Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Un Lyon à réaction qui ne lâche rien - L’avis du spécialiste (Lyon 3-1 ap Bordeaux)
Par Romain Rigaux - Actu Coupe De France, Mise en ligne: le 08/02/2012 à 19h17
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

A l'occasion des huitièmes de finale de la Coupe de France, l'Olympique Lyonnais s'est une nouvelle fois fait peur face à Bordeaux. Les Gones ont dû passer par les prolongations pour s'imposer (3-1 ap) et valider leur ticket pour le tour suivant malgré un grand Cédric Carrasso en face.

Un Lyon à réaction qui ne lâche rien - L’avis du spécialiste (Lyon 3-1 ap Bordeaux)
Lyon jouera les quarts de finale de la Coupe de France

L'avis de Romain Rigaux

Comme face à Lorient et Marseille, l'Olympique Lyonnais a été mené au score avant de réagir pour égaliser et s'imposer finalement dans les prolongations face à Bordeaux (3-1 ap) ce mercredi en 8es de finale de la Coupe de France. Côté bordelais, Francis Gillot avait une nouvelle fois fait confiance à son nouveau système avec cinq défenseurs. Efficace face à Toulouse (2-0) en championnat et destiné à rassurer ses joueurs sur le plan défensif, ce dispositif a longtemps posé de gros problèmes aux attaquants lyonnais.

Bordeaux joue avec ses moyens

Venus pour jouer le contre, les Girondins ont toutefois été peu inspirés en raison d'une activité offensive insuffisante des latéraux Trémoulinas et Mariano. Mais à défaut d'inspiration, ils ont tout de même fait preuve de réalisme avec l'ouverture du score de Jussiê suite à une erreur de Koné (0-1, 24e). Egalement fautif sur ce but avec un ballon perdu au milieu de terrain, Gourcuff s'est réveillé avec une belle inspiration qui a permis l'égalisation de Lacazette (1-1, 37e). Il fallait bien ça à des Gones concentrés dans la construction mais manquant clairement de percussion aux abords de la surface adverse.

Gourcuff applaudi, Carrasso était en forme

Pour sa rentrée, le milieu offensif a livré une prestation intéressante, même si ses prises de risques se font encore trop rares. Sa sortie sous les applaudissements de Gerland a tout de même dû le rassurer. Si les Gones ont clairement pris le dessus physiquement après la pause, Carrasso sortait le grand jeu pour repousser les nombreux assauts de l'OL. Moins inspiré, M. Kalt oubliait d'exclure Cris pour une faute flagrante en tant que dernier défenseur. Un coup de pouce pour les Lyonnais qui à force de persévérance étaient récompensés durant les prolongations grâce à Gomis (2-1, 106e) et Briand (3-1, 119e).

L'homme du match : Cédric Carrasso (Bordeaux)

Les Girondins de Bordeaux ont longtemps espéré pouvoir se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe de France. Un espoir conservé par Cédric Carrasso qui a été énorme à Gerland. En repoussant les nombreux assauts lyonnais en seconde période, le gardien bordelais a été étincelant, mais il n'a pu que repousser l'échéance.

Ils ont brillé

Très vigilant dans son couloir droit, Réveillère n'a également pas hésité à monter pour apporter le danger. Remuant devant, Ederson n'a pas hésité à provoquer et a offert beaucoup de solutions à ses coéquipiers. Lacazette s'est également beaucoup dépensé et a fait preuve d'opportunité pour égaliser. Bonne entrée de Gomis et Briand qui ont été décisifs durant les prolongations. Dans tous les bons coups, Plasil prouve comme toujours qu'il est un élément précieux pour Gillot. Jussiê s'est beaucoup démené en pointe et s'offre l'ouverture du score.

Ils ont déçu

Les latéraux girondins Trémoulinas et Mariano ont été trop timides offensivement. Gouffran a été peu inspiré devant. Auteur d'une grossière erreur sur l'ouverture du score bordelaise, Koné n'a pas formé une charnière très rassurante aux côtés de Cris, même s'il s'est bien repris en seconde période. Malgré une passe décisive, Gourcuff est encore loin de son meilleur niveau et n'ose pas assez.

La note du match : 6,5/10

Après une entame de match plutôt fébrile, l'ouverture du score bordelaise a réveillé des Lyonnais qui ont ensuite outrageusement dominé les débats. Les Gones ont haussé leur niveau de jeu en seconde période, offrant un bien plus grand nombre d'occasions aux spectateurs présents à Gerland.

Les buts :

- Sur un ballon mal contrôlé par Koné, Gouffran récupère et sert Jussiê dans la profondeur. L'attaquant girondin trompe Lloris d'une frappe du droit (0-1, 24e).

- Sur une inspiration à l'entrée de la surface, Gourcuff lance Ederson. Le Brésilien effectue une tête repoussée par Carrasso mais Lacazette a bien suivi et marque d'une frappe du droit à bout portant (1-1, 37e).

- Gomis profite d'une reprise manquée de Briand pour tromper Carrasso à bout portant (2-1, 96e).

- Gomis décale Lisandro sur le côté gauche de la surface. L'Argentin centre au second poteau pour Briand qui n'a plus qu'à pousser le ballon d'un plat du pied droit au fond des filets (3-1, 119e).

Lyon valide son ticket pour les quarts de finale de la Coupe de France et reste en lice sur quatre tableaux.


Coupe de France - Huitième de finale
Lyon 3-1 Bordeaux (1-1)
Stade Gerland
Arbitre : Philippe Kalt
Buts : Lacazette (37e), Gomis (96e), Briand (119e) pour Lyon - Jussiê (24e) pour Bordeaux.
Avertissements : Cris (85e), Lacazette (108e) pour Lyon - Gouffran (109e) pour Bordeaux.

Lyon : Lloris - Réveillère, Cris, B. Koné, Dabo (Briand, 92e) - Fofana, Källström - Lacazette, Gourcuff (Gomis, 69e), Ederson (Bastos, 82e) - Lisandro. Entraîneur : Rémi Garde.

Bordeaux : Carrasso - Mariano, Henrique (Bellion, 106e), Planus, Ciani, Trémoulinas - Obraniak (Maurice-Belay, 106e), Sertic, Plasil - Gouffran, Jussiê (Sala, 105e). Entraîneur : Francis Gillot.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel gardien ?

Alisson (Liverpool)
Ederson (Manchester City)
Jan Oblak (Atletico)
André Onana (Ajax)
Marc-André ter Stegen (Barcelone)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB