Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Lyon sur la voie royale
Par Marie Ange Kostoff - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 07/03/2005 à 17h36
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

A 90 minutes du bonheur… Après leur excellente performance du match-aller face au Werder de Brême (3-0), les Lyonnais ont un pied en quart de finale. Loin de cette confiance, l'incertitude plane en Angleterre où Chelsea et Manchester devront lutter pour grimper à l'échelon supérieur.

Lyon sur la voie royale

Les enjeux de la rencontre

Rois du réalisme, les Lyonnais ont fait un pas énorme vers la qualification en s'imposant 3-0 sur le terrain des Champions d'Allemagne. Un deuxième quart de finale de Ligue des champions consécutif leur tend les bras. Mais le match n'est pas encore joué et les hommes de Paul Le Guen devront rester vigilants face à un Werder de Brême qui voudra à tout prix créer l'exploit. Et si la marge de manoeuvre est large pour les Rhodaniens, ils doivent toutefois se reconcentrer après une semaine difficile au niveau hexagonal. Battus par Clermont Foot en Coupe de France (1-1, 3 tab 4) puis par le Stade Malherbe de Caen lors de la 28ème journée de championnat, les Gones n'ont pas préparé de la meilleure des façons la réception capitale du Werder de Brême. Certes, les terrains hexagonaux peuvent expliquer ces deux contre-performances lyonnaises. Mais il ne faut pas oublier que les Lyonnais sont sur la brèche depuis août dernier et que la fatigue commence à se faire sentir… La tâche de Paul Le Guen sera donc de mobiliser ses troupes afin qu'elles ne s'endorment pas sur leurs lauriers. «Nous restons sur deux contre-performances consécutives. Il n'y a rien d'alarmant. Mais on se doit de confirmer le résultat obtenu à l'aller et surtout retrouver le goût de la victoire (…) Il faut s'efforcer de jouer notre jeu, pas attendre l'adversaire sous prétexte qu'on a de l'avance. Selon moi ce serait une erreur» confirme Florent Malouda dans les colonnes de L'Equipe, prêt à batailler ferme avec le Werder de Brême.

Le match des occasions perdues. C'est le sentiment qu'à dû laisser le match aller dans les esprits des champions d'Allemagne. Largement battus pas des Lyonnais de feu, les hommes de Thomas Schaaf n'ont pourtant pas démérité, multipliant les occasions et les actions dangereuses à domicile. Mais pris par le réalisme adverse et faisant preuve d'une maladresse et d'une malchance récurrentes, ils n'ont pas su concrétiser une domination pourtant flagrante. Désormais le dos au mur, les Brêmois n'ont plus rien à perdre et devraient jouer le tout pour le tout, cherchant à créer un exploit qui resterait dans les annales. Et tous auront dans la tête ce 16ème de finale de Coupe de l'UEFA il y a cinq ans où ils l'avaient emporté 4-0 sur un OL qui partait pourtant avec trois buts d'avance… Reste que les conditions sont bien différentes, que les Brêmois devront réussir cet exploit cette fois à l'extérieur et que les Lyonnais ont désormais acquis une expérience européenne bien plus convaincante. "Franchement, on y croit, on a quand même eu beaucoup d'occasions à l'aller. Il faudra simplement marquer très vite, sinon on pourra tirer la chasse d'eau » assure Ludovic Magnin. Le premier quart d'heure risque d'être chaud pour les Lyonnais d'autant que le Werder de Brême, qui a certainement dit adieu à son titre national après sa défaite face au Bayern de Munich ce week-end (0-1), voudra certainement se rattraper mardi soir…

Les équipes

Après un match éprouvant face à Caen, ceux qui ont joué la rencontre de la 28ème journée de L1 ont été ménagés dimanche matin afin de récupérer de manière plus efficace. Heureusement pour les Rhodaniens, les deux défaites de la semaine ne seront pas ajoutées à une pluie de blessures. Paul Le Guen aura même la satisfaction de retrouver son capitaine, Sidney Govou. Victime d'une contracture à la cuisse droite après le match de Coupe de France, il n'avait pas pu faire le déplacement en Normandie mais sera bien de la partie mardi soir à Gerland. En revanche, ni Anthony Réveillère, ni Claudio Caçapa, tous deux en phases de reprise n'ont été retenus dans le groupe par Paul Le Guen. Si Réveillère a de nouveau couru, Claudio Caçapa vient seulement de reprendre l'entraînement et est encore un peu juste pour un match de ce niveau. Outre la présence des deux jeunes pousses lyonnaises très en vue depuis quelques temps, Bryan Bergougnoux et Jérémy Clément, la surprise vient de la présence de Karim Benzema, 17 ans à peine, dans ce groupe de 18 joueurs. Quels débuts pour le jeune homme !

Côté Brêmois, l'humeur est au beau fixe puisque Thomas Schaaf dispose d'un groupe relativement complet pour affronter l'Olympique Lyonnais, aucun absent de marque n'étant à déplorer. L'entraîneur des champions d'Allemagne peut même se targuer de retrouver quelques pièces maîtresses de son effectif. Ludovic Magnin, touché aux adducteurs sera ainsi de la fête, tout comme le buteur, Ivan Klasnic, qui s'était claqué au mollet lors de l'échauffement du match aller mais qui semble désormais remis de sa blessure. Le buteur croate pourrait toutefois ne rentrer qu'en cours de jeu, encore un peu juste physiquement (il n'a pas participé à la défaite de son équipe, ce week-end face au Bayern de Munich). En revanche, le capitaine et défenseur, Franck Baumann tiendra bien sa place, puisqu'il a purgé sa suspension. C'est donc une équipe relativement similaire à celle du match-aller qu'on devrait retrouver mardi soir à Gerland.

Les équipes probables

Lyon : Coupet – Diatta, Cris, Essien, Abidal – Govou, Diarra, Juninho, Malouda – Wiltord (ou Govou), Frau

Werder Brême : Reinke – Stalteri, ismaël, Pasanen, Magnin (ou Schultz) – Baumann, Borowski, Micoud, Ernst – Valdez, Klose

Les autres matches

Deux autres chocs seront au programme mardi soir, mais ceux-ci bien plus indécis que la rencontre entre l'Olympique Lyonnais et le Werder de Brême. Les regards seront bien évidemment tournés en priorité vers Stamford Bridge où Chelsea tentera de faire son retard face à l'armada barcelonaise. Défaits au Camp Nou (1-2) à l'aller, les hommes de José Mourinho voudront à coup sûr prendre leur revanche sur un match où Didier Drogba avait été sévèrement expulsé. Restant sur deux victoires consécutives sur les terres de la Perfide Albion (3-2 ap face à Liverpool en Coupe d'Angleterre puis 3-1 face à Norwich en championnat), les Blues ont fait le plein de confiance. Et ils en auront bien besoin pour renverser la tendance face à Ronaldinho et les siens, caracolant toujours en tête de la Liga (ils possèdent désormais 8 points d'avance sur le Real Madrid) et bien décidés à retrouver un lustre européen quelque peu disparu depuis quelques saisons. Un autre club anglais devra faire son retard, mais cette fois sur un club italien. Battu à Old Trafford sur la plus petite des marges au match-aller par le Milan AC, Manchester United, à nouveau distancé en championnat, devra réussir le même coup que les champions d'Italie il y a quinze jours, en profitant de la méforme des Milanais, privés de leur principal atout offensif, Andreï Shevchenko. Certes, les statistiques ne sont pas en leur faveur (10% de chance de qualification) mais impossible n'est pas anglais et il est clair qu'Alex Ferguson saura remotiver ses troupes avant ce déplacement à San Siro.

Si les Rhodaniens partent favoris de leur double-confrontation face au Werder de Brême, ils ne le sont pas forcément de la rencontre à Gerland. Certes l'avance est conséquente mais les hommes de Paul Le Guen devront rester vigilants et ne pas se contenter de conserver leur avantage. Marquer et conserver leur solidité défensive, deux objectifs essentiels pour les Champions de France.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Parmi ces trois équipes, qui voyez-vous être capable de réaliser le doublé championnat-C1 ?

PSG
Manchester City
Real Madrid
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB