Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Montpellier a les épaules solides et reprend son bien - L’avis du spécialiste (Rennes 0-2 Montpellier)
Par Romain Rigaux - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 07/05/2012 à 23h09
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

A l'occasion de la 36e journée de Ligue 1, Montpellier s'est logiquement imposé sur la pelouse de Rennes (0-2) ce lundi soir. Les Montpelliérains en profitent pour reprendre la tête du championnat de France et ne tremblent pas malgré la pression du PSG.

Montpellier a les épaules solides et reprend son bien - L’avis du spécialiste (Rennes 0-2 Montpellier)
Montpellier retrouve son fauteuil de leader

L'avis de Romain Rigaux

A l'occasion de la 36e journée, Montpellier savait ce qu'il fallait faire contre Rennes ce lundi soir après avoir assisté à la victoire du Paris Saint-Germain face à Valenciennes (3-4) dimanche. Les Héraultais n'ont pas déçu et ont su répondre présent en allant décrocher une précieuse et logique victoire sur la pelouse du stade de la Route de Lorient (0-2). Un succès qui permet aux équipiers de Giroud de reprendre trois points d'avance sur le PSG au classement à deux journées de la fin.

Montpellier a maîtrisé son sujet

Dès l'entame de la rencontre, les Montpelliérains ont mis en place leur jeu collectif si efficace depuis le début de la saison, mais les locaux faisaient parler leurs arguments avec un engagement physique et une facilité à se projeter vers l'avant qui empêchaient les hommes de René Girard de trop se découvrir. Le MHSC a toutefois profité d'une bévue de Boye pour ouvrir le score grâce à un Camara opportuniste (0-1, 26e). Bien aidés par ce coup de pouce, les Héraultais ont ensuite mis en place un repli défensif très efficace avec une solidité collective impressionnante pour enrayer les assauts bretons.

Après la pause, les joueurs du club héraultais prouvaient qu'ils avaient les épaules assez larges pour supporter la pression en proposant un jeu de qualité avec une grande sérénité qui leur permettait de faire le break sur une frappe de Cabella, bien aidé par le dos de Costil qui marquait contre son camp (0-2, 52e). Une réussite de champion pour Montpellier qui assommait des Rennais décevants. Frédéric Antonetti a d'ailleurs montré son mécontentement en procédant à ses trois changements d'un coup peu après l'heure de jeu.

Rennes se réveille trop tard et inquiète

Les entrées de Montano, Hadji et Brahimi redonnaient quelques couleurs aux Rouge et Noir qui se montraient plus entreprenants offensivement, mais le réveil a été trop tardif pour des Bretons qui restent, avec 57 points, menacés par Saint-Etienne (57 pts), Bordeaux (55 pts) et Toulouse (55 pts) dans la course à la qualification en Ligue Europa. Face à Paris dimanche prochain, les Rennais devront hausser leur niveau de jeu pour espérer conserver leur 5e place.

L'homme du match : Rémy Cabella (Montpellier)

Placé dans un rôle de meneur de jeu pour pallier l'absence de Belhanda, suspendu, Cabella a réalisé une belle prestation en se montrant très disponible et en orientant parfaitement le jeu. Ses dribbles et sa faculté à provoquer ont permis au milieu de terrain montpelliérain de faire la différence à plusieurs reprises et de provoquer le deuxième but héraultais. Un gros travail à la récupération également.

Ils ont brillé

De précieux arrêts de Jourdren qui a su rassurer sa défense. Match solide d'Hilton, très autoritaire dans ses interventions. Au milieu, Stambouli a parfaitement gêné Féret et ses coéquipiers dans la construction. Sur son côté droit, Camara a été un véritable poison pour la défense rennaise. Très sollicité, Mavinga s'est beaucoup dépensé et a réalisé plusieurs interventions défensives très importantes. Kana-Biyik a fait parler son physique pour gagner de nombreux duels face à Giroud.

Ils ont déçu

Si son apport dans le domaine aérien est important, Giroud a tout de même été moins en vue qu'à l'habitude. Boye est fautif sur le premier but en ratant son dégagement. Pitroipa a souvent raté ce qu'il a entrepris avec plusieurs approximations dans ses passes. Féret n'a pas réussi à développer le jeu rennais. Kembo n'a pas apporté grand-chose offensivement et a rarement inquiété Bocaly. Boukari a eu peu de ballons et n'a pas su les exploiter correctement.

La note du match : 6,5/10

Un match plaisant avec de nombreuses occasions et une véritable volonté de jouer de la part de Montpellier, qui ne s'est pas contenté de défendre après avoir ouvert la marque. Les Rennais ont toutefois été décevants avec peu d'inspirations offensives.

Les buts :

- Alors que Boye gagne d'abord son duel face à Giroud, le défenseur rennais manque ensuite son dégagement et le ballon revient dans les pieds de Camara qui trompe Costil en frappant en force à bout portant (0-1, 26e).

- Cabella reçoit le ballon dans l'axe et n'est pas attaqué. Le milieu de terrain prend sa chance aux 20 mètres et sa frappe heurte le poteau avant de rebondir sur le dos de Costil et d'entrer dans le but (0-2, 52e).

Montpellier redevient leader de Ligue 1 avec trois points d'avance sur le Paris SG.


Ligue 1 - 36e journée
Rennes 2-0 Montpellier (1-0)
Stade de la Route de Lorient
Arbitre : M. Gautier
Buts : Camara (26e), Costil (52e, csc) pour Montpellier.
Avertissements : Tettey (8e), Mavinga (53e) pour Rennes - Bedimo (68e) pour Montpellier.

Rennes : Costil – Théophile-Catherine, Kana-Biyik, Boye, Mavinga – Tettey, M'Vila – Kembo (Montano, 64e), Féret (Brahimi, 64e), Pitroipa - Boukari (Hadji, 64e).

Montpellier : Jourdren – Bocaly, Yanga-Mbiwa, Hilton, Bedimo – Saihi, Stambouli (Pitau, 83e) – S. Camara, Cabella (Marveaux, 87e), Utaka (Dernis, 75e) - Giroud.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel doit être le trio offensif du PSG dans les grands matchs ?

Neymar - Cavani - Mbappé
Neymar - Icardi - Mbappé
Neymar - Mbappé - Di Maria
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB