Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Douche froide pour l'OM
Par Patrick Audouard - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 11/12/2004 à 20h36
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'OM a été surpris sur sa pelouse par une solide équipe d'Auxerre, qui l'emporte sur un coup franc magistral de Benjani (0-1). Difficile entrée en matière pour Philippe Troussier, qui a connu les sifflets du public pour sa première au Vélodrome. Les joueurs de Guy Roux, qui n'ont pas volé leur victoire, dépassent leurs adversaires du jour et retrouvent provisoirement la troisième place avant le match de Sochaux, dimanche, face au PSG.

Les enjeux

L'OM va de mieux en mieux. Après le chamboulement devenu traditionnel de l'organigramme phocéen, les joueurs marseillais ont enchaîné deux victoires de rang face à Nantes (3-1) et à Caen (3-2). Philippe Troussier, le nouvel entraîneur de l'OM, semble faire l'unanimité (sauf peut-être pour les exclus du match de Caen, les internationaux Pedretti, Lizarazu et Luyindula). Mais, pour le premier match au Vélodrome de l'ancien sélectionneur du Japon, c'est une équipe d'un calibre supérieur qui vient défier son nouveau club, à savoir l'AJ Auxerre. Face au cinquième du championnat, qui en cas de victoire reprendrait la place de troisième aux Marseillais, ces derniers auront à coeur de reléguer à cinq points d'eux ce prétendant aux place européennes. Pour cela, il faudra enflammer le match face à des Auxerrois que Troussier prévoit très prudents, comme il l'affirme à Sport 24. «Auxerre est une équipe qui a les moyens de nous embêter. Elle ne va pas venir pour nous faire jouer. Elle va nous attendre et nous allons nous retrouver face à un mur. Il faudra bien manoeuvrer pour la surprendre» , a prévenu le coach marseillais. Pour cette rencontre, Troussier sera privé de Fabien Barthez, toujours en convalescence après son opération pour un «problème dermatologique» . Lizarazu est une nouvelle fois écarté de la feuille de match, au contraire de Pedretti, qui est titulaire dans l'entrejeu. Tout comme le jeune et prometteur Nasri, qui devra prouver ce soir qu'il peut devenir le créateur en chef de l'OM. Il devra servir de bons ballons le duo Bamogo – Koke.

Si l'OM a gagné en sérénité ces deux dernières semaines, son adversaire semble suivre la trajectoire inverse. Les Auxerrois n'ont pris qu'un petit point lors des trois derniers matches (défaites à Strasbourg et Lyon, nul à domicile face à Bordeaux). Toujours bien placés malgré cette mauvaise série, les Bourguignons voudront au pire préserver leur cinquième place en allant chercher le nul, voire grimper de quelques échelons avec un petit hold-up. Mais il s'agira avant tout de ne pas perdre, et les Auxerrois devraient se montrer très prudents, comme toujours à l'extérieur. Pour cette rencontre, Auxerre devra se passer de son capitaine Yann Lachuer, en plus de Mathis, Radet et des jeunes Kaboul et Vandenbossche. C'est Tainio qui occupera le poste de milieu droit, alors que Benjani et Violeau font leur retour à la pointe de l'attaque et à la récupération.

Les temps forts

- Première occasion marseillaise, sur un festival de Nasri sur la gauche. Le jeune Olympien se défait de trois Auxerrois et centre en retrait pour Koke, dont la frappe est contrée au dernier moment. Une minute plus tard, l'arbitre oublie un penalty pour les Auxerrois. La faute de Beye sur Kalou semblait pourtant évidente (20').

- Pedretti frôle l'ouverture du score sur un coup franc direct qui passe de peu à côté du but de Cool (30'). Marseille peine à se montrer dangereux dans le jeu, mais peut faire la différence sur les coups francs de son international.

- Superbe geste de Kalou, qui d'une roulette se débarrasse de Beye, et frappe en force sur Gavanon, qui se couche bien. Magnifique action de l'Ivoirien d'Auxerre (35').

- Costa, dos au but, inquiète Cool d'un joli lob en retourné acrobatique. Le gardien Auxerrois est tout heureux de voir la tentative du Brésilien passer juste à côté de son montant gauche (41').

- Belle action auxerroise, avec Benoît Cheyrou qui lance Akalé en profondeur. En bonne position face à Gavanon, l'Ivoirien écrase sa frappe du gauche. Auxerre joue crânement sa chance face à des Marseillais qui reculent de plus en plus (59').

- Quel but de Benjani ! Sur un coup franc placé dans l'axe, à une trentaine de mètres du but, Violeau décale l'attaquant auxerrois, qui décoche une frappe limpide qui finit dans le coin droit du but marseillais. Gavanon, masqué par Tainio, n'a rien pu faire (0-1, 61').

- Superbe action de Kalou, qui tente une percée dans l'axe et frappe en force des 20m, dans les bras de Gavanon. L'Ivoirien est décidément en grande forme ce soir (63').

- Marseille se réveille enfin ! Costa lance Bruno Cheyrou dans la profondeur, côté gauche. L'ancien Lillois centre à ras de terre pour Bamogo qui, en position idéale, est finalement devancé par Mignot. Puis c'est Cheyrou qui, deux minutes plus tard, permet à Cool de se réchauffer les gants sur un coup franc des 20m (73').

- Lancé en profondeur, Benoît Cheyrou, voyant le retour de la défense marseillaise, tente un lob lointain sur Gavanon qui passe au dessus (84').

- L'OM a peut-être laissé passer sa chance. Sur un joli centre en retourné de Marlet, Luyindula se jette, mais bute sur la sortie de Fabien Cool, qui sauve son équipe (87').

La prestation de l'OM

Les supporters attendaient une confirmation du regain de santé de l'OM version Troussier. Mais l'équipe du «sorcier blanc» est retombée dans ses travers de début de saison. Incapable de se montrer dangereuse autrement que sur coup de pied arrêté, l'équipe phocéenne s'est constamment cassé les dents sur une défense auxerroise des grands soirs. L'entrejeu phocéen, malgré un bon retour de Pedretti, n'a jamais pu mettre ses attaquants en bonne position. Koke et Bamogo, si virevoltants contre Caen, n'ont pas été en mesure de prendre de vitesse, par leurs appels, les solides défenseurs bourguignons. On retiendra que l'OM a su se montrer dangereux sur des balles arrêtées en première période, grâce à Pedretti. La sortie de ce dernier en seconde mi-temps a semblé préjudiciable, tant les Olympiens ont multiplié les mauvaises passes dans la construction, notamment par Costa. Insistant trop dans l'axe, ils n'ont pas su profiter des solutions proposées par un Olembe pourtant très en jambes. Menés sur un but superbe de Benjani, les Marseillais ont ensuite pressé sans trop y croire et sans réussir à hausser leur niveau technique, malgré une bonne opportunité pour Luyindula en fin de match.

Peu sollicité par les attaquants auxerrois, Jérémie Gavanon a fait son travail, sans plus, et a été surpris par le coup franc de Benjani, sans que sa responsabilité soit engagée. Sa défense, bien articulée autour d'un Déhu très propre dans ses interventions, a néanmoins souffert face à la technique de Kalou et Benjani, notamment Habib Beye. Il a toutefois fallu un exploit personnel sur balle arrêtée pour que cette équipe concède un but. A noter le bon match d'Olembe à gauche, qui a gagné son duel avec Tainio. Au milieu de terrain, Costa a raté son match, souvent dépassé par ses homologues bourguignons. Pedretti a davantage tenu son rang, et a certainement gagné des points aux yeux de Troussier, au contraire d'un Nasri très effacé après un début de match prometteur. Enfin en attaque, Bamogo et Koke ont chacun été très effacés, tout comme les remplaçants Luyindula et Marlet.

La prestation d'Auxerre

Les joueurs de Guy Roux ont joué le coup à la perfection dans l'antre marseillais. Très solides défensivement, les coéquipiers de Bolf n'ont jamais réellement souffert face à la pression marseillaise, alternant les relances précises et les dégagements lointains à bon escient. Jouant très bas en première période, l'AJA s'en remettait au talent de Kalou et Benjani en contre pour se créer des situations chaudes en première mi-temps. Après la pause, elle a commencé à hausser le rythme et à croire de plus en plus en ses chances d'aller chercher la victoire. Mais les frappes de loin auxerroises manquaient de puissance et de précision, jusqu'à la 61ème minute, et ce coup franc limpide de Benjani. Il ne restait ensuite plus qu'à gérer la fin de match, ce que les Auxerrois ont fait avec beaucoup d'application. De plus, grâce au travail énorme de Cheyrou et de Violeau à la récupération, ils ont pu inquiéter les Marseillais jusqu'au bout, sans pour autant réussir à faire le break. Qu'importe, les joueurs de Guy Roux n'ont pas volé une victoire qui leur permet de dépasser les Marseillais et de reprendre – provisoirement – la troisième place du classement.

La performance défensive des Auxerrois a permis à Fabien Cool de passer une soirée relativement tranquille. Peu à l'aise dans ses relances au pied, le portier auxerrois a en revanche été parfait dans ses interventions, et décisif face à Luyindula en fin de match. Il a donc bien complété le travail de son arrière garde, dont les quatre membres (Bolf, Mignot, Sagna et Grichting) ont rempli leur tâche à merveille. On peut en dire autant de Cheyrou et Violeau qui, bien aidés par l'imprécision marseillaise, ont interrompu bon nombre d'offensives adverses et ont été au départ des banderilles auxerroises. Sur les côtés, Akalé a été précieux sur son côté, mais n'a pas été très dangereux. Son alter ego à droite, Tainio, utilisé à contre emploi, n'a pas paru à l'aise, et n'a jamais pris le dessus sur Olembe. Enfin, les deux compères de l'attaque bourguignonne ont réalisé chacun une prestation de haut vol. Kalou a clairement montré à quel point il est le leader technique de cette équipe. L'Ivoirien a fait preuve de toute sa classe sur quelques gestes «zidanesques» . Et que dire de Benjani, dont l'activité de remiseur, les dribbles et la conservation de balle ont fait merveille. L'attaquant a logiquement été récompensé par un but superbe, sur une frappe puissante et d'une précision d'orfèvre. Du grand art !

Auxerre est donc allé gagner au Vélodrome et se relance dans le championnat. Pour l'OM, en revanche, le coup d'arrêt est réel, et une réaction lors du prochain match sera nécessaire. Problème, le prochain adversaire de l'OM n'est autre que l'Olympique Lyonnais. Il va falloir montrer un tout autre visage.


La fiche technique :

Marseille 0-1 Auxerre
Au stade Vélodrome, 48 000 spectateurs environ
Arbitre : M. Layec
But Benjani (61’) pour Auxerre
Avertissements : Koke (4’) / Bolf (42’) Cheyrou (57’), Kalou (90’).

Les équipes :

Marseille : J. Gavanon - Beye, Déhu (cap), Meïté - Ferreira (Marlet 81’), Pedretti (Br. Cheyrou 68’), Eduardo Costa, Nasri, Olembe - Bamogo, Koke (Luyindula 61’)

Auxerre : Cool - Sagna, Bolf, Mignot, Grichting - Violeau (cap), Be. Cheyrou - Tainio (A. Gonzalez 81’), Kalou, Akale - Benjani



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB