Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les deux Olympiques se neutralisent
Par Patrick Audouard - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 17/12/2004 à 23h50
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les Marseillais ont réussi à résister à l'armada offensive lyonnaise et repartent de Gerland avec un point (1-1). Solides, les joueurs de Troussier ont su profiter de la fatigue rhodanienne pour se rassurer. Les Lyonnais sont officiellement champions d'automne, mais pourraient voir les Lillois revenir à un point, en cas de victoire à Ajaccio.

Les enjeux

Encore un petit effort pour les Lyonnais ! Invaincus après dix-huit journées, ce qui n'est pas rien, les joueurs de Paul le Guen doivent profiter de la venue d'un OM en proie au doute afin de partir en vacances avec la satisfaction du devoir accompli. Un match nul assurerait les Gones du titre de champion d'automne, mais les Rhodaniens ne se contenteront certainement pas d'un partage des points alors que Lille guette le moindre faux pas pour leur mettre la pression. Le Guen a d'ailleurs mis l'accent mercredi sur l'importance de ce rendez-vous. «A deux jours d'un match contre Marseille, une échéance très importante, je considère que nos pensées et notre énergie doivent être tournées vers cette rencontre» , a estimé l'entraîneur lyonnais sur le site du club. Le club triple champion du monde, toujours privé de Coupet, Elber et Caçapa, pourra en revanche compter sur le retour d'Eric Abidal, titularisé à gauche de la défense.

Si les Lyonnais partent favoris, ils devront se méfier de la réaction attendue d'un OM «en crise» , mais tout de même cinquième du championnat. Et Philippe Troussier sent le bon coup à jouer, convaincu que ses troupes ont les moyens de créer la surprise. «Pour tout le monde, ce match est joué d'avance, c'est une équipe invaincue, qualifiée en Champion's League, qui a de la confiance et qui joue à domicile pour terminer l'année contre Marseille ! Statistiquement on a perdu d'avance. On n'a donc rien à perdre et c'est ce que j'ai dit à mes joueurs : Libérez-vous, faîtes preuve d'audace» , a confié sur le site du club l'entraîneur phocéen, qui sera attentif au sursaut de son équipe. Pour ce match, Troussier a choisi de titulariser deux anciens Lyonnais, habituellement remplaçants, en attaque. C'est en effet Luyindula et Marlet, soutenus par Nasri, qui devront créer l'exploit contre leur ancienne équipe. A noter les absences de Barthez, blessé, et de Lizarazu, "malade" .

Les temps forts

- L'OM ouvre le score ! Coup de tonnerre à Gerland ! Et c'est Luyindula qui se rappelle au bon souvenir des Lyonnais. Enorme erreur d'Abidal, qui rate sa tête en retrait, et permet à Luyindula de se retrouver seul devant le but. L'ancien Lyonnais bute sur Puydebois, mais bénéficie d'un contre favorable, et conclut malgré le retour de Diatta sur sa ligne (0-1, 3').

- Coup franc vicieux de Juninho, que Gavanon claque au-dessus de sa barre. L'OL s'installe progressivement dans le camp marseillais (12').

- Pressé par les Marseillais, Diarra perd le ballon au profit de Luyindula, qui dribble Cris mais se fait reprendre par l'excellent retour de Diatta au moment de la frappe (26').

- Essien lance Govou, qui écrase trop sa frappe. Lyon ne parvient pas à se montrer dangereux depuis le début du match (33').

- Egalisation pour l'OL ! Wiltord déborde sur le côté gauche de la surface et centre superbement en retrait. A la lutte avec Govou, Olembe dégage… sur l'international français, dont le contre finit dans le but (1-1, 37').

- Superbe occasion pour l'OL : Frau lance Réveillère sur sa droite. Le latéral centre en retrait pour Wiltord. La frappe du gauche de l'attaquant lyonnais est détournée par Gavanon. Malouda, trop court, ne peut reprendre (56').

- Belle action lyonnaise, avec encore Réveillère, qui transmet à Wiltord, lequel dévie sur Govou. La frappe de l'international est trop sur Gavanon, qui manque de relâcher le ballon dans son but (64').

- Superbe coup franc de Pedretti, qui dépose le cuir sur la tête de Ferreira. Puydebois se détend bien et sort la tentative du Brésilien (72').

- Réveillère, encore lui, met Olembe dans le vent et centre. La défense marseillaise repousse sur Abidal, dont la volée est contrée. Les Lyonnais ne parviennent pas à tromper la solidité marseillaise (83').

- Nilmar est à deux doigts de reprendre dans le but vide un bon coup franc de Juninho. Le Brésilien est trop court (87').

La prestation de Lyon

Les Lyonnais sont officiellement champions d'automne, mais ne devraient pas se réjouir outre mesure de ce titre honorifique. Les Gones peuvent en effet nourrir quelques regrets sur le résultat de ce soir, puisqu'ils offrent l'occasion à Lille de revenir à un petit point. Cueillis à froid par le but de Luyindula, les coéquipiers de Govou ont su hausser leur niveau de jeu pour revenir sur une belle action de Wiltord. Ils ont ensuite dominé assez largement la seconde période, manquant de peu le but décisif par Wiltord ou encore Nilmar. Très pressants sur le but marseillais, ils ont sans cesse mis le ballon devant le but, mais ont développé une construction de jeu d'un niveau plus faible qu'à l'accoutumée. Cette contre-performance est néanmoins à relativiser, tant les Gones, toujours invaincus, ont impressionné lors de cette première partie de saison.

Les Lyonnais auraient pu connaître une déception bien supérieure sans le formidable arrêt de Puydebois sur la tête de Ferreira. Malchanceux sur le but de Luyindula, le remplaçant de Coupet a prouvé une fois de plus qu'il était un portier de grande valeur. Sa défense a bien maîtrisé le match dans son ensemble, malgré une erreur fatale et énorme du revenant Abidal en début de rencontre. Par ailleurs moyen, l'ancien Lillois ne s'est pas mis au niveau de ses compères de derrière, notamment de l'excellent Réveillère, très percutant. Le milieu de terrain rhodanien, à l'image d'un Juninho actif mais peu efficace, et d'un Essien discret, n'ont pas joué à leur véritable niveau. Seul Diarra a égalé son niveau d'ensemble depuis le début de la saison. Enfin, en attaque, les ailiers Malouda et Govou, pourtant buteur, n'ont pas eu leur rendement habituel, au contraire d'un Wiltord passeur décisif pour le second. Les entrées de Frau et de Nilmar n'ont pas eu l'effet escompté.

La prestation de l'OM

Philippe Troussier peut être satisfait de ses troupes, qui ont su préserver un nul porteur d'espoir chez les ogres lyonnais. Frappant un grand coup d'entrée, les Marseillais ont ensuite fait une prestation défensive de haut vol, encaissant néanmoins un but sur un contre malheureux. Après la déception auxerroise, les Olympiens ont prouvé qu'à défaut de rivaliser dans le jeu, ils pouvaient mettre en échec les tentatives pourtant nombreuses des Lyonnais. Moins bien physiquement en fin de rencontre, ils ont su serrer les dents et tenir leur résultat, malgré quelques situations chaudes. Les joueurs de Philippe Troussier peuvent donc se montrer satisfaits, même s'ils peuvent perdre du terrain sur Monaco et Auxerre, qui joueront à domicile lors de cette journée.

Si les Marseillais ont tenu, c'est surtout dû à une arrière garde qui a bien protégé un Gavanon peu sollicité. Le jeune portier, impuissant sur le but lyonnais, a une fois de plus fait son travail sans fioritures, malgré une frayeur en seconde période sur un tir de Govou. C'est donc la défense marseillaise qui a été déterminante, sous l'impulsion de Déhu, Beye et Meïté, très présents sur les attaquants adverses. Sur les côtés, Ferreira a été plus à son aise qu'un Olembe assez brouillon. Au milieu de terrain, Pedretti a été discret en première période, précieux en seconde grâce à sa justesse de passe. A ses côtés, Costa a harcelé efficacement les milieux rhodaniens. Nasri a une nouvelle fois manqué d'influence sur le jeu, malgré beaucoup de bonne volonté. En attaque, Luyindula a marqué d'entrée, jouant un bien mauvais tour aux Lyonnais pour son retour à Gerland, puis a constamment pesé sur la défense. Bêtement sifflé par la suite par le public lyonnais, il a en revanche montré beaucoup de maladresse en fin de première mi-temps, et a été remplacé par un Bamogo transparent. Marlet, de son côté, a une fois de plus réalisé un match sans saveur.

Lyon est donc logiquement champion d'automne, malgré neuf nuls en dix-neuf rencontres. Les Gones peuvent voir l'avenir avec sérénité, tant ils ont paru un cran au-dessus lors de cette première partie de championnat. Quant aux Olympiens, ils restent dans la course pour les places d'honneur, mais devront se montrer plus réguliers pour espérer quelque chose dans cette compétition.


La fiche technique :
Lyon 1-1 Marseille
Au stade de Gerland, 38 728 spectateurs
Buts : Govou (37’) / Luyindula (3’)
Avertissements : Ferreira (26’), Pedretti (38’), Meïté (88’) pour Marseille

Les équipes :

Lyon : Puydebois - Réveillère, Diatta (Frau 46’), Cris, Abidal - Govou (cap) (Bergougnoux 83’), Essien, M. Diarra, Juninho, F. Malouda (Nilmar 71’) - Wiltord

Marseille : J. Gavanon - Beye, Déhu (cap), Meïté - Ferreira, Pedretti, Eduardo Costa, Nasri (Br. Cheyrou 61’), Olembe - Luyindula (Bamogo 46’), Marlet



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Tottenham a t-il fait un bon choix en signant un contrat avec Mourinho jusqu'en 2023 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB