Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Baromètre : l’Espagne rouge de plaisir, comme des bleus…
Par Pierre-Damien Lacourte - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 15/10/2012 à 22h58
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au sommaire du baromètre Maxifoot de la semaine, l'Espagne rouge de plaisir, maître Capello et l'Allemagne ne manque pas d'Eire sont les valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, comme des bleus, Lloris et Jallet au tapis et la Serbie victime d'une mauvaise blague. Découvrez les faits marquants de l'actualité.

Baromètre : l’Espagne rouge de plaisir, comme des bleus…
Pedro s'est illustré avec l'Espagne en Biélorussie.

Les valeurs en hausse

L'Espagne rouge de plaisir

Pendant que la France s'inclinait 1-0 en amical face au Japon, l'Espagne s'en allait elle s'offrir une petite promenade de santé en Biélorussie. Sans forcer, les champions du monde et d'Europe l'ont emporté sur le score sans appel de 4-0. «La Roja s'est déchaînée comme un ouragan et Pedro, auteur de trois buts, comme une tornade», soulignera Marca au lendemain de la promenade espagnole. Si elle se cherchait un buteur il n'y a pas si longtemps encore, l'Espagne a sans doute trouvé son bonheur en la personne de Pedro.

Maître Capello

C'était l'un des chocs de cette troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 dans la zone Europe. Vendredi, la Russie de Fabio Capello recevait le Portugal de Cristiano Ronaldo. Les Russes ont rapidement pris l'avantage (6e) avant de fermer la boutique ensuite et de tenir bon jusqu'au coup de sifflet final. A l'italienne, la Russie s'impose 1-0 et pointe désormais seule en tête du groupe F avec 3 victoires en autant de rencontres. Le tout sans encaisser le moindre but. Maître Capello a encore frappé.

L'Allemagne ne manque pas d'Eire

L'Eire savait que ce serait très difficile. Giovanni Trapattoni connaissait évidemment ses adversaires sur le bout des doigts. Mais l'Italien ne pensait certainement pas vivre un tel cauchemar vendredi. Les Allemands sont en effet venus corriger les Irlandais chez eux 6 buts à 1, grâce notamment à deux doublés de Reus et Kroos. Si l'ancien, Klose, a lui aussi frappé, la relève allemande est déjà là et prête à tout balayer sur son passage. Le sélectionneur de la Mannschaft Joachim Löw peut respirer sereinement.

A part ça ? En dominant la Norvège 1-0 grâce à un but de Varane, les Bleuets ont assuré l'essentiel avant le match retour des barrages pour l'Euro Espoirs 2013. Mais les troupes d'Erick Mombaerts devront valider définitivement leur billet mardi à l'extérieur.

Les valeurs en baisse

Comme des bleus…

S'ils ont tout de suite cherché à dédramatiser après le match, les Bleus ne peuvent toutefois pas nier les faits : le Japon est venu s'imposer 1-0 au Stade de France, la première défaite de l'ère Didier Deschamps. Après avoir dominé durant une bonne heure, les Tricolores ont subi les assauts japonais en fin de match et ont fini par s'incliner sur un but de Kagawa à la 88e. Le manque d'expérience de cette jeune équipe de France fut criant au Stade de France. De quoi s'inquiéter un peu plus encore avant de se rendre à Madrid…

Lloris et Jallet au tapis

Si aucun Tricolore n'a brillé vendredi au Stade de France, deux en revanche sont passés au travers. Si étincelant d'habitude dans les buts, Hugo Lloris a cette fois failli. Le portier de Tottenham est notamment apparu fébrile sur deux fautes de main. Malgré tout, Didier Deschamps lui fera encore confiance ce mardi à Madrid. A l'inverse, Christophe Jallet devrait laisser sa place à Mathieu Debuchy contre l'Espagne. Le Parisien s'est trop souvent fait éliminer durant ses 45 minutes passées sur le terrain, il est notamment fautif sur le but encaissé. Dommage, l'ancien Lorientais avait certainement un bon coup à jouer.

La Serbie victime d'une mauvaise blague

Qui aurait parié sur un tel résultat quelques heures seulement avant le coup d'envoi de la partie ? Pas grand-monde assurément. Invaincue à domicile depuis 2001, la Serbie est tombée chez elle face à la Belgique ce week-end. Et lourdement. Battus 3-0, les joueurs de Sinisa Mihajlovic ont pris un sérieux coup derrière la tête. Les voilà désormais 3es du groupe A des éliminatoires du Mondial 2014, à 3 points des Belges et des Croates. La génération dorée de la Belgique est peut-être partie pour confirmer tous les espoirs placés en elle. La Serbie l'a appris à ses dépens.

A part ça ? Battu chez elle par la Roumanie vendredi (0-1), la Turquie est en grosse difficulté dans le groupe D. 4es avec 3 points seulement, à 6 longueurs des Néerlandais et des Roumains, les Turcs ont sans doute déjà dit adieu au Mondial 2014.

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB