Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le TOP Déclarations de la Semaine - N°1
Par Cédric Cerrone - Top Declarations, Mise en ligne: le 20/11/2003 à 00h24
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Cette semaine, le TOP déclarations revient sur la polémique engendrée par la retraite d’Emmanuel Petit, Jérôme Leroy et son incompréhension face à sa mise à l’écart du PSG, les premiers passages croustillants du livre de David Beckham, la modestie du sélectionneur des Bleus, la colère de Rudi Völler...

Maxifoot vous recense un listing des dix déclarations les plus intéressantes, pertinentes, ou originales de la semaine. A ne pas manquer pour avoir un œil complet sur toute l’actu de la semaine !

Emmanuel Petit (Chelsea)

Emmanuel Petit a décidé de prendre sa retraite internationale et il accuse directement le sélectionneur de l’équipe de France, Jacques Santini. «J’arrête. J’ai le sentiment que l’équipe de France n’est pas dirigée par l’homme qu’il faut. Ma réflexion s’est concentrée sur des décisions qui n’appartiennent pas au terrain.» Il lui reproche «son manque de franchise. C’est quelqu’un qui a du mal à prendre ses responsabilités. Il laisse le temps et les événements agir. En ce sens, je lui rends service

Jérôme Leroy (PSG)

Le milieu de terrain parisien est en conflit ouvert avec ses dirigeants qu’ils l’ont exclus de l’équipe première. Il se considère comme un bouc émissaire et il l’exprime. « Je ne comprends toujours pas pourquoi on m’en veut, ce que l’on me reproche. Même eux ne le savent pas. Je suis une victime, je subis. Il paraît que l’on m’accuse d’être une taupe, qu’est-ce que cela veut dire ? Je n’ai jamais eu aucun contact avec Luis Fernandez. Ce serait pour cela que je nuis au groupe comme certains disent. Je suis puni alors que je n’ai rien fait. Moi j’aime le PSG, c’est mon club. Pourquoi est-ce que j’aurais cherché à y mettre le bordel ? »

David Beckham (Real Madrid)

La nouvelle star du Real Madrid est la vedette de la rentrée littéraire britannique. En effet, à la mi-septembre il a sortit son autobiographie, « Beckham : my side. » Les tabloïds anglais s’en arrachent les passages les plus alléchants comme l’épisode de la chaussure à crampons bottée par Alex Ferguson qui a valu au joueur deux points de suture à l’arcade sourcilière. « J’ai essuyé le sang qui me coulait dans l’œil et je me suis précipité sur lui. Je ne crois pas avoir été aussi en colère de toute ma vie. »

Jacques Santini (sélectionneur de l’équipe de France)

Après la très bonne prestation face à Chypre (5-0), Santini explique que ce n’est pas sa méthode qui est à l’origine de ce résultat mais bien la nouvelle motivation qui transcende le groupe France. « Pour moi, il n’y avait aucun doute sur le potentiel du football français. Il fallait d’abord, à travers la remise en cause individuelle de ceux qui avaient loupé le Mondial 2002, leur donner un nouveau challenge à relever. Regardez l’équipe alignée samedi soir, avec tous les titres qu’elle comptabilisait aussi bien individuellement que collectivement. Je n’ai rien inventé. » Maxifoot ne pouvait que souligner la modestie du sélectionneur des Bleus !

Frédéric Déhu (PSG)

Alors qu’il répond à une interview sur le site du club, le capitaine parisien commet un léger lapsus lorsqu’il parle du classement du PSG et du match crucial de dimanche face à Toulouse. Espérons qu’il ne soit pas prémonitoire. « Non, ce match ne nous fait pas peur. Ce sera un match délicat compte tenu de notre classement actuel. C’est un peu le match de la peur pour les deux équipes (Toulouse est dernier au classement). De toute façon, on ne peut pas tomber plus bas. Enfin si. On ne peut que remonter la pente. »

Beckham et Campbell (équipe d’Angleterre)

Après leur match face à la Macédoine gagné deux buts à un, les Anglais, et plus particulièrement Beckham et Campbell ont parlé de la façon dont l’équipe et les supporters macédoniens les ont traités sur leur terre. « On m’a craché dessus deux ou trois fois, sur les autres joueurs anglais également. Un des Macédoniens m’a même dit que je ne sortirai pas de là vivant » a déclaré le joueur du Real Madrid. Campbell , lui, dit avoir entendu des champs racistes envers son coéquipier Emile Heskey. « C’est une honte. Mais c’est à l’équipe adverse de faire taire ces champs. » Maxifoot se devait de relayer ces déclarations qui, si elles s’avéraient confirmées, démontrent une fois de plus la bêtise de certains joueurs et supporters.

Kaba Diawara (PSG)

Le club parisien venait de confirmer les négociations très avancées avec le club qatari Al-Ittihad lorsque l’on posa une question sur son imminent départ à Kaba Diawara. Sa réponse fut très surprenante. « C’est une rumeur de folie. Il n’y a pas de discussions, je suis bien ici. Je n’ai rien d’autre à dire. » Son transfert définitif sera annoncé peu de temps après. Joli coup d’intox !

Rudi Völler (sélectionneur de l’équipe d’Allemagne)

L’Allemagne vient de concéder le match nul contre l’Islande à Reykjavik et déjà à la télévision allemande, les critiques fusent. Elles ne seront pas du goût de l’entraîneur allemand qui pique alors une colère noire. « On parle d’une équipe au point bas, puis à un point encore plus bas. Je ne peux plus entendre cette merde. Je dois protéger la National-mannschaft » et il surenchère « je ne me colle pas à ma chaise comme Berti Vogts ou Erich Ribbeck. Ce n’est pas bien de traîner tout le monde dans la boue. Je ne l’accepterai plus longtemps. »

Jacques Santini (sélectionneur de l’équipe de France)

Avant la rencontre face à Chypre, l’entraîneur des Bleus semblait très préoccupé par l’état de la pelouse du Stade de France. « J’espère que tous les trous creusés par les lancers du javelot et du marteau auront été rebouchés. L’équipe de France mérite une bonne pelouse. »

Sylvain Sansone (ancien coéquipier de Dacourt à Strasbourg)

Quand on pense à Olivier Dacourt et à son jeu, on voit un battant avec une bonne technique et beaucoup de tacles. Certains de ses anciens coéquipiers qui l’ont connu plus jeune comme l’ancien gardien de Strasbourg, Sylvain Sansone, en ont une toute autre image. « Je l’ai connu à 17 ans. C’était un emmerdeur de première. Avec Djetou, c’était Bud Spencer et Terence Hill. Au départ, je n’aurais pas misé un centime sur la carrière qu’il a accomplie aujourd’hui. Il devait faire vingt kilos tout mouillé. On le surnommait  « La Crevette » . Il n’avait rien du guerrier qu’il est devenu aujourd’hui . » En effet, aujourd’hui, peu de joueurs aiment croiser « La Crevette » sur un terrain.

Merci et à la semaine prochaine !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Tottenham a t-il fait un bon choix en signant un contrat avec Mourinho jusqu'en 2023 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB