Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Montpellier a poussé Paris dans ses retranchements et méritait mieux ! - L’avis du spécialiste (PSG 2-2 MHSC)
Par Nicolas Lagavardan - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 19/02/2012 à 23h33
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le PSG a été accroché par Montpellier (2-2) au Parc dimanche soir, en clôture de la 24e journée de Ligue 1. Un résultat flatteur pour les Parisiens qui ont été dominés durant quasi tout le match ! Les coéquipiers de Belhanda ont vraiment été tout près de s'emparer des commandes du championnat…

Montpellier a poussé Paris dans ses retranchements et méritait mieux ! - L’avis du spécialiste (PSG 2-2 MHSC)
Belhanda égalise de la tête juste avant la mi-temps

L'avis de Nicolas Lagavardan

David a failli jouer un très mauvais tour à Goliath dimanche soir au Parc des Princes, lors de l'affiche au sommet de la 24e journée de Ligue 1. Auteurs d'un très bon match, supérieurs à leur adversaire, les hommes de René Girard méritaient de l'emporter et de s'emparer du même coup des commandes du championnat !

Montpellier domine Paris de la tête et des épaules

Montpellier a outrageusement dominé le début de match, privant son hôte de ballon et développant un jeu léché avec des décalages trouvés sur les ailes sur la plupart des offensives. Sereins, décontractés, sûrs de leur force, les coéquipiers de Giroud n'ont pas du tout été crispés par l'enjeu. Sous l'impulsion de Belhanda excellent techniquement, Sirigu était obligé de s'employer face à Utaka puis Giroud (9e). Les Parisiens sont apparus attentistes, sans agressivité ni pressing, semblant accepter la domination adverse.

La possession de balle s'est équilibrée après le quart d'heure de jeu mais le PSG a eu du mal à déstabiliser la défense héraultaise. Jourdren boxait bien la première tentative de Gameiro (23e). Ancelotti bouillait sur son banc, dépité de voir son équipe ballottée dans l'entrejeu. Mais sur un coup franc, Alex délivrait le Parc d'une frappe lourde (41e, 1-0). Pas de quoi affoler Montpellier qui égalisait dans la foulée par Belhanda (45e+1, 1-1). Un résultat largement mérité pour les Héraultais à la mi-temps.

Le PSG s'en sort bien

Après la pause, l'intensité retombait d'un cran. Le PSG avait toujours autant de mal à développer du jeu, manquant d'imagination et commettant de nombreuses erreurs techniques. Maître des débats, le dauphin de L1 demeurait le plus dangereux mais ne parvenait que rarement à inquiéter Sirigu. Les minutes passaient et on voyait mal comment le PSG pouvait gagner ce match. Peut-être avec l'entrée de Pastore ? Sur son premier ballon, l'Argentin manquait le cadre face à Jourdren (77e). La punition n'a pas tardé, sur un centre de Giroud coupé de la tête par Utaka (82e, 1-2) pour un remake du premier but. Finalement, Ménez évitait le pire pour Paris en glissant une offrande à Hoarau (88e, 2-2). Bien payé pour Paris

L'homme du match : Younes Belhanda (Montpellier)

Younes Belhanda a été un poison constant. Sa technique de balle et sa capacité à dribbler ont fait des ravages à la construction et à la distribution du jeu. Etincelant, le meneur de jeu montpelliérain a été récompensé par un but juste avant la pause.

Ils ont brillé

Seule véritable satisfaction parisienne, Alex s'est montré très solide dans les duels et a marqué un but canon. Plus que moyen pendant 88 minutes, Ménez a sauvé le coup en fin de match avec un très bel enchaînement qui lui a permis de servir Hoarau. Rapide et puissant, Bedimo a été impeccable côté montpelliérain, tant défensivement qu'offensivement. Solide dans le placement et les duels, la paire HiltonYanga-Mbiwa a affiché une grande sérénité. Au milieu, Saihi a été un bon relais entre la défense et l'attaque. Giroud n'a pas marqué mais il s'est énormément battu et a délivré une passe décisive. Utaka a posé des problèmes à la défense du PSG et bien senti le coup sur le second but de son équipe.

Ils ont déçu

Sur les côtés, Bisevac a souvent été dépassé dans les duels ; Maxwell a été en difficulté défensivement et invisible offensivement en première mi-temps. Le PSG a perdu la bataille du milieu ; Sissoko a multiplié les mauvaises passes et Matuidi a été trop peu en vue. Rarement servi, Gameiro n'a pas réussi à se défaire du marquage et à peser sur le match. Nenê a raté quasi tout ce qu'il a entrepris, il n'a pas réussi à amener le danger dans la surface.

La note du match : 7/10

Le choc tant attendu a tenu ses promesses. Le suspense est resté entier jusqu'à la dernière seconde. Montpellier a livré un match de haute volée face au leader parisien mais a sans doute manqué d'un peu d'expérience pour préserver son résultat en fin de match. Le PSG a livré un spectacle médiocre mais a eu le mérite de ne jamais baisser les bras.

Les buts

- Yanga-Mbiwa commet une faute sur Nenê à plus de vingt mètres dans l'axe. Ce dernier fait mine de frapper le coup franc et décale Alex pour la frappe puissante et flottante du défenseur. La trajectoire surprend Jourdren, pris à contre-pied (41e, 1-0).

- A la suite d'un corner dégagé de la tête par la défense, Giroud sert Hilton sur l'aile droite qui centre rentrant du pied gauche. Belhanda surgit dans l'axe et place une tête piquée appuyée que Sirigu ne peut que ralentir (45e, 1-1).

- Giroud récupère le ballon sur l'aile droite, lève la tête et adresse un centre millimétré pour Utaka qui passe dans le dos des défenseurs et ajuste Sirigu de la tête (82e, 1-2).

- Montpellier perd un ballon dans l'entrejeu. Servi dans la surface par Pastore, Ménez contrôle dos au but et enrhume Yanga-Mbiwa d'un superbe crochet avant de centrer en retrait pour la reprise de Hoarau à bout portant (88e, 2-2).

Le PSG peut se satisfaire de ce point pris au vu de la physionomie du match, qui lui permet de conserver une longueur d'avance sur Montpellier en tête de la Ligue 1. Le classement et le calendrier ici.


Ligue 1 / 24e journée
Paris Saint-Germain – Montpellier Hérault SC : 2-2 (1-1)
Parc des Princes
Arbitre : Tony Chapron
Buts : Alex (41e), Hoarau (88e) – Belhanda (45e+1), Utaka (82e)
Avertissements : Sakho (35e), Sissoko (50e) , Matuidi (70e) pour le PSG - Saihi (32e), Giroud (90e+3) pour Montpellier

Paris : Sirigu – Bisevac, Alex (Lugano, 74e), Sakho, Maxwell – Sissoko (Pastore, 76e), Motta, Matuidi – Ménez, Nenê – Gameiro (Hoarau, 62e). Entraîneur : Carlo Ancelotti.

Montpellier : Jourdren – Bocaly, Yanga-Mbiwa, Hilton, Bedimo – Saihi (J. Marveaux, 77e), Estrada (Stambouli, 64e) – Camara, Belhanda (Cabella, 90e), Utaka - Giroud. Entraîneur : René Girard.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

La note du match
7,0
Le choc tant attendu a tenu ses promesses. Le suspense est resté entier jusqu'à la dernière seconde. Montpellier a livré un match de haute volée face au leader parisien mais a sans doute manqué d'un peu d'expérience pour préserver son résultat en fin de match. Le PSG a livré un spectacle médiocre mais a eu le mérite de ne jamais baisser les bras.

Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Qui va remporter la finale de la CAN 2019 ?

Sénégal
Algérie
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB