Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Montpellier s'incline avec les honneurs - Débrief et NOTES des joueurs (Montpellier 1-2 Arsenal)
Par Maxime Deloffre - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 18/09/2012 à 22h54
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Dans un stade comble et survolté, Montpellier n'a pas fait de miracle. La marche était haute pour le premier match de son histoire en Ligue des Champions. Arsenal l'emporte 1-2 grâce à des buts de Podolski et Gervinho contre un de Belhanda pour les Héraultais.

Montpellier s'incline avec les honneurs - Débrief et NOTES des joueurs (Montpellier 1-2 Arsenal)
Belhanda au duel avec Arteta

Malgré la défaite, les joueurs montpelliérains auront pu compter sur un soutien sans faille de leurs supporters. Rarement le stade avait autant été en effervescence, le public a répondu présent pour assister au premier match de Ligue des Champions de son équipe. Une ambiance digne des stades anglais et espagnols.

Montpellier entame fort…

Dans cette ambiance des grands soirs, Montpellier jouait crispé mais Belhanda se muait rapidement en homme providentiel. Poussé dans la surface par Vermaelen, le Marocain obtenait un penalty et le transformait d'une panenka pleine de sang-froid (1-0, 9e). La suite est moins glorieuse…

… Arsenal calme les ardeurs

Rapidement mené, Arsenal repartait à cent à l'heure et dominait tant techniquement que physiquement. Trop fébriles dans leurs duels, les Montpelliérains reculaient et cèdaient à deux reprises. Par Podolski tout d'abord qui remportait son face-à-face dans la surface (1-1, 16e). Deux minutes plus tard Jourdren s'inclinait à nouveau face à Gervinho qui reprenait à bout portant un centre puissant de Jenkinson (1-2, 18e). Manquants d'expérience, les Héraultais n'arrivaient pas à prendre le dessus.

Cabella sonne la charge

Totalement libéré et décomplexé après le repos, Montpellier bousculait Arsenal. Sur un ballon perdu de Diaby, Cabella dévissait sa frappe (47e) puis heurtait la barre sur un lob aux 20 mètres (54e). Les hommes de René Girard, méconnaissables, ne quittaient plus la moitié de terrain adverse. Arsenal pliait mais concédait peu d'occasions. En fin de rencontre, Belhanda se débarrassait de Mertesacker au point de penalty mais frappait en force sur Mannone (80e). Cabella s'effondrait ensuite dans la surface mais l'arbitre ne bronchait pas (91e).

Montpellier aura su relever le défi physique et technique imposé par Arsenal qui n'a pas vu le jour après le repos, mais s'incline de peu, la faute à une première période trop fébrile. Girard a pourtant de bonnes choses à retenir et dont il pourra se servir pour galvaniser ses troupes lors du prochain rendez-vous.

La note du match : 7/10

Trois buts dont une panenka culottée de Belhanda, les supporters de La Mosson ont eu un beau spectacle. Dominé en première période, Montpellier a montré un tout autre visage après la pause, conquérant et robuste. Le public en effervescence a encouragé son équipe d'un bout à l'autre de la rencontre.

Les buts :

- Sur une faute de Vermaelen dans la surface, Belhanda obtient un penalty qu'il se charge de transformer d'une panenka pleine de culot qui mystifie Mannone (1-0, 9e).

- Sur une déviation de Giroud, Podolski pénètre dans la surface et glisse le ballon à ras du sol hors de portée de Jourdren (1-1, 16e).

- Gervinho reprend dans les six mètres un centre puissant de Jenkinson à ras-de-terre. Jourdren est sur la trajectoire mais ne peut empêcher le ballon de finir au fond des filets (1-2, 18e).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

Montpellier :

L'homme du match : Rémy Cabella (7,5)

Ni buteur, ni passeur, le Montpelliérain a pourtant étalé tout son talent face à Arsenal. En grande difficulté en première période, il a sonné la charge après le repos, plein d'audace et de technique. Il n'a pas eu de réussite sur sa frappe lobée qui heurte la barre (54e) mais a symbolisé le Montpellier conquérant de la seconde période.

Geoffrey Jourdren (5) : impuissant sur les buts de Podolski et Gervinho, il n'a pas eu énormément de ballons à négocier. Il s'est montré rassurant dans ses prises de balle et ses sorties aériennes.

Garry Bocaly (5,5) : parfois pris de court en défense, il a montré un autre visage après la pause et a montré plus de solidité. Il a mutliplié les centres en fin de rencontre, sans succès.

Mapou Yanga-Mbiwa (7) : il a pris l'ascendant sur les attaquants adverses et fait preuve une nouvelle fois d'une grande maturité. Il n'a pas hésité à percer les lignes des Gunners pour apporter le soutien dans le secteur offensif. Le défenseur tricolore a prouvé qu'il avait le niveau !

Vitorino Hilton (6,5) : un peu moins en vue que son coéquipier en défense Yanga-Mbiwa, il a également répondu présent malgré 20 premières minutes compliquées. Il a su se ressaisir et faire preuve de sérénité en stabilisant la défense et s'appliquant dans les relances.

Henri Bedimo (5,5) : parfois dépassé dans son couloir gauche, il n'a pas hésité à apporter le soutien en fin de rencontre pour accentuer la pression sur la surface adverse. Il a été l'un des premiers à répondre présent physiquement.

Jamel Saihi (5,5) : il a également densifié son jeu après le repos. Un peu moins en vue qu'Estrada, il a néanmoins été omniprésent à la construction du jeu.

Marco Estrada (6) : à l'aise balle au pied, il a été un peu fébrile dans ses duels avant la pause avant de livrer une copie convaincante. Il a fait les bons choix et a fait preuve de beaucoup de sérieux et de justesse technique. Remplacé à la 78e minute par Emanuel Herrera (non noté).

Rémy Cabella (7,5) : voir ci-dessus.

Younès Belhanda (5) : il inscrit un but plein de sang-froid, osant une panenka pour son premier match en Ligue des Champions. La suite est plus décevante. Il a disparu des écrans jusqu'à la dernière demi-heure mais a montré trop d'approximation devant le but, comme cette frappe mal négociée en fin de rencontre (80e).

Anthony Mounier (4,5) : peu en vue offensivement, il a moins donné que Cabella et fait preuve de zèle en reprenant de l'extérieur un centre de Saihi, sans prendre le temps de contrôler. Remplacé à la 68e minute par Karim Ait-Fana (5) qui a montré beaucoup de volonté mais sans parvenir à créer le danger.

Souleymane Camara (4,5) : il n'a pas su peser sur la défense d'Arsenal ni reprendre les bons ballons de Cabella. Il n'a pas toujours fait les bons appels. Remplacé à la 78e minute par Benjamin Stambouli (non noté), plus défensif, qui n'a pas eu le temps de se mettre en évidence.

Arsenal :

Vito Mannone (6) : il n'a pas souvent été sollicité mais il sort les tentatives de Cabella (47e) et Belhanda (80e) et permet aux Gunners de conserver l'avantage au tableau d'affichage.

Carl Jenkinson (5,5) : il n'a pas longtemps réussi à contenir les ardeurs de Cabella en défense mais il s'est illustré en attaque en décernant une passe décisive pour le but de Gervinho.

Per Mertesacker (5) : serein, il a remporté plusieurs duels aériens mais il s'est parfois montré trop lent dans ses duels au sol. Son interception manquée en fin de rencontre aurait pu profiter à Belhanda.

Thomas Vermaelen (5,5) : il concède le penalty sur Belhanda en début de rencontre mais il a su reprendre ses esprits au fil du match. Le capitaine des Gunners a été précieux dans la récupération et dans les duels, même s'il n'a pas réussi à motiver ses coéquipiers en fin de rencontre, tous recroquevillés en défense.

Kieran Gibbs (5) : un peu juste dans ses interventions, il a été plus utile dans la relance que dans la récupération.

Santiago Cazorla (5,5) : à l'aise techniquement, il a multiplié les appels et les dribbles pour déstabiliser la défense héraultaise, parfois sans succès. Remplacé à la 90e minute par Francis Coquelin (non noté).

Abou Diaby (5,5) : auteur d'une chevauchée dévastatrice en seconde période, il a livré une prestation mitigée. Il a été précieux dans la relance mais il a perdu plusieurs ballons qui auraient pu coûter cher à Arsenal. Il écope de son carton jaune après moins de 30 secondes de jeu.

Mikel Arteta (5) : appliqué en première période dans la relance et la construction, il a été submergé par ses adversaires après la pause, incapable de colmater l'entrejeu londonien.

Gervinho (6,5) : auteur d'un doublé ce week-end en championnat, il est resté sur sa lancée en permettant à Arsenal de prendre l'avantage. Il est apparu très en jambe et a multiplié les appels dans le dos de Bédimo. Il a eu plus de mal à enchaîner après la pause mais il a mis le feu en première période.

Olivier Giroud (4,5) : il a délivré une passe décisive pour le but de Podolski mais il n'a jamais pris le dessus sur ses adversaires dans les airs ou au sol. Il a failli trouver le cadre sur une reprise de volée (44e) mais il a été bien discret pour son retour à La Mosson. Remplacé à la 76e minute par Aaron Ramsey (non noté) qui n'a pas eu beaucoup de ballons à négocier.

Lukas Podolski (5) : une occasion, un but, l'ancien buteur de Cologne a fait preuve d'une redoutable efficacité. Sevré de ballons après la pause, il n'a pas mis en danger la charnière centrale adverse. Remplacé à la 90e minute par Theo Walcott (non noté).

Et pour vous, quels ont été les trois MEILLEURS joueurs et les trois plus MAUVAIS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez sur Maxifoot tous les résultats et les classements de la Ligue des Champions, en cliquant ici.


Ligue des Champions / Groupe B, 1ère journée
Montpellier HSC - Arsenal : 1-2 (1-2)
Stade de La Mosson (Montpellier)
Arbitre : M. Carlos Velasco Carballo (ESP)
Buts : Belhanda (9e) pour Montpellier – Podolski (16e), Gervinho (18e) pour Arsenal.
Avertissements : Yanga-Mbiwa (41e), Belhanda (84e) pour Montpellier - Diaby (1e) pour Arsenal.

Montpellier : Jourdren - Bocaly, Yanga-Mbiwa (cap.), Hilton, Bedimo - Saïhi, Estrada (Herrera, 78e) - Cabella, Belhanda, Mounier (Ait-Fana, 68e) – Camara (Stambouli, 78e).

Arsenal : Mannone - Jenkinson, Mertesacker, Vermaelen (cap.), Gibbs – Cazorla (Coquelin, 90e), Diaby, Arteta - Gervinho, Giroud (Ramsey, 76e), Podolski (Walcott, 90e).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS



Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB