Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Baromètre de la Semaine - N°28
Par David Lebleu - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 14/02/2005 à 10h33
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Cette semaine, la cagnotte bosniaque, l'invincible Blue et le métronome mauricien sont les trois valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, Chamakh le distrait, la solitude du Bayern et le champion valencian. Découvrez les faits marquants de l'actualité avec Maxifoot.

Le Baromètre de la Semaine - N°28

Les valeurs en hausse

La cagnotte bosniaque

Au son des "Vahid, démission" , au rythme des "Graille, démission" , il est parti ! «Il est mort avec ses idées» disent les neutres, "belle affaire" murmurent sournoisement les soulagés. «Un de plus !» crient les offusqués, «il a été sacrifié» chuchotent les réservés. On aime ou on n'aime pas ! On a aimé ou on a détesté ! Une chose est sûre, Coach Vahid ne laisse pas indifférent. Avec ses excès, ses faiblesses, ses exigences, ses intransigeances, sa rigidité, Vahid a beaucoup tenté. Dix-huit mois se sont écoulés. Une première saison riche en exploits suivie d'un recrutement décrié. Six derniers mois de dur labeur emplis de tensions internes, de mauvaises performances, de débordements racistes et insultes haineuses… Résultat ? Un licenciement censé être salvateur, bénéfique ! Mais pourquoi donc cet événement entre-t-il dans les «valeurs en hausse» êtes-vous subitement en train de vous dire ? Et bien pour comprendre, il vous suffit d'imaginer simplement votre compte en banque s'alourdir de 3,5 millions d'euros voyons…

Bleu invincible !

Il est l'un des cinq meilleurs gardiens du monde. Il est passé par le Sparta Prague et le stade rennais. Il fait aujourd'hui le bonheur de José Mourinho. Du haut de ses 197 cm, il n'a pris que huit buts en vingt sept journées de Premier League. Juché au sommet de ses vingt deux années, il est invaincu depuis 961 minutes. Qui est-il ? N'est pas le père Fourasse qui veut… les indices sont si précis et le joueur si talentueux… ! Petr Cech est sur le point de se faire une telle réputation que les bookmakers s'en donnent à coeur joie et voient les paris grimper au plus haut. Battra-t-il Gaëtan Huard (Bordeaux, 1 176 min, 1992/93) ou encore le recordman Abel (Athletico Madrid, 1 275 min, 1990/91). Qui stoppera la série en cours ?

Métronome mauricien

Nous avons retrouvé Vikash ! De plus en plus à son aise du côté de San Siro, le néo-milaniste est réapparu en bleu mercredi dernier contre la suède. Et quel match ! Des accélérations de folie, des contrôles orientés, des dribbles déroutants… voilà la nouvelle vie de Dhorassoo. En même temps, rien d'anormal ! Comment ne pas sélectionner un joueur qui devient progressivement titulaire chez le champion en titre du Calcio ? Pourquoi faudrait-il ensuite le laisser sur le banc ? Raymond Domenech a eu le nez fin… lui qui semble chercher une solution à son après-Pires ! Le Mauricien avait dit, avant le match, qu'il serait fort. Force est de constater qu'il s'est bel et bien trompé… ! Il a été très fort. Véritable métronome de la maison bleue contre les Nordiques, est-ce un feu de paille ou une véritable prise de pouvoir ? La réponse dans les pieds de l'ancien Lyonnais !

A part ça ? Nous avons apprécié la performance des Crocodiles nîmois en coupe de France (victoire contre Ajaccio aux penalties). Nous avons également trouvé la performance de Vanderlei Luxemburgo éclatante avec ses sept victoires en sept matches depuis sa prise de fonction.

Les valeurs en baisse

Distrait Chamakh ?

Espérons que le jeune Marouane aura au moins retenu la leçon. Car nul doute que l'avant-centre marocain des Girondins de Bordeaux porte une lourde responsabilité dans la défaite des siens concédée au Parc des Princes lors des seizièmes de finale de coupe de France (3-1 ap). Entré en première mi-temps en lieu et place de Lilian Laslandes (blessé aux adducteurs), coupable d'une faute inutile dans le rond central (sur Sylvain Armand) sanctionnée justement d'un carton jaune par Monsieur Veissière, l'attaquant marine et blanc ouvrait le score en plaçant une tête dont il a le secret… l'histoire ne s'arrête malheureusement pas là ! D'un geste d'une idiotie à nulle autre pareille, ce dernier ôta son maillot pour montrer au peuple bordelais de quel bois il était taillé… seulement, son épisode personnel s'arrête là… trois petits tours et puis s'en va. Deuxième carton jaune, carton rouge et expulsion. La suite ? Un long affrontement, une égalisation parisienne en toute fin de match suivie de fatales prolongations conclues par deux buts de Pedro Pauleta… tiens, tiens, un signe du destin. Le jeune Marouane a encore beaucoup à apprendre… de l'ancien buteur de la maison girondine.

Le Bayern seul…

… à perdre ! Les uns assurent, les autres rassurent… ! Ce week-end, il en est un qui a failli à la règle des maîtres de la Liga, du Calcio, de la Premier League, de la Ligue 1 et de la Bundesliga ! Barcelone et Real Madrid, Juventus et Milan AC, Chelsea et Manchester United, Lyon et Lille (en coupe) sont autant de duettistes performants aux dents tranchantes. Le Bayern des revenants Willy Sagnol et Bixente Lizararu quant à lui… a subi un revers étonnant à Bielefeld, pourtant douzième du championnat allemand. Son concurrent le plus proche, Schalke 04, ayant profité de l'aubaine (3-0 contre Wolfsburg), le Bayern se voit rejoint au sommet avec une parfaite égalité (41 points chacun). Dommage pour les Bavarois qui ralentissent, mais par les temps qui courent en Allemagne (douce météo et petites affaires entre arbitres)… le spectacle reprend le pouvoir !

Champion, Valence !

Où va ton football, Valence ? Comment les Valencians ont-ils fait pour perdre leur football si attractif ? Claudio Ranieri a sans doute la réponse… Les champions en titre espagnols marchent sur la tête… et tout porte à croire qu'un changement de direction se profile à l'horizon. De nouveau défaits à Mestalla (1-2 par La Corogne), on se demande où sont passés les Canizares, Aimar, Angulo, Albelda, Vicente, Baraja et autre Rufete… qui faisaient autant tourner le ballon sur le rectangle vert que la tête à chaque équipe de la Liga ? Espérons que Marco Di Vaio (huit buts) saura leur montrer le chemin qui mène vers les sommets…

A part ça ? Nous constatons que Parme décroche encore et se retrouve dix-huitième du Calcio après sa défaite à la Fiorentina (2-1) malgré leur buteur Gilardino, auteur de son douzième but personnel.

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB