Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Lyon marque son territoire - Débrief et NOTES des joueurs (Lyon 3-2 VA)
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 01/09/2012 à 19h09
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Malmené en début de match, Lyon est tout de même parvenu à imposer sa loi face à Valenciennes (3-2), qui n'avait pourtant pas encore encaissé le moindre but en trois rencontres. Emmené par un duo Malbranque-Grenier étincelant, l'OL, pas malheureux, a fait plaisir à son public.

Lyon marque son territoire - Débrief et NOTES des joueurs (Lyon 3-2 VA)
Michel Bastos a encore marqué pour l'Olympique Lyonnais.

Au terme d'un match riche en rebondissements, Lyon est parvenu à imposer sa loi à domicile face à Valenciennes (3-2). Des Valenciennois pourtant invaincus depuis le coup d'envoi de la saison, et qui n'avaient même pas encaissé un seul but jusqu'ici.

Vercoutre d'abord hésitant

Les Nordistes confirmaient d'ailleurs leur bonne forme actuelle en ouvrant rapidement la marque par Gil, qui profitait d'une hésitation de Vercoutre, désormais titulaire dans les cages de l'OL (0-1, 11e). Mais emmené par un duo Grenier-Malbranque inspiré, le club rhodanien renversait rapidement la situation. Bastos (1-1, 18e), Bafetimbi Gomis (2-1, 21e sp) et Grenier (3-1, 66e) scellaient ensuite le sort de cette rencontre.

Puis Vercoutre brillant

Enfin le pensait-on. Car les Nordistes se rebiffaient alors. Après un but injustement refusé à Rémi Gomis pour une position de hors-jeu inexistante, Pujol relançait le suspense (3-2, 76e). Mais en fin de partie, Vercoutre justifiait la confiance placée en lui par le staff lyonnais en se montrant intraitable.

Valenciennes va en faire souffrir plus d'un

Pas malheureux au vu de la physionomie de cette partie, l'OL a néanmoins su faire plaisir à son public, qui le lui a bien rendu, avec ce succès qui lui permet de s'emparer provisoirement de la tête du classement. De son côté, Valenciennes n'a pas à rougir de cette défaite. A l'évidence, les hommes de Daniel Sanchez pourraient, devraient, embêter plus d'une équipe cette saison.

La note du match : 7/10

Une première mi-temps passionnante entre ces deux formations, avec trois buts avant même la demi-heure de jeu. Gerland a pu apprécier le spectacle. Et le suspense en fin de match.

Les buts

- Sur un corner tiré par Danic, Vercoutre hésite à sortir. Gil glisse sans aucun mal le ballon de la tête dans le petit filet opposé (0-1, 11e).

- Sur un contre rondement mené, Grenier se joue d'Isimat-Mirin avant de décaler Bastos sur sa droite. Malgré la sortie de Penneteau, le Brésilien s'arrache et parvient à marquer dans un angle fermé (1-1, 18e).

- Dans la surface, Ducourtioux accroche Lacazette. Penalty logique pour Lyon que transforme facilement Gomis (2-1, 21e).

- Sur une remise de Gomis, Grenier, à l'entrée de la surface, déclenche une frappe pure du gauche qui finit dans le petit filet de Penneteau (3-1, 66e).

- Sur un corner tiré par Carlos Sanchez, Pujol dévie du bout du pied et laisse Vercoutre sans réaction (3-2, 76e).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

LYON :

L'homme du match : Steed Malbranque (7)

Eblouissant cette semaine à l'entraînement, Steed Malbranque a confirmé avec une grosse prestation contre Valenciennes. En plus de récupérer de nombreux ballons, il a toujours cherché à accélérer le jeu de l'OL.

Rémy Vercoutre (5,5) : d'abord en difficulté sur le but de Gil, où il hésite à sortir, le successeur de Lloris s'est ensuite bien repris, avec plusieurs bonnes interventions, notamment en fin de match.

Anthony Réveillère (5,5) : le défenseur lyonnais a bien tenu son couloir droit, même si M. Fautrel a été étrangement gentil avec lui après une grosse faute sur Pujol.

Bakary Koné (4,5) : s'il n'a pas rompu, l'ancien Guingampais a parfois plié face à Aboubakar. Quelques fautes inutiles.

Milan Bisevac (5,5) : on a déjà vu le Serbe plus impérial dans les duels. Comme son équipe, il a eu du mal en début de rencontre. Mieux ensuite.

Mouhamadou Dabo (5) : on aurait aimé le voir un peu plus prendre son couloir. L'ancien Stéphanois s'est globalement contenté de défendre.

Maxime Gonalons (6) : solide et précieux à la récupération.

Alexandre Lacazette (4) : certes il provoque le penalty, mais derrière, le jeune attaquant lyonnais perd son duel face à Penneteau, puis manque l'immanquable. Remplacé à la 71e par Jimmy Briand (non noté).

Clément Grenier (6,5) : le jeune Grenier sent le jeu, c'est évident. Positionné derrière Gomis, il est impliqué sur les deux premiers buts de son équipe, avant d'inscrire le troisième. De quoi lui pardonner un nombre de ballons perdus encore trop important. Remplacé à la 82e par Gueïda Fofana (non noté).

Michel Bastos (5,5) : un but plein d'opportunisme et une belle activité sur le côté droit. Moins inspiré en deuxième période avec deux belles opportunités gâchées.

Bafetimbi Gomis (5,5) : l'attaquant lyonnais n'a pas tremblé au moment de transformer le penalty. A tout de même eu du mal à se défaire du marquage de Gil. Remplacé à la 84e par Yassine Benzia (non noté).

VALENCIENNES :

Nicolas Penneteau (4) : d'entrée, on l'a vu en difficulté sur un centre anodin. N'a pas les mains assez fermes ensuite lorsqu'il sort au devant de Bastos.

Rudy Mater (6) : s'est bien battu dans son couloir droit, et sauve même les siens devant Lacazette puis Bastos.

Carlos Gil (5,5) : il a réussi à contenir Gomis globalement et marque même d'un coup de tête bien placé.

Nicolas Isimat-Mirin (4) : en difficulté derrière et fautif sur le but de Bastos où il se fait éliminer trop facilement loin de sa surface.

Loris Néry (4,5) : lui aussi a souffert dans son couloir gauche, en particulier face à Bastos. Mieux en deuxième période.

Rémi Gomis (5) : a tenté de se battre dans l'entrejeu mais n'a pas surnagé. A vu un deuxième but injustement invalidé après le repos.

David Ducourtioux (4) : a beaucoup couru dans le vide au milieu et c'est lui qui provoque le penalty transformé par Gomis. Remplacé à la 72e par Carlos Sanchez (non noté).

Mathieu Dossevi (6) : l'un des Valenciennois les plus inspirés et les plus dangereux. Remplacé à la 72e par Foued Kadir (non noté).

Gaël Danic (5,5) : passeur décisif pour Gil sur l'ouverture du score. De bonnes intentions sur son côté.

Grégory Pujol (6) : son retour sur les terrains fait vraiment le plus grand bien à cette équipe valenciennoise. Sa technique et son sens du jeu ont causé quelques soucis à la charnière centrale lyonnaise.

Vincent Aboubakar (5,5) : lui aussi a beaucoup pesé sur la défense lyonnaise, à l'origine de plusieurs situations dangereuses de son équipe. Remplacé à la 87e par Pape Abdou Camara (non noté).

Et pour vous, quels ont été les trois MEILLEURS joueurs et les trois plus MAUVAIS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez tous les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot en cliquant ici.


Ligue 1 / 4e journée
Lyon 3-2 Valenciennes (2-1)
Stade de Gerland (Lyon)
Arbitre : M. Fredy Fautrel
Buts : Bastos (18e), Gomis (21e sp), Grenier (66e) pour Lyon ; Gil (11e), Pujol (76e) pour Valenciennes
Avertissements : Réveillère (42e) pour Lyon ; Ducourtioux (21e) pour Valenciennes

Lyon : Vercoutre - Réveillère, B. Koné, Bisevac, Dabo - Gonalons (cap.), Malbranque – Lacazette (Briand, 71e), Grenier (Fofana, 82e), Bastos - B. Gomis (Benzia, 84e). Entraîneur : Rémi Garde.

Valenciennes : Penneteau - Mater (cap.), Gil, Isimat-Mirin, Néry - R. Gomis, Ducourtioux (Carlos Sanchez, 72e) – Dossevi (Kadir, 72e), Pujol, Danic – Aboubakar (Camara, 87e). Entraîneur : Daniel Sanchez.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel serait le meilleur choix pour entraîner l'OM parmi les rumeurs actuelles ?

Claude Puel
Laurent Blanc
Leonardo Jardim
Gabriel Heinze
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB