Top Déclarations : Abidal est un surhomme, Aulas applaudira les Verts, Deschamps en prend pour son grade…
Par Pierre-Damien Lacourte - Top Declarations, Mise en ligne: le 17/03/2012 à 09h06
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Abidal est un surhomme, Aulas se dit prêt à applaudir les Verts, Dassier et Hilton se paient Deschamps, André Ayew n'a pas été pistonné à l'OM, Ederson a trahi son président, Mexès va à l'Euro pour le gagner, Messi moins important que Guardiola… Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Abidal est un surhomme, Aulas applaudira les Verts, Deschamps en prend pour son grade…
Eric Abidal devrait manquer le prochain Euro avec l'équipe de France.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. B. Lacombe – «C'est énorme ce qu'Eric (Abidal) a laissé ici à Lyon. Tous les matins, le voir, c'était toujours un bonheur. C'était le soleil quand il rentrait dans le vestiaire. Il était toujours de bonne humeur. Ce qu'il fait chez nous et là-bas, c'est énorme. Ce qu'il a à faire, ça va être très, très grand. Le connaissant, il va lutter et être fort. C'est une rude, rude épreuve mais il va s'en sortir. Il est bien entouré et c'est un surhomme» (RMC, le 15/03/2012)

Dans quelques semaines, Eric Abidal devra subir une greffe de foie. Interrogé à ce sujet, Bernard Lacombe est persuadé que l'ancien Lyonnais reviendra encore une fois à son meilleur niveau après cette nouvelle opération.

2. J.-M. Aulas – «Je serais heureux de voir Saint-Etienne renouer avec son passé. (…) Je ne pourrais qu'applaudir des deux mains une équipe qui arrive en Ligue des Champions et qui l'a mérité. Saint-Etienne fait partie des équipes rivales, mais il n'y a pas de volonté d'être anti-Stéphanois» (20 Minutes, le 15/03/2012)

Ce samedi, c'est jour de derby. A quelques heures du choc entre l'AS Saint-Etienne et l'Olympique Lyonnais, le président des Gones a fait savoir qu'il applaudirait les Verts en cas de qualification de ces derniers pour la Ligue des Champions. Vraiment ?

3. J.-C. Dassier – «Deschamps est entré dans le petit complot qui nous a dégommés mon directeur général et moi. Il ne m'a pas dit un mot. J'ai eu une relation difficile avec lui parce qu'il n'a pas eu une attitude convenable. Avoir une attitude convenable, c'est avoir un minimum de courage et d'honnêteté» (Le 10 Sport, le 15/03/2012)

Jean-Claude Dassier n'a toujours pas digéré son départ de l'Olympique de Marseille l'été dernier. L'ex-président du club phocéen est persuadé que Didier Deschamps est derrière tout ça.

4. V. Hilton – «Quand j'étais à Marseille, tout le monde se demandait pourquoi je ne jouais pas. On disait, il est souvent blessé, il n'a pas assez de qualités, ça y est, c'est la fin de carrière, c'est fini. Là, je suis en train de montrer que si je ne jouais pas, c'est parce que l'entraîneur ne le voulait pas» (Aujourd'hui en France, le 16/03/2012)

Lui a digéré son départ de l'Olympique de Marseille tant il s'éclate avec Montpellier aujourd'hui. Mais cela n'empêche pas Vitorino Hilton de garder une petite dent contre son ancien entraîneur, Didier Deschamps.

5. A. Ayew – «On a beaucoup travaillé pour être ici. Ce n'est pas du piston. Pourtant, on en a entendu des vertes et des pas mûres. On a grandi avec. Ce n'est pas fini, mais on est en train de faire taire pas mal de personnes» (France Football, le 13/03/2012)

Après des prêts à Lorient et Arles-Avignon en début de carrière, André Ayew a su faire son trou à l'Olympique de Marseille. Et pour le Ghanéen, sa réussite, comme celle de son frère Jordan, n'est pas due au passage réussi au club de leur père Abedi il y a quelques années, même si certains l'ont longtemps pensé.

6. J.-M. Aulas – «Cela fait partie des choses que j'ai du mal à digérer. On lui a fait des propositions, Ederson gagne 280.000 € par mois, il est dans la cible de M. Hollande… Notre proposition en net par rapport à celle de la Lazio n'a plus aucune chance de rivaliser. Cela me fait du mal car nous l'avons gardé quatre ans, il a connu beaucoup de blessures, on lui a fait confiance puisqu'il a encore joué à Nicosie au détriment de jeunes qui avaient envie de s'exprimer. Le coach lui a fait confiance et on apprend derrière dans le journal qu'il a signé à la Lazio, je ne trouve pas cela loyal» (Eurosport, le 15/03/2012)

En fin de contrat en juin prochain, Honorato Ederson se serait mis d'accord avec la Lazio Rome. Une vraie trahison pour Jean-Michel Aulas qui a du mal à digérer le départ à venir de Lyon du milieu de terrain brésilien.

7. P. Mexès – «Il ne faut pas s'enflammer car l'Euro est une compétition très relevée et nous manquons peut-être d'expérience. Il faudra compenser ce manque par l'envie, il ne faudra pas être timide sur le terrain et se faire plaisir pour ne pas avoir de regrets. Une chose est sûre, on y va pour gagner» (RMC, le 15/03/2012)

Le succès de l'équipe de France en Allemagne (1-2) en amical a visiblement donné beaucoup d'ambition aux Bleus. A l'image du défenseur de l'équipe de France Philippe Mexès, qui ne vise désormais que la victoire finale lors du prochain Euro.

8. J.-L. Triaud – «Il ne faut pas se leurrer : 80 % des clubs de Ligue 1 n'intéressent personne. Seuls Paris, qui est unique, Monaco, qui offre un passeport, et éventuellement Marseille, peuvent l'être. Les études placent Bordeaux dans les quatre ou cinq premiers clubs les plus connus mais la notoriété de la ville, même si elle fait partie de l'image, n'aide pas forcément» (Sud-Ouest, le 15/03/2012)

Le président des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Triaud, ne se fait pas d'illusions sur l'intérêt de la Ligue 1 à l'étranger ou pour d'éventuels investisseurs.

9. L. Messi – «Pep est bien plus important au Barça que moi. Il a tout changé depuis qu'il est arrivé. Je pense qu'il est indispensable au projet du club. C'est lui qui décide, mais j'espère qu'il restera. Sans lui, ça va être beaucoup plus dur» (Marca, le 12/03/2012)

Au FC Barcelone, l'entraîneur est plus important que le meilleur joueur du monde. C'est Lionel Messi lui-même qui le dit. Pour l'Argentin, le Barça ne serait plus du tout la même équipe sans Josep Guardiola.

10. D. Deschamps – «Au moment où je le fais entrer, Brandao me dit : "Coach, je vais marquer, j'en suis sûr !"» (TF1, le 13/03/2012)

Didier Deschamps a eu raison de faire confiance à Brandao à quelques minutes de la fin du 8e de finale retour de Ligue des Champions à Giuseppe Meazza. En trompant Julio Cesar, la Brésilien a envoyé l'OM en quart de finale.

C'est sur ce clin d'oeil de l'entraîneur marseillais que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez moderation@maxifoot.fr



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Quel est votre pronostic pour Real Madrid - FC Barcelone (samedi 18h) ? (cliquez ici pour le classement)

Victoire du Real
Match nul
Victoire du Barça

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment





 A SUIVRE
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
TOP 25
 transferts
en EUROPE

du mercato de l'été 2014
BRESIL
  Coupe du
Monde 2014

Résultats, les Stars,...


MASQUER LA PUB