Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Mongongu répond à Belhanda et livre sa version des faits
Par Romain Rigaux - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 04/05/2012 à 09h17
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Impliqué dans la bagarre en fin de rencontre face à Montpellier (2-2) mardi, Cédric Mongongu était accusé par Younes Belhanda d'avoir provoqué intentionnellement son expulsion. Le défenseur d'Evian Thonon Gaillard dément formellement.

Mongongu répond à Belhanda et livre sa version des faits
Le ton est monté entre Belhanda et Mongongu

La rencontre de mardi entre Montpellier et Evian Thonon Gaillard (2-2), pour le compte de la 35e journée de Ligue 1, fait décidément couler beaucoup d'encre. La sortie médiatique de Younes Belhanda, qui avait pointé du doigt ses coéquipiers Souleymane Camara et Olivier Giroud, a agité la journée du club héraultais jeudi. Si René Girard et ses dirigeants sont montés au front pour calmer la tempête, l'international marocain n'a pas fini de faire parler de lui.

Belhanda avait en effet accusé Cédric Mongongu d'avoir volontairement provoqué son expulsion lors de la bagarre en fin de rencontre. Une thèse que réfute le défenseur de l'ETG. «Ce n'était pas prémédité. Mon intérêt c'est quoi ? A ce moment-là, le match est fini, je m'en fous qu'il prenne un rouge. Nous, on n'a presque plus rien à jouer, lui joue le titre. C'est une erreur de sa part, il aurait dû être plus intelligent», a expliqué l'ancien Monégasque dans les colonnes de L'Equipe.

Belhanda responsable pour Mongongu

Mongongu estime que la situation s'est envenimée lorsqu'il a balancé son strap par terre devant l'arbitre et que le milieu de terrain du MHSC a réclamé son expulsion. «C'est parti de là. Je lui ai touché l'épaule, on a commencé à s'insulter, à se pousser», a déclaré l'ancien Monégasque. Enervé par le but accordé à Montpellier malgré un hors-jeu et celui, pourtant valable, refusé à Evian TG, le natif de Kinshasa a ensuite giflé son adversaire.

Pour Mongongu, c'est toutefois Belhanda qui a une grande part de responsabilité dans cet incident. «C'est lui qui passe devant moi. S'il n'avait pas demandé le rouge à l'arbitre, je ne l'aurais même pas calculé. Il ne m'a rien fait, on n'avait eu aucune embrouille avant», a-t-il confié. Un incident qui pourrait toutefois coûter cher à l'international marocain, qui risque une suspension jusqu'à la fin de la saison. A trois journées de la fin du championnat, son absence serait très handicapante pour Montpellier en plein sprint final pour le titre...

Et vous, que pensez-vous de cet incident ? Comment jugez-vous l'attitude de Belhanda alors que Montpellier se bat pour le titre ? Pour en débattre, rendez-vous ci-dessous dans l'espace «Publiez un commentaire»…



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Où jouera Neymar cette saison ?

PSG
FC Barcelone
Real Madrid
Juventus
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB