Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Nasri, la nouvelle âme de l’OM
Par Yann Buxeda - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 18/01/2005 à 20h41
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Pur produit du centre de formation de l'Olympique de Marseille, Samir Nasri s'est révélé en 2004. A seulement 17 ans, le milieu offensif phocéen attire déjà les convoitises des plus grands clubs européens. Et le jeune joueur fait preuve d'une étonnante maturité, assumant le rôle qui lui est désormais dévolu : porter, avec ses coéquipiers, l'OM au sommet de la Ligue 1.

Un parcours digne des plus grands

Attention, la génération 1987 arrive en trombes ! Que les nostalgiques des jeunes Henry et Trézeguet de 1998 se rassurent, la relève est bien là ! Patiemment, la génération dorée des champions d'Europe 2004 des «moins de 17 ans» lorgne sur le flambeau de leurs glorieux «ancêtres» . Atem Ben Arfa, le Lyonnais, avait été le premier talent émergent de cette jeune garde. Et voici qu'un second, tout aussi impressionnant, fait de plus en plus parler de lui : Samir Nasri. A seulement 17 ans et demi, le «minot» de l'OM est déjà indispensable à son club, symbole du renouveau pour les supporters marseillais. Il faut bien avouer qu'entre Nasri et le Vélodrome, c'est une belle histoire d'amour qui est en train de naître. Onze matchs sous le maillot blanc lui auront suffi à s'imposer aux yeux de l'un des plus impitoyables publics d'Europe.

Et pourtant, le parcours de ce «fanatique du Calcio» ne se résume pas à ces derniers mois. C'est à cinq ans que le Phocéen découvre le football, au pied de son immeuble. Un an après, il obtient sa première licence FFF à Feptmel, puis évolue à Mirabeau, avant de rejoindre l'Olympique de Marseille à tout juste neuf ans, en même temps que l'autre espoir olympien Ahmed Yahiaoui. Un club qu'il n'a pas quitté depuis, gravissant les marches du succès année après année. En sélection, Nasri a également démontré tout son potentiel. Premier gros coup avec les Bleuets de moins de 16 ans, qui remportent le 19 juin 2003 (un jour avant son anniversaire !) le Tournoi International de Salernes, l'Olympien étant, quant à lui, sacré meilleur joueur du tournoi. «Bien entendu, cela est flatteur. J'ai déjà eu des récompenses de ce type en club. C'est la première fois que je reçois une distinction en sélection nationale. J'ai été très honoré mais l'essentiel pour moi est que l'équipe ait remporté le tournoi» , déclarera-t-il avec une maturité surprenante pour un jeune homme d'à peine seize ans. Six mois plus tard, il récidive avec les «moins de 17» , obtenant avec ses coéquipiers l'ultime victoire contre les Etats-Unis lors du Tournoi du Val-de-Marne. Mais ces succès déjà probants seront rapidement effacés par l'événement majeur de sa jeune carrière : le Championnat d'Europe «moins de 17 ans» .

2004, l'année de la révélation

En sélection, Samir Nasri connaît un vrai grand succès en 2004, puisqu'il remporte le Championnat d'Europe avec la sélection française des «moins de 17 ans» . Un trophée récolté avec son ami de toujours, Ahmed Yahiaoui, avec qui il entretient une complicité qui va bien au delà du terrain : «Il sait quand il doit donner le ballon, je connais ses appels... Notre amitié rejaillit sur l'équipe, on se trouve plus facilement. Et puis c'est mieux qu'on soit ensemble en sélection ; cela n'aurait pas été aussi facile sans lui... C'est mon meilleur ami dans la vie.» Comble du bonheur, le capitaine de la jeune sélection s'offre même le dernier but de la compétition, en finale face à l'Espagne. Celui qui scellera le score du match (2-1). Un succès national qui ne tardera pas à se répercuter sur son avenir olympien.

Sur la Canebière, l'origine de l'aventure Nasri remonte à tout juste un an, avec l'accession de José Anigo au poste d'entraîneur de l'effectif professionnel de l'OM, le 14 janvier 2004. Une période charnière de la courte carrière du prodige marseillais, qui se souvient : «José nous a dit, à Ahmed (Yahiaoui) et à moi, que nous aurions notre chance cette saison.» Et cela ne tarde pas. En août dernier, il s'engage avec le club de sa ville, et effectue sa première entrée sous les couleurs marseillaises le 12 septembre, face à Sochaux (2-0 pour les Lionceaux). Le joueur, qui fait déjà l'unanimité quant à son potentiel, partage alors toute sa joie : «C'est un plaisir et même un grand bonheur pour moi, c'est l'aboutissement du travail accompli.» Une joie partagée par Anigo à la même époque : «Je suis très content, il pourra évoluer régulièrement en équipe première rapidement. Il a tellement de talent que cela va crever l'écran, c'est l'un des joueurs les plus talentueux que l'on ait eu depuis très longtemps.»

2005, l'année de la confirmation ?

Mais la démission de José Anigo, en novembre dernier, aurait pu renvoyer le jeune espoir vers la CFA. Il n'en sera rien. Alors qu'Anigo avait accordé sa confiance à Nasri, prévoyant de l'intégrer progressivement au sein de l'effectif professionnel, Philippe Troussier va faire encore plus. Et si l'ancien entraîneur du Japon est peu loquace, les chiffres parlent d'eux-mêmes ! Le «minot» n'a pas manqué un seul match depuis l'accession du «sorcier blanc» au fauteuil d'entraîneur. Mieux, il s'est vu titularisé à quatre reprises, face à Auxerre, Lyon, Lille et Nice. Autre grand moment, Nasri inscrit le 12 janvier dernier son premier but en L1 face aux Dogues lillois. «Marquer ce premier but en pro est un rêve qui devient réalité. Quand j'ai vu les cages vides et que j'ai tiré, cela m'a paru une éternité avant que le ballon ne franchisse la ligne. Je n'ai été libéré qu'une fois le ballon au fond des filets» , s'amuse-t-il alors sur le site officiel du club.

Samir Nasri est aujourd'hui plus qu'un joueur que l'on tente d'intégrer progressivement à un effectif. Il est un membre à part entière de celui-ci, voire déjà l'un des futurs cadres de l'OM. A seulement dix-sept ans, celui qu'Anigo considérait, avec cette passion propre à l'homme, comme «un diamant à l'état pur» pourrait rapidement se rendre indispensable à son équipe, et même se rapprocher de ses aspirations : «l'OM, c'est le club de mon coeur, c'est ma ville. Mais je n'y resterais pas toute ma vie. Et je pense évidemment à l'équipe de France A, même si ce n'est probablement pas encore l'heure.» Nasri pourra-t-il porter en lui les espoirs d'un stade d'ores et déjà acquis à sa cause ? Quelque soit la réponse, il semble bien que Philippe Troussier compte vraiment sur lui pour amener l'OM sur les cimes du championnat de France. Et le jeune homme possède déjà un esprit de compétiteur né, comme le souligne son compère Ahmed Yahiaoui : «On ne dirait pas comme ça, mais Sam est un nerveux. (…) De plus, il déteste la défaite tout autant que moi !» Espérons pour lui qu'il ne la connaisse que rarement…

José Anigo a eu le nez fin, sur ce coup ! A seulement dix-sept ans, Samir Nasri porte déjà en lui -et les avis des supporters le confirment- l'espoir de lendemains radieux pour l'OM. Le Vélodrome, qui avait perdu sa star ivoirienne l'année dernière, aurait-il trouvé son nouveau Didier Drogba ?

Nom : Nasri
Prénom : Samir
Né le 20 juin 1987, à Marseille
Taille : 1m77
Poids : 75 kg
Club : Olympique de Marseille



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
"Le PSG aimerait absolument récupérer Ousmane Dembélé dans le cadre d'un deal avec le FC Barcelone pour Neymar..." Pour le PSG, ce serait une :

Bonne idée
Mauvaise idée
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB