a tiré sur Moraes. Bordeaux s'incline donc, sans avoir été surclassé. Les supporters du SLB ont d'ailleurs plus d'une fois sifflé leurs joueurs...

Note du match : 5/10

Entre un Benfica ne menaçant les buts de Carrasso que par intermittence et un Bordeaux dont on connaissait les limites offensives, ce match n'a jamais décollé. Heureusement qu'il y avait la superbe frappe de Rodrigo pour éclairer le Stade de la Lumière...

Les buts :

- À l'entrée de la surface, Rodrigo récupère un centre dégagé par la défense bordelaise, se met sur son pied gauche et déclenche un missile qui percute la transversale, puis effleure le dos de Cédric Carrasso avant de rentrer dans les buts (1-0, 21e).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Rodrigo (7/10)

Auteur du seul but de la rencontre sur une frappe magnifique, il a fait peser une menace constante sur la défense girondine par ses déplacements et ses remises intelligentes. Sans lui, il n'est pas certain que le Benfica aurait trouvé la faille.

BENFICA LISBONNE

Artur Moraes (4,5) : il respirait la fébrilité sur chacune de ses interventions en première mi-temps et a failli encaisser un but casquette à la 15e minute.

Andre Almeida (4,5) : il a souffert face aux dédoublements du duo Trémoulinas/Maurice-Belay.

Luisao (5,5) : le capitaine a joué "à l'expérience" , c'est-à-dire sans paniquer, en jouant vers l'arrière et en mettant un petit tampon de temps à autres aux attaquants bordelais.

Ezequiel Garay (5,5) : plusieurs fois pris dans son dos, il s'est néanmoins toujours replacé à temps.

Lorenzo Melgarejo (7) : l'international paraguayen a facilement maîtrisé Faubert et apporté une aide précieuse aux offensives de son équipe. À croire que Trémoulinas avait un jumeau dans le camp adverse.

Nicolas Gaitan (5,5) : c'était un peu tout ou rien avec l'Argentin, auteur d'ouvertures lumineuses comme de transversales en touche.

Roderick Miranda (6) : chargé du sale boulot à la récupération, il s'est acquitté de sa tâche avec un certain zèle dont témoignent deux petits coups de coude sur des Bordelais. Une activité précieuse, néanmoins.

Carlos Martins (6) : plusieurs percées balle au pied ont semé le trouble dans l'entrejeu adverse. L'accélérateur du milieu portugais, c'est lui. Enzo Perez (64e, non noté) a pris sa place.

Rodrigo (7) : voir ci-dessus.

Oscar Cardozo (6) : il s'est souvent retrouvé sur le côté, à devoir centrer vers Rodrigo. L'inverse aurait sûrement gêné davantage la défense bordelaise. Deux bons tirs toutefois. Remplacé par Eduardo Salvio (64e, non noté).

Ola John (6) : très remuant sur le front de l'attaque, le Néerlandais a également remporté plusieurs duels défensifs. Prometteur (il n'a que 20 ans). Remplacé par Rodrigo Lima (74e).

BORDEAUX

Cédric Carrasso (6) : malchanceux sur le but, il évite le 2-0 dans la foulée en repoussant un tir de Cardozo. Deux autres belles parades en seconde période.

Mariano (5,5) : une petit erreur technique en première mi-temps a remis son adversaire dans le sens du but. Mais le Brésilien a également réalisé quelques belles passes vers l'avant. La fatigue l'a logiquement rattrapé en deuxième période, lui qui n'avait plus joué depuis un mois.

Henrique (5,5) : il lui manque quelques centimètres pour dévier la frappe victorieuse de Rodrigo. Solide par ailleurs.

Lamine Sané (6) : il a donné de l'air à son équipe en dominant les airs. Appliqué dans ses relances, ce qui n'est pas toujours le cas.

Benoît Trémoulinas (6) : il semble avoir retrouvé avec Maurice-Belay son partenaire préféré sur le flanc gauche. De nombreuses combinaisons entre les deux hommes, beaucoup de centres de "Trech" , mais pas grand-monde pour les reprendre...

Jaroslav Plasil (5) : contraint à une rude bataille au milieu, il n'a pas eu l'occasion d'exprimer ses qualités techniques.

Grégory Sertic (5,5) : combatif, il aurait pu se muer en passeur décisif dans les dernières secondes. Mal récompensé.

Julien Faubert (4,5) : il n'a jamais passé Melgarejo en début de rencontre, puis a dû laisser sa place, juste avant le repos, à Abdou Traoré (45e, 5). L'international malien est resté discret.

Ludovic Obraniak (5) : il gâche d'emblée une possibilité de centre en retrait à cause d'un contrôle trop long. Quelques frappes dangereuses par la suite, mais rien de décisif.

Nicolas Maurice-Belay (6) : très en vue en début de match, il s'est un peu éteint par la suite. Dans l'ensemble, il a toutefois été le joueur de Bordeaux le plus créatif. Remplacé par Fahid Ben Khalfallah (79e, non noté), qui manque la dernière occasion de sa formation.

Diego Rolan (5,5) : des appels tranchants, du pressing, une bonne conservation de balle... La recrue uruguayenne a montré de bonnes choses. Dommage que ses coéquipiers aient souvent oublié de le servir. David Bellion est entré à sa place (66e, non noté).

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs de cette rencontre ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez tous les résultats de la Ligue Europa sur Maxifoot en cliquant ici.


Ligue Europa, huitième de finale aller
Benfica Lisbonne 1-0 Bordeaux (1-0)
Stade de la Luz
Arbitre : M. Alon Yefet (ISR)
Buts : Rodrigo (21e) pour Benfica.
Avertissements : Martins (50e) et Rodrigo (53e) pour Benfica.

Benfica : Artur - Almeida, Luisao, Garay, Melgarejo - Gaitan, Roderick, Martins (Perez 64e) - Rodrigo, Cardozo (Salvio 63e), John (Lima 74e).

Bordeaux : Carrasso - Mariano, Henrique, Sané, Trémoulinas - Plasil, Sertic - Faubert (Traoré 44e), Obraniak, Maurice-Belay (Ben Khalfallah 79e) - Rolan (Bellion 66e).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE EUROPA



Sondage Maxifoot
Lionel Messi mérite t-il de remporter le Ballon d'Or 2019 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB