Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les enjeux - 17e journée
Par Marie Ange Kostoff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 02/12/2004 à 23h54
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Quand le dauphin s'en va défier le club de la capitale pour un match difficile, que les Lyon indomptables voyagent en Corse ou que la Principauté accueille la Bretagne… Retour sur les principaux enjeux de la 17ème journée de L1 avec Maxifoot !

PSGLille

On pensait les Parisiens relancés après leurs bonnes sorties européennes face à Porto puis à Chelsea et leurs belles prestations au Parc des Princes contre Marseille (2-1) puis Lyon (0-0). Une solidité retrouvée, un esprit de groupe bien plus fort, des valeurs qui avait fait d'eux les vice-champions de France la saison dernière. Reste que si les joueurs de la capitale montrent un jeu plus digne de leurs ambitions, ils ne décollent pas au classement. Tenus en échec le week-end dernier à Nice, les hommes de Vahid Halilhodzic restent 12ème du championnat avec seulement 19 points, à quinze longueurs des leaders lyonnais ! Un gouffre quasi-insurmontable pour des joueurs qui doivent toutefois empocher les trois points de la victoire face à Lille pour espérer revenir vers les places européennes. «On fait du surplace. L'engouement est là au niveau de l'état d'esprit et on ne perd plus. Mais l'objectif n'est pas atteint. On espère basculer dans la première partie du tableau avant la trêve et ce serait une grosse déception de ne pas y arriver. Maintenant, les places européennes sont encore jouables. On ne parle pas d'une qualification en Ligue des Champions et on ne s'enflamme pas» confiait ainsi José-Karl Pierre-Fanfan peu après le match face à Nice. Et pour cela, il faudra que les Parisiens résolvent un problème d'efficacité récurrent et parviennent enfin à finir un match à onze… Malgré une suspension de deux mois prononcée par la LFP ce jeudi, Vahid Halilhodzic pourra conduire les siens lors de la rencontre, la suspension ne prenant effet que le 6 décembre prochain. Le PSG devra toutefois se priver d'Edouard Cissé, suspendu et des blessés de plus ou moins longue date, Rothen, Ljuboja, Ateba et Benhamou. En revanche, la charnière défensive retrouvera Mario Yepes de retour de suspension.

Seuls à suivre le rythme lyonnais, les Dogues lillois ont perdu du terrain depuis quelques rencontres. Encore à une longueur des Lyonnais au terme de la 13ème journée, les Nordistes ont depuis laissé filer les points, enchaînant trois matches nuls consécutifs. Toujours solidement installés à leur place de dauphins, les hommes de Claude Puel ont toutefois perdu le contact et se retrouvent désormais à cinq points de leurs rivaux lyonnais et avec «seulement» six longueurs d'avance sur des Lionceaux sochaliens à l'appétit de plus en plus grand. Efficaces en attaque (20 buts inscrits) mais surtout intraitables en défense (9 buts encaissés), les Nordistes vont donc se présenter en force au Parc des Princes face à une équipe encore et toujours convalescente. Mais même si les Lillois partent légèrement favoris de la rencontre, Claude Puel, entraîneur du LOSC, ne veut pas s'enflammer. «Nous devons être irréprochables dans la manière d'aborder cette rencontre. Nous devons surtout être attentifs à tout ce qui se passe sur le terrain et ne pas dévier de notre ligne de conduite...» . Une attitude compréhensible quand on regarde le programme lillois. Après Paris, le LOSc devra affronter Nantes puis Ajaccio tout en lâchant quelques forces en coupe d'Europe et en Coupe de la Ligue face à Strasbourg. Heureusement, Claude Puel pourra compter sur un effectif quasi-complet qui voit le retour de Debuchy et Acimovic.

MonacoRennes

Le Rocher n'avance plus… Incapables de remporter un match depuis le 22 septembre dernier, les hommes de Didier Deschamps se retrouvent aujourd'hui à une septième place peu reluisante, loin de leurs objectifs premiers et surtout loin des Lyonnais qui comptent désormais 13 points d'avance. Avec seulement six points d'avance sur le dernier non-relégable, Bastia, l'heure n'est plus aux tergiversations et aux interrogations, l'AS Monaco doit repartir de l'avant et retrouver un niveau de jeu qui avait fait son succès en début de saison. Mais il leur faudrait pour cela retrouver une plus grande efficacité devant le but. Car avec six buts marqués en huit matches, la force de frappe monégasque que l'on connaissait la saison dernière semble avoir disparu… «Ce qui ne va pas ? Si on le savait ! Mais depuis deux matches, il y a du mieux. On a même manqué de réussite à Toulouse» se rassurait Sébastien Squillaci. Reste que les Monégasques sont au pied du mur et qu'entre les nombreux blessés et le match de Ligue des champions qui les attend mercredi face à la Corogne, il sera difficile aux Monégasques de se livrer à fond même s'ils doivent se remotiver pour espérer mettre fin à une série de neuf matches sans victoire. Didier Deschamps devra ainsi se priver des services de Roma (côtes), Plasil (adducteurs), Rodriguez (cheville), Camara (pied) et Bernardi (cuisse) mais aussi Nonda, à nouveau blessé à la cuisse et éloigné des terrains pendant au moins un mois.

A peine à trois points devant le dernier non relégable, Bastia, les Rennais restent accrochés à la première moitié de tableau, en 9ème place avec 20 points soit seulement trois de moins qu'un certain… Monaco. L'opportunité est donc belle pour les Rennais de revenir sur les hommes de Didier Deschamps qui joueront certainement avec une pression supplémentaire. Car si les Bretons n'ont remporté qu'un seul match lors de leurs cinq dernières sorties, ils restent sur une bonne performance face aux Istréens (3-1) et comptent bien continuer sur leur lancée en enchaînant à nouveau les victoires, même si la tâche ne sera pas facile pour une équipe qui n'a pas, pour l'instant, enregistré de victoire à l'extérieur. «Nous ne devons pas oublier que nous avions Istres en face de nous. Je trouve que nous n'avons pas été convaincants. Nous sommes simplement convalescents» expliquait après la rencontre face à Istres, Arnaud Le Lan dans Ouest-France, conscient des lacunes de son équipe. Les Rennais ont quant à eux une infirmerie bien moins remplie puisque «seuls» Barbosa, N'Guéma et Chaigneau (cuisse) ne seront pas du voyage à Louis II.

AjaccioLyon

Auteurs d'un très bon match face à l'OM lors de la 15ème journée de L1 (2-0), les Ajacciens, Rolland Courbis à leur tête, n'ont pas réussi à confirmer le week-end dernier au Stade Chaban-Delmas même s'ils ont obtenu un bon match nul face à Bordeaux (0-0). Toujours dans la zone des relégables, à la 19ème place, les Corses vont pourtant mieux et ne sont plus qu'à trois points de Bastia, 17ème avec 17 points. Autant dire qu'une victoire face aux Lyonnais, en plus d'apparaître comme un énorme exploit pourrait permettre aux Ajacciens de sortir d'une zone rouge qu'ils n'ont guère quitter depuis le début de la saison. «On avait déjà fait des bons matches ces derniers temps sans être récompensé et ce soir on a réussi à prendre les trois points contre un gros. On n'a pas le choix, on doit prendre des points contre les grosses équipes. On a fait le match que l'on avait préparé, que l'on espérait. Il nous reste 27 points à prendre pour assurer le maintien» expliquait Rolland Courbis au sortir du match face à Marseille, match-référence pour des Corses qui devront, pour rêver à l'exploit, retrouver ressources et sensations qui leur ont permis de vaincre les Olympiens. L'entraîneur corse disposera toutefois d'un effectif touché, notamment au niveau du milieu de terrain avec les absences de Terrier (claquage au mollet droit) et Marcelinho (tendinite rotulienne).

Rien ne semble plus pouvoir atteindre les Lyonnais. Même avec un effectif affaibli par les blessures, les Champions de France accumulent les victoires et continuent leur chemin vers un sacre qui pourrait très vite s'avérer inéluctable. Leaders du championnat, avec déjà cinq points d'avance sur leurs poursuivants directs, les Lillois, les Gones comptent onze points d'avance sur Sochaux, Auxerre et Marseille mais surtout treize sur Monaco et quinze sur Paris. Une avance plus que confortable pour des Rhodaniens assurés, de plus, de leur qualification en Ligue des champions et qui joueront donc mercredi sans pression. «Je suis motivé même à Ajaccio. Contre Istres, nous avons souffert. Les Provençaux étaient motivés, les Corses le seront tout autant. Nous sommes invaincus en championnat, tout se passe bien à l'OL… mais en football tu dois toujours faire attention. Le lundi, c'est OK… le mardi, cela peut-être différent. Ce qui est très important dans notre groupe, c'est l'ambiance. Elle est absolument magnifique. Quant à dire que nous sommes déjà champions… non. Rien n'est fait pour l'instant» assure Juninho, motivé mais prudent, sur le site officiel du club. Hormis les blessés de longue date, Réveillère, suspendu et Diatta, ménagé ne devrait pas faire partie d'un groupe qui tentera de conserver son invincibilité en Corse.

Les autres matches

Longtemps meilleur des trois promus au classement, le SM Caen s'est fait dépasser par les Verts de Saint-Etienne et occupent désormais la 14ème place du classement avec 19 points. Un bilan bien plus qu'honorable pour une équipe performante qui reste toutefois sur une défaite face à Bastia le week-end dernier et qui voudra donc se relancer face à des Marseillais peut-être pas encore remis des remous de ces derniers jours. Seul Sébastien Mazure sera incertain pour la rencontre. Côté marseillais, après le branle-bas de combat de la semaine dernière, les choses semblent s'être calmées. Un nouvel entraîneur, une belle victoire acquise au Vélodrome fac à Nantes (3-1) et les Olympiens peuvent retrouver un peu de sérénité. De quoi enchaîner, pourquoi pas avec une nouvelle victoire qui leur permettrait de pointer leur nez dans le trio de tête en cas de mauvaise performance de Sochaux ou Auxerre. Mais pour cela, Philippe Troussier devra faire sans Barthez, remplacé par Gavanon.

Toujours 4ème du championnat, les Auxerrois restent sur deux défaites consécutives face à Strasbourg (1-3) et Lyon (1-2). Deux revers qui pourraient laisser des traces dans la mesure où les Bourguignons ont peiné à réagir lors de ces rencontres. Reste qu'il n'est pas du tempérament de Guy Roux de laisser se gangréner une situation et il est certain que les siens devront se rattraper face à Bordeaux, comme ils l'ont fait en Coupe de l'UEFA après leur victoire 5-1 face à Amica Wronki. Les Girondins ont, quant à eux, loupé le coche pour accrocher le trio de tête le week-end dernier en ne parvenant pas à venir à bout des Ajacciens. A une petite longueur des Auxerrois, les hommes de Michel Pavon, tenteront d'enregistrer un quatrième match sans défaite et de monter sur le podium de L1.

Après plus de trois mois sans victoire, les Lensois sont enfin parvenus à vaincre le signe indien en l'emportant à l'extérieur, face à Sochaux, le week-end dernier (2-1). De quoi redonner de la confiance à un groupe en proie au doute et qui voudrait quitter un bas de classement, une 15ème place peu reluisante… Hormis Hilton, Lachor et Thomert, indisponibles et Assou-Ekotto incertain, Joël Müller pourra compter sur un groupe complet. De son côté, Metz continue son petit bonhomme de chemin et se place en milieu de classement, à la 10ème place avec 20 points, à trois points de Monaco mais aussi à trois points du premier non-relégable, Bastia. Attention donc au faux-pas… Beria, Tum et Djiba ne seront pas du déplacement à Bollaert.

La 17ème journée de L1

Vendredi

Monaco - Rennes

Samedi

PSGLille
Saint-Etienne – Toulouse
LensMetz
AjaccioLyon
Istres – Bastia
NantesNice
Caen – Marseille
StrasbourgSochaux

Dimanche



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Etes-vous en faveur d'un retour de Karim Benzema en équipe de France ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB